Suite

Récupérer la liste de toutes les entités et valeurs de la couche raster (GeoServer et OpenLayers2)

Récupérer la liste de toutes les entités et valeurs de la couche raster (GeoServer et OpenLayers2)


J'essaie de récupérer une liste de toutes les valeurs d'une couche raster (GeoTIFF) dans GeoServer (2.5.x).

J'ai essayé de modifier le code de http://trac.osgeo.org/openlayers/wiki/GetFeatureInfo mais je n'arrive pas à trouver un moyen de le faire. Je crée un contrôle personnalisé qui utilise leOpenLayers.Handler.Boxcomme entrée. Cela me redonne les bonnes limites (coordonnées du rectangle sélectionné) mais comment envoyer les limites à GeoServer WMS ?

Je peux coder un module Python pour envoyer les limites et extraire les valeurs du raster et les renvoyer à mon application Web, mais je pensais que cela devait être possible à partir d'OpenLayers ?

Quelqu'un a-t-il un exemple de la façon d'extraire une plage de valeurs d'un raster à l'aide de GeoServer et OpenLayers ?

Mon code pour l'instant :

function findLayerClick(événement) { mouseLoc = map.getLonLatFromPixel(event.xy); layerlist = 'mylayer'; //GetCoverage var url = sec.getFullRequestString({ DEMANDE : "GetFeatureInfo", EXCEPTIONS : "application/vnd.ogc.se_xml", BBOX : map.getExtent().toBBOX(), X : event.xy.x, Y : event.xy.y, INFO_FORMAT : 'text/plain', QUERY_LAYERS : liste de couches, FEATURE_COUNT : 50, WIDTH : map.size.w, HEIGHT : map.size.h}, "http://localhost:8080/geoserver /wms"); var request = OpenLayers.Request.GET({ url: url, callback: extractFeatures }); } fonction extractFeatures(e) { console.log(e); }

Ma carte, mes couches et le contrôle gérant la boîte sélectionnent :

function init() { wgs84 = new OpenLayers.Projection('EPSG:4326'); googleProjection = new OpenLayers.Projection('EPSG:900913'); var options = { contrôles : [ new OpenLayers.Control.LayerSwitcher(), new OpenLayers.Control.Navigation({zoomWheelEnabled : true, handleRightClicks : true}), new OpenLayers.Control.PanZoom(), new OpenLayers.Control.DragPan( ), new OpenLayers.Control.ScaleLine({maxWidth:200}) ], div: 'map-canvas', theme: null, units: 'm', projection: googleProjection, displayProjection: wgs84, maxResolution: 'auto', eventListeners : { 'movestart': function(e) { }, 'zoomend': function(e) { zoomBoxControl.deactivate(); } } } ; map = new OpenLayers.Map(options); var ghyb = new OpenLayers.Layer.Google( "Google Physical", { tapez : google.maps.MapTypeId.TERRAIN, minZoomLevel : 1, numZoomLevels : 11, sphericalMercator : true, projection : 'EPSG:900913' } ); // c'est la couche raster sec = new OpenLayers.Layer.WMS( "mylayer", "http://localhost:8080/geoserver/wms", {layers: 'mylayer', format:'image/png', transparent :'true'}, {opacité : 1.0, visibilité : true, displayInLayerSwitcher : true, isBaseLayer : false} ); OpenLayers.Util.extend(control, { draw: function () { this.drag = new OpenLayers.Handler.Box( control, {"done": this.notice}, {keyMask: OpenLayers.Handler.MOD_CTRL}); this .drag.activate(); }, remarque: function (bounds) { mybounds = bounds; console.log(mybounds); var lowerLeft = map.getLonLatFromPixel(new OpenLayers.Pixel(mybounds.left, mybounds.bottom)); var upperRight = map.getLonLatFromPixel(new OpenLayers.Pixel(mybounds.right, mybounds.top)); mybounds = new OpenLayers.Bounds(); mybounds.extend(lowerLeft); mybounds.extend(upperRight); //findLayerClick(mybounds) ; return(true); } }); }

letrouverCalqueClicLa fonction renvoie une valeur valide d'un pixel cliqué mais j'ai besoin de la liste (table, tableau ou autre) des valeurs dans la plage sélectionnée. J'espère que quelqu'un pourra m'aider.


J'ai essayé de modifier le code de http://trac.osgeo.org/openlayers/wiki/GetFeatureInfo mais je n'arrive pas à trouver un moyen de le faire.

Vous ne pouvez pas utiliser une requête WMS GetFeatureInfo pour récupérer une plage de valeurs, car elle ne fonctionne que sur un emplacement de point (dans une image GetMap). Il s'agit d'une limitation de la spécification WMS.

De plus, un WMS ne vous donne pas les valeurs réelles de vos données d'entrée (même s'il s'agit d'un jeu de données raster), il donne une représentation des données. Si vous souhaitez obtenir les valeurs de données dans un GeoTIFF assis sur GeoServer, vous devrez configurer un service WCS.


Interroger plusieurs entités dans plusieurs couches dans Openlayers 3

J'ai utilisé l'exemple montré ici (https://astuntechnology.github.io/osgis-ol3-leaflet/ol3/05-WMS-INFO.html) pour essayer de récupérer des caractéristiques à une coordonnée à partir de plusieurs couches TileWMS que j'ai définies dans ma candidature.

Cet exemple a été modifié afin qu'il renvoie désormais des données dans JSONP à l'aide de la bibliothèque reqwest, mais j'essaie maintenant de trouver le meilleur moyen de l'adapter pour inclure plusieurs couches et plusieurs fonctionnalités.

Je pense utiliser la fonction map.forEachLayerAtPixel pour récupérer toutes les couches présentes à l'emplacement du clic sur la carte, puis dans les instructions if appellent la fonctionnalité et l'ajoutent à une variable pour créer un tableau html dynamique de résultats.

Je ne sais pas si c'est la meilleure approche, mais c'est la seule façon dont je peux penser à le faire afin que je puisse récupérer les informations d'une manière que je puisse les présenter spécifiquement.

Vous trouverez ci-dessous le javascript de ma fonction de clic sur la carte, mais il ne renvoie pas la fenêtre contextuelle et n'affiche aucune erreur.

Je ne sais pas si j'utilise la bonne approche et est-ce que quelque chose semble incorrect avec ce qui suit ?


Types de couches¶

Les couches peuvent être divisées en deux types de données : raster et vecteur. Ces deux formats diffèrent par la manière dont ils stockent les informations spatiales. Les types vectoriels stockent des informations sur les types d'entités sous forme de chemins mathématiques : un point sous la forme d'une seule coordonnée x,y, des lignes sous la forme d'une série de coordonnées x,y et des polygones sous la forme d'une série de coordonnées x,y qui commencent et se terminent au même endroit. Les données au format raster sont une représentation cellulaire des entités à la surface de la Terre. Chaque cellule a une valeur distincte et toutes les cellules avec la même valeur représentent une caractéristique spécifique.


GeoServer WFS peut déjà sortir GeoJSON à partir de sources de données d'entités complexes (schéma d'application). Cependant, le résultat peut parfois être moins qu'agréable, les améliorations suivantes ont été apportées :

  • L'alternance propriété/élément typique de GML est préservée, provoquant des structures profondément imbriquées et laides. Tout le monde n'aime pas écrire un accès “container.x.x” pour atteindre la valeur x, avec 2.16.x, la sortie ignore l'un des conteneurs et expose une structure directe “container.x”
  • Les attributs XML sont maintenant transformés en propriétés JSON simples et préfixés par un &#[email protected]
  • Les types d'entités et de données ne sont plus perdus dans les traductions, préservés par les attributs &#[email protected]” et &#[email protected]
  • Les fonctionnalités imbriquées complètes sont à nouveau codées en GeoJSON, en conservant leurs identifiants

Voici un exemple de sortie de 2.16.x :


Voici une solution sans utiliser le tampon. Cependant, il calcule une carte de distance séparément pour chaque point de votre jeu de données, il peut donc être inefficace si votre jeu de données est volumineux.

Il s'agit d'une solution raster, en remplissant d'abord les pixels NA avec la valeur de pixel non NA la plus proche. Notez cependant que cela ne prend pas en compte la position d'un point dans un pixel. Au lieu de cela, il calcule les distances entre les centres des pixels pour déterminer le pixel non-NA le plus proche.

Tout d'abord, il calcule pour chaque pixel raster NA la distance et la direction jusqu'au pixel non NA le plus proche. L'étape suivante consiste à calculer les coordonnées de cette cellule non NA (en supposant le CRS projeté), à extraire sa valeur et à stocker cette valeur à l'emplacement NA.

Données de départ : un raster projeté, avec des valeurs identiques à celles de la réponse de koekenbakker :

Calculez la distance et la direction de tous les pixels NA au pixel non NA le plus proche :


Partie II : Utilisation de Model Builder pour gérer les étapes d'une analyse spatiale

Ensuite, nous souhaitons acquérir de l'expérience avec ArcGIS Model Builder pour schématiser et enregistrer en tant que « modèle » les étapes que nous venons d'effectuer pour développer la surface de valeur interpolée du logement pour le quartier 1 de Boston (East Boston). Cette partie de l'exercice n'est pas requis pour ceux qui ne prennent que la première moitié du semestre (11.523). Il est dû le mardi 3 avril, juste après les vacances de printemps.

Installer

Pour créer un nouveau modèle ModelBuilder, assurez-vous d'abord que vous savez où ArcGIS va enregistrer votre modèle. L'emplacement par défaut est difficile à trouver dans ArcGIS 10. Il existe un fichier appelé Boîte à outils.tbs qui se trouve sur votre casier réseau spécifique à Windows qui apparaît comme votre lecteur H: dans ce dossier : H:WinDataMes DocumentsArcGIS Tout modèle de générateur de modèles que vous construisez doit être enregistré dans ce Toolbox.tbs et vous devez utiliser les outils ArcGIS pour enregistrer et récupérer les modèles. Disposer de sa boîte à outils personnelle sur le lecteur réseau H : permet d'accéder au même modèle depuis différents postes de travail, mais si vous souhaitez partager (ou sauvegarder !) un modèle, il est bon de savoir où il se trouve. Vous ne pouvez pas directement "ouvrir" ou "enregistrer" les modèles ModelBuilder. Cependant, vous pouvez les déplacer à l'aide d'ArcCatalog - mais vous ne pouvez déplacer que des fichiers Toolbox.tbs entiers et non les modèles individuels qu'ils contiennent. Nous laisserons notre Toolbox.tbx sur le lecteur H : pour l'instant puisque nos modèles seront petits. En général, si vous créez des modèles spécifiques à un projet particulier, pensez à les placer dans un répertoire à proximité des données du projet.

Exercer

Consultez les fichiers d'aide ArcGIS concernant Model Builder et relisez les notes « Model Builder » dans la dernière partie du laboratoire n°7 de la classe d'introduction SIG (11.188), http://web.mit.edu/11.188/www14/labs/lab7/ lab7.html. Ensuite, créez un nouveau « modèle » qui donne un diagramme avec les étapes de calcul de moyenne IDW indiquées ci-dessous. L'exemple du diagramme montre Boston Ward 12 au lieu de East Boston et jf_holdsales3 au lieu de jf_holdsales4, mais les étapes sont les mêmes. C'est-à-dire que votre modèle rejoint le retenues4 tableau à ebos_centroids.shp puis utilise l'opération pondérée en fonction de la distance inverse (IDW) pour interpoler une valeur de logement pour chaque parcelle.

Figure 2. Exemple d'organigramme de Model Builder.

Il existe plusieurs façons de créer l'organigramme, mais vous trouverez probablement plus pratique de commencer à créer le modèle en faisant glisser et en déposant les opérations appropriées du menu Boîte à outils dans la fenêtre d'organigramme du générateur de modèles, puis en spécifiant les données d'entrée et les paramètres appropriés. . N'essayez pas de vous connecter à Postgres depuis Model Builder. "Ajoutez" la table de Postgres (par exemple, holdales4) dans votre session ArcMap de la manière habituelle (exportation et importation au format csv) et démarrez le diagramme Model Builder avec l'étape "rejoindre" qui rejoint retenues4 au fichier de formes centroïde de la parcelle. Notez également que Model Builder utilise les outils d'analyse spatiale dans ArcToolbox, qui sont un peu différent parmi ceux utilisés ci-dessus à partir du menu 'Spatial Analyst'. En particulier, vous devrez définir les paramètres d'analyse raster souhaités pour ArcToolbox en cliquant avec le bouton droit sur 'ArcToolbox', en choisissant 'paramètres d'analyse raster' et (encore une fois) en définissant la taille et le masque de vos cellules de grille, et en choisissant définir la zone dans laquelle les calculs sont effectués. Notez que, pour les paramètres ArcToolbox, vous pouvez définir les étendues pour qu'elles correspondent à celles d'une autre couche uniquement si cette couche est une grille raster (pas un fichier de formes). En outre, cliquez avec le bouton droit sur 'ArcToolbox ' pour définir des 'environnements' dans la fenêtre ArcToolbox vous permet d'obtenir les mêmes paramètres qu'en choisissant 'Géotraitement / Environnements' dans les menus principaux d'ArcMap.

Lorsque vous utilisez ArcToolbox, sachez que, sur certaines machines WinAthena, vous pouvez recevoir des messages d'erreur indiquant des erreurs de « script » lorsque vous essayez de définir des paramètres et des variables d'environnement pour les éléments de l'organigramme. Cliquez simplement sur « oui » pour continuer et vous devriez éventuellement accéder à la bonne boîte de dialogue. ArcGIS a quelques problèmes sur les machines WinAthena avec l'appel de scripts Java pour traiter les fichiers résidant dans les casiers AFS - par exemple pour ouvrir les fichiers d'aide sur la page appropriée. Vous pouvez toujours ouvrir les fichiers d'aide ArcGIS séparément de Démarrer/Programmes/ArcGIS/ArcGIS-Desktop-Help. menu.

Partie III : Travail de laboratoire

La plupart des questions suggérées ci-dessus visent simplement à stimuler votre réflexion. Seuls quelques éléments doivent être rendus pour ce travail de laboratoire. Ils sont basés sur la requête SQL révisée que vous avez utilisée dans Postgres pour créer xxx_holdsales4 pour les ventes considérées comme indépendantes. (Vous pouvez refaire l'interpolation pour les saisies - il y en avait beaucoup à East Boston pendant cette période ! - mais cela n'est pas obligatoire et produira des estimations de la valeur des logements déformées.). Remettez les éléments suivants :

Partie I

    1. Votre carte thématique de la valeur médiane du logement pour les groupes d'îlots de Boston du recensement de 1990.
    2. Votre requête SQL holdales4 pour créer la vue.
    3. UNEimpression de la surface interpolée(un vidage d'écran est acceptable, mais assurez-vous qu'il est lisible, surtout si vous utilisez une sortie en niveaux de gris).
    4. UNE quelques phrases brèves(plus deux ou trois captures d'écran) en commentant le modèle de valeur du logement que vous voyez sur cette carte finale et l'étendue (le cas échéant) par laquelle ce modèle semble différent dans cette étape finale par rapport aux étapes précédentes qui utilisaient les interpolations moins raffinées, et une ou deux autres stratégies d'analyse que vous pourriez prendre en compte pour l'une ou l'autre des complications que nous n'avons pas encore abordées.

    Partie II

      1. UNE Organigramme du générateur de modèles montrant les étapes impliquées dans la création de la surface interpolée dans la figure 2 de la partie II, y compris la jonction de la table Postgres importée (holdsales4) à la 'Attributs de ebos_centroids.shp' table et faire l'interpolation pondérée en fonction de la distance inverse.

      Accueil | Programme | Conférences | Laboratoires | CRON | MIT
      Créé par Joseph Ferreira
      Modifié : mars 2001-2004 par [thg] et [jinhua] Dernière modification :5 mars 2018 [jf]


      Exceptions¶

      Formats dans lesquels WMS peut signaler des exceptions. Les valeurs prises en charge pour les exceptions sont :

      Sortie XML. (Le format par défaut)

      Il s'agit d'un paramètre du fournisseur GeoServer et ne s'applique qu'aux requêtes getMap. Renvoie tout ce qui a été rendu au moment où le processus de rendu a levé une exception. Peut être utilisé avec les limites de configuration WMS pour renvoyer une image partielle même si la demande est terminée pour avoir dépassé l'une de ces limites. Il fonctionne également avec le paramètre fournisseur de délai d'expiration.

      Représentation Json simple.

      Renvoie un JsonP sous la forme : paddingOutput(…jsonp…). Voir les paramètres du fournisseur WMS pour modifier le nom du rappel. Notez que ce format est désactivé par défaut (Voir Variables globales affectant WMS ).


      Obtenir la carte¶

      Demander¶

      Un serveur WMS répondant à un ObtenirCarte request renvoie une image de carte pour une zone et un contenu spécifiés.

      Les paramètres principaux spécifient une ou plusieurs couches et styles à afficher sur la carte, un cadre de délimitation pour l'étendue de la carte, un système de référence spatiale cible et une largeur, une hauteur et un format pour la sortie. Les informations nécessaires pour spécifier les valeurs des paramètres tels que les couches, les styles et les systèmes de référence spatiale (SRS) peuvent être obtenues à partir du document Capabilities.

      La réponse est une image de carte ou un autre artefact de sortie de carte, selon le format demandé.

      Voici un exemple de requête GetMap :

      La requête getMap accède à un serveur proposé par Terrestris. La requête récupère une carte créée à partir des données OpenStreetMap

      Le système de coordonnées de référence (CRS) est EPSG:4326, qui est le système de référence de coordonnées World Geodetic System 1984 (WGS84). L'image est renvoyée dans un format PNG transparent avec une largeur de 400 et une hauteur de 300 pixels.

      Le tableau ci-dessous résume les paramètres et valeurs disponibles.

      Paramètres standard pour l'opération GetMap ¶

      La description

      Nom du service. La valeur est WMS .

      Version de service. La valeur est l'une des 1.0.0 , 1.1.0 , 1.1.1 , 1.3 .

      Nom de l'opération. La valeur est GetMap .

      Couches à afficher sur la carte. La valeur est une liste de noms de couches séparés par des virgules.

      Styles dans lesquels les calques doivent être rendus. La valeur est une liste de noms de styles séparés par des virgules, ou vide si le style par défaut est requis. Les noms de style peuvent être vides dans la liste, pour utiliser le style de calque par défaut.

      Système de référence spatiale pour la sortie cartographique. La valeur est au format EPSG:nnn . crs est la clé de paramètre utilisée dans WMS 1.3.0.

      Cadre de délimitation pour l'étendue de la carte. La valeur est minx,miny,maxx,maxy en unités du SRS.

      Largeur de la sortie de la carte, en pixels.

      Hauteur de sortie de la carte, en pixels.

      Format pour la sortie de la carte.

      Si l'arrière-plan de la carte doit être transparent. Les valeurs sont vraies ou fausses. La valeur par défaut est false

      Couleur d'arrière-plan de l'image de la carte. La valeur est sous la forme RRGGBB . La valeur par défaut est FFFFFF (blanc).

      Format dans lequel signaler les exceptions. La valeur par défaut est application/vnd.ogc.se_xml .

      Valeur temporelle ou plage des données cartographiques.

      Une URL référençant un fichier XML StyledLayerDescriptor qui contrôle ou améliore les couches de carte et le style

      Un document XML StyledLayerDescriptor codé en URL qui contrôle ou améliore les couches de carte et le style

      Un autre exemple de requête WMS est le suivant :

      La demande spécifie la couche topp:states à sortir en tant qu'image de carte PNG dans SRS EPGS:4326 et en utilisant la population de style par défaut .

      Une requête WMS peut également être envoyée via HTTP POST en tant que document XML, comme suit :

      Réponse¶

      La réponse d'une requête GetMap est une image.

      Si la requête est erronée, le serveur renvoie un message d'erreur.

      Le paramètre TIME permet de filtrer un jeu de données par tranches temporelles ainsi que des tuiles spatiales pour le rendu. L'attribut TIME pour les requêtes WMS GetMap est décrit dans la version 1.3 de la spécification WMS.

      Spécification d'une heure¶

      Le format utilisé pour spécifier une heure dans le paramètre WMS TIME est basé sur ISO-8601. La précision peut varier en fonction du serveur.

      Les horaires suivent le format général :

      Les valeurs journalières et intrajournalières sont séparées par un T majuscule et la chaîne entière est suffixée par un Z , indiquant l'UTC pour le fuseau horaire. (La spécification WMS ne prévoit pas d'autres fuseaux horaires.)

      Les serveurs WMS appliqueront la valeur TIME à toutes les couches temporairement activées dans le paramètre LAYERS de la requête GetMap.

      Les couches sans composante temporelle seront servies normalement, permettant aux clients d'inclure des informations de référence telles que des frontières politiques avec des données temporelles.

      Exemples de valeurs de temps pour le paramètre TIME dans les requêtes GetMap ¶

      12 décembre 2001 à 18h00

      Spécification d'un intervalle absolu¶

      Un client peut demander des informations sur un intervalle continu au lieu d'un seul instant en spécifiant une heure de début et de fin, séparées par un caractère /.

      Dans ce scénario, le début et la fin sont compris c'est-à-dire que des échantillons provenant exactement des extrémités de la plage spécifiée seront inclus dans la mosaïque rendue.

      Exemples de valeurs temporelles pour les intervalles absolus ¶

      Le mois de septembre 2002

      Toute la journée du 25 décembre 2010

      Spécification d'un intervalle relatif¶

      Un client peut demander des informations sur un intervalle de temps relatif au lieu d'une plage de temps définie en spécifiant une heure de début ou de fin avec une durée associée, séparée par un caractère /.

      Une extrémité de l'intervalle doit être une valeur de temps, mais l'autre peut être une valeur de durée telle que définie par la norme ISO 8601. Le mot-clé spécial PRESENT peut être utilisé pour spécifier une heure relative à l'heure actuelle du serveur.

      Exemples de valeurs de temps pour les intervalles relatifs ¶

      Le mois de septembre 2002

      Toute la journée du 25 décembre 2010

      Toute la journée précédant le 25 décembre 2010

      36 heures précédant l'heure actuelle

      Temps de précision réduits¶

      La spécification WMS permet également de tronquer les spécifications de temps en omettant une partie de la chaîne de temps. Habituellement, les serveurs traiteront l'heure comme une plage dont la longueur est égale à la unité la plus précise spécifiée dans la chaîne de temps. Par exemple, si la spécification de temps omet tous les champs à l'exception de l'année, elle identifie une plage d'un an commençant au début de cette année.

      Exemples de valeurs de temps pour des temps de précision réduits ¶

      Le mois de septembre 2002

      Le jour du 25 décembre 2010

      Temps de précision réduits avec les plages¶

      Des temps de précision réduits sont également autorisés lors de la spécification des plages. Les gammes sont inclusives. Certains serveurs (par exemple GeoServer) étendent efficacement les heures de début et de fin comme décrit ci-dessus, puis incluent tous les échantillons après le début de l'intervalle de début et avant la fin de l'intervalle de fin.

      Exemples de valeurs de temps pour des temps de précision réduits avec des plages ¶

      Les mois de septembre à décembre 2002

      De 12h à 18h, le 25 décembre 2010

      Spécification d'une liste d'heures¶

      Certains serveurs, comme un GeoServer, peuvent également accepter une liste de valeurs temporelles discrètes. Ceci est utile pour certaines applications telles que les animations, où une fois est égal à une image.

      Les éléments d'une liste sont séparés par des virgules.

      Si la liste est régulièrement espacée (par exemple, des échantillons quotidiens ou horaires), la liste peut être spécifiée sous forme de plage, en utilisant une heure de début, une heure de fin et une période séparées par des barres obliques.

      Exemples de liste avec des valeurs de temps ¶

      Notation de plage équivalente

      Midi tous les jours du 12 au 14 août 2012

      HEURE=2012-08-12T12:00:00.0Z, 2012-08-13T12:00:00.0Z, 2012-08-14T12:00:00.0Z

      HEURE=2012-08-12T12:00:00.0Z/ 2012-08-18:T12:00:00.0Z/ P1D

      Minuit les 1er septembre, octobre et novembre 1999

      HEURE=1999-09-01T00:00:00.0Z, 1999-10-01T00:00:00.0Z, 1999-11-01T00:00:00.0Z

      HEURE=1999-09-01T00:00:00.0Z/ 1999-11-01T00:00:00.0Z/ P1M

      Spécification d'une périodicité¶

      La périodicité est également précisée au format ISO-8601 : un P majuscule suivi d'une ou plusieurs longueurs d'intervalle, chacune constituée d'un nombre et d'une lettre identifiant une unité de temps :

      Le groupe de valeurs Année/Mois/Jour doit être séparé du groupe Heures/Minutes/Secondes par un caractère T. Le T lui-même peut être omis si les heures, les minutes et les secondes sont toutes omises. De plus, les champs qui contiennent un 0 peuvent être entièrement omis.

      Les valeurs fractionnaires sont autorisées, mais uniquement pour la valeur la plus spécifique incluse.

      La période doit se diviser uniformément dans l'intervalle défini par les heures de début/fin. Ainsi, si les heures de début/fin indiquent 12 heures, une période de 1 heure serait autorisée, mais pas une période de 5 heures.

      Par exemple, les multiples représentations répertoriées ci-dessous sont toutes équivalentes.

      Une heure : P0Y0M0DT1H0M0S, PT1H0M0S ou PT1H

      90 minutes : P0Y0M0DT1H30M0S, PT1H30M ou P90M

      18 mois : P1Y6M0DT0H0M0S, P1Y6M0D, P0Y18M0DT0H0M0S ou P18M


      Récupérer la liste de toutes les entités et valeurs de la couche raster (GeoServer et OpenLayers2) - Systèmes d'information géographique

      L'OpenGeoportal a été développé en collaboration en tant qu'application Web fédérée open source pour découvrir, prévisualiser et récupérer des données géospatiales à partir de plusieurs référentiels. Plusieurs des principales universités et agences d'État du pays ont formé un partenariat pour mettre à disposition des milliers de couches de données géospatiales via une seule interface open source. L'application intègre également de nouvelles techniques de recherche innovantes, notamment une recherche basée sur l'étendue qui filtre les résultats de la recherche en fonction de l'étendue actuelle de la carte. L'interface unique est personnalisable et peut présenter de légères différences d'apparence en fonction de l'institution hébergeant l'application.

      Un ensemble de boutons qui s'affichent au-dessus de la carte vous permet de changer ou de manipuler la vue actuelle.

      Dos Vous sauvegarde jusqu'aux étendues de carte précédemment affichées

      Avant Vous déplace dans les étendues de carte suivantes

      Zoom sur la zone fait basculer le curseur sur une icône en forme de loupe qui, lorsqu'on clique dessus, fait un zoom avant sur le point identifié sur la carte. Maintenez le clic gauche enfoncé pour faire glisser et tracer un cadre sur la zone à zoomer.

      Les boutons Zoom In et Out s'affichent pour chaque carte, vous permettant d'effectuer un zoom avant ou arrière à des niveaux de zoom spécifiques. Les capacités de zoom avant sont également disponibles en double-cliquant à un endroit sur la carte. Les capacités de zoom arrière sont disponibles en maintenant Changement sur votre clavier en double-cliquant sur la carte.

      L'onglet Résultats de la recherche

      Par défaut, chaque fois que vous effectuez un zoom avant, arrière ou panoramique sur la carte, ou si vous effectuez une recherche de texte, l'onglet de recherche sur le côté gauche de l'écran se remplira à nouveau avec des résultats de recherche représentatifs de la zone que vous visualisez. L'onglet contient plusieurs colonnes d'informations disponibles pour chaque couche : état du panier, type de données, nom de la couche, créateur du jeu de données, référentiel, informations sur les métadonnées de la couche et état de l'aperçu.

      Statut du panier - Identifie si la couche a été ajoutée au panier pour la récupération.

      Type de données - Signifie le type de données contenues représentées par la couche. Les points, les lignes, les polygones et les rasters sont représentés.

      Nom du calque - Afficher le nom de la couche tel qu'identifié dans les métadonnées de la couche.

      Créateur de l'ensemble de données - La personne ou l'organisation qui a créé l'ensemble de données.

      Dépôt - Une icône représentant l'institution qui héberge le jeu de données dans son référentiel. Survolez l'icône pour afficher l'institution.

      Informations sur les métadonnées de la couche - Un bouton qui fera apparaître une fenêtre contenant l'enregistrement complet des métadonnées de la couche.

      État de l'aperçu - Une case à cocher indiquant si le calque a été sélectionné pour la prévisualisation ou non.

      Utilisation de la carte pour rechercher :

      À l'aide des commandes de navigation sur la carte fournies, vous pouvez facilement naviguer sur la carte. Par défaut, OpenGeoportal remplira les résultats de la recherche en fonction de l'étendue visible de la carte. Au fur et à mesure que vous vous déplacez, vous remarquerez peut-être que les résultats seront automatiquement mis à jour à mesure que votre zone de visualisation change. Si vous utilisez le curseur de votre souris pour survoler chaque couche disponible répertoriée dans les résultats de la recherche, vous pouvez voir son étendue prévisualisée en bleu sur la carte.

      La recherche de texte vous permet de saisir des termes de recherche pour limiter vos résultats de recherche. Il y a De base et Recherche Avancée option.

      Pour une recherche de base, deux champs de recherche sont fournis et Quoi. le vous permettra de saisir un emplacement que vous souhaitez rechercher pendant que le Quoi champ vous permet d'entrer des mots-clés qui. L'OpenGeoportal renverra les couches qui ont des métadonnées qui contiennent les mots-clés.

      Par exemple, si vous souhaitez rechercher des données de sol pour l'Arizona, vous devez saisir Arizona dans le champ champ et les sols dans le Quoi domaine. En cliquant sur le bouton de recherche ou en appuyant simplement sur Entrée, vous obtiendrez les résultats pertinents.

      Si les options de recherche de base sont trop générales, utilisez les options de recherche avancée pour affiner davantage votre recherche. Pour utiliser la recherche avancée, cliquez simplement sur le Recherche Avancée lien à droite du bouton de recherche. Cela déroulera un ensemble différent de menus que vous pouvez utiliser pour affiner votre recherche.

      Les options supplémentaires (définies ci-dessous) vous permettent de définir davantage vos critères de recherche. Vous pouvez spécifier l'un des éléments suivants :

      Où - Tout comme dans l'option de recherche de base, cela vous permet de spécifier un emplacement pour les données que vous recherchez. Les résultats sont renseignés à partir d'un géocodeur OpenStreetMap.

      Mot(s) clé(s) - Les mots clés sont des mots qui servent de critères, identifiant les résultats de recherche pertinents en fonction des métadonnées du document.

      Auteur - L'expéditeur est le bureau ou l'agence fournissant les données sources pour le résultat de la recherche.

      Ignorer l'étendue de la carte (Où) : - Vous pouvez choisir de faire en sorte que OpenGeoportal restreigne les résultats de la recherche pour qu'ils correspondent à la carte de l'une des deux manières suivantes.

      Si vous gardez le Ignorer l'étendue de la carte (Où) cochée, les couches de résultats de recherche correspondent uniquement aux entités qui croisent l'étendue visible de la carte.

      Si vous décochez Ignorer l'étendue de la carte (Où) , la composante spatiale de la recherche sera supprimée. Les résultats de la recherche incluront des couches de différentes parties du monde. Seule la recherche de texte sera effective.

      Type de données - Le type de données vous permet de définir le type de données que vous souhaitez rechercher, telles que des données raster, des données vectorielles ou des cartes numérisées.

      Raster - Les données raster représentent une grille généralement rectangulaire de pixels ou de points de couleur, visualisable via un moniteur, du papier ou un autre support d'affichage.

      Vecteur - Les graphiques vectoriels mettent en forme des points, des lignes et des polygones (formes), qui sont tous basés sur des équations mathématiques, pour représenter des images en infographie.

      Cartes numérisées - Les cartes numérisées ont des informations sur le système de coordonnées dans les marges qui peuvent être utilisées pour géo-référencer l'image sans référence à d'autres données.

      Plage d'années - Vous permet de spécifier une plage de dates particulière à rechercher. Les années doivent être saisies au format AAAA.

      Sujet - Vous permet de rechercher des données qui incluent des informations relatives à un sujet ou à un thème de données particulier. Cliquez sur le menu des sujets pour afficher la liste des sujets. Ces catégories de sujets correspondent à la norme de métadonnées de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) Catégories de sujets (ISO 19115).

      Agriculture et élevage
      L'élevage d'animaux ou la culture de plantes. Par exemple, des ressources décrivant l'irrigation, l'aquaculture, l'élevage et les parasites et maladies affectant les cultures et le bétail.

      Biologie et écologie
      La flore et la faune naturelles. Par exemple, des ressources décrivant la faune, les sciences biologiques, l'écologie, la nature sauvage, la vie marine, les zones humides et les habitats.

      Frontières administratives et politiques
      Unités administratives à l'intérieur des pays et frontières entre les pays.

      Atmosphérique et Climatique
      Processus et phénomènes atmosphériques. Par exemple, des ressources décrivant la couverture nuageuse, la météo, les conditions atmosphériques, le changement climatique et les précipitations.

      Affaires et économique
      Activités économiques ou emploi. Par exemple, des ressources décrivant le travail, les revenus, le commerce, l'industrie, le tourisme et l'écotourisme, la foresterie, la pêche, la chasse commerciale ou de subsistance, et l'exploration et l'exploitation de ressources telles que les minéraux, le pétrole et le gaz.

      Elévation et produits dérivés
      Hauteur au-dessus ou au-dessous du niveau de la mer. Par exemple, des ressources décrivant l'altitude, la bathymétrie, les modèles altimétriques numériques, la pente et les produits dérivés de ces informations.

      Environnement et conservation
      Ressources environnementales, protection et conservation. Par exemple, des ressources décrivant la pollution, le stockage et le traitement des déchets, les évaluations d'impact environnemental, les risques environnementaux et les réserves naturelles.

      Géologique et géophysique
      Sciences de la Terre. Par exemple, des ressources décrivant les caractéristiques et processus géophysiques, les minéraux, la composition, la structure et l'origine des roches terrestres, les tremblements de terre, l'activité volcanique, les glissements de terrain, les informations sur la gravité, les sols, le pergélisol, l'hydrogéologie et l'érosion.

      Santé humaine et maladie
      Services de santé, écologie humaine et sécurité. Par exemple, des ressources décrivant les maladies humaines, les facteurs affectant la santé, l'hygiène, la santé mentale et physique, la toxicomanie et les services de santé.

      Imagerie et cartes de base
      Cartes de base. Par exemple, des ressources décrivant l'occupation du sol, des cartes topographiques et des images classées et non classées.

      Militaire
      Bases, structures et activités militaires. Par exemple, des ressources décrivant des casernes, des terrains d'entraînement, des transports militaires, etc.

      Ressources en eau intérieure
      Caractéristiques des eaux intérieures, systèmes de drainage et leurs caractéristiques. Par exemple, des ressources décrivant les rivières et les glaciers, les lacs, les plans d'utilisation de l'eau, les barrages, les courants, les inondations, la qualité de l'eau et les cartes hydrographiques.

      Localisations et réseaux géodésiques
      Informations et services de position. Par exemple, des ressources décrivant des adresses, des réseaux géodésiques, des zones et services postaux, des points de contrôle et des noms de lieux.

      Océans et estuaires
      Caractéristiques et caractéristiques des masses d'eau salée à l'exclusion des eaux intérieures. Par exemple, des ressources décrivant les marées, les raz de marée, les informations côtières et les récifs.

      Cadastral
      Cartes de propriété. Un cadastre comprend généralement des détails sur la propriété, le régime foncier, l'emplacement précis (certains incluent des coordonnées GPS), les dimensions (et la superficie), les cultures si rurales et la valeur des parcelles individuelles.

      Culture, société et démographie
      Caractéristiques des sociétés et des cultures. Par exemple, des ressources décrivant les établissements naturels, l'anthropologie, l'archéologie, l'éducation, les croyances traditionnelles, les mœurs et les coutumes, les données démographiques, la criminalité et la justice, les zones et activités de loisirs, les évaluations d'impact social et les informations de recensement.

      Installations et structure
      Construction artificielle. For example, resources describing buildings, museums, churches, factories, housing, monuments, and towers.

      Transportation Networks
      Means and aids for conveying people and goods. For example, resources describing roads, airports and airstrips, shipping routes, tunnels, nautical charts, vehicle or vessel location, aeronautical charts, and railways.

      Utilities and Communication
      Energy, water and waste systems, and communications infrastructure and services. For example, resources describing hydroelectricity, geothermal, solar, and nuclear sources of energy, water purification and distribution, sewage collection and disposal, electricity and gas distribution, data communication, telecommunication, radio, and communication networks.

      Repository - Click the Select Repositories dropdown. Use the checkboxes to include all or a select set of the data available from the contributing data repositories.

      Include Restricted Data - A portion of the data provided by the data sources is protected from public view, and requires the user to login to view or download the restricted data. Generally speaking, individuals from each of the data repositories will have privileges to log in to data from their own institution. By checking this, results might be returned that you would be unable to preview or download through the portal.

      Helpful Hints for Finding Data

      Combine spatial and text searches - For example, zoom in to Tucson, AZ and type "imagery" in the search box for an effective way to search for imagery covering Tucson, AZ. An advantage to this type of search is that imagery layers for Tucson will populate, but not all layers of imagery nor all layers covering Tucson, AZ.

      Use Multiple Terms to Refine Searches - For example, search for land cover to find documents with both the words 'land' and 'cover' somewhere in the metadata, but not necessarily together.

      Capitalization - Searches on OpenGeoportal are not case sensitive e.g. "roads" returns the same results as "Roads".

      Search Tab Preferences

      Elements on the Rechercher tab can be adjusted to suit your preferences. Two buttons appear in the header of the Search tab have the following functions:

      Collapse Left collapses the tabbed area of the interface completely, maximizing the map view. When the left side of the screen is collapsed, the button to expand right displays at the left edge of the screen. Using the expand right button will restore the interface to the default view.

      Expand Right collapses the map area of the interface completely, maximizing the tabbed portion of the interface. When the right side of the screen is collapsed, using the expand left button will restore the interface to the default view.

      Above the map on the right, three buttons are displayed: Save Image, Imprimer, and the Basemap Selector.

      Save Image - The Search Results allow you to save data sets only, so if you want to save a map to view or download, you must click Save Image. All displayed layers be set to your browser for download as a png image file.

      Imprimer - The Print button allows you to print the current map.
      Tip - Consider using a PDF printer to avoid having to download a map, saving the map with a name and location of your choosing.

      Basemap Selector - There are five options for the basemap you can use in OpenGeoportal. When you click on the Basemap button, your options for the basemap appear. The one selected is highlighted in blue.

      Grayscale - A simplified basemap showing roads, jurisdictional boundaries, land and major bodies of water in a grayscale format.

      Streets - A colorful basemap highlighting major and minor roadways and showing topography and public lands.

      Black - A basic basemaps utilizing darker shades of gray to highlight roadways, waterbodies, and topography over a black background.

      Streets/Satellite - A satellite imagery background with jurisdictional boundaries, roadways, and labels overlayed.

      Outdoors - A colorful basebap highlighting natural features, trails, and parks with topo lines depicting elevation contours.

      World Imagery - Satellite Imagery only.

      Once you have generated a list of search results in the search tab on the left side of the screen you have a multitude of options to access metadata information for each dataset layer and to preview that layer on the map.

      If the preview layer checkbox at the far right is selected, the layer will be highlighted in blue and moved to top of the search results and the preview controls will be displayed automatically. The preview controls can be hidden by clicking on the controls toggle at the far left of the layer listing.

      Noter: Multiple layers can be previewed at once. To change the display order of the layers, simply click and drag on the layer listing and drag to the position you would like.

      When a layer has been selected for preview, the preview layer controls will be displayed. For vector data you can control the opacity, line or point size, and layer color. For raster data, only opacity can be modified. To access these controls, simply click on each tool to access its options.

      Additionally, two other buttons are available for each layer.

      • The button will zoom the map to the maximum extent of the layer.
      • In the case of vector layers, the button will allow you to query individual features for metadata content from the attribute table, or, for rasters, the individual pixel value. When this button is selected, the tool becomes interactive with the map. To use it, simply click on a feature of pixel contained within that layer. To turn it off, click the button again, or select navigation button from the map.

      The Cart: Retrieving Datasets

      If you select the Cart tab you'll see any datasets that you have added in your cart listing. Five buttons let you manage and retrieve the contents of your cart: Remove, Download, WebService, Share, et Map it.

      Remove - Allows you to remove items from the cart based on the check boxes at the left size of each layer.

      Download - Used to save selected data and maps to the location of your choice on you computer. When you choose to download items in your cart, you are given options on the format and map extent to include.

      1. File Format - The file format dropdown defines how your selected items will be saved.
        • Shapefile - If any of the datasets in your cart are vector data, you will be given the option to download as in shapefile format. A shapefile is a geospatial vector data format for geographic information systems. A table of records stores attributes for each feature in the shapefile.
        • GeoTIFF - If any of the datasets in your cart are raster data, you will be given the option to download as in the GeoTiff format. A GeoTiff is a geospatial raster data format that stores spatial information within the TIFF file so that it can be used in GIS systems.
        • KML - Keyhole Markup Language (KML) is an XML schema for expressing geographic annotation and visualization within Internet-based, two-dimensional maps and three-dimensional Earth browsers, for example Google Earth, or any other 3D Earth browser. Regardless if the data is vector or raster, you will be given this option because the KML format can store both types of data.
      2. Clip to map extent - Clip to map extent limits the properties/attributes to only those shapes visible in the current area displayed on the map. This is an advised option for raster layers and large data sets.

      Web Service - Create a WFS or WMS to stream layers into an application like ArcMap.

      Partager - Provides you with a link that preserves the contents of your cart and map that you can copy and share with others.

      Map it - Opens a dialog that allows you to export the layers in your cart to your GeoCommons account.

      The OpenGeoportal Interface
      Several links are always visible on the Open Geoportal interface. They include four links on a menu bar on the upper right of the site:

      UA Libraries - Links to the University of Arizona Libraries main page.

      Library GIS Guide - Links to the Libraries GIS Libguide page where more resources related to GIS and geospatial data held.

      UserGuide - Launches this guide.

      Contacter - Opens a dialog displaying the contact information for the manager of this site.

      Reset - restores the OpenGeoportal to its default state, erasing any previously entered search criteria and emptying your Cart

      Login - Allows you to log into your institution's portal and access restricted data.

      University of Arizona Library and the Tufts UIT Training & Documentation Department
      August 2015


      Lesson 7 assignment: Make your own mashup with a vector layer drawn in the browser

      In this week's assignment, you'll make a mashup consisting of a vector layer drawn by the browser on top of your own tiled basemap. The easiest way to do this is by adapting the walkthrough techniques to your own data. Follow the instructions below to prepare this assignment:

      1. Examine your term project's tiled basemap. This could either be the one you created in the Lesson 5 assignment or a tiled map from OpenStreetMap that you want to use.
      2. Choose or create a vector dataset to overlay on top. This should result in a KML, GeoJSON, or other (with instructor approval) vector data file suitable for direct use on the web. Shapefiles are not to be used in this assignment.

      You can create KML using Google Earth or Google Maps. You can create GeoJSON using QGIS.


      Voir la vidéo: How to create map with GeoServer Open Layer and WMS. WFS?