Suite

Comment améliorer les performances de la fonction Oracle Spatial sdo_aggr_mbr

Comment améliorer les performances de la fonction Oracle Spatial sdo_aggr_mbr


J'ai rencontré de mauvaises performances lors de l'utilisation de la fonction sdo_aggr_mbr sur un ensemble de données de plus d'un million de lignes, j'ai dû mettre fin à l'opération après plusieurs minutes.

La déclaration était :

sélectionnez sdo_aggr_mbr(MY_GEOMETRY) dans MY_TABLE

Lorsque j'exécute une opération similaire, pour créer le cadre de délimitation de manière manuelle, les performances sont très bonnes :

sélectionnez min(t.MY_GEOMETRY.sdo_point.x), max(t.MY_GEOMETRY.sdo_point.x), min(t.MY_GEOMETRY.sdo_point.x), max(t.MY_GEOMETRY.sdo_point.y) à partir de MY_TABLE t ;

Cela indique que la base de données et l'index spatial de la colonne de géométrie sont configurés de manière correcte.

Pourquoi la fonction d'agrégation d'oracle est-elle si lente et que peut-on faire pour améliorer les performances ?


En fonction du SQL présent dans votre requête, vous souhaiterez peut-être modifier la fonction spatiale que vous utilisez. Dans le passé, le SDO_TUNE.EXTENT_OF('TABLE_NAME', 'SPATIAL_COLUMN') nous a donné de meilleures performances et, selon le lien ci-dessous (en supposant que la documentation a été tenue à jour), c'est la bonne façon d'obtenir le MBR pour une table dans les scénarios spécifiés (bien que je ne sois pas sûr qu'ils s'appliquent à vous).

La fonction SDO_AGGR_MBR, documentée au chapitre 20, renvoie également le MBR des géométries. La fonction SDO_TUNE.EXTENT_OF a de meilleures performances que la fonction SDO_AGGR_MBR si les données sont non géodésiques et si un index spatial est défini sur la colonne géométrie ; cependant, la fonction SDO_TUNE.EXTENT_OF est limitée aux géométries bidimensionnelles, alors que la fonction SDO_AGGR_MBR ne l'est pas. De plus, la fonction SDO_TUNE.EXTENT_OF calcule l'étendue de toutes les géométries d'une table ; en revanche, la fonction SDO_AGGR_MBR peut opérer sur des sous-ensembles de lignes.

http://docs.oracle.com/cd/B28359_01/appdev.111/b28400/sdo_objtune.htm#SPATL1216


Si vous devez utiliser le SDO_AGGR_MBR, la division de l'agrégation en morceaux discrets peut vous donner une augmentation des performances. Nous avons constaté que lors des agrégations, l'un des moyens les plus simples d'améliorer les performances consiste à effectuer l'agrégation sur plusieurs ensembles de données plus petits, puis à agréger les ensembles de données résultants (diviser l'opération unique en plusieurs opérations). Une réduction de la complexité globale de la géométrie permet des performances accrues.

Nous l'avons utilisé pour améliorer les performances de SDO_AGGR_UNION dans le passé (nous avons depuis cessé de l'utiliser en raison d'une réduction du nombre de polygones que nous devons agréger, je ne peux donc pas garantir les performances des versions récentes) et j'imagine que cela peut avoir un impact similaire sur les performances de SDO_AGGR_MBR. Au lieu d'utiliser une seule requête, créez des sous-requêtes qui fonctionnent en fonction de certains critères.

SELECTIONNER SDO_AGGR_MBR(MY_GEOM) MY_GEOM DE ( SELECTIONNER SDO_AGGR_MBR(MY_GEOM) MY_GEOM DE ( SELECT SDO_AGGR_MBR(MY_GEOM) MY_GEOM DE ( SELECTIONNER SDO_AGGR_MBR(MY_GEOM) MY_GEOM) (MY)_GEOM DE MY_TABLE GROUP BY 100 TABLEUM GROUPE PAR MOD (ROWNUM, 10) );

Les opérations d'agrégation spatiale ont tendance à être coûteuses, en particulier celles qui vont au-delà du simple calcul du MBR (union d'agrégat, enveloppe convexe d'agrégat, agrégat. Elles ont été considérablement améliorées en 12c grâce au mécanisme d'accélération des performances vectorielles d'Oracle Spatial.

L'agrégation MBR est plus simple, mais nécessite encore beaucoup de travail, car les formes d'entrée peuvent contenir des arcs, et il ne suffit donc pas d'obtenir le min et le max des X et des Y.

Si votre objectif est d'obtenir le cadre englobant d'un calque entier, le mieux est en effet d'utiliser la fonction SDO_TUNE.EXTENT(). Il extraira la boîte englobante directement du nœud racine de l'index spatial et sera donc très rapide.


La fonction Oracle Spatial SDO_CS.Transform (value) est très lente

J'ai une vue personnalisée qui interroge les données spatiales des colonnes géométriques et extrait les valeurs de latitude/longtitude. Cependant, le processus de récupération est très lent et prend jusqu'à 5 à 10 minutes pour que les données de vue soient récupérées.

La colonne G3E_GEOMETRY est de type SDO_GEOMETRY. La table PolePoint comporte 1 310 629 lignes tandis que PoleDetailPoint en a 100. Les données de ces tables sont mises à jour quotidiennement, tandis que la vue est utilisée à des fins de rapport.

J'ai essayé de reconstruire l'index spatial à l'aide du paramètre status=cleanup. Mais cela n'a fait aucune différence.

Notre version est Oracle 11.2.0.3.

Tous les conseils sur la récupération de ce type de vues/données sont appréciés. Ou d'autres fonctions spatiales que je peux utiliser pour y parvenir plus rapidement ?


SDO_UTIL. AJOUTER

Ajoute une géométrie à une autre géométrie pour créer une nouvelle géométrie.

Objet de géométrie auquel geom2 doit être ajouté.

Objet de géométrie à ajouter à geom1 .

Cette fonction ne doit être utilisée que sur des géométries n'ayant aucune interaction spatiale (c'est-à-dire sur des objets disjoints). Si les géométries d'entrée ne sont pas disjointes, la géométrie résultante peut être invalide.

Cette fonction n'effectue pas d'opération d'union ni aucune autre opération de géométrie de calcul. Pour effectuer une opération d'union, utilisez la fonction SDO_GEOM.SDO_UNION, qui est décrite au chapitre 15. La fonction APPEND s'exécute plus rapidement que la fonction SDO_GEOM.SDO_UNION.

Le type de géométrie (valeur SDO_GTYPE) de la géométrie résultante reflète les types des géométries d'entrée et l'opération d'ajout. Par exemple, si les géométries en entrée sont des polygones bidimensionnels (SDO_GTYPE = 2003), la géométrie résultante est un multipolygone bidimensionnel (SDO_GTYPE = 2007).

Une exception est levée si geom1 et geom2 sont basés sur des systèmes de coordonnées différents.

L'exemple suivant ajoute les géométries cola_a et cola_c. (L'exemple utilise les définitions et les données de la section 2.1.)


Top 20 des entreprises de technologie SIG - 2018

La prolifération des SIG sur le marché mondial a contraint les organisations de tous les secteurs d'activité à repenser la prise de décision basée sur des données spatiales ou géographiques. Alors que le besoin d'informations bien définies sur les actifs augmente à pas de géant, le SIG joue un rôle crucial dans l'intégration d'un large éventail de sources de données, des systèmes existants aux données d'image, et pour rendre les données complexes plus rapidement et plus facilement comprises. Ce n'est plus un secret pour personne que la portée et l'utilité des informations SIG sont illimitées et, par conséquent, incorporer une combinaison de SIG et de Business Intelligence dans la stratégie et la planification de projet est une mesure prudente pour acquérir une longueur d'avance. En outre, le SIG commercial/économique est désormais connu et utilisé efficacement par les entreprises pour la publicité et le marketing, les ventes et les opérations logistiques. De plus, le SIG s'est avéré avoir une influence considérable sur la géographie et sera une technologie clé à l'avenir car il permet aux utilisateurs de répondre efficacement aux questions et de prendre des décisions en examinant les données géospatiales sous forme de tableaux, de graphiques et de cartes.

Pour aider les CTO, les CIO et les PDG à trouver le bon fournisseur de solutions SIG, un panel de sélection distingué composé de PDG, CIO, VCs, analystes du secteur et du comité éditorial du magazine CIOReview a sélectionné une liste de fournisseurs de solutions SIG qui présentent des technologies et des stratégies innovantes.

Nous avons pris en compte la capacité du fournisseur à créer des solutions et des services qui peuvent représenter efficacement mais économiquement une offre SIG productive, en gardant à l'esprit le facteur de livraison axé sur le temps. Nous vous présentons CIOReview&rsquos &ldquo20 fournisseurs de solutions SIG les plus prometteurs - 2018.&rdquo

Nommer une entreprise

Nos abonnés nomment les entreprises avec lesquelles ils ont collaboré et obtenu des résultats. Si vous pensez qu'il existe une entreprise qui mérite de figurer sur notre prochaine prestigieuse liste annuelle des 20 meilleures entreprises de technologie SIG, veuillez nous écrire à leur sujet et les raisons pour lesquelles vous pensez qu'elles doivent figurer sur la liste.


Comment améliorer les performances de la fonction Oracle Spatial sdo_aggr_mbr - Systèmes d'Information Géographique

Pour les systèmes SIG/AM/FM ou SRP, nous utilisons GE Smallworld SIG, SGBDR ORACLE et ORACLE Spatial,, Responsable commercial de solutions, MapInfo ou alors Systèmes Bentley technologies logicielles.

(informations du site Web original d'ORACLE)

Oracle Spatial sert de base au déploiement de systèmes d'information spatiale à l'échelle de l'entreprise et d'applications basées sur la localisation Web et sans fil. Il fournit une gestion des données pour les informations de localisation telles que les réseaux routiers, les limites des services sans fil et les adresses de clients géocodées qui stimulent le développement de produits innovants sur les marchés émergents de la télématique en ligne, sans fil et embarquée. Ces services basés sur la localisation dans Oracle11g étendent les applications basées sur Oracle existantes en permettant aux utilisateurs d'intégrer facilement des informations de localisation directement dans leurs applications et services.

Oracle Spatial, une option d'Oracle11g Enterprise Edition, sert de base aux systèmes d'information spatiale à l'échelle de l'entreprise et aux applications Web ou sans fil basées sur la localisation. Il fournit une gestion des données pour les informations de localisation telles que les réseaux routiers, les limites des services sans fil et les adresses de clients géocodées qui stimulent le développement de produits innovants sur les marchés émergents de la télématique mobile et embarquée. Ces capacités de services basés sur la localisation dans Oracle11g étendent les applications existantes basées sur Oracle en permettant aux utilisateurs d'intégrer facilement des informations de localisation directement dans leurs applications et services. Ceci est possible car les données de localisation sont entièrement intégrées dans le serveur Oracle lui-même. Les données géographiques et de localisation sont manipulées en utilisant la même sémantique appliquée aux types CHAR, DATE ou INTEGER qui sont familiers à tous les utilisateurs de SQL. Les fonctionnalités spécifiques fournies par Oracle11g et Oracle Spatial incluent :

* Accès SQL ouvert et standard à toutes les fonctions et opérations
* Stockage de type d'objet spatial prenant en charge le référencement de type géométrique et linéaire
* Opérateurs et fonctions spatiaux, y compris les fonctions d'agrégat (par exemple, les unions et les agrégats définis par l'utilisateur)
* Contraintes de type de géométrie de couche
* Indexation rapide R-tree et quadtree
* Modèle de géométrie de la terre entière offrant un stockage, une gestion et une utilisation complets des données géodésiques
* Prise en charge du partitionnement pour les index spatiaux
* Puissant système de référencement linéaire
* Outils prenant en charge l'intégration transparente de données hétérogènes (fusion), y compris la gestion des projections et la transformation des coordonnées
* Prise en charge des constructions d'index parallèles pour les index R-tree et quadtree
* Intégration avec le serveur d'applications Oracle11g
* Intégration avec l'outil Oracle11g Application Server MapViewer

Oracle11g permet aux applications de commerce électronique, aux portails et aux fournisseurs de services sans fil d'intégrer facilement les données de localisation dans leurs systèmes d'information d'entreprise. Cela signifie que les applications de commerce électronique telles que les centres d'appels, les applications de marketing et de vente peuvent facilement intégrer la cartographie et l'analyse spatiale. De plus, une nouvelle classe d'applications de localisation émerge pour tirer parti de ces capacités. Ces applications incluent des services de conciergerie (par exemple, des requêtes de localisation sur des bases de données de pages jaunes géocodées qui fournissent des informations sur l'emplacement de points de service, d'hôtels, de restaurants, etc.) sont à la fois filaires et sans fil.

Géométrie spatiale, Couches
Oracle11g prend en charge trois formes géométriques de base qui représentent les données géographiques et de localisation :

* Points : Les points peuvent représenter des emplacements tels que des bâtiments, des bouches d'incendie, des poteaux électriques, des plates-formes pétrolières, des wagons couverts ou des véhicules itinérants.
* Lignes : les lignes peuvent représenter des éléments tels que des routes, des lignes de chemin de fer, des lignes de services publics ou des lignes de faille.
* Polygones et polygones complexes avec des trous : les polygones peuvent représenter des éléments tels que les contours des villes, des districts, des plaines inondables ou des champs de pétrole et de gaz. Un polygone avec un trou peut représenter géographiquement une parcelle de terrain entourant une parcelle de zones humides.

En interne, les données de localisation sont modélisées en couches, situées dans une base de données commune ou une table unique, partageant un système de coordonnées commun. Par exemple, la représentation d'une ville peut inclure des couches distinctes pour les contours des districts politiques ou des quartiers socio-économiques, chaque emplacement commercial et domestique, et le labyrinthe de lignes d'eau, de gaz, d'égout et d'électricité. Parce que toutes ces couches partagent une base de données et une notion commune de la géométrie de la terre (coordonnées, géoïde et projection), elles peuvent être reliées par leurs emplacements (communs) respectifs.

En plus des éléments géométriques mentionnés ci-dessus, Oracle11g prend en charge les types de géométrie suivants :

* Cordes d'arc
* Polygones composés
* Cercles

Indexation spatiale : R-trees et Quadtrees
Oracle11g applique des index spatiaux à toutes les données des bases de données relationnelles. Oracle Spatial inclut l'indexation R-tree, en plus de la capacité d'indexation quadtree. Les index R-tree peuvent être utilisés à la place des index quadtree, ou en conjonction avec eux. De plus, l'indexation R-tree peut être utilisée pour n'importe quelle indexation 3D et 4D de données, essentielles à la résolution de problèmes dans l'exploration pétrolière, l'architecture, l'ingénierie et de nombreuses autres applications scientifiques.

Les requêtes typiques spécifient une fenêtre d'intérêt et récupèrent toutes les données se recoupant ou contenues dans la fenêtre de requête spécifiée.

Un index R-tree rapproche chaque géométrie avec le plus petit rectangle unique qui entoure la géométrie (appelé le rectangle englobant minimum, ou MBR).

Pour une couche de géométries, un index R-tree consiste en un index hiérarchique sur les rectangles de délimitation minimum des géométries de la couche. Étant donné que les index R-tree sont rapides et fonctionnent directement sur les données géodésiques, ils constituent le mécanisme d'indexation préféré pour travailler avec des données spatiales. Les données géodésiques sont des données constituées de coordonnées angulaires (longitude et latitude) définies par rapport à une représentation particulière de la figure de la Terre, ou datum.

Avec indexation quadtree, une mosaïque de tuiles de revêtement pour les données représentées géométriquement est créée pour chaque couche. Une représentation binaire de la tuile est alors stockée dans l'index spatial. Les carreaux de revêtement peuvent être rapidement examinés pour toute interaction entre les couches. Au fur et à mesure que les données de localisation sont ajoutées à une base de données, un index spatial quadtree subdivise (ou "tessele") la géométrie en tuiles, préservant l'organisation spatiale des données. Les concepteurs de bases de données peuvent spécifier le nombre de fois qu'une géométrie doit être subdivisée pour optimiser la couverture avec des tuiles de taille uniforme de plus en plus petites.

Les concepteurs de bases de données peuvent choisir d'utiliser l'indexation R-tree ou quadtree. Chaque type d'index est approprié dans différentes situations, bien que l'indexation R-tree soit souvent le meilleur choix en raison de sa capacité à opérer directement sur les données géodésiques. En général, les quadtrees sont préférables lorsque les ensembles de données nécessitent des mises à jour fréquentes et que les performances de mise à jour sont critiques. Les quadtrees sont également généralement préférés pour les mises à jour simultanées.

Les considérations dans le choix de l'index à utiliser incluent

* Géodésique ou non géodésique
* Le type et la gamme de requêtes soumises à la base de données
* Fréquence des mises à jour et nécessité de réindexation
* Espace de stockage disque disponible
* Mises à jour simultanées
* Nombre de dimensions dans les données spatiales

L'index spatial utilise le mécanisme d'indexation extensible Oracle11g, assurant la maintenance de l'index lors de l'insertion, de la mise à jour et de la suppression. Il en résulte une facilité d'utilisation accrue.

Opérateurs spatiaux, Fonctions
L'interaction de diverses caractéristiques géométriques peut être déterminée à l'aide d'opérateurs de comparaison (tels que SDO_RELATE), avec des masques tels que contains, cover et anyinteract (toute interaction) et autres. Cela permet de répondre à des demandes telles que « lister toutes les zones scolaires traversées par cette ligne de chemin de fer », ou « trouver toutes les pizzerias dans cette zone d'intérêt ».

Les fonctions spatiales peuvent être utilisées pour effectuer des calculs de distances entre des géométries, ainsi que des longueurs et des surfaces de géométries. Ceci est utile pour les requêtes de services basées sur la localisation telles que "retourner les 10 hôtels les plus proches de l'aéroport et la distance à chacun en miles". D'autres fonctions spatiales avancées effectuent des manipulations de géométrie et renvoient de nouvelles géométries telles que des tampons, des centroïdes, des unions, des intersections et des agrégats spatiaux de certaines fonctions.

Accès rapide avec des requêtes à deux niveaux
Jusqu'à présent, les performances de la base de données étaient largement un facteur de taille de la base de données et d'efficacité des index. Mais avec Oracle11g et Oracle Spatial, les performances sont fonction de la quantité de données réellement récupérées. Les performances sont optimisées grâce à l'utilisation d'un index spatial et d'un modèle de requête à deux niveaux. Ce modèle réduit considérablement la charge et la surcharge de traitement des requêtes et offre une excellente évolutivité à mesure que le volume de données spatiales augmente. Le premier niveau, ou filtre principal, permet une sélection rapide d'un petit nombre d'enregistrements candidats à transmettre au filtre secondaire. Le filtre principal utilise des approximations stockées dans l'index spatial pour réduire la complexité de calcul.

Le filtre secondaire applique une géométrie de calcul exacte à l'ensemble de résultats du filtre principal. Ces calculs exacts donnent la réponse finale à une requête. Les opérations de filtrage secondaire sont plus intenses en termes de calcul, mais elles ne sont appliquées qu'à l'ensemble de résultats relativement petit du filtre principal.

Les requêtes peuvent être spatialement contraintes, telles que définies par une "zone d'intérêt" choisie par l'utilisateur. L'élimination des données en dehors de la zone d'intérêt de la prise en compte lors des requêtes garantit des niveaux de performances optimaux.

Les requêtes de localisation, à l'aide de SQL standard, peuvent être effectuées de plusieurs manières. Par exemple, des extraits de fenêtre en deux dimensions sont possibles sous forme de recherches de plage, de recherches de proximité et de recherches de polygones.

Projections et systèmes de coordonnées
Oracle Spatial prend en charge plus de 950 systèmes de coordonnées cartographiques couramment utilisés et prendra également en charge les systèmes de coordonnées définis par l'utilisateur. Il permet des transformations explicites de projection cartographique d'objets vectoriels d'un système de coordonnées à un autre. Ces transformations peuvent être au niveau de la géométrie ou sur une couche entière (table) à la fois.

Prise en charge du référencement linéaire
Oracle Spatial prend désormais en charge le stockage des informations de "mesure" associées à une géométrie linéaire. Cette fonctionnalité est essentielle pour prendre en charge les applications de réseautage linéaire telles que le routage des rues Internet, le transport, les services publics, les réseaux de télécommunications et la gestion des pipelines.

Géocodage
Le géocodage est le processus qui associe des références géographiques, telles que des adresses, des numéros de téléphone et des codes postaux, à des coordonnées de localisation (par exemple, longitude/latitude). Oracle11g peut s'intégrer à tous les outils et services de géocodage tiers pour faire correspondre ces enregistrements à un point de longitude/latitude qui est ensuite stocké dans la base de données. Les utilisateurs peuvent choisir le géocodeur le mieux adapté à leurs besoins (par exemple, un service de géocodage qui prend en charge les adresses internationales). Cela facilite l'analyse basée sur les relations spatiales des données associées, comme la proximité des magasins avec les clients dans une distance donnée et le chiffre d'affaires par territoire.

NOUVELLES FONCTIONNALITÉS DE SERVICES LOCALISÉS POUR ORACLE11g
Oracle11g prend en charge de nouvelles fonctionnalités de services basés sur la localisation qui étendent la gamme et la productivité des développeurs d'applications, permettant une plus large gamme d'applications et améliorant les performances.

Agrégats spatiaux
SQL a longtemps eu des fonctions d'agrégation, qui sont utilisées pour agréger les résultats d'une requête SQL. Oracle11g ajoute des fonctions d'agrégation qui opèrent sur un ensemble de géométries plutôt que sur une ou deux géométries. Une fonction d'agrégation effectue une opération d'agrégation spécifiée sur un ensemble de géométries d'entrée et renvoie un seul objet de géométrie. Par exemple, l'instruction suivante renvoie le rectangle englobant minimal de toutes les géométries d'un tableau :


SELECTIONNER SDO_AGGR_MBR(c.forme)
DE cola_markets c

Les autres fonctions d'agrégat prises en charge incluent l'union, le centroïde et l'enveloppe convexe. Les utilisateurs peuvent également définir d'autres fonctions d'agrégat. L'utilisation d'agrégats spatiaux améliore les performances et simplifie le codage.

Prise en charge des index basés sur les fonctions
Un index basé sur des fonctions permet des requêtes et des analyses Oracle Spatial sur toutes les données relationnelles associées à un attribut d'emplacement sans créer ni précharger une colonne Oracle Spatial de type SDO_GEOMETRY.

Les utilisateurs peuvent créer des index spatiaux sur des données spatiales stockées dans des colonnes relationnelles (par exemple dans des colonnes de longitude et de latitude). Les opérateurs spatiaux peuvent rechercher des index basés sur des fonctions ainsi que des index spatiaux traditionnels. Cet index spatial permettra d'invoquer des opérateurs spatiaux sur ces colonnes relationnelles sans avoir besoin de créer une colonne SDO_GEOMETRY.

Ceci est utile pour les applications géographiques d'entreprise qui ont un schéma pour stocker les données de localisation mais ne peuvent pas modifier leur schéma actuel pour déplacer les données de localisation vers une colonne de type SDO_GEOMETRY.

Prise en charge des coordonnées géodésiques
Avec Oracle11g, les fonctions Oracle Spatial renvoient des longueurs, des surfaces et des distances précises pour les données projetées et géodésiques (c'est-à-dire les coordonnées angulaires définies par rapport à un modèle particulier de la forme de la terre). Dans les versions précédentes d'Oracle Spatial, les calculs de longueur, de surface et de distance n'étaient précis que pour les données non géodésiques. Avec la version 11g, Oracle Spatial fournit un modèle de géométrie de la Terre entière qui prend en compte la courbure de la surface de la Terre lors des calculs de longueur, de superficie et de distance sur des données géodésiques. Oracle Spatial prend en charge plus de 30 des unités de distance et de surface les plus couramment utilisées, qui sont utiles à la fois pour les données géodésiques et projetées, par ex. pied/pied carré, mètre/mètre carré, kilomètre/kilomètre carré, et ainsi de suite.

Prise en charge du partitionnement pour les index spatiaux
Une autre nouvelle fonctionnalité d'Oracle11g est la possibilité de partitionner des index spatiaux en association avec des tables partitionnées (le partitionnement par plage est pris en charge). Les index spatiaux partitionnés peuvent offrir les avantages suivants :

* Les temps de réponse réduits pour le partitionnement des requêtes de longue durée peuvent réduire les opérations d'E/S sur disque
* Temps de réponse réduits pour les requêtes simultanées Les opérations d'E/S s'exécutent simultanément sur chaque partition
* Maintenance d'index plus facile, en raison des opérations de création et de reconstruction au niveau de la partition
* Les index sur les partitions peuvent être reconstruits sans affecter les requêtes sur d'autres partitions
* Les paramètres de stockage pour chaque index local peuvent être modifiés indépendamment des autres partitions.

Avec Oracle11g, des améliorations de partitionnement supplémentaires sont prises en charge, notamment le fractionnement, la fusion et l'échange de partitions.

Remarque : cette fonctionnalité nécessite l'option de partitionnement pour Enterprise Edition.

Création d'index spatial parallèle (nouveau avec Oracle11g)
La création parallèle d'index spatiaux et de partitions d'index est prise en charge avec Oracle11g. La création d'index R-tree et quadtree peut être subdivisée en tâches plus petites qui peuvent être effectuées en parallèle, en utilisant des ressources matérielles (CPU) inutilisées. Pour certains ensembles de données spatiales et types et paramètres d'index, la création d'index parallèles peut augmenter considérablement les performances de construction d'index et permettre un gain de temps significatif. Les grands ensembles de données non ponctuels (couramment utilisés dans de nombreuses applications SIG standard) et les ensembles de données avec des index quadtree avec des niveaux de tuilage élevés sur de grandes géométries peuvent montrer des améliorations de performances spectaculaires.

Améliorations des performances
Oracle11g apporte des améliorations significatives aux performances de stockage et d'indexation des données spatiales par rapport aux versions précédentes :

* Les index R-tree peuvent désormais être créés jusqu'à 20 % plus rapidement qu'avec la version précédente.
* Le partitionnement des données spatiales et l'utilisation d'index locaux partitionnés peuvent fournir des gains de performances supplémentaires pour les requêtes sur de grands ensembles de données, ainsi que pour les requêtes et mises à jour simultanées.
* Les fonctions d'agrégat spatial accélèrent la récupération de grands ensembles d'objets SDO_GEOMETRY.
* Les requêtes spatiales qui utilisent des filtres secondaires s'exécuteront beaucoup plus rapidement lors de l'utilisation de tous les masques autres qu'INTERACT. Des gains allant jusqu'à 200 % peuvent en résulter, selon la complexité des géométries.
* Les requêtes WITHIN_DISTANCE peuvent s'exécuter jusqu'à 40 % plus rapidement lors de l'utilisation d'index R-tree, et la fonction VALIDATE_GEOMETRY s'exécute jusqu'à 200 % plus rapidement en fonction de la complexité des géométries.

Améliorations des performances pour Oracle11g
Avec 11g, Oracle Spatial réalise des sauts de performances encore plus importants pour répondre aux exigences des services géolocalisés et des SIG d'entreprise :

* Les index R-tree peuvent désormais être créés jusqu'à 50 % plus rapidement qu'avec la version 10g.
* Les performances de mise à jour R-tree - essentielles aux applications qui mettent fréquemment à jour et interrogent les données de localisation - ont été considérablement augmentées. Les applications qui en bénéficieront comprennent le suivi des actifs LBS, la gestion de flotte, la recherche d'amis de télécommunications, la gestion des actifs SIG et la gestion cadastrale.
* La création d'index spatiaux R-tree ou quadtree en parallèle peut réduire considérablement le temps de création d'index pour de très grands ensembles de données spatiales non ponctuelles.
* Les requêtes spatiales qui utilisent des filtres secondaires sur les données géodésiques peuvent s'exécuter jusqu'à 40 % plus rapidement.
* Les applications qui exécutent des requêtes WITHIN_DISTANCE sur des entités linéaires fonctionnent jusqu'à 30 % plus rapidement. (Ces requêtes sont couramment utilisées dans des applications telles que les services de localisation sans fil, les transports, les services publics et la gestion des pipelines/actifs.)

Pour plus d'informations sur les caractéristiques de performances, veuillez vous reporter à un livre blanc technique sur les performances distinct sur Oracle Technology Network.

Fonctionnalités d'entreprise prenant en charge les services géodépendants dans Oracle11g
Oracle11g fournit un support puissant et fiable pour les applications critiques d'une organisation. Ces fonctionnalités d'entreprise enrichissent les capacités des services basés sur la localisation d'Oracle11g via une architecture de déploiement Internet flexible, des capacités d'objet et des utilitaires de gestion de données robustes qui garantissent l'intégrité, la récupération et la sécurité des données. Ce niveau de prise en charge ne peut exister que dans l'environnement homogène d'une solution de base de données d'entreprise et ne peut pas être efficacement répliqué dans une solution hybride qui associe une solution de localisation externe à une solution d'entreprise traditionnelle, peu importe à quel point les deux composants peuvent sembler étroitement intégrés. .

Oracle Spatial tire pleinement parti des limites de taille de base de données étendues, des utilitaires de maintenance VLDB hautes performances, de la réplication, du gestionnaire d'espace de travail (versioning), d'une sauvegarde et d'une restauration plus rapides et du partitionnement. La gamme complète des utilitaires Oracle (par exemple, SQL*Loader, etc.) est également disponible pour faciliter la migration et aider à mettre à niveau les applications qui utilisent les fonctionnalités des services basés sur la localisation. Certaines de ces fonctionnalités clés de l'entreprise ont été introduites dans les sections ci-dessus ci-dessous et sont d'autres fonctionnalités clés.

Réplication
Avec Oracle Spatial, les capacités de réplication avancée d'Oracle peuvent être utilisées pour les données de localisation, car elles sont stockées dans des tables Oracle standard. Par exemple, les systèmes distribués qui impliquent des sites Web dispersés géographiquement mais répliqués logiquement, peuvent tirer parti de la réplication synchronisée d'objets de données spatiales sur plusieurs bases de données.

Espaces de travail de base de données
Oracle Workspace Manager est une fonctionnalité de base de données d'Oracle11g. Il fournit des espaces de travail partageables dans lesquels versionner des données en direct. Il est entièrement intégré à Oracle Spatial et prend en charge les transactions longues pour la gestion automatisée de la cartographie/des installations (AM/FM) et les applications d'ingénierie. En tant que tel, il convient parfaitement aux applications SIG qui s'étendent sur de longues périodes et/ou sont composées de nombreux collaborateurs travaillant sur des sites distants.

MapViewer du serveur d'applications Oracle11g
Oracle11g Application Server (Oracle11gAS) comprend un composant de rendu et de visualisation de carte utilisé pour visualiser les données géospatiales gérées par Oracle Spatial. Cet outil de visualisation s'appelle MapViewer et sera inclus dans le cadre de l'installation d'Oracle11gAS Wireless and Portal. MapViewer comprend des composants qui effectuent un rendu cartographique et un outil de définition de carte pour gérer les métadonnées de la carte et les informations de représentation. La fonction Oracle11gAS MapViewer permet aux développeurs d'applications d'intégrer une capacité de rendu cartographique directement dans les applications e-business existantes. MapViewer permettra d'intégrer directement des cartes et des services de localisation dans leurs solutions. Les développeurs d'applications utilisant Oracle11gAS OC4J disposeront d'un composant de rendu cartographique et de visualisation cartographique étroitement intégré pour les données de localisation et de carte stockées dans Oracle11g avec Oracle Spatial.

De nombreux outils de cartographie Internet tiers de premier plan qui prennent en charge Oracle Spatial ont été développés en tant que logiciels d'application SIG pour Internet. En revanche, MapViewer est conçu comme un outil léger pour répondre aux exigences générales de visualisation de rendu cartographique des développeurs de services de commerce électronique et de localisation.

Solutions sans fil
En plus des services basés sur la localisation dans la base de données Oracle11g, Oracle11g Application Server (Oracle11gAS) Wireless Edition propose des services basés sur la localisation qui améliorent et exposent ces services aux appareils sans fil et mobiles. Oracle11gAS Wireless Edition, avec Oracle11g, permet aux utilisateurs de créer et d'associer des données à des régions géographiques, permettant des requêtes et des analyses basées sur toutes les régions associées à un point ou une zone d'intérêt particulier. Cette capacité de « modélisation régionale » permet aux utilisateurs de filtrer, de classer et de hiérarchiser les services. Oracle11gAS Wireless Edition fournit également des interfaces Java pour ingérer des services de localisation externes tels que le géocodage, les itinéraires, la cartographie, le positionnement mobile et les services de pages jaunes, permettant aux opérateurs sans fil de créer des services pré-intégrés pour les requêtes de localisation et d'intégrer de manière transparente les applications aux services de localisation existants .

Oracle11gAS Wireless Edition permet aux entreprises d'activer sans fil toutes les applications ou contenus Internet nouveaux ou existants pour tout appareil compatible Web, y compris les téléphones intelligents, les téléavertisseurs, les PDA, etc. Oracle11gAS Wireless Edition adapte tout contenu Internet au format XML et le transforme en n'importe quel langage de balisage pris en charge par n'importe quel appareil, y compris HTML, WML, HDML, VoiceXML, VoxML, SMS. Oracle11gAS Wireless Edition fournit des services basés sur la localisation, la messagerie sans fil, le commerce électronique sans fil et une personnalisation étendue pour les utilisateurs et les appareils, permettant la personnalisation des services et de l'affichage des appareils.

Normes ouvertes
Oracle s'efforce constamment d'aider à façonner, piloter, mettre en œuvre et prendre en charge les dernières normes ouvertes, en particulier dans le domaine des services basés sur la localisation. Oracle11g poursuit cet engagement avec la mise en œuvre des directives OpenGIS Consortium Simple Features. Oracle s'engage également à prendre en charge le nouveau langage de balisage géographique (GML) de l'OGC ainsi que les interfaces Open Location Service. Le modèle objet-relationnel utilisé pour le stockage de la géométrie par Oracle11g est également conforme aux spécifications associées à la représentation SQL92 des points, des lignes et des polygones.

Résumé
Oracle11g, avec Oracle Spatial, constitue la base du déploiement de systèmes d'information spatiale à l'échelle de l'entreprise et de services de localisation sans fil. Ces services basés sur la localisation dans Oracle11g incluent désormais l'indexation R-tree rapide, le référencement linéaire et la prise en charge de la projection et de la transformation des coordonnées, en plus du stockage de type d'objet spatial, de l'accès SQL, des opérations spatiales, de l'indexation quadtree et de la possibilité de travailler avec des tiers. fournisseurs de géocodage.

Avec Oracle11g, il devient à la fois plus rapide et plus facile d'intégrer les informations de localisation dans les applications et services Internet et sans fil. This release continues to emphasize performance, ease of use, and an architecture that truly scales across the enterprise.


KEY FEATURES OF ORACLE SPATIAL
* Schema that prescribes the storage, syntax, and semantics of supported geometric data types
* Spatial indexing mechanism
* Set of spatial operators and a mechanism to perform area-of-interest and spatial-join queries using these operators
* Set of spatial functions which perform length, area, distance calculations on geometries and generate new geometries such as buffers, unions
* Set of administrative utilities
* Linear referencing support
* Comprehensive projection and coordinate transformation support
* Geocoding framework
* Long transaction support (Oracle Workspace Manager database feature)

KEY ENHANCEMENTS TO ORACLE11g
* Geodetic support (Whole Earth Geometry Model)
* Function-based spatial indexing
* Spatial aggregates
* Secondary filter performance enhancements
* Partitioning support for spatial indexes
* Object replication

KEY ENHANCEMENTS TO ORACLE11g
* Parallel spatial index creation
* Enhancements to spatial partitioning support (split, merge, exchange partitions)
* Performance enhancements for R-tree index creation and updates
* Additional secondary filter performance enhancements
* Additional geometry validation procedures

RELATED PRODUCTS AND SERVICES
* MapViewer is an Oracle11gAS v2 Java map rendering and viewing component used for visualizing geospatial data managed by Oracle Spatial
* Oracle Workspace Manager provides long transaction support for Oracle Spatial
* Oracle11gAS Wireless provides location-based services for wireless and mobile devices


A search using an R-tree index descends the tree to find objects in the general area of interest and then perform tests on the objects themselves. An R-tree index eliminates the need to examine objects outside the area of interest. Without an R-tree index, a query would need to evaluate every object to find those that match the query criteria.

For more information about the Informix R-tree index, consult the IBM Informix Spatial DataBlade Module User's Guide.

In PostgreSQL, the R-tree index is implemented using the Generalized Search Tree index infrastructure. For information on GiST indexing, see chapter 51 of the PostgreSQL 8.3 documentation.


Our Offerings

Aperçu

Our GIS Service Line offers a portfolio of services that assists in solving the various business requirements, in Consulting, Application Design / Development and Operations & Maintenance Support.

Consultant

We identify and analyze our clients’ business requirements, recommend solutions and assist them in implementing these solutions successfully.

Application Design/Development

We help in Application Design and Development, delivering high quality business application solutions, which are scalable, robust and easy to maintain.

Operations & Maintenance Support

We help our clients by providing 24X7 Operations & Maintenance Support.


Predefined Oracle Database Administrative User Accounts

ANONYMOUS

An account that allows HTTP access to Oracle XML DB. It is used in place of the APEX_PUBLIC_USER account when the Embedded PL/SQL Gateway (EPG) is installed in the database.

EPG is a Web server that can be used with Oracle Database. It provides the necessary infrastructure to create dynamic applications.

Expired and locked

AUDSYS

The internal account used by the unified audit feature to store unified audit trail records.

See Oracle Database Security Guide.

Expired and locked

CTXSYS

The account used to administer Oracle Text. Oracle Text enables you to build text query applications and document classification applications. It provides indexing, word and theme searching, and viewing capabilities for text.

See Oracle Text Application Developer's Guide.

Expired and locked

DBSNMP

The account used by the Management Agent component of Oracle Enterprise Manager to monitor and manage the database.

See Enterprise Manager Cloud Control Administrator's Guide.

Ouvert

Password is created at installation or database creation time.

LBACSYS

The account used to administer Oracle Label Security (OLS). It is created only when you install the Label Security custom option.

See Enforcing Row-Level Security with Oracle Label Security, and Oracle Label Security Administrator’s Guide.

Expired and locked

MDSYS

The Oracle Spatial and Oracle Multimedia Locator administrator account.

See Oracle Spatial and Graph Developer's Guide.

Expired and locked

OLAPSYS

The account that owns the OLAP Catalog (CWMLite). This account has been deprecated, but is retained for backward compatibility.

Expired and locked

ORDDATA

This account contains the Oracle Multimedia DICOM data model. See Oracle Multimedia DICOM Developer's Guide for more information.

Expired and locked

ORDPLUGINS

The Oracle Multimedia user. Plug-ins supplied by Oracle and third-party, format plug-ins are installed in this schema.

Oracle Multimedia enables Oracle Database to store, manage, and retrieve images, audio, video, DICOM format medical images and other objects, or other heterogeneous media data integrated with other enterprise information.

See Oracle Multimedia User's Guide.

Expired and locked

ORDSYS

The Oracle Multimedia administrator account.

See Oracle Multimedia User's Guide.

Expired and locked

SI_INFORMTN_SCHEMA

The account that stores the information views for the SQL/MM Still Image Standard.

See Oracle Multimedia User's Guide.

Note: The SI_INFORMTN_SCHEMA account is deprecated in Oracle Database 12c release 2 (12.2).

Expired and locked

SYS

An account used to perform database administration tasks.

See Oracle Database 2 Day DBA.

Ouvert

Password is created at installation or database creation time.

SYSBACKUP

The account used to perform Oracle Recovery Manager recovery and backup operations.

See Oracle Database Backup and Recovery User’s Guide.

Expired and locked

SYSDG

The account used to perform Oracle Data Guard operations.

See Oracle Data Guard Concepts and Administration.

Expired and locked

SYSKM

The account used to manage Transparent Data Encryption.

See Oracle Database Advanced Security Guide.

Expired and locked

SYSRAC

The account used to manage Oracle Real Application Clusters.

See Oracle Real Application Clusters Administration and Deployment Guide.

Expired and locked

SYSTEM

A default generic database administrator account for Oracle databases.

For production systems, Oracle recommends creating individual database administrator accounts and not using the generic SYSTEM account for database administration operations.

See Oracle Database 2 Day DBA.

Ouvert

Password is created at installation or database creation time.

WMSYS

The account used to store the metadata information for Oracle Workspace Manager.

See Oracle Database Workspace Manager Developer's Guide.

Expired and locked

XDB

The account used for storing Oracle XML DB data and metadata. For better security, never unlock the XDB user account.

Oracle XML DB provides high-performance XML storage and retrieval for Oracle Database data.

See Oracle XML DB Developer’s Guide.

Predefined Non-Administrative User Accounts

DIP

The Oracle Directory Integration and Provisioning (DIP) account that is installed with Oracle Label Security. This profile is created automatically as part of the installation process for Oracle Internet Directory-enabled Oracle Label Security.

See Oracle Label Security Administrator’s Guide.

Expired and locked

MDDATA

The schema used by Oracle Spatial for storing Geocoder and router data.

Oracle Spatial provides a SQL schema and functions that enable you to store, retrieve, update, and query collections of spatial features in an Oracle database.

See Oracle Spatial and Graph Developer's Guide.

Expired and locked

ORACLE_OCM

The account used with Oracle Configuration Manager. This feature enables you to associate the configuration information for the current Oracle Database instance with My Oracle Support. Then when you log a service request, it is associated with the database instance configuration information.

See Oracle Database Installation Guide for your platform.

Expired and locked

SPATIAL_CSW_ADMIN_USR

The Catalog Services for the Web (CSW) account. It is used by Oracle Spatial CSW Cache Manager to load all record-type metadata and record instances from the database into the main memory for the record types that are cached.

See Oracle Spatial and Graph Developer's Guide.

Expired and locked

SPATIAL_WFS_ADMIN_USR

The Web Feature Service (WFS) account. It is used by Oracle Spatial WFS Cache Manager to load all feature type metadata and feature instances from the database into main memory for the feature types that are cached.

See Oracle Spatial and Graph Developer's Guide.

Expired and locked

XS$NULL

An internal account that represents the absence of database user in a session and the actual session user is an application user supported by Oracle Real Application Security. XS$NULL has no privileges and does not own any database object. No one can authenticate as XS$NULL, nor can authentication credentials ever be assigned to XS$NULL.

Expired and locked


Highlights

IBM Maximo Application Suite 8.4

A single point of access to a full suite of asset lifecycle management capabilities. Version 8.4 expands the Maximo portfolio to include:

Digital Twin Exchange is a resource for organizations in asset- intensive industries that are managing enterprise-wide digital assets with the Maximo Application Suite.

Maximo Application Suite 8.4 also brings the following enhancements:

  • IBM Maximo Manage, formerly known as IBM Maximo Asset Management, includes a new deployment model on Red Hat OpenShift. Maximo Manage is both entitled and deployed through Maximo Application Suite, providing an enterprise-grade, container-based deployment platform based on Red Hat OpenShift.
  • IBM Maximo Health and Predict - Utilities, formerly known as IBM Maximo APM for Energy and Utilities, is a new utility industry solution that is built on the core capabilities of Maximo Health and Predict.
  • Select industry solutions and add-ons are renamed.
  • Version 8.4 changes the deployment model from separate add-ons to part of Maximo Application Suite Manage for:
    • IBM Maximo Asset Management Scheduler
    • IBM Maximo Linear Asset Manager
    • IBM Maximo Calibration

    IBM Maximo Application Suite Managed Service 8.0

    • Access to a managed service for deployment of Clients' IBM Maximo Asset Management and IBM Maximo Asset Monitor on IBM Cloud through Red Hat OpenShift (entitlement and licenses to Maximo Asset Management and Maximo Asset Monitor software must be purchased separately).
    • Scalability that enables users to add memory and data storage on demand.
    • End-to-end managed service that includes installation, configuration, upgrades, application operations, database management, infrastructure, and network management, including Red Hat OpenShift application installation.
    • Support from experienced IBM service and operational experts.
    • Increased productivity by focusing on business decisions and innovation rather than system maintenance.
    • On-demand benefits that remove barriers to heavy deployment requirements and upfront investment: Organizations can start with only the components they need and pay for only the components they use.
    • Cost, operational, and labor-saving benefits of shifting the burden of security and compliance to IBM support experts.

    Retail Mapping: Leveraging the Power of Location Intelligence for a Telecommunications Provider - Part Two

    The discussion in part-one detailed the initial phases in gathering geographical intelligence for the territory through retail mapping. We also discussed a few scenarios demonstrating the power of retail mapping for strategic decision making. The aforementioned discussion is part of a greater concept called location intelligence.

    Location intelligence provides the ability to organize and understand information through a geographical perspective to facilitate informed decision making. This helps organizations align better with the realities of their market territories, and thus improves performance and results.

    Examples of Solutions Providing Location Intelligence

    Location intelligence is a vast field. There are many vendors and system integrators that provide location intelligence solutions for various domains like healthcare, insurance, fast moving consumer goods (FMCG) and telecom. At this stage, it would be appropriate to have a look at some of these solutions/cases to understand the features of the contemporary solutions for location intelligence.

    Verizon Wireless Field Force Manager (Xora | Verizon Field Force Manage Mobile Solutions for Business | GPS Mobile Enterprise Applications, 2012)

    • Location Management: You can see where employees are now, where they’ve been, even how fast they’re driving. And you can set up email or text alerts when employees speed or go off-route.
    • Electronic Timecards: Keep employees in the field, where they belong. Give them the tools to submit timecards on their mobile phones, easily track breaks and lunches, and accurately bill to different jobs. Give yourself the tools to automatically link timecard data to your payroll system. No more keying hand-written timecards.
    • Job Dispatch: Your clipboard will gather dust. Your deliveries won’t. Shoot orders to your teams’ mobile phones as soon as they come in, with turn-by-turn directions. Know when they accept and complete job requests. Send the nearest employees to each job, saving time and fuel. Track jobs at every stage and keep records. All of which means faster, better service and happier customers.

    Xora GPS TimeTrack (Xora GPS TimeTrack Mobile Solutions for Business | GPS Mobile Enterprise Applications | Xora, 2012)
    Using any GPS-enabled mobile device, the Xora GPS TimeTrack mobile app collects and reports location, time and job information in near real-time, giving you the immediate information you need to make daily operational decisions and the historical trends data you need to assess and improve the overall productivity and performance of your mobile employees.

    Galigeo Solutions for Sales and Territory Management (Location Intelligence and Geomarketing to Improve Sales Territory Management, 2012)
    By combining data from the business intelligence and the location dimension, Galigeo’s software solutions enable analysis that results in a better understanding of the density and distribution of the clients within the territory. Therefore, it is easier to transform the insight into an action plan to improve your selling strategies.

    Location Intelligence Solutions for Sales Territory Management Help:

    • Measure performance of each region
    • Identify underperforming sales territories
    • Adjust resource allocation
    • Outline high-potential zones to explore new services
    • Improve visits by sales representatives
    • Redefine territory assignment
    • Simplify territory realignment
    • Improve travel time use
    • Reduce travel costs
    • Improve sales coverage
    • Gain better insight into sales effectiveness and performance by territory

    Oracle Spatial and Oracle Locator - Location Features for Oracle Database 11g (Oracle, 2012)
    The location features in Oracle Database 11g provide a platform that supports a wide range of applications—from automated mapping/facilities management and geographic information systems (GIS), to wireless location services and location-enabled business intelligence.

    Oracle Locator is a feature of Oracle Database 11g Standard and Enterprise Editions that provides core location functionality needed by most customer applications. Oracle Spatial is an option for Oracle Enterprise Edition that provides advanced spatial features to support high-end GIS. Oracle Fusion Middleware MapViewer is an Oracle Application Server Java component and JDeveloper extension used for map rendering and viewing geospatial data managed by Oracle Spatial or Locator. Oracle Spatial, Oracle Locator and MapViewer comply with germane (Open Geospatial Consortium, 1994).

    Power of Location Intelligence – Prospective Solution

    Having discussed location intelligence, let us now have a look at the functionality that a prospective solution using location intelligence can offer. The case discussed here pertains to a sales representative whose responsibility it is to ensure channel satisfaction by proactively addressing their concerns and grievances.

    Consider a sales representative starting his day. He has a hand-held GPS device. The organization for which he works has a location intelligence system in place. He is assigned a huge territory in a big city. He has more than 500 outlets assigned to him selling a portfolio of voice and data products. The map and the story below further show the power of a location intelligence system. Location and timing of various events given in the example are marked on the map.

    Chronological Sequence of Events for the Prospective Location Intelligence Solution
    The events given below show a proactive allocation of activities to sales representatives based on pre-set criteria deemed to be significant for attention by a location intelligence system. This automation can lead to higher operational efficiency and better utilization of time and resources.

    Such a solution is not only useful for sales representatives, it can be used for many other functions of a telecom organization like network planning, network infrastructure management, allocation of field force, route optimization of sales representatives/field agents, etc. Those applications are beyond the scope of this paper.

    • The sales representative starts from his home at 8 a.m. (refer to Figure 1 southeast on map) to reach the distributor’s office (northwest on map). He is on a regular field visit as part of his role.
    • Around 8:05 a.m. the sales representative is within a reasonable distance of an “A” category outlet, X, whose complaint regarding non-availability of branding elements has been pending for three days. The outlet is critical for the organization. It is his responsibility to ensure channel satisfaction in the assigned territory. The location intelligence system senses the proximity of the sales representative to this outlet and flashes a message. The sales representative pays a visit to quell the concerns of the outlet management and assures speedy resolution. The retailer appreciates the attention given to his problem.
    • After satisfying the retailer’s concerns, the sales representative starts from outlet X at 8:20 a.m. Five minutes later, at 8:25 a.m., the location intelligence system flashes the message regarding an action item for another outlet, Y. Outlet Y requested special branding to compete with a nearby outlet selling competitor’s products. The outlet is in close proximity to the current location of the sales representative. He discusses the possible branding choices with the retailer. The retailer at outlet Y appreciates the care and attention being paid by the sales representative. He assures better sales.
    • At 8:45 a.m., a flash message appears on the sales rep’s hand-held device regarding a nearby outlet, Z. As per the message, the outlet is newly opened. The sales representative checks if the branding is properly done and whether the retailer is aware of various products and schemes offered by the organization. The retailer is really impressed with the professionalism of the organization.
    • The sales representative is on his way to the office of the distributor. At 9:15 a.m. the hand-held device flashes that the sales figures of two nearby outlets are very low. They are not forecasted to achieve their monthly targets. The sales representative visits these outlets to determine the cause. The retailers convey that they have not been provided inventory to sell. The sales representative apologizes for the glitch and conveys the message to his zonal manager to arrange for more stock for his territory. The retailers appreciate the monitoring being done by the organization regarding their performance. They request the sales representative to keep making such visits whenever he is near their location. The sales representative assures them that he will always make it a point to approach them proactively to resolve their issues.

    Optimization of time and route of a sales representative using location intelligence – functionality

    Figure 1: Part of Bangalore City, India, Map taken from Google Maps

    The sales representative finally reaches his original destination of his distributor’s office. The solution has helped the sales representative cover five outlets en route to the distributor’s office and he reaches the office by 9:40 a.m. He conveys to the distributor that his staff should follow up with these outlets to make sure they receive a speedy resolution.

    As a result, the sales representative is able to assist the channel partners. The message conveyed to the market is that the organization as a whole is very diligent about the smallest of concerns of its partners. The distributor is pleased by the diligent monitoring and proactive resolution provided by the sales representative. This helps increase the loyalty of everyone in the channel toward the organization.

    These message flashes are also sent to the zonal manager. This helps the zonal manager analyze whether the sales representatives under him are making good use of their travel times. It leads to considerable savings on travel costs along with improved efficiency.

    The telecom industry has a highly dynamic sales setup with multiple changes happening on a daily basis. It is feasible for a sales representative to track and pursue all these changes in a timely and effective manner. Location intelligence solutions help him to proactively deal with issues in his territory and optimize his travel to increase operational efficiency.

    Conclusion
    The use of information technology (IT) for retail mapping not only eliminates the disadvantages of the current process, but it also leads to various additional benefits. These benefits, in turn, impact an organization at the strategic level and make a huge impact on its revenue and profits. Accurate retail mapping is a critical asset for any organization. Even after the launch, the information from retail mapping contributes significantly to strategic decision making.

    Retail mapping, as part of an overall marketing strategy, helps increase operational efficiency. Real-time sales updates help the sales representative to take immediate action when near the geographical point of sale. These real-time updates help to optimize the travel costs and simultaneously increase channel satisfaction and revenues.


    Voir la vidéo: JSON and spatial data, GeoJSON, SDOGeometry