Suite

Utiliser des mbtiles locaux dans des openlayers?

Utiliser des mbtiles locaux dans des openlayers?


--Le problème-- J'ai réussi à ajouter des mbtiles de la source en ligne gratuite de Mapbox à OpenLayers, mais je n'arrive pas à comprendre comment obtenir les mbtiles que j'ai créés/stockés localement pour qu'ils s'affichent dans OpenLayers.

--Le processus-- Stylisez les données dans Tilemill, exportez les mbtiles, ajoutez les mbtiles à Tilestream exécuté sur localhost, puis ajoutez-les à openlayers à l'aide de l'url localhost:8888.

--Le code--

Cela marche:

// Ajoutez des mbtiles mapbox à partir de web map.addLayer(new OpenLayers.Layer.TMS('geography-class', 'http://a.tiles.mapbox.com/mapbox/', { maxResolution: 156543.0339, tapez: 'png ', nom de couche : 'classe-géographie', isBaseLayer : true }));

Cela ne fonctionne pas :

// Ajout de la couche de données locale tilestream mbtiles map.addLayer(new OpenLayers.Layer.TMS('overlayWorld', 'http://localhost:8888/2.0.0/overlay_62ee43/{z}/{x}/{y}. png">

Au profit des personnes qui se posent la même question :

OpenLayers ne peut pas utiliser directement les MBTiles. Vous devrez extraire les tuiles comme l'a commenté @maning. Heureusement, il existe un outil appelé MBUtil qui fait exactement cela. Avec lui, vous pouvez extraire toutes les images des MBTiles et les servir directement à partir des dossiers d'images.

Par exemple, si vous disposez d'un fichier MBTiles nommé Geographic-class, vous pouvez extraire les images à l'aide de la commande suivante :

mb-util geographie-class.mbtiles tuiles/geography-class

Les tuiles extraites seront stockées dans les sous-répertoires z et x de sorte qu'elles aient un chemin de système de fichiers comme 0/0/0.png">PartagerAméliorer cette réponserépondu 16 octobre '12 à 8:56R.K.R.K.17k3 insignes d'or56 insignes d'argent108 insignes de bronze

Trop de questions laissées sans réponse lorsque vous répondez dans les commentaires ? [dupliquer]

Je constate que le nombre de questions laissées dans l'état "sans réponse" augmente parce que l'affiche originale avait trouvé la réponse dans la partie commentaires de sa question et avait abandonné la question.

Que pouvons-nous faire à propos de ces questions orphelines qui ont en fait été répondues/résolues ?

Apparemment remarqué il y a presque un an par Mark Ireland ici : Répondre aux questions avec un commentaire ?

J'aime particulièrement la réponse de @ Casey dans ce Q&A.

Et un exemple de question qui a été résolu et abandonné : Utiliser des mbtiles locaux dans les openlayers ?


Lisez et écrivez des ensembles de données géospatiales raster et vectorielles directement à partir de Node.js avec cette liaison GDAL native. GDAL 2.0.1 (GEOS 3.4.2, Proj.4 4.8.0) est fourni, donc node-gdal fonctionnera immédiatement. Pour commencer, parcourez la documentation de l'API ou des exemples. Cette reliure est une collaboration entre Natural Atlas et Mapbox. Ses contributeurs sont Brandon Reavis, Brian Reavis, Dane Springmeyer, Zac McCormick et d'autres.

Bibliothèque pour accéder aux services de tuiles pour les géodonnées. Protocoles actuels pris en charge : TMS, WMS-C.


Selçuk GÜMÜŞ [1] , Taha Yasin HATAY [2] , Saliha NVER OKAN [3]

Au cours des dernières années, les développements de la technologie informatique sont aussi efficaces en foresterie que dans de nombreux secteurs. Les systèmes d'information géographique (SIG) basés sur des cartes Web open source offrent un avantage significatif dans l'étude de la structure des forêts. Lors de l'utilisation dans des cartes Web open source, les relations entre les données de différentes caractéristiques peuvent être évaluées de manière efficace et précise. Dans cette étude, la relation entre les données de glissement de terrain en ligne et les données de peuplement en ligne a été étudiée en codant une interface Web avec OpenLayers, l'une des cartes Web open source courantes. Les zones de glissement de terrain basées sur OpenLayers et les zones de peuplement basées sur les services Web ArcGIS ont été évaluées dans le processus de résolution. Les paramètres des peuplements de glissement de terrain ont été évalués dans une étude de cas menée à la Direction Régionale des Forêts de Trabzon. Les données sur les glissements de terrain ont été obtenues auprès de la Direction générale de la recherche et de l'exploration minérales, tandis que les données sur les peuplements ont été obtenues auprès de la Direction générale des forêts. Les résultats ont indiqué que la plupart des zones actives de glissement de terrain étaient constituées de peuplements purs (26,71 %), de peuplements mixtes (20,50 %) et de zones agricoles (38,51 %). Il a été constaté que 14,29 % des zones de glissement de terrain actives étaient constituées de forêts dégradées et de zones ouvertes tandis que 38,51 % étaient constituées de terres agricoles. Les résultats ont également indiqué que les peuplements avec une fermeture de cime éparse couvraient 32,30 % des zones actives de glissement de terrain, tandis que les fermetures de cimes modérées et denses couvraient respectivement 12,42 % et 2,48 %. Il a été révélé que les pourcentages de zones de glissement de terrain étaient élevés dans les peuplements avec une faible fermeture du couvert en raison des effets des fortes pluies sur le sol. Il a également été constaté que la plupart des espèces d'arbres à canopée étroite et à racines peu profondes sont sujettes à des glissements de terrain. Cette étude a suggéré que les OSWM peuvent être utilisés efficacement pour étudier les activités de glissement de terrain dans les zones forestières. Il est prévu que le partage de données open source via des bases de données en ligne offrira une grande opportunité aux praticiens et aux chercheurs dans le domaine de la foresterie.

Anahtar Kelimeler

Kaynakça

  • Bruce, B., 2007. Une enquête sur les logiciels géospatiaux open source, réunion MUUG.
  • Can T., Duman TY, Olgun S., Corekcioglu S., Karakaya Gulmez F., Elmaci H., Hamzacebi S., Emre Ö., 2013. Landslide Database of Turkey, Unıon Of Chambers Of Turkısh Engıneers And Architects Congress of Geographical Systèmes d'information, 11-13 novembre, Ankara.
  • Chok, Y.H., 2008. Modélisation des effets de la variabilité des sols et de la végétation sur la stabilité des pentes naturelles. Docteur en philosophie, Université d'Adélaïde, École de génie civil, environnemental et minier.
  • Cope, M., Mikhailova, E., Post, C., Schlautman, M., McMillan, P., 2017. Développement d'un système spatio-temporel intégré basé sur le cloud pour le suivi de la phénologie. Ecol Inform 39:123-129.
  • Damos, P., 2015. Structure modulaire des systèmes d'aide à la décision basés sur le Web pour la gestion intégrée des ravageurs. Une critique. Agron Sustain Dev 35(4):1347-1372.
  • Duman, T.Y., Çan, T., Emre, ., Keçer, M., Doğan, A., Ates, S., Durmaz, S., 2005. Inventaire des glissements de terrain du nord-ouest de l'Anatolie, Turquie. Géologie de l'ingénieur 77 (2005) : 99-114.
  • Eker R., Aydin A., 2014. Les effets des forêts sur les glissements de terrain, SDU Faculty Of Forestry Journal, 15 : 84-93.
  • Forbes, K., Broadhead, J., 2011. Forêts et glissements de terrain : le rôle des arbres et des forêts dans la prévention des glissements de terrain et la réhabilitation des zones touchées par les glissements de terrain en Asie. Publication rap 19.
  • Johansson, T., Heiskanen, J., Siljander, M., Pellikka, P., 2019. Application de carte Web pour soutenir la planification spatiale, la prise de décision et la transition vers des paysages intelligents face au climat dans les collines de Taita, au Kenya. Informatique avancée et systèmes de sécurité, 173-187.
  • Karnatak H. C., 2016. Geo Web Services Technology and Applications, Symposium SPIE APRS 2016, avril, New Delhi.
  • Kumar, S.V., Bhagavanulu, D.V.S., 2008. Effets de la déforestation sur les glissements de terrain dans le district de Nilgiris : une étude de cas. J. Indian Soc. Télédétection 36 :105–108.
  • Lajis A., Nasir H. M. et Ismail N., 2016. Visualisation d'informations basée sur un SIG Web pour l'infection par les ravageurs : une étude de cas de plantation de riz. Plante J asiatique Sci 15 (3-4): 109-114.
  • Li, S., Saborowski, J., Nieschulze, J., Li, Z., Lu, Y., Chen, E., 2007. Système d'information forestière spatiale basé sur un service Web utilisant une approche logicielle open source. Journal of Forestry Research, 18(2):85-90.
  • Neumann A., 2012. Web Mapping and Web Cartography, Springer Handbook of Geographic Information, 273-287.
  • GDF, 2017. Statistiques forestières, Direction générale des forêts, Publications de l'Institut statistique turc, Ankara.
  • Ramsey, P., 2006. L'état des SIG open source, Refraction Research Inc., 42 p.
  • Rice, R.M., 1977. La gestion forestière pour minimiser le risque de glissement de terrain, FAO Conservation Guide, Guidelines for Watershed Management.
  • Scharl, A., Tochtermann, K., 2009. Le Web géospatial : comment les géonavigateurs, les logiciels sociaux et le Web 2.0 façonnent la société en réseau, Springer Science & Business Media, ISBN : 1846288266.
  • Shen, J., Grossmann G., Yang Y., Stumptner M., Schrelf, M., Reiter T., 2007. Analysis of business process integration in Web service context, Future Generation Computer Systems, 23(3):283- 294 p.
  • Sherman G. E., 2008. Desktop GIS : Mapping the Planet with Open Source Tools, p. 368, 15-10-2008, ISBN : 978-1-93435-606-7.
  • Steiniger, S., Hunter, A.J.S., 2012. Logiciel SIG gratuit et open source pour la construction d'une infrastructure de données spatiales, dans : Proc Geospatial free and open source software in the 21st century, Nantes, France, 247-261.
  • Tayyebi A., Meehan T. D., Dischler J., Radloff G., Ferris M. et Gratton C., 2016. SmartScape : un système d'aide à la décision basé sur le Web pour évaluer les compromis entre plusieurs services écosystémiques dans le cadre de scénarios de changement de culture. Calcul Electron Agric, 121:108-121.
  • Torre, J., 2005. Rapport sur les normes et logiciels SIG existants - Livrable 3.6.1, Core GIS 6.1, rapport ices-SYNTHESYS NA-D 3.6, 11p.
  • Turan F., 2006. Systèmes d'information géographique basés sur les services Web, Université de Başkent, mémoire de maîtrise, 177 p.
  • Turner T. R., Duke S. D., Fransen B. R., Reiter M. L., Kroll A. J., Ward J. W., Bach J. L., Justice T.E., Bilby R.E., 2010. Densités de glissement de terrain associées aux précipitations, à l'âge du peuplement et à la topographie des paysages forestiers, sud-ouest de Washington, États-Unis. Écologie et gestion forestières 259 :2233-2247.
  • Zhang, D., Chen, X., Yao, H., 2015. Développement d'un prototype de système d'aide à la décision basé sur le Web pour la gestion des bassins versants. Eau, 7(2) :780–792.

Ayrıntılar

Orcide : 0000-0002-6942-160X Yazar : Selçuk GÜMÜŞ Kurum : KARADENİZ TEKNİK NİVERSİTESİ, ORMAN FAKÜLTESİ lke : dinde

Orcide : 0000-0003-3946-8076 Yazar : Taha Yasin HATAY (Sorumlu Yazar) Kurum : KARADENİZ TEKNİK NİVERSİTESİ, ORMAN FAKÜLTESİ lke : dinde

Orcide : 0000-0001-9882-446X Yazar : Saliha NVER OKAN Kurum : KARADENİZ TEKNİK NİVERSİTESİ, ORMAN FAKÜLTESİ lke : dinde


Génération rapide de tuiles

La commande tc-copy peut être utilisée pour copier des tuiles entre différents TileStores. Si un TileStore a pour effet secondaire de générer des tuiles, il fonctionne alors comme un utilitaire de génération de tuiles rapide. Tout d'abord, quelques exemples rapides.

Pour convertir d'un format de tuile à un autre, copiez simplement de la source à la destination. Par exemple, pour convertir un fichier MBtiles en fichier ZIP, exécutez simplement :

Vous pouvez vérifier que cela a fonctionné avec unzip :

De même, tc-copy peut être utilisé pour télécharger plusieurs tuiles :

Ici, nous avons téléchargé les niveaux de zoom 0 à 4 des tuiles OpenStreetMap dans un fichier MBTiles local. L'option --bounding-pyramid est requise car sinon nous téléchargerions tous Tuiles OpenStreetMap -- ce qui peut prendre un certain temps (et contrevient également à la politique d'utilisation des tuiles d'OpenStreetMap). Notez que, par défaut, tc-copy n'écrasera pas les tuiles si elles existent déjà dans la destination. Cela signifie que vous pouvez interrompre la commande ci-dessus et la redémarrer, et elle reprendra là où elle a été interrompue. Si vous souhaitez écraser les tuiles dans la destination, passez l'option --overwrite à tc-copy .

De la même manière, tc-copy peut également être utilisé pour télécharger des tuiles. Par exemple, pour télécharger un fichier MBTiles sur S3, utilisez simplement :

bucket est le nom de votre bucket S3. Vous devrez avoir défini les variables d'environnement AWS_ACCESS_KEY_ID et AWS_SECRET_ACCESS_KEY pour avoir l'autorisation de télécharger vers S3. Le reste de la destination ( prefix/%(z)d/%(x)d/%(y)d.jpg ) est un modèle décrivant la disposition des tuiles dans S3. C'est une chaîne de format Python normale : %(x)d signifie remplacer la coordonnée x de la tuile par un entier décimal.

Vous pouvez transmettre la même URL s3:// à tc-viewer . Cela vous permet de visualiser vos tuiles stockées dans S3 avec votre bibliothèque de cartographie préférée. Par exemple:

Ici, tc-viewer agit comme un proxy, servant des tuiles stockées dans S3 sur HTTP, contournant les caches ou les contrôles d'accès (en supposant que vous ayez les informations d'identification correctes, bien sûr). Cela vous permet de visualiser les tuiles exactes que vous avez stockées.


Le système d'aide à l'analyse des ressources géographiques, communément appelé SIG GRASS, est un système d'information géographique (SIG) utilisé pour la gestion des données, le traitement d'images, la production de graphiques, la modélisation spatiale et la visualisation de nombreux types de données. GRASS prend en charge les données raster et vectorielles en deux et trois dimensions. Le modèle de données vectorielles est topologique, ce qui signifie que les zones sont définies par des limites et que les limites des centroïdes ne peuvent pas se chevaucher au sein d'une seule couche.

Une barre latérale réactive pour les bibliothèques de mappage comme Leaflet ou OpenLayers. C'est plus ou moins un successeur du plugin brochure-sidebar, donc le suffixe v2.


Marché des données SIG ?

J'ai créé une petite place de marché pour acheter et vendre des données cartographiques SIG, comme des fichiers de formes. Tout le monde peut également se connecter et télécharger des données gratuitement, vous définissez le prix des données que vous créez. Je l'ai construit parce que je ne pouvais pas déjà trouver une telle chose. C'est sur geodatamarket.net J'ai diffusé en direct le processus de création, et vous pouvez le regarder si vous le souhaitez sur mon site - stevecoast.com (je diffuse en direct en écrivant cela aussi sur twitch https://www.twitch .tv/stevecoast).

Je ne sais pas si c'est une bonne idée ou une idée durable, mais j'ai été frappé par le fait qu'il existe quelques catalogues de données cartographiques, mais nulle part où je pourrais répertorier les données de manière ouverte ou de type wiki, ou où il y avait des endroits à vendre Les données. Peut-être que je viens de le manquer ? Il existe de nombreux endroits pour vendre d'autres actifs numériques comme des logos ou des thèmes Wordpress, donc cela semblait être une chose amusante à essayer.

Il n'y a qu'un seul ensemble de données pour le moment. Je voulais des rasters de terre naturels spécifiques répartis par pays avec la transparence correcte. C'est le genre de chose que les gens ici savent faire mais qui a pris un peu de temps et peut-être utile à d'autres qui n'ont pas le temps.


Remplacer le type MIME GML 3.2¶

Le MIME par défaut utilisé pour les réponses codées GML 3.2 est application/gml+xml version=3.2 qui est le type MIME mandaté par la spécification OGC WFS 2.0. Ce type MIME n'est pas identifié comme XML par les clients les plus courants comme les navigateurs.

Option Override MIME Type permet de sélectionner le type MIME qui doit être utilisé pour les réponses codées en GML 3.2.

Les types MIME disponibles sont : application/gml+xml version=3.2 , text/xml subtype=gml/3.2 et text/xml .


Joyeux anniversaire OSGeo !

Sur 4 février 2006 L'OSGeo a tenu sa première réunion à Chicago, avec 25 participants représentant 18 groupes et plus de 20 projets SIG Open Source différents, et 39 autres participants via Internet Relay Chat. Au cours de la réunion, les participants ont pris des décisions importantes dans la formation et l'organisation de la fondation, y compris le nom, la structure et le but. Le consensus atteint à Chicago a ouvert la voie à la mise en place d'une fondation productive et représentative.

Aujourd'hui, nous sommes heureux d'annoncer que nous avons entre-temps plus de 32 800 abonnés uniques dans l'énorme liste de plus de 290 listes de diffusion OSGeo !


Utiliser des mbtiles locaux dans des openlayers? - Systèmes d'information géographique

Un utilitaire puissant pour générer, gérer, transformer et visualiser des tuiles de carte dans plusieurs formats.

TileCloud est un utilitaire puissant pour générer, gérer, transformer, visualiser et mapper des tuiles dans plusieurs formats. Il peut créer, lire, mettre à jour, supprimer des tuiles dans plusieurs back-ends, appelés TileStores. Les TileStores existants incluent :

  • HTTP/REST dans n'importe quelle disposition
  • WMTS
  • Amazon [S3](http://aws.amazon.com/s3/) et [SQS](http://aws.amazon.com/sqs/)
  • [MBtiles](https://github.com/mapbox/mbtiles-spec)
  • [TileJSON](https://github.com/mapbox/TileJSON)
  • [Mapnik](http://mapnik.org/) (via [mapnik2](http://pypi.python.org/pypi/mapnik2))
  • [Memcached](http://memcached.org/)
  • Système de fichiers local
  • Fichiers journaux dans n'importe quel format

TileCloud n'est pas limité aux tuiles d'images, il peut également gérer d'autres données de tuiles telles que [UTFGrid](https://github.com/mapbox/utfgrid-spec) ou des données d'altitude au format JSON.

TileCloud utilise les générateurs et les itérateurs de Python pour diffuser efficacement des dizaines de millions de tuiles et peut gérer plusieurs tuiles en parallèle à l'aide de la bibliothèque [multiprocessing](http://docs.python.org/library/multiprocessing.html) de Python.

Exemples de tâches facilitées par TileCloud :

  • Visualisez les tuiles stockées dans n'importe quel TileStore avec [OpenLayers](http://www.openlayers.org/), [Google Maps](http://maps.google.com/), [jQuery Geo](http://www .jquerygeo.com/), [Leaflet](http://leaflet.cloudmade.com/), [Polymaps](http://polymaps.org/), [Modest Maps](http://www.modestmaps. com/) et [OpenWebGlobe](http://www.openwebglobe.org/).
  • Convertissez soixante millions de tuiles PNG stockées au format S3 au format JPEG avec différents paramètres de qualité à différents niveaux de zoom.
  • Transformez les formats d'image et effectuez des transformations d'image arbitraires à la volée, y compris l'optimisation PNG.
  • Générez des tuiles semi-transparentes avec des coordonnées de tuile intégrées pour le débogage.
  • Regroupez plusieurs couches de tuiles dans une seule tuile sur le serveur.
  • Calculez efficacement les cadres de délimitation et détectez les tuiles manquantes dans les jeux de données de tuiles existants.
  • Simulez des serveurs de tuiles rapides et lents.
  • Supprimez efficacement des millions de tuiles dans S3.
  • Lisez les tuiles JSON à partir d'une archive tar, compressez-les et téléchargez-les.

TileCloud dépend de certains modules Python. Il est plus simple de les installer avec pip dans un virtualenv :

et pointez votre navigateur sur <http://localhost:8080/>. Tapez Ctrl-C pour terminer tc-viewer.

Ensuite, téléchargez un exemple de fichier MBTiles à partir de [MapBox](http://mapbox.com/), tel que [Geography Class](http://tiles.mapbox.com/mapbox/map/geography-class). On peut rapidement en savoir plus sur cet ensemble de tuiles avec la commande tc-info. Par exemple, pour compter le nombre de tuiles :

Pour calculer la pyramide englobante :

Pour rechercher des tuiles manquantes par rapport à une pyramide englobante :

Cela montre, pour chaque niveau de zoom, le nombre de tuiles à ce niveau de zoom, le nombre total de tuiles attendues à ce niveau de zoom pour la pyramide englobante spécifiée (0/0/0:8/*/* signifie toutes les tuiles du niveau 0 au niveau 8) et un pourcentage d'achèvement. Cela peut être utile pour vérifier qu'un jeu de tuiles est complet.

Maintenant, affichez cet ensemble de tuiles MBTiles au-dessus des tuiles [OpenStreetMap](http://www.openstreetmap.org/) et une couche de tuiles de débogage :

Vous devrez pointer votre navigateur sur <http://localhost:8080/> et choisir votre bibliothèque préférée.

tc-info et tc-viewer sont des programmes utilitaires. Normalement, vous utilisez TileCloud en écrivant de courts programmes Python qui connectent les modules de TileCloud pour effectuer l'action que vous souhaitez.

Comme premier exemple, exécutez la commande suivante :

Cela téléchargera quelques tuiles à partir de [OpenStreetMap] (http://www.openstreetmap.org/) et les enregistrera dans un fichier MBTiles local appelé local.mbtiles. Regardez le code source de examples/download.py pour voir comment cela fonctionne. S'il y a des problèmes avec le téléchargement, il suffit de l'interrompre avec Ctrl-C et de le relancer : le programme reprendra automatiquement là où il s'était arrêté.

Une fois que vous avez téléchargé quelques tuiles, vous pouvez les visualiser directement avec tc-viewer :

Pointez votre navigateur sur <http://localhost:8080> comme d'habitude. L'option --root de tc-viewer indique à la visionneuse de démarrer à une tuile définie, plutôt qu'à 0/0/0, vous n'avez donc pas besoin de zoomer pour trouver les tuiles que vous avez téléchargées.

# Coordonnées de tuiles, dispositions de tuiles, grilles de tuiles et pyramides englobantes

TileCloud représente toujours les coordonnées des tuiles sous forme de chaînes telles que z/x/y. TileCloud fonctionne principalement dans les coordonnées de tuile, bien que les coordonnées géographiques puissent être utilisées à certains endroits.

Les dispositions de tuile convertissent les coordonnées de tuile vers et à partir de chaînes à utiliser dans les chemins, les URL, les clés, etc.

Les grilles de tuiles sont utilisées pour convertir les coordonnées des tuiles vers et à partir des coordonnées géographiques, et pour relier les tuiles avec différentes valeurs z.

Les pyramides englobantes représentent une plage de tuiles dans les directions x, y et z. Le format est essentiellement minz/minx/miny:maxz/maxx/maxy mais maxz est facultatif et maxz, maxx et maxy peuvent être préfixés par un signe + pour indiquer qu'ils sont relatifs à la valeur min correspondante. Ceci est probablement mieux démontré par quelques exemples :

: Cela correspond à une plage de tuiles avec z=4, x=10..15 et y=20..25

: C'est la même plage (z=4, x=10..15, y=20..25) mais exprimée en utilisant des tailles relatives.

: C'est la même plage de tuiles ci-dessus, mais comprend également toutes les tuiles au niveau z=5 qui chevauchent la plage ci-dessus. TileCloud utilise la grille de tuiles pour calculer les tuiles du niveau z=5 à inclure.

: Cela représente la même plage que l'exemple précédent en utilisant un maxz relatif.

La commande tc-copy peut être utilisée pour copier des tuiles entre différents TileStores. Si un TileStore a pour effet secondaire de générer des tuiles, il fonctionne alors comme un utilitaire de génération de tuiles rapide. Tout d'abord, quelques exemples rapides.

Pour convertir d'un format de tuile à un autre, copiez simplement de la source à la destination. Par exemple, pour convertir un fichier MBtiles en fichier ZIP, exécutez simplement :

Vous pouvez vérifier que cela a fonctionné avec unzip :

De même, tc-copy peut être utilisé pour télécharger plusieurs tuiles :

Ici, nous avons téléchargé les niveaux de zoom 0 à 4 des tuiles OpenStreetMap dans un fichier MBTiles local. L'option --bounding-pyramid est requise car sinon nous téléchargerions tous Tuiles OpenStreetMap -- ce qui peut prendre un certain temps (et contrevient également à la politique d'utilisation des tuiles d'OpenStreetMap). Notez que, par défaut, tc-copy n'écrasera pas les tuiles si elles existent déjà dans la destination. Cela signifie que vous pouvez interrompre la commande ci-dessus et la redémarrer, et elle reprendra là où elle a été interrompue. Si vous souhaitez écraser les tuiles dans la destination, passez l'option --overwrite à tc-copy.

De la même manière, tc-copy peut également être utilisé pour télécharger des tuiles. Par exemple, pour télécharger un fichier MBTiles sur S3, utilisez simplement :

bucket est le nom de votre bucket S3. Vous devrez avoir défini les variables d'environnement AWS_ACCESS_KEY_ID et AWS_SECRET_ACCESS_KEY pour avoir l'autorisation de télécharger vers S3. Le reste de la destination (préfixe/%(z)d/%(x)d/%(y)d.jpg) est un modèle décrivant la disposition des tuiles dans S3. C'est une chaîne de format Python normale : %(x)d signifie remplacer la coordonnée x de la tuile par un entier décimal.

Vous pouvez transmettre la même URL s3:// à tc-viewer. Cela vous permet de visualiser vos tuiles stockées dans S3 avec votre bibliothèque de cartographie préférée. Par exemple:

Ici, tc-viewer agit comme un proxy, servant des tuiles stockées dans S3 sur HTTP, contournant les caches ou les contrôles d'accès (en supposant que vous ayez les informations d'identification correctes, bien sûr). Cela vous permet de visualiser les tuiles exactes que vous avez stockées.

À [FOSS4G-NA](http://foss4g-na.org/), [MapBox](http://mapbox.com/) a présenté une excellente stratégie pour [rendre le monde](http://mapbox.com /blog/rendu-du-monde/). TileCloud prend en charge la stratégie de subdivision. Pour exécuter la démo, exécutez :

Cela générera des tuiles à partir d'un serveur de tuiles WMTS et les enregistrera dans une tuile MBTiles locale. Lorsque la commande ci-dessus est terminée, vous pouvez voir la pyramide englobante des tuiles générées :

Vous pouvez regarder ces tuiles (qui montrent des bâtiments à Medford, OR) avec la commande :

# Un serveur de tuiles bon marché et gai

tc-viewer peut être utilisé comme serveur de tuiles léger, ce qui peut être utile pour le développement, le débogage et les démos hors ligne. Les TileStores passés en arguments à tc-viewer sont disponibles à l'URL :

est l'index du TileStore sur la ligne de commande (à partir de 0 pour le premier magasin de tuiles), et , et sont les composants de la coordonnée de tuile. La deuxième tuile de l'URL est présente pour contourner les hypothèses formulées par OpenWebGlobe. Cette disposition est directement utilisable par la plupart des bibliothèques de mappage, voir le code dans views/*.tpl pour des exemples. L'hôte et le port peuvent être définis avec les options de ligne de commande --host et --port, respectivement.

Notez qu'il n'y a pas d'extension de fichier. tc-viewer définira automatiquement le type de contenu et les en-têtes d'encodage de contenu corrects s'il peut les déterminer, et, à défaut, la plupart des navigateurs le découvriront par eux-mêmes.

Pour plus de commodité, tc-viewer sert tout dans le répertoire statique sous l'URL /static. Cela peut être utilisé pour servir votre bibliothèque de cartographie préférée et/ou votre code d'application directement à des fins de test.

Par défaut, tc-viewer utilisera [Tornado](http://www.tornadoweb.org/) comme serveur Web, s'il est disponible, sinon il reviendra à [WSGIref](http://docs.python .org/library/wsgiref.html). Tornado a des performances raisonnablement bonnes et convient au développement local et aux démos hors ligne, en particulier lorsqu'il est utilisé avec un TileStore MBTiles. WSGIRef a des performances très médiocres (il ne gère qu'une seule requête à la fois) et en tant que tel peut être utilisé comme serveur de tuiles "lent", idéal pour déboguer le code de chargement de tuiles ou tester les performances de votre application Web sur une connexion réseau lente. tc-viewer est particulièrement lent lorsqu'il est utilisé pour des tuiles proxy servies par un serveur distant. Vous pouvez définir le serveur explicitement avec l'option --server.

tc-viewer définit l'en-tête Access-Control-Allow-Origin sur * pour toutes les tuiles qu'il sert, cela permet aux tuiles d'être utilisées comme textures pour les applications WebGL s'exécutant sur différents hôtes/ports. Pour plus d'informations, consultez [Textures inter-domaines](https://developer.mozilla.org/en/WebGL/Cross-Domain_Textures).

tc-viewer est conçu comme un outil de développement, et la puissance qu'il offre se fait au détriment de la fragilité. Il fait de nombreuses hypothèses - y compris la bienveillance de l'utilisateur - qui le rendent totalement inadapté en tant que serveur de tuiles générique. Il ne doit être utilisé que dans des environnements de développement ou de démonstration.

# Comparaison des bibliothèques de mappage

tc-viewer prend en charge les bibliothèques de cartographie Web les plus populaires prêtes à l'emploi. Cela peut être très utile pour des comparaisons rapides et pratiques. Si votre bibliothèque de cartographie préférée est manquante, veuillez soumettre un [issue](https://github.com/camptocamp/tilecloud/issues), ou, mieux encore, une [pull request](https://github.com/camptocamp /tilecloud/pulls).

Veuillez signaler les bogues et les demandes de fonctionnalités à l'aide du [GitHub issue tracker] (https://github.com/camptocamp/tilecloud/issues).

Si vous souhaitez contribuer à TileCloud, veuillez installer les exigences de développement :

TileCloud est livré avec des tests unitaires dans le répertoire tilecloud/tests. Vous pouvez les exécuter avec la commande :

Pour les demandes de tirage, il est très apprécié que votre code passe au prospecteur sans avertissement. Vous pouvez exécuter prospector sur la base de code avec la commande :

Copyright (c) 2012, Tom Payne [email protected]> Tous droits réservés. Copyright (c) 2012, Camptocamp Tous droits réservés.

La redistribution et l'utilisation sous forme source et binaire, avec ou sans modification, sont autorisées à condition que les conditions suivantes soient remplies :

  • Les redistributions du code source doivent conserver l'avis de droit d'auteur ci-dessus, cette liste de conditions et la clause de non-responsabilité suivante.
  • Les redistributions sous forme binaire doivent reproduire l'avis de droit d'auteur ci-dessus, cette liste de conditions et la clause de non-responsabilité suivante dans la documentation et/ou d'autres documents fournis avec la distribution.

CE LOGICIEL EST FOURNI PAR LES TITULAIRES DES DROITS D'AUTEUR ET LES CONTRIBUTEURS « EN L'ÉTAT » ET TOUTE GARANTIE EXPRESSE OU IMPLICITE, Y COMPRIS, MAIS SANS S'Y LIMITER, LES GARANTIES IMPLICITES DE QUALITÉ MARCHANDE ET D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER SONT EXCLUES. EN AUCUN CAS LE TITULAIRE DU DROIT D'AUTEUR OU LES CONTRIBUTEURS NE SONT TENUS RESPONSABLES DE TOUT DOMMAGE DIRECT, INDIRECT, ACCESSOIRE, SPÉCIAL, EXEMPLAIRE OU CONSÉCUTIF (Y COMPRIS, MAIS SANS S'Y LIMITER, L'ACHAT DE BIENS OU DE SERVICES DE SUBSTITUTION, LA PERTE D'UTILISATION, DE DONNÉES OU DE BÉNÉFICES OU COMMERCIAUX INTERRUPTION) TOUTEFOIS CAUSÉ ET SUR TOUTE THÉORIE DE RESPONSABILITÉ, QUE CE SOIT DANS LE CONTRAT, LA RESPONSABILITÉ STRICTE OU DÉLICTUELLE (Y COMPRIS LA NÉGLIGENCE OU AUTRE) DÉCOULANT DE QUELQUE MANIÈRE QUE CE SOIT DE L'UTILISATION DE CE LOGICIEL, MÊME SI AVISÉ DE LA POSSIBILITÉ DE TELS DOMMAGES.

vim : set filetype=rst spell spelllang=en textwidth=0 :


Voir la vidéo: Openlayers - Interactions on map with Openlayers