Suite

Définition des paramètres dans le script de bureau ArcGIS

Définition des paramètres dans le script de bureau ArcGIS


Comment puis-je créer les paramètrespixel_typeetnombre_de bandes(comme trouvé dans MosaicToNewRaster) en tant qu'entrées utilisateur au début de mon propre script ?

ERREUR 000714 : Erreur dans le script BatchMosaic. Erreur d'exécution : cmd.exe /CC:ErosionScriptsBATCHM~1.PY "C:finalprojectMosaic" "C:finalprojectMosiac_out" "mosaicme" "32_BIT_SIGNED" "1" Échec de l'exécution (BatchMosaic ).

importer arcpy, os, sys #Paramètres utilisateur. in_workspace = sys.argv[1] out_workspace = sys.argv[2] output_name = sys.argv[3] def getParameterInfo(self): param4 = arcpy.Parameter( pixel_type="Valeur d'entrée") param4.filter.type = " ValueList" param4.filter.list = [""] def getParameterInfo(self): param5 = arcpy.Parameter( number_of_bands="Valeur d'entrée") param5.filter.type = "ValueList" param5.filter.list = [] #Tentatives pour mosaïquer tous les fichiers raster dans les répertoires racine et sous. rasters = [] pour dirpath, dirnames, filenames in arcpy.da.Walk(in_workspace, topdown = True, datatype="RasterDataset", type = "TIF") : pour le nom de fichier dans les noms de fichier : rasters.append(os.path.join (dirpath, filename)) #Pixel Type et Number of Bands doivent être insérés manuellement dans le script. arcpy.MosaicToNewRaster_management(';'.join(rasters), out_workspace, output_name, pixel_type = "32_BIT_UNSIGNED", number_of_bands = 1)


Votre code est plutôt sympa, merci pour l'exemple arcpy.da.walk, il y a un peu de confusion à propos de l'alimentation d'un outil avec les valeurs correctes et sys.argv, arcpy.GetParameter et arcpy.GetParameterAsText… Je toujours utilisez sys.argv, principalement parce qu'il est moins typé, cela évite également la confusion liée à la fourniture du type correct à l'outil.

import os, sys, arcpy BaseFolder = sys.argv[1] OutFolder = sys.argv[2] OutName = sys.argv[3] SpatRel = sys.argv[4] PixelType = sys.argv[5] NumBands = sys. argv[6] rasters = [] pour dirpath, dirnames, filenames in arcpy.da.Walk(BaseFolder , topdown = True, datatype="RasterDataset", type = "TIF"): # merci pour ça, j'utilisais os .walk() mais c'est beaucoup plus pratique pour les noms de fichiers dans les noms de fichiers : rasters.append(os.path.join(dirpath, filename)) arcpy.MosaicToNewRaster_management(';'.join(rasters),OutFolder,OutName,SpatRel,PixelType, number_of_bands = NumBands) # note, sauter la taille de la cellule

Ceci est votre script avec quelques brèves modifications. Notez que j'ai ignoré le paramètre CellSize sur l'outil en utilisant le paramètre par nomnombre_de_bandes = NumBands, cela peut être fait pour n'importe quel paramètre facultatif.

Pour ajouter ceci à une boîte à outils, vous devez spécifier un paramètre de script parsys.argv[](ou GetParameterAsText) :

Le type de données dans la deuxième colonne a rien à voir avec ce qui est passé à l'outil, il n'est utilisé par l'outil que pour vous aider à trouver les éléments corrects… par exemple, si vous spécifiez « classe d'entités », l'outil vous permettra uniquement de rechercher une classe d'entités, pas passé une classe d'entités - il est passé un chaîne avec le chemin d'accès à la classe d'entités.

Si vous souhaitez contrôler les types de pixels sur une liste de valeurs, vous le faites dans la boîte de dialogue de l'outil :

Et cela réduit les options qui vous sont proposées… ce qui est également pratique le lundi matin - lorsque vous avez du mal à vous rappeler était-ce Int32, Int_32, 32bit ou 32_bit_int ?? en ne donnant que quelques options (toutes valides), il n'y a aucune chance de donner la mauvaise valeur à l'outil… soyez raisonnable cependant, la plupart des rasters sont 8 bits non signés, 32 bits flottants ou une valeur entière. Si vous ne traitez pas d'images 1 bit ou d'Int 64 bits par exemple, alors ne le mettez pas dans la liste !


Territoire Couche de solution pour configurer les paramètres

Territoire Niveau à modifier

Type de mesure pour la forme du territoire de construction

  • STRAIGHT_LINE_DISTANCE — la distance en ligne droite sera utilisée pour calculer la distance maximale, la distance minimale et la distance minimale entre les centres de territoire
  • DRIVE_DISTANCE — les résultats du solveur d'extension ArcGIS Network Analyst avec les unités de distance seront utilisés pour calculer les distances
  • DRIVE_TIME — les résultats du solveur d'extension ArcGIS Network Analyst avec des unités de temps seront utilisés pour calculer les distances

Ce paramètre peut ajuster la préférence entre la forme fine des territoires et l'équilibre résultant des variables. Une valeur faible signifie un bon équilibre mais une moins bonne forme, une valeur élevée signifie une bonne forme mais un moins bon équilibre.

Cette option remplace les contraintes d'équilibrage et de capacité d'attribut minimale précédemment définies pour garantir une forme de territoire plus idéale. Les territoires ne peuvent acquérir que les entités les plus proches de leur centre de territoire, au lieu des centres des territoires environnants. Cela met essentiellement moins l'accent sur les entrées statistiques et applique un poids plus lourd au maintien d'une limite de territoire.

  • USE_ONLY_CLOSEST_FEATURES — seules les entités les plus proches seront utilisées pour les territoires en croissance
  • USE_ALL_FEATURES - toutes les fonctionnalités surround seront utilisées pour la croissance des territoires

L'emplacement des centres non fixes (créés non à partir de points de départ) peut être défini par ce paramètre. L'emplacement du centre de territoire sera automatiquement modifié à chaque changement de forme de territoire, mais toujours à l'intérieur de la forme de territoire.

  • GEOMETRIC_CENTER — le centre du territoire se placera dans le centre géométrique du territoire (centre de la zone de délimitation du territoire)
  • MEAN_CENTER — le centre du territoire sera placé dans le centre moyen du territoire par emplacements spatiaux avec ou sans attribut de résumé spécifié
  • DENSITY_CENTER — le centre du territoire sera placé dans le centre de densité du territoire par emplacements spatiaux avec ou sans attribut de résumé spécifié
  • FARTHEST_POINT_FROM_ALL_BOUNDARIES — le centre du territoire sera situé dans un territoire le plus éloigné de toutes ses limites territoriales

Les territoires peuvent être calculés à l'aide de la


Transformation de coordonnées dans arcpy

Dans le cadre d'un script, j'ai besoin de convertir les coordonnées d'un SRS à un autre. C'est le code que j'ai jusqu'à présent, mais il me manque le morceau au milieu. J'ai fait de nombreuses recherches sur Google, mais je n'ai pas pu trouver de solution, j'apprécierais donc de l'aide.

Il créera d'abord une fonctionnalité nommée « base » avec le SRS d'entrée, puis créera votre fonctionnalité de sortie avec le SRS de sortie.

Vous pouvez définir l'environnement pour enregistrer la sortie dans un emplacement spécifique.

Il créera d'abord une fonctionnalité nommée « base » avec le SRS d'entrée, puis créera votre fonctionnalité de sortie avec le SRS de sortie.

Vous pouvez définir l'environnement pour enregistrer la sortie dans un emplacement spécifique.

De plus, vous pouvez vérifier par :

Jai, merci beaucoup c'est exactement ce que je voulais !

Edit : est-il possible de le faire sans enregistrer dans un fichier ? Je vais le faire sur des milliers de coordonnées, ce n'est donc pas souhaitable car cela augmentera la charge sur le disque et ralentira le processus.

par curtvprice

Est-il possible de le faire sans enregistrer dans un fichier ?

Oui, vous pouvez utiliser la méthode de forme arcpy .projectAs() . Cela peut être délicat mais devrait très bien fonctionner !

Projette une géométrie et applique éventuellement une géotransformation.

Pour projeter, la géométrie doit avoir une référence spatiale et non un UnknownCoordinateSystem . Le nouveau système de référence spatiale passé à la méthode définit le système de coordonnées de sortie. Si l'une des références spatiales est inconnue, les coordonnées ne seront pas modifiées. Les valeurs Z et de mesure ne sont pas modifiées par la méthode ProjectAs.


Procédure

Pour exporter par lots des pièces jointes à partir d'une classe d'entités dans ArcGIS Pro, créez un outil de script à partir d'un script Python qui permet d'exporter des pièces jointes par lots à partir d'une classe d'entités. Exécutez l'outil de script en fournissant les paramètres requis.

  1. Copiez et collez le script suivant dans un bloc-notes et enregistrez-le sous ExportAttachments.py.
  1. Dans ArcGIS Pro, cliquez avec le bouton droit sur une boîte à outils dans le Catalogue volet et cliquez sur Nouveau > Scénario

  1. Sur la page de propriétés de l'outil de script, définissez les propriétés de l'outil de script comme suit :
    1. Dans le Général rubrique, tapez le Nom et Étiqueter pour l'outil de script. Par exemple, tapez Exporter les pièces jointes comme le Nom, et Exporter les pièces jointes comme le Étiqueter. L'étiquette affiche le nom de l'outil de script, comme indiqué dans le Géotraitement vitre.
    2. Clique le Parcourir icône à côté de la Fichier de script et accédez à l'emplacement du fichier de script enregistré à l'étape 1. Sélectionnez le script et cliquez sur d'accord.
    3. Vérifier la Outil de stockage avec chemin relatif case à cocher.

    1. Dans le Paramètres rubrique, tapez Tableau des pièces jointes au premier rang du Étiqueter colonne, et définissez le Type de données comme Tableau. C'est le premier paramètre de l'outil de script et il définit la table contenant les pièces jointes à exporter.
    2. Dans la deuxième ligne, ajoutez un deuxième paramètre avec le Étiqueter nom comme Emplacement de sortie, et définissez le Type de données comme Dossier. Ce paramètre définit le dossier dans lequel localiser les pièces jointes exportées.

    1. Double-cliquez pour ouvrir l'outil de script créé. Définissez les paramètres de l'outil comme suit pour exporter les pièces jointes dans un lot.
      1. Dans la boîte de dialogue de l'outil, recherchez le tableau des pièces jointes contenant les pièces jointes à exporter dans le Tableau des pièces jointes paramètre.
      2. Dans le Emplacement de sortie paramètre, sélectionnez un dossier pour enregistrer les pièces jointes exportées, puis cliquez sur d'accord.
      3. Cliquez sur Cours.

      Les pièces jointes sont exportées avec succès dans un lot, et situées dans le dossier défini dans le Emplacement de sortie paramètre.

      Créer un certificat de serveur

      Pour pouvoir créer une connexion HTTPS entre ArcGIS Web Adaptor et votre serveur, le serveur Web requiert un certificat de serveur. Un certificat est un fichier numérique qui contient des informations sur l'identité du serveur Web. Il contient également la technique de chiffrement à utiliser lors de l'établissement d'un canal sécurisé entre le serveur Web et ArcGIS Server. Un certificat doit être créé par le propriétaire du site Web et signé numériquement. Il existe trois types de certificats, signés CA, de domaine et auto-signés, qui sont expliqués ci-dessous.

      Certificats signés par l'autorité de certification

      Les certificats signés par l'autorité de certification (CA) doivent être utilisés pour les systèmes de production, en particulier si votre déploiement d'ArcGIS Server doit être accessible à partir d'utilisateurs extérieurs à votre organisation. Par exemple, si votre serveur n'est pas derrière votre pare-feu et accessible sur Internet, l'utilisation d'un certificat signé par une autorité de certification garantit aux clients extérieurs à votre organisation que l'identité du site Web a été vérifiée.

      En plus d'être signé par le propriétaire du site Web, un certificat peut être signé par une autorité de certification indépendante. Une autorité de certification est généralement un tiers de confiance qui peut attester de l'authenticité d'un site Web. Si un site Web est digne de confiance, l'autorité de certification ajoute sa propre signature numérique au certificat auto-signé de ce site Web. Cela garantit aux clients Web que l'identité du site Web a été vérifiée.

      Lors de l'utilisation d'un certificat émis par une autorité de certification bien connue, la communication sécurisée entre le serveur et le client Web se produit automatiquement sans aucune action particulière requise par l'utilisateur. Aucun comportement inattendu ou message d'avertissement ne s'affiche dans le navigateur Web, car le site Web a été vérifié par l'autorité de certification.

      Certificats de domaine

      Si votre serveur est situé derrière votre pare-feu et que l'utilisation d'un certificat signé par CA n'est pas possible, l'utilisation d'un certificat de domaine est une solution acceptable. Un certificat de domaine est un certificat interne signé par l'autorité de certification de votre organisation. L'utilisation d'un certificat de domaine vous aide à réduire le coût d'émission de certificats et facilite le déploiement de certificats, car les certificats peuvent être générés rapidement au sein de votre organisation pour une utilisation interne sécurisée.

      Les utilisateurs de votre domaine ne subiront aucun des comportements inattendus ou des messages d'avertissement normalement associés à un certificat auto-signé, puisque le site Web a été vérifié par le certificat de domaine. Cependant, les certificats de domaine ne sont pas validés par une autorité de certification externe, ce qui signifie que les utilisateurs visitant votre site depuis l'extérieur de votre domaine ne pourront pas vérifier que votre certificat représente réellement la partie qu'il prétend représenter. Les utilisateurs externes verront des avertissements du navigateur indiquant que le site n'est pas fiable, ce qui peut les amener à penser qu'ils communiquent réellement avec une partie malveillante et à être détournés de votre site.

      Créer un certificat de domaine et activer HTTPS

      La réussite de l'assistant de configuration d'ArcGIS Enterprise nécessite l'activation de HTTPS dans IIS sur la machine sur laquelle le déploiement de base est installé.

      Si HTTPS n'est pas activé, l'assistant de configuration ne se terminera pas et signalera le message d'erreur suivant :

      L'URL de l'adaptateur Web https://mymachine.mydomain.com/server ne peut pas être atteinte. Veuillez vérifier que HTTPS a été activé pour votre serveur Web. Pour obtenir des instructions sur l'activation de HTTPS, accédez à la rubrique d'aide : Présentation d'ArcGIS Enterprise > ArcGIS Enterprise Builder > Planifier un déploiement de base.

      Dans la plupart des cas, votre administrateur informatique vous fournira des certificats et les liera au port HTTPS 443.

      En 2017, Chrome a commencé à approuver uniquement les certificats avec un paramètre de nom alternatif du sujet (SAN), qui ne peut pas être configuré lors de la création d'un certificat dans l'application IIS Manager.

      Si vous utilisez IIS et devez créer un certificat de domaine, consultez Créer un certificat de domaine, qui fournit un script à exécuter sur votre ordinateur qui créera le certificat approprié et le liera au port HTTPS 443.

      Certificats auto-signés

      Un certificat signé uniquement par le propriétaire du site Web est appelé certificat auto-signé. Les certificats auto-signés sont couramment utilisés sur les sites Web qui ne sont disponibles que pour les utilisateurs du réseau interne (LAN) de l'organisation. Si vous communiquez avec un site Web en dehors de votre propre réseau qui utilise un certificat auto-signé, vous n'avez aucun moyen de vérifier que le site émettant le certificat représente réellement la partie qu'il prétend représenter. Vous pourriez en fait communiquer avec une partie malveillante, mettant vos informations en danger.

      Si vous utilisez un certificat auto-signé, attendez-vous à voir des avertissements du navigateur Web et d'ArcGIS Desktop indiquant que le site n'est pas approuvé. Lorsqu'un navigateur Web rencontre un certificat auto-signé, il affiche généralement un avertissement et vous demande de confirmer que vous souhaitez accéder au site. De nombreux navigateurs affichent des icônes d'avertissement ou une couleur rouge dans la barre d'adresse tant que vous utilisez le certificat auto-signé.

      Créer un certificat auto-signé dans IIS

      Dans IIS Manager, procédez comme suit pour créer un certificat auto-signé :

      1. Dans le volet Connexions, sélectionnez votre serveur dans l'arborescence et double-cliquez sur Certificats de serveur .

      La dernière étape consiste à lier le certificat auto-signé au port HTTPS 443. Voir Liaison du certificat au site Web ci-dessous pour obtenir des instructions.


      Définition des paramètres dans le script de bureau ArcGIS - Systèmes d'information géographique

      Le script de configuration de la mosaïque (MDCS) est un script Python qui lit les paramètres stockés dans un fichier xml afin de créer, configurer et remplir une mosaïque.

      Si vous souhaitez essayer MDCS, consultez la documentation incluse dans le référentiel pour obtenir des instructions et téléchargez les exemples de données suggérés à partir d'ArcGIS Online.

      Ce référentiel contient également MDTools, un outil de ligne de commande qui simplifie certaines tâches de gestion courantes lors de l'utilisation de rasters dans une mosaïque.

      • Automatisez la création de plusieurs mosaïques
      • Configurer plusieurs mosaïques à l'aide de fichiers XML
      • Système de rapport et de journalisation détaillé intégré
      • Utilisation de la ligne de commande via des fichiers batch
      • Compatible avec ArcMap 10.1+ et ArcGIS Pro 1.0+ (MDTools nécessite ArcMap 10.6.1+ ou ArcGIS Pro 2.2+)
      • Utilisez MDTools pour effectuer les opérations suivantes :
        • Intégrer des proxys raster dans une mosaïque
        • Effectuer une recherche et un remplacement pour les chaînes de proxy raster intégrées
        • Exporter les emplacements des fichiers vers un fichier texte pour les rasters d'une mosaïque dans une zone d'intérêt (AOI) donnée et avec une taille de cellule spécifique
        1. Téléchargez le fichier ZIP (appelé mdcs-py-master.zip)
        2. Créez un dossier appelé Image_Mgmt_Workflows à la racine de votre lecteur C:
        3. Décompressez le contenu du fichier ZIP MDCS dans le dossier Image_Mgmt_Workflows

        Pour commencer avec MDTools :

        1. Accédez à C:/Image_Mgmt_Workflows/mdcs-py/MDTools_Setup.zip
        2. Décompressez le contenu, puis double-cliquez sur MDTools_Setup.exe pour installer les outils.
        3. Reportez-vous à la documentation MDTools pour commencer.
        • Téléchargez des exemples de données à utiliser avec MDCS.
        • Voir les scripts de workflow de gestion d'élévation sur ArcGIS Online pour un exemple d'application de MDCS.

        Vous trouvez un bug ou souhaitez demander une nouvelle fonctionnalité ? S'il vous plaît laissez-nous savoir en soumettant un problème.

        Tout le monde est invité à contribuer.

        Sous licence Apache, version 2.0 (la "Licence"), vous ne pouvez pas utiliser ce fichier sauf en conformité avec la Licence. Vous pouvez obtenir une copie de la licence sur

        Sauf si requis par la loi applicable ou convenu par écrit, le logiciel distribué sous la licence est distribué sur une BASE « TEL QUEL », SANS GARANTIE NI CONDITIONS D'AUCUNE SORTE, expresses ou implicites. Consultez la Licence pour connaître la langue spécifique régissant les autorisations et les limitations en vertu de la Licence.

        Une copie de la licence est disponible dans le fichier license.txt du référentiel.


        Syntaxe

        Les ensembles de données d'entrée contenant les données à ajouter à l'ensemble de données cible. Les jeux de données en entrée peuvent être des classes d'entités ponctuelles, linéaires ou surfaciques, des tables, des rasters, des classes d'entités annotations ou des classes d'entités cotes. Chaque ensemble de données d'entrée doit correspondre au type de données de l'ensemble de données cible.

        L'ensemble de données existant où les données des ensembles de données d'entrée seront ajoutées.

        Spécifie si le schéma (définitions de champ) des ensembles de données d'entrée doit correspondre au schéma de l'ensemble de données cible pour que les données soient ajoutées.

        • TEST —Le schéma de l'ensemble de données d'entrée (définitions de champ) doit correspondre au schéma de l'ensemble de données cible. Une erreur sera renvoyée si les schémas ne correspondent pas.
        • NO_TEST —Le schéma du jeu de données d'entrée (définitions de champ) ne doit pas nécessairement correspondre au schéma du jeu de données cible. Tous les champs des ensembles de données d'entrée qui ne correspondent pas aux champs de l'ensemble de données cible ne seront pas mappés à l'ensemble de données cible à moins que le mappage ne soit explicitement défini dans le paramètre Field Map.

        Contrôle la manière dont les champs attributaires des jeux de données d'entrée sont transférés ou mappés vers le jeu de données cible. Ce paramètre ne peut être utilisé que si le paramètre schema_type est NO_TEST .

        Étant donné que les données des ensembles de données d'entrée sont ajoutées à un ensemble de données cible existant qui a un schéma prédéfini (noms et types de champs), les champs ne peuvent pas être ajoutés ou supprimés de l'ensemble de données cible. Vous pouvez définir des règles de fusion pour chaque champ de sortie.

        • First—Utilisez la première valeur des champs de saisie.
        • Dernier : utilise la dernière valeur des champs de saisie.
        • Join : concaténer (joindre) les valeurs des champs d'entrée.
        • Somme—Calculez le total des valeurs des champs d'entrée.
        • Moyenne : calculez la moyenne (moyenne) des valeurs des champs d'entrée.
        • Médiane : calculez la médiane (milieu) des valeurs des champs d'entrée.
        • Mode—Utilisez la valeur avec la fréquence la plus élevée.
        • Min : utilise la valeur minimale des valeurs de tous les champs de saisie.
        • Max—Utilisez la valeur maximale des valeurs de tous les champs de saisie.
        • Écart type : utilisez la méthode de classification de l'écart type sur les valeurs de tous les champs d'entrée.
        • Nombre—Trouve le nombre d'enregistrements inclus dans le calcul.

        Vous pouvez utiliser la classe ArcPy FieldMappings pour définir ce paramètre.

        Description du sous-type à affecter à toutes les nouvelles données ajoutées à l'ensemble de données cible.

        Sortie dérivée

        L'ensemble de données cible mis à jour.


        Désinstallation et installation sans surveillance

        Lorsque vous installez Survey123 Connect ou l'application de terrain Survey123 sur Windows , macOS ou Ubuntu , des fichiers de script vous sont également fournis pour vous aider à effectuer de futures désinstallations ou installations sans surveillance.

        Pour vous préparer à ces actions, suivez ces étapes après avoir installé l'application pour la première fois, en utilisant Survey123 Connect comme exemple :

        1. Accédez à l'emplacement d'installation de l'application, qui, par défaut sous Windows , est C:Users<username>ApplicationsArcGISArcGISSurvey123Connect .
        2. Copiez les fichiers suivants vers un autre emplacement sur votre ordinateur, par exemple le dossier appelé InstallScripts :
          • silencieux-install-controller.qs
          • silencieux-uninstall-controller.qs
          • silent-uninstall-install-ArcGISSurvey123Connect
        3. Lorsque vient le temps d'installer une nouvelle version de Survey123 Connect , copiez le fichier d'installation de l'application dans InstallScripts et renommez le fichier avec un nom qui restera constant, par exemple Survey123ConnectInstallFile.exe .

        Une fois cet emplacement établi, les fichiers .qs et script ne changent pas. Pour effectuer des installations et des désinstallations sans assistance, seuls les fichiers d'installation devront être modifiés.

        Si vous avez plusieurs applications basées sur AppStudio sur votre ordinateur, vous n'avez besoin que d'une seule copie de silent-install-controller.qs et silent-uninstall-controller.qs . Copiez uniquement les différents fichiers de script silent-uninstall-install-appName dans InstallScripts avec les fichiers .qs.

        Par défaut, l'installation et la désinstallation sans assistance seront effectuées en arrière-plan, sans interface utilisateur pour afficher la progression. Pour afficher une interface utilisateur pour ces installations et désinstallations sans assistance, ajoutez le paramètre de ligne de commande showui=true lors de l'exécution des fichiers de script.

        Si vos scripts proviennent d'une version antérieure à Survey123 3.10, mettez à jour vos scripts vers la dernière version pour vous assurer que le masquage de l'interface est le comportement par défaut.

        Désinstaller uniquement

        Pour désinstaller l'application à l'aide de ces scripts, accédez à InstallScripts dans une fenêtre de commande et entrez la commande suivante :

        La période à la fin est importante, car elle indique que rien ne sera installé.

        Désinstaller et installer, ou installer uniquement

        Pour installer l'application, accédez au dossier dans une fenêtre de commande et entrez cette commande :

        La même commande désinstalle toutes les versions existantes de l'application avant d'installer la nouvelle version, vous permettant de mettre à niveau l'application avec une seule commande.


        Mdhntd

        Combien de photos dois-je prendre si on me donne un téléphone pour prendre une photo ?

        Programme multithread bloqué en mode optimisé mais s'exécute normalement en -O0

        Comment s'appelle-t-on lorsqu'à l'université il y a deux matières en même temps ?

        Comment les civilisations sur les différents plans d'une planète cube interagissent-elles ?

        Cartes touristiques/villes simples à imprimer

        Les variables indépendantes sont-elles nécessairement « indépendantes » et comment cela se rapporte-t-il à ce qui est prédit ?

        Y a-t-il un nom pour ce phénomène ?

        Pourquoi Ian Blackford est-il autorisé à s'exprimer aux Communes alors qu'il a franchi la ligne ?

        Authentification versus autorisation

        Ethan trouve l'élément maximum

        En face de Coupon Collector / Problèmes d'anniversaire ?

        Comment puis-je gérer mon équipe pour maintenir une productivité raisonnable lorsque mon employeur ne traite pas bien les employés ?

        Comment convertir le nombre de secondes écoulées depuis le 1er janvier 2001 00:00 en date lisible par l'homme en bash ?

        En pratique, comment un « observateur » réduit-il une fonction d'onde ?

        Quels sont ces deux objets argentés posés sur la table de Ben Kenobi lorsque R2-D2 joue le message de la princesse Leia ?

        Le prix changera-t-il sur Airbnb si je fournis ma pièce d'identité plus tard ?

        « Quand vous Frankenstein une équipe ensemble. » - « Frankenstein » est-il un nouveau verbe ?

        Quel est l'équivalent quadridimensionnel de pi ?

        Existe-t-il une façon plus concise de dire "demain matin" que "mañana por la mañana" ?

        Un député qui n'a pas voté en 2e lecture d'un projet de loi peut-il y proposer des amendements ?

        Utilisation de l'outil Activer les pièces jointes dans ArcGIS Desktop

        Exporter des entités avec des pièces jointes pour une utilisation en dehors d'ArcGIS ?Comment activer l'ajout de classes d'entités/tables et de couches de la table des matières à une entrée de paramètre d'outil de script ?Ajouter des photos en tant que pièces jointes à des points photo géomarqués dans ArcMap ?Définition de domaines pour la classe d'entités à l'aide d'ArcGIS OnlineArcGIS ArcPy update lignes de la table des pièces jointesImpossible d'afficher les pièces jointes dans ArcGIS ProAjout de pièces jointes à l'entité avec ArcPy

        Je travaille sur le didacticiel pour ArcGIS Collector - Étape 8, qui dit : Pour permettre aux utilisateurs de prendre des photos sur le terrain et de les joindre à leurs rapports d'évaluation, activez les pièces jointes sur la classe d'entités que vous venez de créer. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre Catalogue, sélectionnez Gérer, puis cliquez sur Créer des pièces jointes.

        Ceci est censé être disponible dans les outils de gestion des données - mais tout ce que je vois est un outil photo, qui ne semble pas fonctionner de la même manière.

        Étape 1 - besoin d'"Activer les pièces jointes" - mais je ne trouve pas le bon outil
        Étape 2 - cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre du catalogue.

        D'autres utilisateurs ont signalé que vous ne pouvez pas ajouter de pièces jointes aux géodatabases avec la version Desktop, alors pourquoi s'agit-il d'une instruction dans ce didacticiel, qui concerne la version Desktop ?

        J'utilise ArcGIS Desktop 10.2.1.

        Pouvez-vous modifier votre question pour inclure le niveau de licence d'ArcGIS for Desktop que vous utilisez, s'il vous plaît ? Vous avez besoin de Standard ou Avancé pour pouvoir activer les pièces jointes.

        Je travaille sur le didacticiel pour ArcGIS Collector - Étape 8, qui dit : Pour permettre aux utilisateurs de prendre des photos sur le terrain et de les joindre à leurs rapports d'évaluation, activez les pièces jointes sur la classe d'entités que vous venez de créer. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre Catalogue, sélectionnez Gérer, puis cliquez sur Créer des pièces jointes.

        Ceci est censé être disponible dans les outils de gestion des données - mais tout ce que je vois est un outil photo, qui ne semble pas fonctionner de la même manière.

        Étape 1 - besoin d'"Activer les pièces jointes" - mais je ne trouve pas le bon outil
        Étape 2 - cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre du catalogue.

        D'autres utilisateurs ont signalé que vous ne pouvez pas ajouter de pièces jointes aux géodatabases avec la version Desktop, alors pourquoi s'agit-il d'une instruction dans ce didacticiel, qui concerne la version Desktop ?

        J'utilise ArcGIS Desktop 10.2.1.

        Pouvez-vous modifier votre question pour inclure le niveau de licence d'ArcGIS for Desktop que vous utilisez, s'il vous plaît ? Vous avez besoin de Standard ou Avancé pour pouvoir activer les pièces jointes.

        Je travaille sur le didacticiel pour ArcGIS Collector - Étape 8, qui dit : Pour permettre aux utilisateurs de prendre des photos sur le terrain et de les joindre à leurs rapports d'évaluation, activez les pièces jointes sur la classe d'entités que vous venez de créer. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre Catalogue, sélectionnez Gérer, puis cliquez sur Créer des pièces jointes.

        Ceci est censé être disponible dans les outils de gestion des données - mais tout ce que je vois est un outil photo, qui ne semble pas fonctionner de la même manière.

        Étape 1 - besoin d'"Activer les pièces jointes" - mais je ne trouve pas le bon outil
        Étape 2 - faites un clic droit sur la classe d'entités dans la fenêtre du catalogue.

        D'autres utilisateurs ont signalé que vous ne pouvez pas ajouter de pièces jointes aux géodatabases avec la version Desktop, alors pourquoi s'agit-il d'une instruction dans ce didacticiel, qui concerne la version Desktop ?

        J'utilise ArcGIS Desktop 10.2.1.

        Je travaille sur le didacticiel pour ArcGIS Collector - Étape 8, qui dit : Pour permettre aux utilisateurs de prendre des photos sur le terrain et de les joindre à leurs rapports d'évaluation, activez les pièces jointes sur la classe d'entités que vous venez de créer. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre Catalogue, sélectionnez Gérer, puis cliquez sur Créer des pièces jointes.

        Ceci est censé être disponible dans les outils de gestion des données - mais tout ce que je vois est un outil photo, qui ne semble pas fonctionner de la même manière.

        Étape 1 - besoin d'"Activer les pièces jointes" - mais je ne trouve pas le bon outil
        Étape 2 - cliquez avec le bouton droit sur la classe d'entités dans la fenêtre du catalogue.

        D'autres utilisateurs ont signalé que vous ne pouvez pas ajouter de pièces jointes aux géodatabases avec la version Desktop, alors pourquoi s'agit-il d'une instruction dans ce didacticiel, qui concerne la version Desktop ?

        J'utilise ArcGIS Desktop 10.2.1.

        Pouvez-vous modifier votre question pour inclure le niveau de licence d'ArcGIS for Desktop que vous utilisez, s'il vous plaît ? Vous avez besoin de Standard ou Avancé pour pouvoir activer les pièces jointes.

        Pouvez-vous modifier votre question pour inclure le niveau de licence d'ArcGIS for Desktop que vous utilisez, s'il vous plaît ? Vous avez besoin de Standard ou Avancé pour pouvoir activer les pièces jointes.

        Pouvez-vous modifier votre question pour inclure le niveau de licence d'ArcGIS for Desktop que vous utilisez, s'il vous plaît ? Vous avez besoin de Standard ou Avancé pour pouvoir activer les pièces jointes.

        Pouvez-vous modifier votre question pour inclure le niveau de licence d'ArcGIS for Desktop que vous utilisez, s'il vous plaît ? Vous avez besoin de Standard ou Avancé pour pouvoir activer les pièces jointes.


        Utilisation des paramètres d'environnement en Python

        Chaque outil dispose d'un ensemble de paramètres qu'il utilise pour exécuter une opération. Certains de ces paramètres sont communs à tous les outils, comme une tolérance ou un emplacement de sortie. Ces paramètres peuvent obtenir leurs valeurs par défaut à partir d'un environnement de géotraitement que tous les outils utilisent pendant leur fonctionnement. Lorsqu'un outil est exécuté, les paramètres d'environnement actuels peuvent également être utilisés comme valeurs de paramètres d'entrée globale. Des paramètres tels qu'une zone d'intérêt, la référence spatiale du jeu de données en sortie et la taille de cellule d'un nouveau jeu de données raster peuvent tous être spécifiés avec des environnements de géotraitement.

        Un script peut être exécuté de plusieurs manières différentes. Il peut être exécuté en tant qu'outil de script dans une application ArcGIS, telle qu'ArcMap. Il peut également être exécuté à partir d'un autre script ou seul à partir d'une fenêtre Python. Lorsqu'un script est exécuté dans un outil à partir d'une application ArcGIS ou d'un autre script de géotraitement, les paramètres d'environnement utilisés par l'application ou le script appelant lui sont transmis. Ces paramètres deviennent les paramètres par défaut utilisés par le script de l'outil lors de son exécution. Le script appelé peut modifier les paramètres qui lui sont transmis, mais ces modifications ne sont utilisées que dans ce script ou par tout autre outil qu'il peut appeler. Les modifications ne sont pas renvoyées au script ou à l'application appelant. Le modèle d'environnement peut être décrit comme en cascade, où les valeurs sont transmises à tout processus utilisant l'environnement de géotraitement.


        Voir la vidéo: ArcMap: #Labels and #Graphs. Complete ArcGIS Course. Urdu. Hindi. Part 6