Suite

Joindre une table ArcGIS à une classe d'entités plusieurs-à-un pour créer une nouvelle classe d'entités ?

Joindre une table ArcGIS à une classe d'entités plusieurs-à-un pour créer une nouvelle classe d'entités ?


J'utilise ArcGIS Desktop 10.2.2.

J'ai une géodatabase fichier avec deux fichiers, une table et une classe d'entités avec une géométrie de point.

  • La classe d'entités contient les arrêts de transport en commun avec le numéro d'arrêt et la géographie de chaque arrêt
  • Le tableau contient les embarquements par voyage et par jour à chaque arrêt, avec des informations d'heure et de date pour chaque enregistrement.

Il s'agit évidemment d'une relation plusieurs-à-un, car il n'y a que quelques centaines d'arrêts mais des centaines de fiches d'embarquement à chaque arrêt. Ce que je voudrais faire, c'est joindre la table à la classe d'entités afin que je me retrouve avec une classe d'entités avec chaque enregistrement d'embarquement lié à la géographie pertinente pour l'arrêt. (Mon objectif est de produire une animation de série chronologique montrant les embarquements au fil du temps.) Cependant, il ne semble pas y avoir de moyen simple de joindre des données géographiques à une table et de les transformer en une classe d'entités.

Dois-je faire une solution de contournement plus complexe ?

J'ai les données lat-long, donc je pourrais simplement créer une classe d'entités à partir de la table en utilisant ces données, mais n'y a-t-il pas un moyen automatique de le faire qui ne m'oblige pas à recréer des données géographiques ?

J'utilise ArcGIS 10.2.2 Basic sous Windows 7.


Vous pouvez utiliser l'outil [Créer une table de requête] dans ArcToolBox :

  1. Ajoutez une classe d'entités et une table à la table en entrée.
  2. Sélectionnez le champ requis dans la liste des champs (par exemple.table.trip,table.datetime…), le point le plus important est que vous devez également sélectionner le champ de forme de votre classe featrue. Si vous l'oubliez, le résultat sera une TableView au lieu d'une couche.
  3. définir les conditions de jointure SQL.

Après l'exécution de l'outil, vous pouvez trouver une couche temporaire dans les fenêtres ArcMap TOC. Elle devrait contenir les formes de chaque datetime. Vous pouvez exporter une couche pour l'enregistrer dans la classe d'entités.


Meilleur moyen de rejoindre plusieurs bases de données

J'utilise 10.3.1 et passerai bientôt à 10.4.1. Mon objectif est de créer autant de couches "actives" que possible en les intégrant à d'autres bases de données SQL, puis en proposant des services à utiliser dans les cartes Web. Exemple : ParcelID sur l'entité dans la géodatabase d'entreprise est joint à GISID pour les rôles d'imposition dans la base de données fiscale. Lorsque les informations du GISID sont mises à jour, elles pénètrent dans la carte Web.

J'aimerais utiliser des vues spatiales, qui, je le sais, peuvent être écrites si les données résident dans la même base de données. Est-ce que l'enregistrement des tables de la base de données 1, la base de données 2, etc., puis la création des vues spatiales dans la géodatabase d'entreprise sont la voie à suivre ? Des limitations ou des impacts sur les données de la base de données d'origine ? Ou y a-t-il un meilleur moyen? Ce n'est pas possible ? Quelle est la meilleure marche à suivre ?

par Asrujit_SenGupt a

Si les données que vous devez joindre se trouvent dans des bases de données distinctes, vous pouvez vérifier les vues de bases de données croisées. Cela devrait être dynamique.

Cependant, vérifiez les liens et testez-le pour son efficacité et ses performances avant de l'implémenter.

Merci d'avoir partagé ce lien. C'est peut-être une question basique, mais comment l'outil "S'inscrire auprès de la géodatabase" sait-il inscrire la table de la base de données 2 avec la géodatabase1 via la connexion xyz ?

Voici un exemple de configuration Test1 a les tables qui contiennent la propriété et GIS1 est l'endroit où se trouvent les parcelles. Je ne pense pas que ce soit possible d'avoir une connexion en direct, moins ils étaient tous les deux dans GIS1 ou les deux dans Test1.

par Asrujit_SenGupt a

Vous devrez créer une nouvelle vue de base de données croisée dans 'Test1' qui affichera les données requises des tables dans Test1 et les joindra également aux données requises extraites de l'autre base de données GIS1. Cette vue peut être spatiale ou non spatiale, selon vos besoins.

Alors maintenant que vous avez créé la nouvelle vue, vous pouvez l'enregistrer. La vue sera enregistrée dans la géodatabase où elle a été créée, dans ce cas Test1.

REMARQUE : créez la vue de base de données croisée à partir du serveur SQL et assurez-vous d'abord que les données dont vous avez besoin s'affichent correctement.

Je serais également curieux d'entendre des commentaires sur cette question, en particulier à la lumière des options 10.5 "S'inscrire avec la base de données" qui sont désormais disponibles. Je travaille toujours principalement avec ArcMap 10.2.2/10.3 et SQL Server 2008 R2.

De manière générale, les relations 1:1 fonctionnent assez bien dans les vues spatiales. Une source de problèmes que j'ai rencontrés lors de la connexion à des bases de données externes est lorsque vous essayez des scénarios 1:M. La « base de données fiscale » (base de données commerciale externe) ne dispose pas d'un ObjectID reconnu par Esri. Lorsque vous créez une vue entre une classe d'entités de géodatabase d'entreprise (qui a ObjectID) avec une base de données d'entreprise externe (pas d'ObjectID), vous rencontrerez des résultats étranges, au moins dans ArcMap. La table attributaire peut afficher le nombre correct d'enregistrements totaux, mais lorsque vous tentez des sélections et cliquez sur "Afficher uniquement les résultats sélectionnés", vous ne verrez qu'un seul enregistrement renvoyé lorsqu'il y a un 1:M. La table attributaire vous dira même que plusieurs entités sont sélectionnées, mais une seule s'affichera.

J'ai travaillé avec le support technique d'Esri à ce sujet et ils ont fini par créer un bogue lié à ce problème qui est toujours ouvert :

#BUG-000086132 L'outil Sélectionner par emplacement ne renvoie pas les résultats attendus lorsqu'une table contient une jointure. **

** Bien que la description soit partiellement trompeuse, elle doit indiquer « L'outil Sélectionner par emplacement ne renvoie pas les résultats attendus lors de l'interrogation d'une vue spatiale contenant une classe d'entités de géodatabase d'entreprise et une table de base de données d'entreprise externe ».

Pour contourner ce problème, j'ai exploré les méthodes ETL pour tronquer/ajouter les données d'intérêt dans la géodatabase d'entreprise. Cela crée un ObjectID, puis les vues spatiales fonctionnent correctement. Malheureusement, cette solution ne permet pas les données en direct et crée également des copies redondantes des données.


Procédure

Voici un exemple de création d'une relation plusieurs-à-plusieurs entre une classe d'entités de parcelle et une table de propriétaires de parcelle.

  1. Dans ArcCatalog, créez un nouveau fichier ou une géodatabase personnelle.
  2. Créez une nouvelle classe d'entités surfaciques dans la géodatabase appelée Parcels. Ajoutez une colonne appelée Pin, qui est un champ clé pour cette classe d'entités.
  3. Créez une nouvelle table autonome dans la géodatabase appelée Propriétaires. Ajoutez une colonne appelée Owner_Id qui est le champ clé de cette table.
  4. Créez la classe de relations entre la classe d'entités Parcels et la table Owners. L'image suivante répertorie les paramètres à utiliser et montre comment la boîte de dialogue récapitulative finale doit apparaître.

  5. Démarrez ArcMap et ajoutez les jeux de données Parcels, Owners et ParcelToOwners à l'affichage.
  6. Démarrez une session de mise à jour et ajoutez plusieurs entités surfaciques aux Parcels et ajoutez plusieurs enregistrements à la table Owners. Assurez-vous de renseigner les champs clés dans Parcels (Pin) et Propriétaires (Owner_Id). Enregistrez les modifications.


Configurer la couche d'entités

Dans les étapes qui suivent, les champs d'attribut seront configurés pour capturer les informations souhaitées. Dans cet exemple, une liste prédéterminée de valeurs est nécessaire pour capturer les caractéristiques notées au début de cet article : arbres, arbustes, rochers, panneaux, etc.

Étape 1 – Ouvrez l'onglet Données de l'élément de couche d'entités, puis cliquez sur Champs.

Étape 2 – Cliquez sur Ajouter

Étape 3 – Ajoutez le champ.

Ajoutez un nom de champ et un nom d'affichage. Assurez-vous que le type est String. La longueur peut être réduite à 25 caractères. Désactivez les valeurs Null. Puis clique Ajouter un nouveau champ.

Étape 4 – Sélectionnez le nouveau champ ajouté en cliquant sur le nom du champ.

Étape 5 – Créez la liste des valeurs d'attribut. En haut à droite, cliquez sur Créer une liste.

Étape 6 – Saisissez les paires Étiquette (la valeur affichée) et Code (la valeur stockée) pour les attributs.

Le code peut être différent de l'étiquette, mais pour cet exemple, il est plus simple de garder les deux identiques. Cliquez sur Ajouter ou saisissez un retour chariot pour ajouter d'autres paires à la liste.

Une fois terminée, la liste devrait ressembler à ceci :

Cliquez sur sauver Une fois terminé.

Étape 7 – Symbolise les valeurs.

Plutôt que d'afficher toutes les valeurs sous une seule couleur, elles peuvent être affichées de manière unique. Ouvrez l'onglet Visualisation.

Étape 8 – Cliquez sur le bouton Modifier le style pour modifier le style du calque

Étape 9 – Dans la liste déroulante, sélectionnez l'attribut sur lequel vous souhaitez symboliser, dans ce cas Capture.

Étape 10 – Modifiez les symboles en cliquant sur Options

Étape 11 – Modifiez les symboles comme vous le souhaitez.

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur d'accord, puis clique Terminé.

Étape 12 – Cliquez sur Enregistrer Couche pour enregistrer toutes les modifications que vous avez apportées.


Mdhntd

Comment déterminer bâbord et tribord sur une station spatiale à roue tournante ?

`/bin/sh' modifié par erreur

Pourquoi le terme « unifié » dans « unité de masse unifiée » ?

De quelles manières les anagamis font-ils encore l'expérience de l'ignorance ?

La longueur de l'arc est-elle toujours irrationnelle entre deux points rationnels ?

Pourquoi Hellboy lime-t-il ses cornes ?

Une algèbre DVR avec des automorphismes étranges

Accentuer ou ne pas accentuer en grec

Quel est cet outil de soudage que j'ai trouvé dans mon grenier ?

Est-ce impoli de dire aux recruteurs que je ne changerais d'emploi que pour un meilleur salaire ?

Pourquoi le sol sec est-il hydrophobe ? Paradoxe du mauvais jardinier

Standardisation des données par rapport à la normalisation pour l'analyse de clustering

Les locuteurs natifs utilisent-ils ZVE ou CPU ?

Indiquer combien d'espace est utilisé et disponible dans le stockage dans ZFS sur FreeBSD

Y a-t-il J.S. Des morceaux de Bach qui ne commencent pas par l'accord tonique ?

Pourquoi le gouvernement américain n'a-t-il payé des réparations de guerre à aucun pays qu'il a attaqué ?

Faut-il éviter les informations redondantes après le dialogue ?

Version métrique de « métrage » ?

Pourquoi java.time.Period#normalized() ne normalise-t-il pas les jours ?

Google Maps prend-il en compte les collines/pentes pour les temps de parcours ?

Afficher la valeur la plus faible en premier après la jointure spatiale un-à-un avec délimiteur ?

Tri d'une classe d'entités pour calculer un champ d'ID séquentiel à l'aide de la calculatrice de champ ArcGIS ? Exécution d'un calcul conditionnel de champ avec plusieurs à un à l'aide d'ArcMap ? Jointure spatiale de plusieurs attributs des plus petits polygones au plus grand Problèmes avec une jointure un-à-plusieurs ArcGISJoindre une table à une classe d'entités à l'aide d'ArcGIS avec Délimiteur ?Calculer l'heure du jourUtiliser la calculatrice de champ pour renvoyer le mot après “unit” ? est appliqué à un champ numériqueTrier Identifier les résultats d'entités par champ DATE dans ArcMap ?

Après une jointure spatiale (un à un) dans ArcGIS, mon résultat ressemble à ceci : (j'utilise un / comme délimiteur)

Après cela, j'utilise python dans le champ de calcul pour filtrer les valeurs en double dans le champ :

Le résultat ressemble donc à ceci :

Maintenant, je veux trier les valeurs par ordre croissant dans le champ pour que cela ressemble à ceci :

Des idées sur la façon d'accomplir cela?

Après une jointure spatiale (un à un) dans ArcGIS, mon résultat ressemble à ceci : (j'utilise un / comme délimiteur)

Après cela, j'utilise python dans le champ de calcul pour filtrer les valeurs en double dans le champ :

Le résultat ressemble donc à ceci :

Maintenant, je veux trier les valeurs par ordre croissant dans le champ pour que cela ressemble à ceci :

Des idées sur la façon d'accomplir cela?

Après une jointure spatiale (un à un) dans ArcGIS, mon résultat ressemble à ceci : (j'utilise un / comme délimiteur)

Après cela, j'utilise python dans le champ de calcul pour filtrer les valeurs en double dans le champ :

Le résultat ressemble donc à ceci :

Maintenant, je veux trier les valeurs par ordre croissant dans le champ pour que cela ressemble à ceci :

Des idées sur la façon d'accomplir cela?

Après une jointure spatiale (un à un) dans ArcGIS, mon résultat ressemble à ceci : (j'utilise un / comme délimiteur)

Après cela, j'utilise python dans le champ de calcul pour filtrer les valeurs en double dans le champ :

Le résultat ressemble donc à ceci :

Maintenant, je veux trier les valeurs par ordre croissant dans le champ pour que cela ressemble à ceci :


Générer Near Table et Join ?

J'exécute l'outil Générer une table proche pour collecter les distances entre les points d'une couche (dans les entités) et les points d'une autre couche (à proximité des entités). Mon problème est que la table résultante renvoie des données qui doivent ensuite être fusionnées / jointes à l'original dans les entités afin de les identifier correctement en dehors d'ArcGIS. L'option Join ne spécifie pas un "many-to-un" et je ne sais pas exactement ce qu'elle choisit de faire (moyenne, somme, etc. Je n'ai même pas pris la peine de regarder car la table avait le nombre d'observations d'origine alors que je s'attendait à ce qu'il soit beaucoup plus grand - chaque entrée d'origine devrait avoir un certain nombre de distances associées différentes et de caractéristiques proches qui lui sont liées.

Toute aide serait grandement appréciée. Je n'ai pas trouvé de solution pour quelque chose qui semble être un besoin commun après avoir cherché pendant un certain temps. Merci d'avance.


Configuration du document cartographique

L'étape suivante après avoir ajouté les données au document ArcMap que vous souhaitez publier consiste à définir des propriétés sur les couches et les tables. Ces propriétés définissent comment les données apparaîtront et ce que le client pourra faire avec les données.

Définir la symbologie

Un service d'entités vous permet d'interroger des entités et d'obtenir également la symbologie des entités. Les clients peuvent utiliser ces informations pour dessiner les entités avec une symbologie cohérente avec ce qui est défini sur le service.

Les symboles renvoyés par le service sont basés sur la symbologie des couches dans le document ArcMap. Chaque symbole de chaque couche est appelé un type. Par exemple, une couche symbolisée avec un moteur de rendu simple (un symbole) a un type.

Les services d'entités utilisés avec un serveur de données spatiales prennent en charge les rendus simples et à rupture de classe. Si un moteur de rendu non pris en charge est utilisé (comme un moteur de rendu de densité de points ou de graphique), vous ne pourrez pas publier les analyseurs dans ArcGIS for Desktop qui déterminera si les couches de la carte ont des moteurs de rendu qui ne sont pas pris en charge.

Pour les couches de points, les symboles de marqueur simple et de marqueur d'image sont pris en charge. Si d'autres symboles sont utilisés, le service d'entités les rétrograde en symboles de marqueur d'image. Les symboles de marqueur multicouche sont également rétrogradés en symboles de marqueur d'image où les calques sont fusionnés en un seul calque. Les propriétés de masque, où un halo peut être défini pour un symbole de marqueur, ne sont pas prises en charge.

Pour les calques de ligne, les symboles de ligne simples sont pris en charge. Si d'autres symboles sont utilisés, le service d'entités les convertit en un simple symbole de ligne qui représente le mieux le symbole d'origine. Par exemple, un symbole de ligne cartographique dans la carte peut être dessiné sous la forme d'une simple ligne continue dans un client de service d'entités. Si un symbole linéaire est complexe ou comporte plusieurs couches, le service d'entités rétrograde la ligne pour représenter au mieux le symbole linéaire d'origine.

Pour les couches de polygones, les symboles de remplissage simple et de remplissage d'image sont pris en charge. Si d'autres symboles sont utilisés, le service d'entités les rétrograde en symboles de remplissage simples. Pour les symboles de remplissage multicouche, le service d'entités ne considère que la couche supérieure. De plus, le symbole de contour d'un symbole de remplissage a le même niveau de prise en charge que celui décrit pour les calques de lignes ci-dessus.

Lorsqu'un service de carte avec accès aux fonctionnalités est démarré, les symboles sont vérifiés et rétrogradés si nécessaire. Dans les cas où une rétrogradation est requise, un avertissement est ajouté au journal du serveur pour décrire quels symboles ont été rétrogradés.

Il est également important de noter que si vous avez des couches dans votre document ArcMap qui utilisent des rendus de représentation cartographique, les rendus sont signalés comme des rendus à valeur unique lorsque les clients accèdent au service via REST.

Il est recommandé d'utiliser des couleurs RVB dans les symboles, sinon des modifications mineures peuvent se produire lorsque les couleurs sont converties au format de couleur RVB.

Modèles de fonctionnalités

L'insertion de nouvelles entités via un service d'entités s'effectue à l'aide de modèles d'entités du document ArcMap. Un modèle vous permet de numériser une nouvelle entité et de définir les attributs de manière appropriée par défaut. Les modèles d'entités par défaut sont utilisés lorsque vous publiez un service d'entités pour un serveur de données spatiales ou démarrez une session de mise à jour sur le service.

Propriétés du champ

Les propriétés de champ définies dans ArcMap sont exposées via le service d'entités, ce qui inclut les alias de champ, la visibilité du champ et la propriété en lecture seule d'un champ. Les champs en lecture seule incluent les champs gérés par le système, tels que les champs objectid, globalid et de suivi de l'éditeur, ainsi que les champs définis pour être en lecture seule dans la carte.

Lors de l'application d'une mise à jour, si une valeur est définie pour un champ en lecture seule, le service d'entités ignore la valeur. Lors de l'application d'une insertion, les valeurs par défaut sont appliquées pour les champs en lecture seule et invisibles. Si les valeurs par défaut n'ont pas été définies, des valeurs NULL sont appliquées.

Moins il y a de champs attributaires inclus dans votre service d'entités publié, meilleures sont les performances. Si certains champs n'ont pas besoin d'être exposés via le service d'entités, vous pouvez les marquer comme non visibles.

Pour définir des champs comme non visibles ou pour modifier l'alias ou la propriété en lecture seule d'un champ, cliquez avec le bouton droit sur la couche dans la table des matières d'ArcMap et cliquez sur Propriétés . Dans l'onglet Champs, vous pouvez modifier les propriétés de champ pour cette couche.

Description de la couche et informations sur les droits d'auteur

Les descriptions de couche et les crédits (droits d'auteur) spécifiés dans la carte sont exposés pour chaque couche dans le service d'entités en tant que description de couche et informations de droit d'auteur, respectivement.

Systèmes de coordonnées

Les services d'entités prennent en charge les cas où les couches de la carte ont des systèmes de coordonnées différents. Des traductions de système de coordonnées sont effectuées si nécessaire lors de l'utilisation du service d'entités. Par exemple, si un client insère une entité via un service d'entités à l'aide d'un système de coordonnées différent du système de coordonnées de la couche, elle est convertie dans le système de coordonnées de la couche avant d'être stockée. Les requêtes spatiales impliquant des géométries sont également converties dans le système de coordonnées de la couche avant d'être appliquées afin de renvoyer les résultats corrects.

Des transformations géographiques (données) sont également utilisées si nécessaire. Par exemple, si la couche est stockée dans NAD27 et qu'une entité est insérée via le service avec un système de coordonnées WGS 1984, une transformation de datum WGS 1984 en NAD27 est effectuée avant que l'entité ne soit stockée. Vous pouvez contrôler la méthode de transformation en configurant des transformations dans les propriétés du bloc de données du document ArcMap avant la publication. Une transformation par défaut est effectuée si aucune n'est définie dans la carte.


Glossaire SIG/M

Programme informatique, généralement un fichier texte, contenant une séquence de commandes exécutées en une seule commande. Les macros sont utilisées pour exécuter des séquences de commandes ou des opérations complexes couramment utilisées.

Palier magnétique

Un relèvement mesuré par rapport au nord magnétique.

Déclinaison magnétique

L'angle entre le nord magnétique et le nord géographique observé à partir d'un point sur la terre. La déclinaison magnétique varie d'un endroit à l'autre et change avec le temps, en réponse aux changements du champ magnétique terrestre.

Nord magnétique

La direction d'un point sur la surface de la terre suivant un grand cercle vers le pôle nord magnétique, indiquée par l'extrémité nord d'une boussole.

Magnétomètre

Instrument utilisé pour mesurer les variations de l'intensité et de la direction du champ magnétique terrestre.

Fenêtre loupe

Une fenêtre secondaire dans la vue des données ArcMap qui affiche une vue agrandie d'une petite zone sans modifier l'étendue de la carte. Le déplacement de la fenêtre de la Loupe n'affectera pas l'affichage actuel de la carte.

Licence d'entretien

Une licence qui a un contrat de maintenance en cours avec le service client ESRI. Les utilisateurs de logiciels ESRI qui disposent de licences de maintenance peuvent bénéficier d'une mise à niveau vers la dernière version du logiciel.

Renouvellement d'entretien

La date à laquelle un contrat de maintenance expire pour un produit particulier. Plusieurs exemplaires du même produit peuvent expirer à des dates différentes.

Grand axe

L'axe le plus long d'une ellipse ou d'un sphéroïde.

Rééchantillonnage majoritaire

Technique de rééchantillonnage des données raster dans laquelle la valeur de chaque cellule d'une sortie est calculée, le plus souvent à l'aide d'un voisinage 2x2 du raster en entrée. Le rééchantillonnage majoritaire ne crée pas de nouvelles valeurs de cellule, il est donc utile pour rééchantillonner des données catégoriques ou entières, telles que l'utilisation des terres, le sol ou le type de forêt. Le rééchantillonnage majoritaire agit comme un type de filtre passe-bas pour les données discrètes, généralisant les données et filtrant les valeurs de données anormales.

Rendre permanent

Dans ArcGIS Spatial Analyst, option qui crée un raster permanent (enregistré sur le disque) à partir d'un résultat temporaire.

Catalogue raster géré

Catalogue d'images dans lequel les jeux de données raster sont copiés vers un emplacement attribué par une géodatabase. Lorsqu'une ligne est supprimée d'un catalogue d'images géré, les données sont également supprimées.

Relation plusieurs à plusieurs

Association entre deux tables liées ou jointes dans laquelle un enregistrement de la première table peut correspondre à plusieurs enregistrements de la seconde table, et vice versa.

Relation plusieurs à un

Association entre deux tables liées ou jointes dans laquelle de nombreux enregistrements de la première table peuvent correspondre à un seul enregistrement de la seconde table.

Une représentation graphique des relations spatiales des entités au sein d'une zone.

Algèbre cartographique

Un langage qui définit une syntaxe pour combiner des thèmes de carte en appliquant des opérations mathématiques et des fonctions analytiques pour créer de nouveaux thèmes de carte. Dans une expression d'algèbre cartographique, les opérateurs sont une combinaison d'opérateurs mathématiques, logiques ou booléens (+, >, AND, tan, etc.) et de fonctions d'analyse spatiale (pente, chemin le plus court, spline, etc.). et les opérandes sont des données spatiales et des nombres.

Annotation de carte

Dans ArcGIS, texte ou graphiques stockés dans le bloc de données cartographiques dans un groupe d'annotations. Les annotations cartographiques peuvent être saisies manuellement ou générées à partir d'étiquettes, et peuvent être sélectionnées, positionnées et modifiées individuellement.

Cache de carte

Paramètre utilisé dans ArcMap qui permet le stockage temporaire d'entités de géodatabase ou de service d'entités ArcIMS à partir d'une étendue de carte donnée dans la RAM de l'ordinateur de bureau, ce qui peut entraîner des améliorations des performances dans ArcMap pour la mise à jour, le rendu des entités et l'étiquetage.

Collier de carte

Tout objet ou élément de support qui aide un lecteur à interpréter une carte. Les éléments typiques d'entourage de carte incluent le titre, la légende, la flèche du nord, la barre d'échelle, la bordure, les informations sur la source et d'autres textes, et les cartes en médaillon.

Fichier de configuration de carte

Dans ArcIMS, le fichier qui contient les informations principales du site. Les fichiers de configuration ArcIMS contiennent toutes les informations de base sur le contenu à livrer, telles que l'emplacement des données et la symbologie de la couche. En règle générale, un fichier de configuration contient des données qui définissent le contenu de la carte et a une extension de fichier .axl, mais il peut également être utilisé pour fournir des métadonnées ou des données d'itinéraire (sous forme de fichiers .axl) et pour servir des cartes créées dans ArcMap (.mxd ou . fichiers pmf). Quel que soit leur type, les fichiers de configuration contiennent du contenu que le service enregistre sur le serveur spatial ArcIMS et le serveur Web pour traitement.

Affichage de la carte

Une représentation graphique d'une carte sur un écran d'ordinateur.

Carte

Dans ArcMap, le fichier qui contient une carte, sa mise en page et ses couches, tables, graphiques et rapports associés. Les documents cartographiques peuvent être imprimés ou incorporés dans d'autres documents. Les fichiers de carte ont une extension .mxd.

Élément de carte

En cartographie numérique, graphique ou objet distinctement identifiable sur la carte ou la mise en page. Par exemple, un élément de carte peut être un titre, une barre d'échelle, une légende ou un autre élément de contour de carte. La zone de carte elle-même peut être considérée comme un élément de carte ou un objet dans la carte peut être appelé élément de carte, tel qu'une couche de routes ou un symbole d'école.

Étendue de la carte

La limite de la zone géographique indiquée sur une carte, généralement définie par un rectangle. Dans un affichage de carte dynamique, l'étendue de la carte peut être modifiée en zoomant et en panoramique.

Caractéristique de la carte

Une représentation d'un objet du monde réel sur une carte.

Généralisation de la carte

Diminuer le niveau de détail d'une carte afin qu'elle reste épurée lorsque son échelle est réduite.

Service Web d'images cartographiques

Un service SOAP ArcWeb qui fournit un contenu cartographique dynamique pour les applications Internet. Avec ce service, les utilisateurs saisissent une étendue géographique et plusieurs éléments facultatifs (tels que les thèmes, le type de carte, la taille de l'image, l'annotation de la carte) et reçoivent l'emplacement d'un fichier image de sortie. Map Image Web Service permet d'accéder aux services d'une variété d'éditeurs de données de premier plan.

Bibliothèque de cartes

Dans ArcInfo Workstation Map Librarian, une collection de données géographiques partitionnées spatialement comme un ensemble de tuiles et thématiquement comme un ensemble de couches, indexées par emplacement pour un accès rapide.

Système de production de cartes

Le composant cartographique de l'ensemble d'outils de ligne de production (PLTS). MPS est conçu pour faciliter la production cartographique de gros volumes en offrant la possibilité de créer des mises en page de cartes dynamiques, une symbologie par lots et des outils d'édition cartographique améliorés.

Projection cartographique

Une méthode par laquelle la surface courbe de la terre est représentée sur une surface plane. Cela nécessite généralement une transformation mathématique systématique du graticule terrestre des lignes de longitude et de latitude sur un plan. Certaines projections peuvent être visualisées sous la forme d'un globe transparent avec une ampoule en son centre (bien que toutes les projections n'émanent pas du centre du globe) projetant des lignes de latitude et de longitude sur une feuille de papier. Généralement, le papier est soit plat et placé tangent au globe (projection plane ou azimutale), soit formé en cône ou en cylindre et placé sur le globe (projections cylindriques et coniques). Chaque projection cartographique déforme la distance, la zone, la forme, la direction ou une combinaison de celles-ci.

Requête de carte

Une déclaration ou une expression logique qui sélectionne des entités géographiques en fonction de l'emplacement ou de la relation spatiale. Par exemple, une requête spatiale peut rechercher quels points sont contenus dans un polygone ou un ensemble de polygones, rechercher des entités à une distance spécifiée d'une entité ou rechercher des entités adjacentes les unes aux autres.

Lecture de carte

L'activité consistant à visualiser une carte d'une manière qui permet au spectateur d'en comprendre le sens ou d'en tirer des informations. La lecture de carte consiste à interpréter la signification des codes et des représentations cartographiques utilisés sur la carte.

Échelle de la carte

Le rapport ou la relation entre une distance ou une zone sur une carte et la distance ou la zone correspondante au sol, généralement exprimée sous forme de fraction ou de rapport. Une échelle de carte de 1/100 000 ou 1/100 000 signifie qu'une unité de mesure sur la carte équivaut à 100 000 de la même unité sur la terre.

Série de cartes

Une collection de cartes traitant généralement d'un thème particulier.

Service de carte

Type de service Web qui génère des cartes.

Feuille de carte

Une carte ou un graphique unique dans une série de cartes, telle que l'une des quelque 57 000 cartes topographiques USGS de 7,5 minutes des États-Unis et de ses territoires.

Style de carte

Une collection organisée de couleurs, de symboles, de propriétés de symboles et d'éléments de carte prédéfinis. Les styles favorisent la standardisation et la cohérence des produits de cartographie.

Contour de la carte

Tout objet ou élément de support qui aide un lecteur à interpréter une carte. Les éléments typiques d'entourage de carte incluent le titre, la légende, la flèche du nord, la barre d'échelle, la bordure, les informations sur la source et d'autres textes, et les cartes en médaillon.

Modèle de carte

Dans ArcMap, sorte de carte qui permet de créer rapidement une nouvelle carte. Les modèles peuvent contenir des données, une interface personnalisée et une mise en page prédéfinie qui organise les éléments de la carte, tels que les flèches nord, les barres d'échelle et les logos, sur la page virtuelle. Les modèles de carte ont une extension de fichier .mxt.

Topologie de carte

Ensemble temporaire de relations topologiques entre des parties coïncidentes d'entités simples sur une carte, utilisé pour modifier des parties partagées de plusieurs entités.

Unité de carte

L'unité de mesure au sol, par exemple les pieds, les miles, les mètres ou les kilomètres, dans laquelle les coordonnées des données spatiales sont stockées.

MapServer

Composant logiciel ArcGIS Server qui fournit un accès par programme au contenu d'une carte sur disque et crée des images du contenu de la carte en fonction des demandes des utilisateurs. Il est conçu pour être utilisé dans la création de services Web basés sur des cartes et d'applications Web à l'aide d'ArcGIS Server.

Astuce de carte

Dans ArcGIS, composant d'assistance utilisateur qui affiche une description à l'écran d'une entité cartographique lorsque la souris est en pause sur cette entité.

Notes marginales

Tout objet ou élément de support qui aide un lecteur à interpréter une carte. Les éléments typiques d'entourage de carte incluent le titre, la légende, la flèche du nord, la barre d'échelle, la bordure, les informations sur la source et d'autres textes, et les cartes en médaillon.

Symbole de marqueur

Symbole utilisé pour représenter l'emplacement d'un point sur une carte.

Zone de marché

Une zone géographique contenant les personnes susceptibles d'acheter des biens ou des services d'une entreprise.

Analyse de pénétration du marché

Processus qui détermine le pourcentage d'une zone de marché atteint en fonction du nombre de clients dans une zone divisé par la population totale de cette zone.

Triage

Processus qui permet la communication entre un objet client et un objet serveur dans différents appartements du même processus, entre différents processus ou entre différents processus sur différentes machines en spécifiant comment les appels de fonction et les paramètres doivent être passés au-delà de ces limites.

Écraser

Dans la cartographie Internet, combinaison du contenu de plusieurs sources de données dans un seul service de carte dynamique.

En cartographie numérique, moyen de couvrir ou de masquer des éléments sur une carte pour améliorer la représentation cartographique. Par exemple, le masquage est souvent utilisé pour couvrir des éléments derrière le texte afin de rendre le texte plus lisible.

Point de masse

Un point d'échantillonnage irrégulièrement distribué, avec une valeur x, y et z, utilisé pour construire un réseau irrégulier triangulé (TIN). Idéalement, les points de masse sont choisis pour capturer les variations les plus importantes de la forme de la surface modélisée.

Version de caisse principale

Dans ArcGIS 9.1 et les versions précédentes, la version des données dans la géodatabase principale, créée lors de l'extraction des données, qui représente l'état des données au moment de leur extraction.

Géodatabase principale

Dans ArcGIS 9.1 et les versions précédentes, une géodatabase à partir de laquelle les données ont été extraites.

Site maître

Dans Business Analyst, le site d'une entreprise connue et performante.

Score du match

Dans le géocodage, valeur attribuée à tous les candidats potentiels pour une correspondance d'adresse. Le score de correspondance est basé sur la façon dont l'emplacement trouvé dans les données de référence correspond aux données d'adresse recherchées.

Correspondant à

En géocodage, processus consistant à lier un enregistrement, comme une adresse, à un ensemble de données de référence. L'enregistrement correspondant dans les données de référence est utilisé pour déterminer l'emplacement de l'adresse d'entrée.

Expression mathématique

Type d'expression qui donne un nombre qui est ensuite généralement stocké dans une variable, un champ sur une ligne de tableau ou une cellule dans un jeu de données raster. Les expressions mathématiques font généralement partie d'une équation algébrique :Résultat = Expression[PropertyTax] = ( [LandValue] * 0.75 ) + ( [StructureValue] * 0.50 )

Fonction mathématique

Dans ArcGIS Spatial Analyst, fonction qui applique une opération mathématique aux valeurs d'un seul raster en entrée. Il existe quatre groupes de fonctions mathématiques disponibles : logarithmique, arithmétique, trigonométrique et puissances.

Modèle mathématique

Dans Survey Analyst pour les mesures sur le terrain, ensemble de relations entre les mesures et des coordonnées inconnues.

Opérateur mathématique

Représentation symbolique d'un processus ou d'une opération effectuée sur un ou plusieurs opérandes dans une expression, telle que "+" (plus ou addition) et ">" (supérieur à). Lorsqu'ils sont évalués, les opérateurs renvoient une valeur comme résultat. Si plusieurs opérateurs apparaissent dans une expression, ils sont évalués dans l'ordre de leur priorité d'opérateur.

Matrice

Disposition rectangulaire de données, généralement des nombres, en lignes et en colonnes. En informatique, un tableau à deux dimensions s'appelle une matrice. Dans les SIG, les matrices sont utilisées pour stocker les données raster.

Acronyme de problème d'unité de surface modifiable. Un défi qui se produit lors de l'analyse spatiale des données agrégées dans lequel les résultats diffèrent lorsque la même analyse est appliquée aux mêmes données, mais des schémas d'agrégation différents sont utilisés. MAUP prend deux formes : l'effet d'échelle et l'effet de zone. L'effet d'échelle présente des résultats différents lorsque la même analyse est appliquée aux mêmes données, mais modifie l'échelle des unités d'agrégation. Par exemple, l'analyse utilisant des données agrégées par comté sera différente de l'analyse utilisant des données agrégées par secteur de recensement. Souvent, cette différence de résultats est valable : chaque analyse pose une question différente car chacune évalue les données sous un angle différent (échelle différente). L'effet de zone est observé lorsque l'échelle d'analyse est fixée, mais la forme des unités d'agrégation est modifiée. Par exemple, l'analyse utilisant des données agrégées dans des cellules de grille d'un mile différera de l'analyse utilisant des cellules hexagonales d'un mile. La zone

Étendue maximale

Le rectangle de délimitation maximal (en coordonnées x,y) d'une carte à l'écran. Les utilisateurs ne peuvent pas effectuer un zoom arrière au-delà de l'étendue maximale.

M-coordonnée

Dans le référencement linéaire, valeur de mesure ajoutée à une entité linéaire. Les valeurs M sont utilisées pour mesurer la distance le long d'une entité linéaire d'un sommet (un emplacement connu) à un événement.

La moyenne pour un ensemble de valeurs, calculée comme la somme de toutes les valeurs divisée par le nombre de valeurs dans l'ensemble.

Centre moyen

The location of a single x,y coordinate value that represents the average x-coordinate value and the average y-coordinate value of all features in a study area.

Mean sea level

The average height of the surface of the sea for all stages of the tide over a nineteen-year period, usually determined by averaging hourly height readings from a fixed level of reference.

Mean stationarity

In geostatistics, a property of a spatial process in which a spatial random variable has the same mean value at all locations.

Mesure

In linear referencing, a value stored along a linear feature that represents a location relative to the beginning of the feature, or some point along it, rather than as an x,y coordinate. Measures are used to map events such as distance, time, or addresses along line features.

Measure location fields

In linear referencing, either one or two fields in a table that describe the position of an event along a route.

Measure value

In linear referencing, a measure value that is added to a line feature. M-values are used to measure the distance along a line feature from a vertex (a known location) to an event.

Measured grid

In cartography, any network of parallel and perpendicular lines superimposed on a map and used for reference. Ces grilles sont généralement désignées par la projection cartographique ou le système de coordonnées qu'elles représentent, comme la grille de Mercator transversale universelle.

Measurement

An observed numerical value that is an appraisal of size, extent, or amount according to a set criteria.

Measurement error

In surveying, the noise that is expected in every measurement. It occurs because the observer makes estimates and uses measuring equipment that is unpredictable in an environment that is also unpredictable.

Measurement residual

The difference between a measured quantity and its theoretical true value as determined during each iteration of a least-squares adjustment.

Médian

The middle value of a set of values when they are ordered by rank. Half the values in a set are higher than the median, and half are lower. When there are two middle values (if the set has an even number of elements) the median is the mean of these two values.

Median center

A location representing the shortest total distance to all other features in a study area.

Medium-format printer

A printing device capable of producing an image on paper or other media sized between 15 and 35 inches (38 and 90 centimeters) wide. Medium-format printers typically use inkjet printing technology to print an image on a roll or sheet-fed media. While most large-format printers are large, free-standing units, most medium-format printers are small enough to fit on a desk.

Membres

Refers collectively to the properties and methods, or functions, of an interface or class.

Memory cache

In ArcGlobe, the amount of system memory that the application will use.

Memory leak

In computer programming, the loss of computer memory that occurs when an application or component fails to free a section of computer memory when it has finished using it. During a memory leak, the section of memory allocated by one application or component may not be used by any other application.

Mental map

A person's perception of a place. A mental map may include the physical characteristics of a place, such as boundaries of a neighborhood, or the attributes of a place, such as a neighborhood's perceived unsafe areas. A mental map is primarily a psychological construct, although it may also be rendered as an actual map.

A list of available commands or operations displayed on a computer screen from which a user can make a selection.

Élément du menu

An item in a list of commands displayed on a menu.

Mereing

Establishing a boundary relative to ground features present at the time of a survey.

Merge policy

In geodatabases, rules that dictate what happens to the respective attributes of features that are merged together during editing in ArcMap. A merge policy can be set to assign a default value to the new attribute, summarize the values of the merged attributes, or create a weighted average from the merged attributes.

Merging

Combining features from multiple data sources of the same data type into a single, new dataset.

Meridian

A great circle on the earth that passes through the poles, often used synonymously with longitude. Meridians run north–south between the poles. By convention, meridians are labeled with positive numbers that ascend as one moves eastward from the prime meridian, and negative numbers as one moves westward from the prime meridian until the east and west hemispheres meet at the 180-degree line. Meridians can also, however, be labeled with all positive or negative numbers, including positive numbers increasing westward from the prime meridian.

Metabase

In Microsoft Internet Information Services (IIS), an XML file where the IIS configuration information is stored.

Métadonnées

Informations décrivant le contenu, la qualité, l'état, l'origine et d'autres caractéristiques des données ou d'autres éléments d'information. Les métadonnées pour les données spatiales peuvent décrire et documenter leur sujet comment, quand, où et par qui les données ont été collectées informations sur la disponibilité et la distribution sa projection, son échelle, sa résolution et sa précision et sa fiabilité par rapport à certaines normes. Les métadonnées se composent de propriétés et de documentation. Les propriétés sont dérivées de la source de données (par exemple, le système de coordonnées et la projection des données), tandis que la documentation est saisie par une personne (par exemple, les mots-clés utilisés pour décrire les données).

Metadata element

A unit of information within metadata, used to describe a particular characteristic of the data.

Metadata Explorer

A Web application, developed using the ArcIMS Java Connector, that can be used to view metadata included in an ArcIMS metadata service.

Metadata profile

A modification of an existing metadata standard to adapt to data issues, cultural issues, or both. A profile is typically a subset of a base standard that tailors the metadata elements in the base standard to better describe the data to the community that uses it. Metadata profiles allow communities to follow a metadata standard, while at the same time enhancing the standard so that it is more appropriate for a particular use or locale.

Metadata server

A public ArcIMS virtual server that provides the capability to manage and search a central metadata repository. Data producers can publish their metadata to the repository while data consumers are able to search the repository to locate appropriate data.

Metadata service

A service that uses the spatial server metadata capabilities, allowing users to publish and share metadata documents over the Internet or an intranet.

Metes and bounds

A surveying method in which the limits of a parcel are identified as relative distances and bearings from landmarks. Metes and bounds surveying often resulted in irregularly shaped areas.

Méthode

In object-oriented programming, an action that an object is capable of performing. Objects that belong to the same class all have the same methods. For example, all Visual Basic form objects can execute a method called "Show and Hide."

Metropolitan statistical area

A geographic entity defined by the U.S. Office of Management and Budget for use by federal statistical agencies, including the U.S. Census Bureau. A metropolitan statistical area is based on the concept of a core area with a large population nucleus, plus adjacent communities having a high degree of economic and social integration with that core area. According to the 1990 standards, to qualify as a metropolitan statistical area, the area must include at least one city or urbanized area with 50,000 or more inhabitants and a total metropolitan population of at least 100,000 (75,000 in New England).

Microdensitometer

A densitometer that can read densities in minute areas, used particularly for studying spectroscopic and astronomical images.

Micrometer

An instrument for measuring minute lengths or angles.

Micron

One millionth of a meter, represented by the symbol μm. Microns are used to measure wavelengths in the electromagnetic spectrum.

Micropolitan statistical area

A geographic region containing at least one urban area with a population between 10,000 and 50,000, defined by the U.S. Office of Management and Budget for use by federal statistical agencies, including the U.S. Census Bureau. Micropolitan statistical areas include adjacent communities having a high degree of economic and social integration with the core area.

Acronym for Mobile Information Device Profile. A set of J2ME APIs for wireless devices.

Military Analyst extension

An ArcGIS extension that optimizes the effectiveness of core ArcGIS as a toolset foundation for military planners and intelligence analysts. Military Analyst is COM-compliant and extensible with ArcObjects.

MIL-STD-2525B Change 1

The military specification for common war fighting symbology the U.S. military standard that provides guidelines and criteria for the development and display of standard C4I war fighting symbology.

Mimetic symbol

A symbol that imitates or closely resembles the thing it represents, such as an icon of a picnic table that represents a picnic area.

Min/max scale

The smallest and largest scales at which a layer is visible on a map. Scale ranges are used to prevent detailed layers from displaying when zoomed out and to prevent general layers from displaying when zoomed in.

Minimum bounding rectangle

A rectangle, oriented to the x- and y-axes, that bounds a geographic feature or a geographic dataset. It is specified by two coordinate pairs: xmin, ymin and xmax, ymax.

Minimum candidate score

In geocoding, the minimum score a potential match record requires to be considered a candidate. This value is adjustable on the Address Locator Properties dialog box.

Minimum map unit

For a given scale, the size in map units below which a narrow feature can be reasonably represented by a line and an area by a point.

Minimum match score

In geocoding, the minimum score a match candidate needs to be considered a match in batch geocoding. This value is adjustable on the Address Locator Properties dialog box.

Minor axis

The shorter axis of an ellipse or spheroid.

Minute

An angle equal to 1/60 of a degree of latitude or longitude and containing sixty seconds.

Misclosure

A discrepancy between existing coordinates and computed coordinates that occurs when the final point of a closed traverse has known coordinates and the final course of a traverse computes different coordinates for the same survey point.

Mixed list

In Survey Analyst for field measurements, one of two types of lists in the List page. The mixed list has a mixed set of rows that might have, for instance, survey points, coordinate geometry measurements, and a mix of different computations.

Pixel mixte

In remote sensing, a pixel whose digital number represents the average of several spectral classes within the area that it covers on the ground, each emitted or reflected by a different type of material. Mixed pixels are common along the edges of features.

Mobile toolkit

A J2ME-based toolkit for building mobile applications that use ArcWeb Services.

Maquette

An abstraction of reality used to represent objects, processes, or events.

Model generalization

The abstraction, reduction, and simplification of features and feature classes for deriving a simpler model of reality or decreasing stored data volumes.

Model parameter

In ArcGIS, a type of parameter exposed in a geoprocessing model that displays in a model's dialog box and allows for input.

ModelBuilder

The interface used to build and edit geoprocessing models in ArcGIS.

Modifiable areal unit problem

A challenge that occurs during the spatial analysis of aggregated data in which the results differ when the same analysis is applied to the same data, but different aggregation schemes are used. MAUP takes two forms: the scale effect and the zone effect. The scale effect exhibits different results when the same analysis is applied to the same data, but changes the scale of the aggregation units. For example, analysis using data aggregated by county will differ from analysis using data aggregated by census tract. Often this difference in results is valid: each analysis asks a different question because each evaluates the data from a different perspective (different scale). The zone effect is observed when the scale of analysis is fixed, but the shape of the aggregation units is changed. For example, analysis using data aggregated into one-mile grid cells will differ from analysis using one-mile hexagon cells. The zone

Modifier

In MOLE, text or graphics that display around a symbol, or a value that changes the appearance of a symbol. In some military specifications, attributes are referred to as modifiers.

MODIS

Acronym for moderate resolution imaging spectroradiometer. A bundle of remote-sensing equipment housed on two NASA (National Aeronautics and Space Administration) satellites, Terra and Aqua, in orbit around Earth. These two MODIS-equipped satellites constantly record multiple images of the globe in various wavelengths and resolutions, imaging the earth's entire surface in less than two days.

Acronym for Military Overlay Editor. An ESRI software application that allows users to create, display, and edit military symbology in their maps.

Monochromatic

Related to a single wavelength or a very narrow band of wavelengths.

Monte Carlo method

An algorithm for computing solutions to problems that contain a large number of variables by performing iterations with different sets of random numbers until the best solution is found. The Monte Carlo method is usually applied to problems too complex for analysis by anything but a computer.

Monument

An object, such as a metal disk, permanently mounted in the landscape to denote a survey station.

Morphologie

The structure of a surface.

Mosaïque

A raster dataset composed of two or more merged raster datasets—for example, one image created by merging several individual images or photographs of adjacent areas.

Mouse mode

A way of using a digitizing tablet in which the digitizer puck behaves like a mouse the puck is used to point to interface elements rather than to trace shapes on the surface of the digitizing tablet.

Acronym for Map Production System. The cartographic component of the Production Line Tool Set (PLTS). MPS is designed to facilitate large-volume cartographic production by providing the ability to create dynamic map layouts, batch symbology, and enhanced cartographic editing tools.

A geographic entity defined by the U.S. Office of Management and Budget for use by federal statistical agencies, including the U.S. Census Bureau. A metropolitan statistical area is based on the concept of a core area with a large population nucleus, plus adjacent communities having a high degree of economic and social integration with that core area. According to the 1990 standards, to qualify as a metropolitan statistical area, the area must include at least one city or urbanized area with 50,000 or more inhabitants and a total metropolitan population of at least 100,000 (75,000 in New England).

Acronym for Microsoft Developer Network. A set of services designed to help developers write applications using Microsoft products and technologies.

A device carried on satellites and aircraft that records energy from multiple portions of the electromagnetic spectrum.

Acronym for multiple threaded apartment. An apartment that can have multiple threads running. A process can only have one MTA.

Multichannel receiver

A receiver that tracks several satellites at a time, using one channel for each satellite.

Multidimensional data

Data that is comprised of multiple dimensions, such as space and time. For example, a temperature dataset could have dimensions of latitude, longitude, altitude, and time.

Multimodal network

A network in which two or more types of transportation modes (such as walking, riding a train, or driving a car) are modeled. In a network dataset, multiple connectivity groups are required to create a multimodal network.

Multipart feature

In ArcGIS, a digital representation of a place or thing that has more than one part but is defined as one feature because it references one set of attributes. In a layer of states, for example, the state of Hawaii could be considered a multipart feature because its separate geometric parts are classified as a single state. A multipart feature can be a point, line, or polygon.

Multipatch

In ArcGIS, a type of geometry comprised of planar three-dimensional rings and triangles, used in combination to model objects that occupy discrete area or volume in three-dimensional space. Multipatches may represent geometric objects like spheres and cubes, or real-world objects like buildings and trees.

Multipatch feature

In ArcGIS, a real-world geographic feature modeled using multipatch geometry.

Multipath error

Errors caused when a satellite signal reaches the receiver from two or more paths, one directly from the satellite and the others reflected from nearby buildings or other surfaces. Signals from satellites low on the horizon will produce more error.

Multiple regression

Regression in which the dependent variable is measured against two or more independent variables.

Multiple Setup page

In the Survey Analyst for field measurements Survey Explorer, one of two types of setup pages. The Multiple Setup page is used for computations that process more than one instrument setup.

Multiple threaded apartment

An apartment that can have multiple threads running. A process can only have one MTA.

Multiplexing channel receiver

A receiver that tracks several satellite signals using a single channel.

Multipoint

In ArcGIS software, a geometric element defined by an unordered set of x,y coordinate pairs.

Multipoint feature

In ArcGIS software, a digital map feature that represents a place or thing that has neither area nor length at a given scale, and that is treated as a single object with multiple locations. For example, the entrances and exits to a prairie dog den might be represented as a multipoint feature. A multipoint feature is associated with a single record in an attribute table.

Multipoint feature class

A feature class that can store many points per shape or row, thereby saving storage space and improving read-write performance.

Multispectral

Related to two or more frequencies or wavelengths in the electromagnetic spectrum.

Multispectral image

An image created from several narrow spectral bands.

Multispectral scanner

A device carried on satellites and aircraft that records energy from multiple portions of the electromagnetic spectrum.

Multiuser geodatabase

A geodatabase managed in an RDBMS server by ArcSDE. Multiuser geodatabases can be very large and support multiple concurrent editors. They are supported on a variety of commercial RDBMS, including IBM DB2, IBM Informix, Oracle, Microsoft SQL Server, and PostgreSQL.

Multivariate analysis

Any statistical method for evaluating the relationship between two or more variables.

Multiversioned view

In ArcGIS and ArcSDE, a view that uses stored procedures and triggers to access a specified version of data in a single business table in the geodatabase. A multiversioned view includes all the records in the business table that have been selected and merged with records from the delta tables. The schema of a multiversioned view is identical to that of the business table on which it is based.

M-value

In linear referencing, a measure value that is added to a line feature. M-values are used to measure the distance along a line feature from a vertex (a known location) to an event.

In ArcMap, the file that contains one map, its layout, and its associated layers, tables, charts, and reports. Map documents can be printed or embedded in other documents. Map document files have a .mxd extension.

My ArcWeb Locations

A feature in the ArcWeb Toolbar for ArcGIS that allows users to save and quickly access selected locations.

My Output Data folder

A computer file that contains all the work done in Business Analyst: study areas analyses and customer, store, and extracted data.

My services

The services that a user creates in Builder to use with ArcWeb Services.

My Toolboxes folder

In ArcCatalog, a folder that contains nonsystem toolboxes created in the ArcToolbox window or directly in the My Toolboxes folder in the ArcCatalog Tree. The My Toolboxes folder points to a location on disk that can be changed in the Geoprocessing tab of the Options dialog box, accessible from the Tools menu.


Joining ArcGIS table with feature class many-to-one to create new feature class? - Systèmes d'information géographique

Table joins are used to append data from one table or layer to another. In this way we can extend existing map data or map new data by combining raw table information with a map layer. Joins allow us to bring together non-spatial data and unattributed geometry (like census tracts and census tables).

  • Extend analytical possibilities by appending different datasets
  • Define a relationship between two tables
  • Remove joins

Go to the Start menu and open ArcGIS Pro and sign in using your Clemson ID.

To do this, click the Sign In menu at the top corner.

Click on Enterprise login . In the Your ArcGIS organization’s URL box, enter clemson so that your URL reads: clemson.maps.arcgis.com . Select Continue .

A new window appears. Click on Clemson University .

The Clemson University regular login screen appears. Enter your Clemson username and password.

ArcGIS Pro automatically opens the start page. Here you find options to either open an existing project or create a project using one of the available templates. These templates provide a starting point for the project. Additional maps, scenes, and catalog views can be added to your project at any time, regardless of the initial template.
On the start page, under Blank Templates , click Map .


On the Create a New Project dialog box, in the Name box, type Jointure

To save a project to a different location click the Browse button and browse to the folder Working_with_Tabular_Data sur le C Drive.


When you start a new GIS project, it is very important to work in the right coordinate system. In our case, we are going to work with data in the continental United States. According to the coordinate systems section we covered, which coordinate system would be more appropriate for this project: geographic or projected?

Since in this exercise, we want to look at the density of the COVID19 cases and population in each county, we will need to use a coordinate system that preserves the area.

The Map Properties dialog box opens. Click the Coordinate Systems tab.

The boxes below the Current XY and Current Z headings show the current horizontal and vertical coordinate systems of the map or scene, respectively.

Click Details for the horizontal coordinate system to see how it is defined. As you see described, your map has the WGS 1984 Web Mercator Auxiliary Sphere as the default projected coordinate system.

To change the horizontal coordinate system, click the button below the Current XY .

The XY Coordinate Systems Available box shows you the current system and all the possible available options under:

Couches
Système de coordonnées géographiques
Système de coordonnées projetées

You have to choose an appropriate coordinate system from the corresponding Coordinate Systems Available list. You can also enter a search term in the Search box to help locate a specific coordinate system.

In our case, we want to select a projected coordinate system, so we expand the Projected Coordinate System dropdown.

Before starting any work we want to first inspect our tables and geometry to understand what’s in them. Start by adding data to your map.

Under the Catalog pane click on Project , expand Folders and then expand Working_with_Tabular_Data and expand TabularData.gdb . Right-click on Counties_demographics and add it to your map (#1) . Repeat this process for the COVID19 layer. You should see the layer added to your map.

Click on Living Atlas (#3).

What is the common field between the two datasets?
To join two datasets, you need to find a common filed between the two. In this case, you can see that we have the ID field in Counties_demographics and State/County FIPS Code in COVID19 dataset represent the FIPS code (t he Federal Information Processing Standard Publication is a five-digit Federal Information Processing Standards code which uniquely identified counties and county equivalents in the United States, certain U.S. possessions, and certain freely associated states). We will use this field to connect the two datasets. ArcGIS uses those unique IDs and appends the records from one table to another anywhere it finds two ids in common (based on how we set the join up).

Right click on the Counties_demographics layer and select Joins and Relate s > Add Join .

In the Add Join window that opens the top drop-down under Layer Name or Table View should be Counties_demographics .

In drop-down Input Join Field box select the ID field.

In Join Table drop-down select to COVID19 .

In Output Join Field box select the State/County FIPS Code field.

Check the box Keep All Target Feature . This way, all records in the input layer or table view will be included in the output. C'est la valeur par défaut. If you leave it unchecked, only those records in the input that match a row in the join table will be present in the result.


Right-click on the Counties_demographics layer and open the attribute table again. Scroll to the right to inspect the newly appended data.

Notez que you did not create a new layer when making this join. Instead, this is a dynamic join between the Counties_demographics feature class and the COVID19 . It is not permanent and exists only in this map document.


With the table open, scrolled to the right, right-click on the Counties_demographics layer and select Joins and Relates > Remove Join . In Remove Join window, select the join you want to remove ( COVID19 ) and click Run . The appended information disappears.

Rejoin the COVID19 dataset to Counties_demographics. We’ll go over making a join permanent later in the next section.

6. Make a join permanent

Joins created in an ArcGIS document are dynamic and must be exported to make them permanent. You can create a permanent copy of your join. Right-click on the layer Counties_demographics (#1) and sele ct Data (#2) > Export Feature (#3).

Open a new blank map. Bring in the original Counties_demographics layer and your newly exported copy. Open both attribute tables and compare. You should see that only the exported copy has retained the joined attribute information.


Joining ArcGIS table with feature class many-to-one to create new feature class? - Systèmes d'information géographique

Training Programs


Introduction to ArcGIS I (for ArcView 9, ArcEditor 9, and ArcInfo 9)

This new two-day course introduces students to ArcGIS 9 and provides the foundation for becoming a successful ArcView, ArcEditor, or ArcInfo user. Participants learn how to use ArcMap, ArcCatalog, and ArcToolbox and explore how these applications work together to provide a complete GIS software solution. The course covers fundamental GIS concepts as well as how to create, edit, and georeference spatial data. Attendees learn how to manipulate tabular data, query a GIS database, and present data clearly and efficiently using maps and charts.

Introduction to ArcGIS I (for ArcView, ArcEditor, and ArcInfo) is for those who are new to ArcGIS or to geographic information systems in general.

  • Display feature and tabular data
  • Work with georeferenced spatial data
  • Query features using logical expressions
  • Find features using spatial relationships
  • Edit spatial and attribute data
  • Associate tables with joins and relates
  • Produce maps, reports, and graphs

Topics covered

ArcGIS overview: Capabilities and applications Interacting with the interface Basic display

Spatial data concepts: Representing spatial data and descriptive information

ArcGIS data model: Geodatabases Shapefiles Coverages Feature types Attributes

GIS software: Components Functions Applications

Spatial coordinate systems and map projections: Georeferencing data What map projections are How ArcMap works with map projections

Querying data: Selecting and identifying features Creating reports and graphs

Map displays: Creating Symbolizing Scaling Adding map elements

Prerequisites and recommendations

Registrants should know how to use windowing software.

Introduction to ArcGIS I (for ArcView, ArcEditor, and ArcInfo) provides the fundamental ArcGIS knowledge and experience needed to enroll in Introduction to ArcGIS II (for ArcView, ArcEditor, and ArcInfo) as well as several other ESRI courses. Many of the topics covered in this course are similar to those in What’s New in ArcInfo 9 and Migrating from ArcView GIS 3.x to ArcView 9. Attendees who complete this course should not enroll in What’s New in ArcInfo 9 or Migrating from ArcView GIS 3.x to ArcView 9.

Students who have worked with ArcInfo prior to version 9 and want to learn about the new applications in ArcInfo should take What’s New in ArcInfo 9. Students who have worked with prior versions of ArcView GIS and want to learn about ArcView 9 applications should take Migrating from ArcView GIS 3.x to ArcView 9.

Outline of Topics

introduction

What is a GIS?. GIS functions. Capturing data. Storing data. Query. Analysis. Afficher. Output. Organizing spatial data. Representing features in vector data. Map scale. Components of geographic data. Using spatial relationships. Overview of ArcGIS. Overview of applications: ArcCatalog, ArcMap, ArcToolbox. Getting help. Exercise 1A: Install the class database . Exercise 1B: Explore a sampling of GIS concepts.

Displaying Data

The ArcMap interface. Data View or Layout Views. Layers, data frames, and maps. Managing the Table of Contents. Layer symbology in ArcMap. Saving a layer file. Labeling features. Scale-dependent display. Magnifier and overview windows. Exercise 2: Displaying data.

Querying your database

Map tips and hyperlinks. Identifying. Finding. Measuring. Available selection tools. Interactive selection options. Interactive selection methods. Selection methods and layers. Attribute selection. Select by location (spatial query) . Location selection methods. Selection by graphics. Calculating summary statistics. Exercise 3: Query your GIS database.

Travailler avec des tableaux

Tables. Understanding table anatomy. Tabular data field types. Table manipulation. ArcGIS tabular formats. Associating tables. Table relationships. Connecting tables with joins. Connecting tables with relates. Graphs. Reports. The ArcMap Report Writer. Seagate Crystal Reports. Exercise 5A: Relate and join tables. Exercise 5B: Create a graph and report in ArcMap.

Working with spatial data

Representing geographic features. Introducing feature classes. Linking features and attributes. Spatial data formats. Data format: Shapefile. Data format: Coverage. ArcInfo coverage organization. Data format: Geodatabase. Data format: CAD files. Tabular locations. Images and grids. Introducing metadata. Using Geography Network data. Exercise 4: Explore spatial data formats.

Editing data

Editable data formats. Navigating the Editor. Managing edit sessions. Selecting features. Simple editing functions. Working with sketches. Using the Sketch tool. Edit tasks. Create New Feature task. Distance and Intersection tools. Trace. Extend/Trim Features task. Editing attribute data for selected features. Editing tables using the Field Calculator. Exercise 6A: Edit features with the Editor toolbar. Exercise 6B: Edit attribute data.

Working with georeferenced data

What is georeferencing?. Coordinate systems. Datums and datum conversion. Referencing locations. Map projections. Projection distortion. Types of projections. Coordinate system components. Storing projection information. Viewing projection information. ArcMap and projections. Changing projections. Exercise 7: Work with map scale and projections.

Presenting data

Map and design objectives. Factors controlling cartographic design. Communication in maps. Types of maps. Issues in cartographic design. Creating maps in ArcMap. Setting up the page. Identifying map elements. Inserting map elements. An example of the Legend Properties window. Adding a north arrow and a scale. Incorporating a reference system. Graticules or button index grids. Inserting textual information. Layout tools. Grids and rulers. Creating and using map templates. Printing and plotting maps. Exercise 8: Create a map.


Voir la vidéo: Linking Tables in ArcGIS Pro using Joins and Relates