Suite

Comment convertir des fichiers *.shp en fichiers de type *.gmt ?

Comment convertir des fichiers *.shp en fichiers de type *.gmt ?


Je suis nouveau dans l'utilisation de GMT (Generic Mapping Tools) et je me demande s'il peut utiliser un fichier de formes d'un réseau hydrographique.

Puis-je peut-être changer mon format .shp en .gmt et le combiner avec une carte GMT ? Si c'est le cas, comment?


Convertir de forme en gmt utiliser ceci
exemple de code :

ogr2ogr -f "GMT" Hudson_bounds.gmt Hudson_bounds.shp


Dans GDAL 2.2.1, l'appel est :

ogr2ogr -f "OGR_GMT" Hudson_bounds.gmt Hudson_bounds.shp


Les fichiers de formes peuvent être convertis en fichiers de segments xy à l'aide de QGIS. Faites un clic droit sur le fichier de formes dans QGIS, puis Enregistrer sous -> Format "Outils de cartographie génériques [GMT]". Utilisez WGS84 comme CRS, donnez un nom de fichier et cliquez sur OK.

Ceci est très convivial lorsqu'il s'agit de fichiers de formes multi-segments.


Ncl_convert2nc

ncl_convert2nc convertit un ou plusieurs fichiers GRIB1 et GRIB2, HDF 4, HDF-EOS 2 ou HDF-EOS 5 en fichiers au format netCDF. Chaque fichier d'entrée doit être un fichier GRIB, HDF, HDF-EOS, HDF-EOS5, shapefile ou netCDF que NCL peut lire. Les noms de fichiers de sortie auront le même nom que les noms de fichiers d'entrée, sauf que les noms de fichiers de sortie auront l'extension '.nc' ('.nc4' si le fichier de sortie est NetCDF 4). Chaque fichier d'entrée valide entraînera la création d'un fichier de sortie netCDF correspondant.

A partir de la version 5.2.0, ncl_convert2nc peut fonctionner comme un convertisseur entre différents formats netCDF ainsi que pour sélectionner un sous-ensemble des variables dans un fichier netCDF ou modifier le niveau de compression des fichiers netCDF 4 classiques.

Le support a été ajouté pour les fichiers HDF-EOS5 dans la version 5.2.0.

La prise en charge des tests bêta a été ajoutée pour le fichier de formes dans la version 5.1.1. Les binaires NCL pour les systèmes AIX, Cygwin et Sun peuvent ne pas prendre en charge les fichiers de formes.

Le support a été ajouté pour les fichiers GRIB2 dans la version 4.3.0.


Données VMap0 au format ESRI

Données VMap0 téléchargeables. La description et les notations des champs peuvent être trouvées dans les articles liés.

Les données VMap0 sont un ensemble de données vectorielles relativement nouveau qui représente une prochaine version de l'ensemble de données de la carte numérique du monde (DCW) largement utilisé (en savoir plus sur VMap0 - rus).

L'ensemble de données mondial VMap0 est distribué au format VPF original et disponible sur le site Web de la National Geospatial-Intelligence Agency. Cette page permet de télécharger une réplique exacte de VMap0 au format de forme ESRI. L'ensemble de données est dans le domaine public à l'exception des couches Boundaries Coverage et Reference Library qui sont protégées par les droits d'auteur d'ESRI (les limitations d'utilisation autorisées sont inconnues, les couches sont donc toujours publiées ici comme dans les VPF sources).

Les données sont emballées avec un compresseur 7z gratuit.

Toutes les données sont en Latitude/Longitude, système de coordonnées WGS84.

Vous pouvez également obtenir des fichiers PRJ ici.

Données mondiales

Les données globales sont séparées en 4 parties et disponibles en téléchargement sur ce site Web au format ESRI Shapefile (voir figure, limites des zones, shapefile) :

Données au format SQL prêtes à être téléchargées dans PostGIS/PostgreSQL

Les données sont converties à l'aide de la routine suivante :

Données pour le territoire de la Russie

Les données pour le territoire de la Russie au format ESRI Shapefile sont disponibles ici.

Les données sont importées de VPF, découpées avec les limites de la Russie à partir du même ensemble de données et fusionnées à partir des parties Eur, Noa et Sas, chaque couche est accompagnée d'une légende sous forme de fichier avl.

Téléchargement par sujet (chaque archive peut contenir plusieurs calques) :

Limites

Autre

Exemple de construction à partir du jeu de données VMap0 (cliquez sur la figure pour en voir une plus grande avec la légende).


Format de fichier image balisé (TIFF)

Le format de fichier image balisé - TIFF - stocke les images et les données raster. Il est largement pris en charge par de nombreuses applications en raison de sa flexibilité et de son adaptabilité.

Fichier de formes (SHP)

Le format Shapefile est un format de données vectorielles qui stocke l'emplacement, la géométrie et les attributs des entités géographiques dans un ensemble de fichiers associés.

FME est la plate-forme d'intégration de données avec le meilleur support pour les données spatiales. Gagnez du temps en utilisant son interface glisser-déposer pour connecter des données à partir de centaines de formats et d'applications, transformer les données de manière illimitée et automatiser pratiquement n'importe quel workflow de données.


À propos du fuseau horaire

Veuillez noter que toutes les commandes ci-dessus sont affectées par le fuseau horaire utilisé :

Notez le changement d'heure de 01 à 06 . Cela se produit parce que l'ordinateur utilisé avait un fuseau horaire défini pour America/New_York . Lorsque l'heure est calculée au décalage GMT0 (alias GMT ou GMT+0 ou GMT-0 ), sa valeur augmente en 5 heures.

De plus, l'utilisation de valeurs d'heure locale (si incomplètes) peut présenter des valeurs égales alors qu'elles sont en réalité différentes :

C'est pourquoi la queue %z est nécessaire pour local fois:

Cela rend les valeurs différentes. Mais ce genre de format rend le tri par temps difficile. C'est pourquoi la meilleure solution est d'utiliser les heures GMT car le décalage horaire ( %z ) est toujours 0 et peut être omis :

[1] Valeurs utilisées pour toucher les fichiers utilisés.
toucher -m -d '20151101 01:00:00.012345678-05' fichier1
toucher -a -d '20151101 01:00:00.987654321-05' fichier1
toucher -m -d '20151101 01:00:00.012345678-04' fichier2
toucher -a -d '20151101 01:00:00.987654321-04' fichier2


Projets finaux

Ces ensembles de données sont des suggestions, dans lesquelles il y a certainement des histoires à trouver et à visualiser. Mais vous êtes encouragé à travailler sur d'autres ensembles de données.

Statistiques de base-ball

La base de données de baseball de Lahman contient une multitude de données sur les joueurs, les managers et les équipes de 1871 à 2014. Téléchargez les données dans une série de fichiers CSV à partir d'ici.

Ce fichier documente les tables et les champs, et comment les tables doivent être jointes. Pour les tables des joueurs, playerID est le code unique pour chaque joueur qui peut être utilisé pour faire des jointures. Lors du chargement de ces données dans SQLite, ce champ peut être utilisé comme clé primaire pour les tables dans lesquelles il apparaît. Pour les tableaux relatifs aux équipes ou aux managers, vous devez créer une nouvelle clé primaire, comme nous l'avons fait en semaine 5 pour les données FDA.

La base de données Lahman est également disponible sous forme de package R.

Bien que vous ne les verrez pas comme des objets dans votre onglet Environnement dans RStudio, chacune des tables de la base de données est désormais disponible en tant que bloc de données. Si vous le souhaitez, vous pouvez les convertir en objets dans votre environnement local avec quelque chose comme le code suivant :

Vous pouvez utiliser le package dplyr pour joindre, filtrer et agréger les données selon vos besoins.

Tempêtes de l'Atlantique Nord

Le fichier storms.csv contient des données sur les tempêtes tropicales et les ouragans compilées par la Hurricane Research Division de la National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis. J'ai traité les données brutes pour donner les champs suivants :

  • nom Nom officiel de chaque tempête Les tempêtes sans nom sont répertoriées comme Sans nom et également numérotées.
  • année mois jour heure minute Champs de date et d'heure pour chaque observation. Pour les tempêtes récentes, les observations sont enregistrées toutes les six heures.
  • horodatage Champs de date et d'heure combinés en un horodatage complet pour chaque observation au format standard AAAA-MM-JJ HH:MM.
  • record_ident L'entrée L indique l'heure à laquelle une tempête a touché terre, définie comme le centre du système traversant une côte, enregistrée à partir de 1991. Les autres entrées sont expliquées dans le fichier newhurdat-format.pdf .
  • Les options de statut incluent HU pour ouragan, TS pour tempête tropicale et TD pour dépression tropicale. Les autres entrées sont expliquées dans newhurdat-format.pdf .
  • latitude longitude Coordonnées géographiques du centre du système à chaque observation.
  • max_wind_kts max_wind_kph max_wind_mph Vent maximum soutenu pour chaque observation.
  • min_press Pression d'air minimale au centre du système pour chaque observation.

Ce fichier contient des données sur les tempêtes de 1851 à 2015. Cependant, vous souhaiterez peut-être restreindre vos visualisations aux tempêtes de 1990 et après, car les données sur les tempêtes avant l'ère moderne des satellites sont moins fiables.

Cette collecte de données est bonne pour la cartographie. Si vous avez besoin de fichiers de formes pour le contexte et les fonds de carte, essayez Natural Earth. Ces fichiers de formes sont chacun livrés avec un fichier README.html qui peut être ouvert dans un navigateur Web pour plus d'informations.

Richesse et bien-être des nations

Dans ses Indicateurs du développement dans le monde, la Banque mondiale dispose d'une mine de données sur de nombreux aspects de la richesse et du bien-être des pays : il y a beaucoup d'histoires à raconter à partir de ces données.

Vous pouvez télécharger des données pour des indicateurs individuels ou lire des données directement dans R à l'aide du package WDI. (N'oubliez pas que vous devrez convertir les données que vous téléchargez depuis le site de la Banque mondiale du format large au format long, le package R vous fournira les données dans le format long correct.)

Au cours de la semaine 5, nous avons vu comment télécharger des données Gapminder en masse. Sa bibliothèque de données comprend certaines mesures non disponibles auprès de la Banque mondiale. Par conséquent, si vous ne trouvez pas les données souhaitées parmi les indicateurs de la Banque mondiale, essayez de les rechercher sur la page de téléchargement de données de Gapminder.

Base de données mondiale sur le terrorisme

Gérée par le National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism (START) de l'Université du Maryland à College Park, la base de données mondiale sur le terrorisme contient des informations sur plus de 150 000 attaques terroristes de 1970 à 2015. C'est une riche source d'informations. sur les groupes terroristes à travers le monde et les attaques dont ils sont responsables.

Vous pouvez télécharger les données à partir d'ici, en sélectionnant l'option Télécharger l'ensemble de données GTD complet. Un livre de codes complet détaille tous les champs des données.

Les données sont fournies sous la forme d'une série de feuilles de calcul au format .xlsx. Je vous suggère d'importer ces données dans Open Refine avant de poursuivre le traitement et de créer un nouveau champ donnant la date de chaque événement au format standard AAAA-MM-JJ. Cela peut être fait à partir du champ eventid. Je peux aider avec ça.

Vous pouvez ensuite exporter au format CSV pour l'analyse, la visualisation et la cartographie.

Prenez soin de lire les conditions d'utilisation et les instructions pour citer la source des données GTD.

Accidents de la circulation en Californie

Le Transportation Injury Mapping System détaille les blessures et les accidents de la route mortels pour l'ensemble de la Californie. Les données proviennent du Statewide Integrated Traffic Records System de la California Highway Patrol et ont ensuite été géocodées pour la cartographie par le Safe Transportation Research & Education Center de l'UC Berkeley.

Vous devrez créer un compte. Je peux vous aider si vous rencontrez des problèmes pour interroger et télécharger des données.

Le livre de codes explique les champs de ces tables et comment ils doivent être joints.


Il semble qu'il ait été implémenté récemment pour Quantal (12.10) : voir http://brainstorm.ubuntu.com/idea/17829/ .

Fondamentalement, dmesg aurait un nouveau commutateur -T, --ctime .

Éditer. En tant qu'autre extension de la réponse d'Ignacio, voici quelques scripts pour améliorer la sortie dmesg sur les systèmes plus anciens.

(Remarque : pour la version python du code qui y est affiché, on voudra remplacer &lt et &gt par <> pour le rendre à nouveau utilisable.)

Enfin, pour une valeur unique comme 600711.395348, on pourrait faire

et obtenez la date et l'heure de l'événement dans le fuseau horaire local.

(Veuillez noter qu'en raison d'erreurs d'arrondi, le dernier chiffre de la seconde ne sera probablement pas exact.) .

Modifier(2): Veuillez noter que -- selon le commentaire de Womble ci-dessous, -- cela ne fonctionnera que si la machine n'a pas été mise en veille prolongée, etc. ( Dans ce cas, il vaut mieux regarder les configurations syslog dans /etc/*syslog* et vérifier les fichiers appropriés . Voir aussi : dmesg vs /var/messages . )


USGS EROS Archive - Données déclassifiées - Imagerie satellite déclassifiée - 1

La première génération de satellites américains de renseignement photographique a collecté plus de 860 000 images de la surface de la Terre entre 1960 et 1972. Les systèmes satellitaires militaires classifiés nommés CORONA, ARGON et LANYARD ont acquis des images photographiques de l'espace et ont renvoyé le film sur Terre pour traitement et une analyse.

Les images ont été utilisées à l'origine pour la reconnaissance et pour produire des cartes pour les agences de renseignement américaines. En 1992, un groupe de travail sur l'environnement a évalué l'application des premières données satellitaires pour les études environnementales. Étant donné que les données CORONA, ARGON et LANYARD n'étaient plus essentielles à la sécurité nationale et pouvaient avoir une valeur historique pour la recherche sur le changement mondial, les images ont été déclassifiées par le décret exécutif 12951 en 1995.

La première mission CORONA réussie a été lancée depuis la base aérienne de Vandenberg en 1960. Le satellite a acquis des photographies avec un système de caméra télescopique et a chargé le film exposé dans des capsules de récupération. Les capsules ou seaux ont été désorbités et récupérés par avion tandis que les capsules étaient parachutées sur terre. Le film exposé a été développé et les images ont été analysées pour une gamme d'applications militaires.

La communauté du renseignement a utilisé des désignateurs Keyhole (KH) pour décrire les caractéristiques et les réalisations du système. Les systèmes CORONA ont été désignés KH-1, KH-2, KH-3, KH-4, KH-4A et KH-4B. Les systèmes ARGON utilisaient le désignateur KH-5 et les systèmes LANYARD utilisaient KH-6. Les numéros de mission étaient un moyen d'indexer les images et les données collatérales associées.

Divers systèmes de caméras ont été utilisés avec les satellites. Les premiers systèmes (KH-1, KH-2, KH-3 et KH-6) comportaient une seule caméra panoramique ou une seule caméra (KH-5). Les derniers systèmes (KH-4, KH-4A et KH-4B) embarquaient deux caméras panoramiques avec un angle de séparation de 30° avec une caméra tournée vers l'avant et l'autre vers l'arrière.

Le film original et les documents techniques liés à la mission sont conservés par la National Archives and Records Administration (NARA). Les sources de films en double conservées dans les archives de l'USGS EROS Center sont utilisées pour produire des copies numériques de l'imagerie.

Des calculs mathématiques basés sur le fonctionnement de la caméra et la trajectoire du satellite ont été utilisés pour approximer les coordonnées de l'image. Étant donné que la précision des coordonnées varie en fonction de la précision des informations utilisées pour la dérivation, les utilisateurs doivent inspecter l'image d'aperçu pour vérifier que la zone d'intérêt est contenue dans le cadre sélectionné. Les utilisateurs doivent également noter que les images n'ont pas été géoréférencées.

Paramètres de mission
Système satellite Désignateur de mission Missions réussies Périodes d'acquisition des films Meilleure résolution au sol
COURONNE KH-1 9009 8/1960 40 pieds
COURONNE KH-2 9009
9017
9019
12/1960-7/1961 30 pieds
COURONNE KH-3 9022
9023
9025
9028
9029
8/1961-12/1961 25 pieds
COURONNE KH-4 9031-9032
9035
9037-9041
9043-9045
9047-9048
9050-9051
9053-9054
9056-9057
9062
2/1962-12/1963 25 pieds
COURONNE KH-4A 1001-1002
1004
1006-1031
1033-1052
8/1963-9/1969 9 pieds
COURONNE KH-4B 1101-1112
1114-1117
9/1967-5/1972 6 pieds
ARGON KH-5 9034A
9046A
9058A
9059A
9065A
9066A
5/1962-8/1964 460 pieds
CORDON KH-6 8003 7/1963-8/1963 6 pieds

Produits numériques

Les scanners de film photogrammétrique hautes performances sont utilisés pour créer des produits numériques à une résolution de 7 microns (3 600 dpi) ou de 14 microns (1 800 dpi). La numérisation à la demande est disponible pour cette collection en noir et blanc au prix de 30,00 $ par image.

Les produits numériques haute résolution sont de qualité photogrammétrique et les fichiers sont stockés au format TIFF. Le processus de numérisation n'applique pas de géocorrections.


Données hydrographiques

Accédez à des données hydrographiques sur les caractéristiques des fonds marins autour de la côte de la Nouvelle-Zélande et dans des zones sélectionnées de l'Antarctique et du sud-ouest du Pacifique.

Lorsque nous parlons du travail effectué par LINZ pour produire des données hydrographiques et des cartes marines, nous faisons référence aux données et cartes pour la zone de responsabilité de la Nouvelle-Zélande - couvrant les eaux côtières autour de la Nouvelle-Zélande et des parties de l'Antarctique et du Pacifique Sud-Ouest.

Le groupe au sein de LINZ qui effectue ce travail est l'Autorité hydrographique de la Nouvelle-Zélande (NZHA).

Données disponibles via le service de données LINZ

LINZ produit des cartes marines officielles pour faciliter la navigation en toute sécurité dans les eaux néo-zélandaises et dans certaines régions de l'Antarctique et du sud-ouest du Pacifique.

Les données hydrographiques sont disponibles sous leur forme brute via le service de données LINZ (LDS). Ces données sont basées sur les cartes de navigation électroniques officielles (ENC) et les cartes de navigation officielles NZ Mariner Raster (RNC), toutes deux publiées par LINZ. Les emplacements des stations de marée et les index des feuilles de sondage bathymétriques/balayés sont également disponibles via LDS.

Noter: Données mises à disposition via le LDS ne fait pas remplacer les cartes de navigation officielles, car elles ne sont pas mises à jour aussi régulièrement que les Avis aux navigateurs. Les données de LDS ne doivent pas être utilisées pour la navigation. Pour la navigation, les navigateurs doivent utiliser les cartes officielles de la Nouvelle-Zélande disponibles auprès des détaillants de cartes, des ENC officielles et/ou des produits RNC officiels.

Données vectorielles du graphique

Les ENC sont spécifiquement conçues pour être utilisées dans les systèmes électroniques de navigation à bord des navires. L'Autorité hydrographique de Nouvelle-Zélande est chargée de créer et de maintenir l'ensemble officiel d'ENC pour les eaux de la Nouvelle-Zélande, du Pacifique Sud-Ouest et de l'Antarctique.

Avant d'être chargées sur ce service, les données S-57 de ces ENC sont converties au format shapefile. Il convient de noter qu'en raison du processus de traduction, certaines caractéristiques des données S-57 peuvent ne pas être converties correctement au format shapefile. Ces données sont mises à jour tous les six mois.

Graphique géotiffs

Le portefeuille RNC est conçu pour être utilisé avec des logiciels de visualisation compatibles : systèmes de cartographie électronique (ECS) ou systèmes d'information d'affichage de cartes électroniques (ECDIS). LINZ publie NZ Mariner au format BSB sous la forme d'un fichier de base cartographique annuel plus un fichier de mise à jour cartographique mensuel cumulatif des corrections publiées dans les Avis aux navigateurs.

Les fichiers BSB sont ensuite utilisés pour générer des géotiffs géoréférencés, pour publication sur le service de données LINZ. Ceci est publié avec un index des cartes et de leurs emplacements sur un système de référence WGS84. Ces images sont mises à jour tous les six mois.

Des images cartographiques géoréférencées individuelles sont disponibles en téléchargement à partir du service de données LINZ. Si vous n'êtes pas sûr de la carte dont vous avez besoin, vous pouvez d'abord rechercher dans le catalogue de cartes NZ202 pour trouver des cartes par région. Si vous êtes un client régulier, vous pouvez télécharger et visualiser l'index des cartes dans votre système SIG.

Si vous avez besoin d'un accès rapide et facile aux images cartographiques d'une région entière, consultez nos collections d'images cartographiques regroupées par étendue géographique.

Vous pouvez également intégrer des cartes hydrographiques dans votre application Web, mobile ou SIG à l'aide des services cartographiques de LINZ.

Index de données bathymétriques

LINZ travaille à partager ses données bathymétriques - des données sur la profondeur du fond océanique.

Grâce au service de données LINZ, nous avons partagé une collection d'index qui montrent quelles données bathymétriques nous détenons. Vous pouvez l'utiliser pour évaluer l'adéquation des données à vos besoins et soumettre une demande pour ce dont vous avez besoin.

Ces index ont été compilés à partir d'informations provenant des bases de données hydrographiques et bathymétriques de LINZ et d'images géoréférencées. Ces index se réfèrent à tous les ensembles de données bathymétriques de LINZ (dès 1937) et seront mis à jour au fur et à mesure de la réception de nouvelles données.

La majorité de nos données bathymétriques sont disponibles sous forme d'images TIFF géoréférencées des feuilles de sondage originales sur papier.

Les données collectées après 2000 sont souvent disponibles sous forme d'images TIFF géoréférencées et de fichiers de données numériques. Ces fichiers de données peuvent être disponibles sous plusieurs formes, notamment des nuages ​​de points denses, des nuages ​​de points amincis ou un modèle de surface en 3 dimensions.

Remarque : Le service de données LINZ ne contient pas de données bathymétriques, mais fournit plutôt des index pour permettre la découverte des données bathymétriques. Toutes les demandes de données doivent être commandées via [email protected]

Stations de marée

Les stations de marée sont les emplacements autour de la Nouvelle-Zélande et de ses eaux où les prévisions quotidiennes de marée et les données de courant de marée sont faites. Ces données sont publiées dans le New Zealand Nautical Almanac annuel et sont également disponibles sur le LDS. Les prévisions des marées et les données sur les courants de marée sont disponibles au format CSV et PDF à partir des pages ci-dessous.


Ce n'est pas possible pour aucun Unix ou Linux que j'ai jamais touché.

Sous certains Unix plus anciens, les répertoires sont des fichiers, spécialement marqués, mais toujours des fichiers. Avant, vous pouviez lire un répertoire avec cat sous SunOS, par exemple. De nombreux systèmes de fichiers modernes peuvent avoir des répertoires sous forme d'arborescences B+ ou d'une autre structure de données sur disque. Ainsi, transformer un fichier en un répertoire ou vice versa nécessiterait toujours une suppression et une recréation avec le même nom.

Non, un tel commandement n'existe pas car il n'y aurait absolument aucun intérêt. Votre question revient à demander un moyen de transformer une boîte en un rectangle plat. Que feriez-vous des choses dans la boîte (répertoire) ? Comment le rectangle correspondrait-il à la boîte d'où il provient ?

Les fichiers et les répertoires remplissent des fonctions complètement différentes. Bien qu'un répertoire soit en effet un fichier dans les systèmes *nix, cela ne s'applique qu'aux éléments internes du système et non à ce que vous, l'utilisateur, voyez. Ainsi, convertir un fichier en répertoire, ou vice versa, impliquera toujours la suppression du fichier et la création du répertoire. Le mieux que vous puissiez espérer serait d'utiliser le même inode, mais encore une fois, cela ne sert à rien.

Créez une fonction pour faire ce que vous voulez. (bash ou autre Bourne/POSIX comme shell supposé)

J'utilise délibérément rmdir qui échouera si adir n'est pas un répertoire ou n'est pas vide (pas de -f pour forcer). touch ne fonctionnera que si rmdir réussit.

Vous pouvez mettre la définition de la fonction dans votre fichier de personnalisation shell ( .bashrc pour bash ).

Pour ceux qui se demandent pourquoi vous voudriez faire cela, suivez ce fil :

Apparemment, un bogue dans le micrologiciel a inversé le bit dans l'entrée de répertoire du fichier, faisant penser au système d'exploitation qu'il s'agit d'un dossier au lieu d'un fichier.

Bien que je n'aie pas le routeur Linksys en question, quelque chose changé tous mes fichiers .jpg dans des dossiers vides. S'il existe un moyen de renverser le bit (ou autre) qui dit qu'une entrée de répertoire NTFS est un dossier par rapport à un fichier, j'aimerais le savoir.

L'une des solutions de ce fil de discussion de 2 ans disait que si le disque dur contenant les dossiers qui étaient auparavant des fichiers est connecté à un Mac exécutant OS/X, le Mac les verra à nouveau comme des fichiers, et ils peut être copié dans un dossier sur le Mac. Je n'ai pas de Mac pour essayer ça, donc si quelqu'un connaît un moyen de retourner le bit.


Voir la vidéo: How to convert Shapefile ArcGis, Qgis.. to MapInfo SHP to TAB