Suite

Générer un rapport ArcGIS avec des images basées sur le champ ?

Générer un rapport ArcGIS avec des images basées sur le champ ?


J'essaie actuellement de générer un rapport via ArcGIS 10.2.2 basé sur ma table attributaire dans laquelle l'un des champs est un champ de liens photo. J'aimerais qu'ils apparaissent sous forme d'images plutôt que de liens dans mon rapport, mais jusqu'à présent, je n'ai eu aucun succès.


Depuis les pages d'aide esri…
Lorsque vous êtes dans la page de modification de la mise en page du rapport.

Sélectionnez l'image sous l'élément sur le côté gauche et ajoutez-la à l'emplacement de votre choix sur votre rapport. Lorsque vous cliquez sur la case, sur le côté droit il y a un endroit pour ajouter votre source que vous avez 3 choix :

Source 1 : choisir un champ Vous pouvez choisir n'importe quel champ Raster ou Texte comme source d'une image dans votre rapport. Si vous choisissez un champ Texte, les valeurs du champ doivent être le chemin d'accès au fichier image.

Source 2 : utilisez un chemin de fichier vers un emplacement local, réseau ou Web. Vous pouvez affecter la source d'un élément d'image comme chemin de fichier vers une image. Le chemin du fichier peut être stocké localement sur le disque, le réseau et en ligne.

Source 3 : utiliser une image statique

Tant que le lien est mis à jour vers votre lecteur local sur lequel l'image est stockée, l'image doit apparaître dans le rapport pour toute la colonne.


par Pat_Hohl

Mon ami Dave m'a demandé : « Si vous pouviez n'avoir qu'un seul programme de bureau, quel serait-il ? » La feuille de calcul est peut-être la plus flexible de toutes. Après tout, presque tout le monde utilise des feuilles de calcul. Ils sont parfaits pour stocker des informations, trier et additionner les nombres. Cliquez sur le bouton du graphique et comprenez mieux les informations. Ensuite, le rendre disponible pour les autres multiplie la valeur.

Capturez des informations - comprenez-les - partagez-les. C'est une formule gagnante.

Le personnel des opérations utilise des feuilles de calcul tous les jours pour les coûts, les horaires et les listes. Pourquoi n'y a-t-il pas de service tableur dédié ? Parce qu'un utilisateur typique peut faire beaucoup de choses par lui-même - il n'a pas besoin d'être un as de la technologie. OK, vous aurez peut-être besoin d'un expert pour écrire une macro-commande délicate. Mais, à quelle fréquence cela arrive-t-il? Presque jamais. Les feuilles de calcul offrent une valeur commerciale évidente, tout comme les cartes.

Chaque centre d'opérations a des cartes - elles créent une compréhension avec l'emplacement. Il est assez difficile de penser à une activité opérationnelle qui ignore le lieu. L'emplacement donne une perspective aux activités et aux préoccupations opérationnelles. Les services publics utilisent des cartes - ils fonctionnent naturellement mieux en utilisant la connaissance de l'emplacement.

La leçon pour les opérations est la suivante : la technologie de localisation est pour tout le monde. Ce n'est pas seulement pour l'équipe SIG. Il peut être facilement appliqué, un peu comme une feuille de calcul, pour capturer des informations - les comprendre - les partager.

Le personnel a besoin de nombreux types de données pour former une image opérationnelle complète - détails du réseau, SCADA, tâches de travail, météo, capteurs et emplacements des équipes. ArcGIS est un SIG moderne. Cela va bien au-delà de la cartographie traditionnelle en réunissant pratiquement toutes les données. Il le fait d'une manière qui a du sens pour les opérations - par emplacement.

Plutôt que de gérer les tâches au fur et à mesure qu'elles « sortent de l'imprimante », la coordination autour de l'emplacement ajoute une réelle valeur ajoutée. Les principaux services publics établissent des priorités avec une meilleure compréhension des impacts et des résultats souhaités. Ils favorisent l'efficacité de la main-d'œuvre en partageant les mêmes informations avec toutes les parties prenantes.

À mesure que la complexité augmente et que les attentes des clients augmentent, la connaissance de la situation en temps réel devient encore plus importante. Avec des données complètes et de nouvelles informations, un SIG moderne présente une image opérationnelle complète. Il favorise la collaboration. Des applications pratiques améliorent la sensibilisation dans la salle de contrôle et le bureau exécutif. Ils aident le personnel de terrain et les clients.

L'utilisation du SIG de ces manières transforme la gestion des opérations - tout comme les feuilles de calcul. Veuillez vous joindre à nous pour le webinaire sur l'amélioration de la gestion des opérations avec la technologie de localisation le 19 août 2020. Inscrivez-vous ici. Cet événement gratuit de 60 minutes explorera comment combiner les données, soutenir l'efficacité de la main-d'œuvre et maintenir la connaissance de la situation. Ne manquez pas la discussion en direct avec les leaders de l'industrie appliquant ces capacités pour améliorer la gestion des opérations dans leurs services publics.


Abstrait

La mise en œuvre d'enquêtes basées sur la population est gourmande en ressources et exigeante sur le plan logistique, en particulier dans les zones où la démographie évolue rapidement et où le dénombrement est incomplet ou inexistant de la population sous-jacente et de ses résidences. Pour supprimer le besoin de pré-dénombrement et simplifier la logistique de terrain pour l'enquête sur l'utilisation des soins de santé de la population utilisée pour le projet de surveillance de la fièvre entérique en Asie au Népal, nous avons intégré un système d'enquête géographique et de cartographie de terrain basé sur un système d'information géographique dans un système en une seule étape. approche d'échantillonnage en grappes.

Une enquête a été menée pour déterminer le comportement de recherche de soins chez les personnes ayant récemment suspecté une fièvre entérique. Les zones de chalandise étaient basées sur les adresses résidentielles des patients atteints de fièvre entérique à l'aide d'installations d'étude. Un système de géosurveillance et de cartographie compatible avec les tablettes permettant la synchronisation et l'utilisation des données dans les zones sans données cellulaires a été créé à l'aide de la suite logicielle ArcGIS.

Entre janvier 2017 et novembre 2018, nous avons interrogé 25 521 ménages au Népal (16 769 dans la ville de Katmandou et 8752 dans la périurbaine de Kavrepalanchok), représentant 84 202 individus. Dans l'ensemble, le taux de participation à l'enquête était de 90,9 %, avec une hétérogénéité géographique des taux de participation au sein de chaque zone de chalandise. Les régions où la richesse moyenne des ménages était plus élevée affichaient des taux de participation plus faibles.

Un système d'enquête géographique et de cartographie sur le terrain basé sur un système d'information géographique a permis la création d'une carte virtuelle des ménages en même temps que l'administration de l'enquête, permettant une méthode d'échantillonnage en grappes à une étape pour évaluer l'utilisation des soins de santé au Népal pour le projet de surveillance de la fièvre entérique en Asie. Ce système a supprimé le besoin de pré-dénombrement des ménages dans les zones d'échantillonnage, simplifié la logistique et pourrait être reproduit dans les futures enquêtes communautaires.

Estimations du fardeau de la maladie pour la fièvre entérique, causée par Salmonella enterica Les sérovars Typhi et Paratyphi sont importants pour aider les décideurs mondiaux, nationaux et infranationaux à hiérarchiser le déploiement des vaccins, les interventions de santé publique et l'allocation des ressources. Les estimations précises de l'incidence au niveau de la population sont cependant rares, en particulier dans les contextes de ressources limitées [ 1, 2]. Le Projet de surveillance de la fièvre entérique en Asie (SEAP) est une étude menée dans plusieurs pays (Bangladesh, Népal et Pakistan) sur la fièvre entérique conçue pour aider à combler cette lacune. SEAP utilise une méthode de surveillance hybride dans laquelle les estimations d'incidence basées sur les établissements sont ajustées pour l'utilisation des soins de santé communautaires. Nous décrivons la méthodologie d'échantillonnage en grappes géographiques utilisée au Népal pour l'enquête sur l'utilisation des soins de santé SEAP.

Les approches courantes pour évaluer le fardeau de la fièvre entérique comprennent des études en population et en établissement. Les études basées sur la population suivent prospectivement une cohorte de population au fil du temps, testant à plusieurs reprises la fièvre entérique chez toute personne présentant des symptômes compatibles. Ces études mesurent directement l'incidence de la maladie dans la population mais ont été rares en raison du temps et des ressources nécessaires pour administrer [ 1, 3]. Les études de surveillance en établissement sont plus courantes mais ont des taux de capture de cas limités car elles ne détectent que les patients qui recherchent des soins dans les établissements à l'étude, avec un biais en faveur des patients présentant des symptômes plus graves et la capacité d'accéder aux soins [ 3, 4]. Une troisième approche, la surveillance hybride, utilise une enquête sur l'utilisation des soins de santé communautaires pour comprendre la proportion de la population qui se présenterait à un établissement d'étude s'ils présentaient des symptômes compatibles avec la fièvre entérique. Cette estimation de la recherche de soins est ensuite utilisée pour ajuster les taux de fièvre entérique établis simultanément dans les établissements de l'étude [ 3, 5].

Les grandes enquêtes communautaires telles que les études sur l'utilisation des soins de santé sont souvent gourmandes en ressources avec une mise en œuvre sur le terrain exigeante sur le plan logistique. Ils peuvent être encore plus compliqués dans les zones où les populations changent rapidement ou avec un dénombrement incomplet de la population sous-jacente. En plus de ces défis, le site népalais du SEAP comprenait des zones d'étude rurales à faible densité de population avec un terrain montagneux difficile à traverser. Cela a rendu une enquête de pré-dénombrement pour répertorier et cartographier les ménages, telle qu'elle a été réalisée sur d'autres sites de pays SEAP, en temps et en coût prohibitifs. Ainsi, nous avons conçu une géoenquête intégrée dans un système de cartographie de terrain du système d'information géographique (SIG) pour permettre la cartographie et la gestion en temps réel de l'enquête sur l'utilisation des soins de santé. En permettant aux assistants de recherche de créer une carte sur le terrain en même temps qu'ils administraient l'enquête, ce système a supprimé le besoin de pré-dénombrement et a permis une enquête continue pendant la période d'étude.


Types de rôles géographiques dans Tableau

Le tableau suivant décrit les rôles géographiques disponibles dans Tableau. De nombreux rôles sont internationaux, mais certains sont limités aux États-Unis uniquement.

Vous pouvez attribuer des rôles géographiques à vos champs en fonction du type de données géographiques qu'ils contiennent. Par exemple, vous pouvez affecter le rôle géographique Aéroport à un champ qui contient les codes de l'Association du transport aérien international (IATA).

Si vos données de localisation ne correspondent pas à l'un de ces rôles, vous devrez peut-être importer un géocodage personnalisé pour tracer les données sur une carte. Pour plus d'informations, consultez Géocoder des emplacements que Tableau ne reconnaît pas et les tracer sur une carte (Le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre) .


Erreur spatiale dans le géocodage des données de localisation des médecins du fichier AMA Physician Masterfile : implications pour l'analyse de l'accessibilité spatiale

La précision du géocodage dépend de la qualité des informations d'adresse qui servent d'entrée au processus de géocodage, mais les erreurs associées à une mauvaise qualité d'adresse sont rarement étudiées. Cet article examine les erreurs spatiales qui surviennent en raison d'informations d'adresse incorrectes en ce qui concerne les données de localisation des médecins aux États-Unis. Les études sur l'accessibilité spatiale aux médecins aux États-Unis reposent généralement sur les données du Physician Masterfile de l'American Medical Association. Ces données sont problématiques parce qu'une proportion substantielle de médecins ne déclarent qu'une adresse postale, qui est souvent le lieu de résidence (résidence) du médecin, plutôt que l'adresse de l'endroit où les soins de santé sont dispensés. Le géocodage incorrect des lieux de pratique des médecins basé sur des informations d’adresse inappropriées entraîne une forme d’erreur de géocodage qui n’a pas été largement analysée. À l'aide de données pour la région métropolitaine de Chicago, nous analysons l'étendue et les implications de l'erreur de géocodage pour la mesure de l'accessibilité spatiale aux médecins de soins primaires. Nous géocodons les emplacements des médecins de soins primaires en fonction des adresses postales et des adresses de bureau. L'inadéquation spatiale entre les deux est calculée aux échelles du comté, du code postal et de l'emplacement des points. Bien que les adresses postales et les adresses de bureau soient assez proches pour de nombreux médecins, elles sont éloignées (>20 km) pour une minorité substantielle. L'estimation de la densité du noyau est utilisée pour caractériser la répartition spatiale des médecins en fonction des adresses de bureau et postales et pour identifier les zones de forte disparité spatiale entre les deux. Les erreurs sont socialement et géographiquement inégales, ce qui entraîne une surestimation de l'offre de médecins dans certaines communautés suburbaines à revenu élevé et une sous-estimation dans certains centres-villes où se concentrent les établissements de santé. Les erreurs qui en résultent affectent les mesures locales de l'accessibilité spatiale aux soins primaires, biaisant les analyses statistiques des associations entre l'accès spatial aux soins et les résultats de santé.

Points forts

► Nous examinons les erreurs spatiales dans le géocodage des données des médecins de l'AMA en fonction des adresses de bureau et postales. ► Nous utilisons des méthodes spatiales pour comparer la variation géographique de l'offre de médecins selon les deux types d'adresses. ► La plupart des adresses postales et des adresses de bureau sont à proximité, mais une minorité substantielle est éloignée (>20 km). ► L'offre de médecins est surestimée dans les zones suburbaines à revenu élevé.


Sécurité environnementale : une approche d'analyse du système d'information géographique — Le cas du Kenya

Les études sur les relations entre les facteurs environnementaux et la violence ou les conflits constituent un domaine de recherche très débattu appelé sécurité environnementale. Plusieurs auteurs pensent que la rareté environnementale, c'est-à-dire la rareté des ressources renouvelables, peut contribuer à générer des violences ou des troubles sociaux, notamment au sein d'États peu dotés de savoir-faire technique et de structures sociales, comme les pays en développement. Dans ce travail, nous nous sommes référés au modèle théorique développé par l'Environmental Change and Acute Conflict Project. Notre objectif était d'utiliser des bases de données spatiales facilement disponibles pour cartographier les différentes sources de rareté environnementale grâce à des systèmes d'information géographique, afin de localiser les zones apparemment les plus à risque de subir des effets sociaux négatifs et leurs conséquences en termes de sécurité intérieure. L'analyse a été réalisée au niveau infranational et appliquée au cas du Kenya. Une première phase des travaux comprenait une sélection rigoureuse des bases de données relatives aux ressources renouvelables. Des opérations spatiales parmi ces données nous ont permis d'obtenir de nouvelles informations sur la disponibilité des ressources renouvelables (cultures, forêts, eau), sur la pression démographique actuelle et prévue, ainsi que sur l'ingéniosité sociale et technique. Les résultats ont permis d'identifier des zones souffrant de pénurie d'une ou plusieurs ressources renouvelables, indiquant différents niveaux de gravité. Des témoignages du Kenya semblent confirmer nos résultats, faisant état d'affrontements entre groupes tribaux à propos de l'accès à des ressources rares dans des zones que notre travail s'est révélées à haut risque.

Ceci est un aperçu du contenu de l'abonnement, accessible via votre institution.


Remerciements. Les auteurs tiennent à remercier tous les assistants de recherche et le personnel qui ont contribué à rendre ce travail possible.

Avertissement. Les résultats et conclusions de cette étude sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position des Centers for Disease Control and Prevention.

Aide financière. Ce travail a été soutenu par la Fondation Bill & Melinda Gates (subventions NV-000572 et OPP1113007 et subventions à S. L. et J. R. A.), INV-008335.

Supplément de parrainage. Ce supplément est parrainé par le Sabin Vaccine Institute et rendu possible grâce à une subvention de la Fondation Bill & Melinda Gates.

Conflits d'intérêts potentiels. K. D. et A. T. L. divulguent que la Fondation CDC a un accord de don conditionnel avec le Sabin Vaccine Institute (principal bénéficiaire de la subvention du projet Surveillance for Enteric Fever in Asia de la Fondation Bill & Melinda Gates). Tous les autres auteurs ne signalent aucun conflit potentiel. Tous les auteurs ont soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation de conflits d'intérêts potentiels. Les conflits que les éditeurs considèrent pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués.


Étape 8 : Personnalisez votre fond de carte

La carte d'arrière-plan est tout ce qui se trouve derrière vos marques (frontières, océans, noms de lieux, etc.). Vous pouvez personnaliser le style de cette carte d'arrière-plan, ainsi qu'ajouter des couches de carte et des couches de données. En plus de personnaliser les fonds de carte, vous pouvez également vous connecter à votre propre serveur WMS ou carte Mapbox. Pour plus d'informations, consultez Utiliser les serveurs Web Map Service (WMS) (Le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre) et Utiliser Mapbox Maps (Le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre) .

Pour personnaliser votre fond de carte :

Le volet Couches de la carte apparaît sur le côté gauche de l'espace de travail. C'est là que toute la personnalisation de la carte d'arrière-plan se produit.

Dans le volet Couches de la carte, cliquez sur le bouton Style liste déroulante et sélectionnez Normal .

La carte d'arrière-plan se met à jour pour ressembler à ceci :

Dans le volet Couches de carte, sous Couches de carte, sélectionnez Littoral , puis désélectionnez Bordures de pays/région , Noms de pays/région , Bordures d'état/province et Noms d'état/province .

En haut du volet Couches de la carte, cliquez sur le bouton X pour revenir au Données vitre.

Le fond de carte est désormais simplifié pour attirer l'attention sur vos données.


Contact

M.S. : Spécialiste des sciences de l'environnement et de la gestion de l'environnement avec plus de 20 ans d'expérience combinée en gestion de l'environnement dans les secteurs privé et public. Joueur d'équipe qualifié, capable d'aborder et d'accomplir professionnellement n'importe quelle mission sur le terrain ou au bureau en ce qui concerne des projets environnementaux complexes, des plans et des actions concernant la gestion des ressources naturelles exploitant la vision, la technologie et les connaissances juridiques pour atteindre des objectifs organisationnels environnementaux spécifiques dans le cadre des défis imposés par l'externe agences, le secteur spécifique et la société elle-même. Les compétences comprennent :

*Évaluations environnementales : Évaluations environnementales.

*Audits environnementaux et inspections environnementales.

* Systèmes de gestion de l'environnement : analyse du cycle de vie et des produits ISO 14000, réduction des déchets et base de lignes pour l'optimisation des ressources.

*Échantillonnage environnemental Eaux souterraines, eaux de surface, eaux usées, sols et déchets industriels. Surveillance et conformité environnementales et contrôle de la pollution.

* HazMat- Hazwoper, DOT et générateurs de déchets dangereux.

Expérience professionnelle dans les secteurs privé et public :

* Des éloges constants pour la gestion efficace des tâches administratives et techniques en maintenant des dossiers environnementaux qui permettent au site de Turkey Point d'être en conformité avec les réglementations environnementales locales, nationales et fédérales et les procédures du site.

* Démontrer des compétences en surveillance pour les programmes de surveillance environnementale : eaux usées, déchets industriels, eaux souterraines, surveillance météorologique et espèces en voie de disparition.

* S'assurer que les rapports environnementaux et les actions sur le terrain dans le cadre des permis environnementaux sont effectués avec diligence et en temps opportun.

*Mesures effectuées sur le terrain pour les programmes d'eaux souterraines et d'eaux usées. Les efforts ont assuré la conformité aux réglementations DERM, DEP, NRC et OSHA.

* Préparer des rapports officiels et effectuer des activités pour maintenir le site nucléaire de la centrale de Turkey Point dans le cadre de la conformité environnementale Titre V Rapports sur l'air de niveau II Frais annuels d'émissions atmosphériques et rapports sur les examens SPCC et d'autres activités environnementales des sites afin de maintenir leur conformité avec l'EPA (fédéral) FDEP Floride Département de la protection de l'environnement et agences environnementales locales.

* Mener des inspections du site identifié des polluants actuels ou potentiels ou des problèmes environnementaux ont effectué un échantillonnage tel que justifié préparé des rapports standardisés et narratifs répondu aux plaintes des citoyens, interprété les résultats des échantillons par rapport aux directives réglementaires locales et fédérales, et recommandé des mesures d'application ultérieures si nécessaire.

* Gérer des projets éducatifs et environnementaux en mettant l'accent sur la «production propre» et la protection des ressources en eau pour les activités agricoles et industrielles et la durabilité environnementale.

* Coordonner les actions de terrain pour la protection des ressources naturelles, notamment l'utilisation et la conservation de l'eau pour la production d'énergie électrique.

* Mise en œuvre de cas pilotes de production propre avec les communautés agricoles pour leur permettre de réduire leur impact sur leurs ressources naturelles et d'améliorer leur mode de vie.

Formation, certifications et compétences supplémentaires

*Registre national des professionnels de l'environnement. CESCO 133324 Agent de conformité certifié en matière d'environnement et de sécurité. 15/01/2016.

* Formation de 40 heures sur la santé et la sécurité pour les déchets dangereux selon CFR 1910.120. 09/2007. 8 heures (annuel) 01/2015-01/2016.


Générer un rapport ArcGIS avec des images basées sur le champ ? - Systèmes d'information géographique

Accepté par le Conseil en juin 1998

Au siècle actuel, les informaticiens ont rejoint les géographes, les cartographes, les géodésiens, les géomètres, les architectes paysagistes, les mathématiciens, les statisticiens, les ingénieurs et d'autres dans la quête séculaire pour représenter, analyser et comprendre les lieux et les processus du monde réel. Ensemble, nous avons créé de nouvelles capacités révolutionnaires pour simuler et étudier des paysages, des régions et des environnements du local au global. Les principales de ces nouvelles technologies sont les systèmes d'information géographique qui prennent en charge l'acquisition, le traitement et l'analyse de données spatiales, mais notre quête va bien au-delà de la technologie actuelle. Nous cherchons à étendre la représentation géographique de l'espace et du temps tridimensionnels, à améliorer la représentation de diverses entités physiques et culturelles et à simuler des processus terrestres dynamiques. En fin de compte, nous espérons créer un nouveau milieu scientifique dans lequel toutes les disciplines et tous les domaines peuvent facilement incorporer des informations géographiques, interpréter des preuves spatiales et utiliser la logique spatiale pour faire progresser leurs sciences ainsi que les nôtres. Simultanément, nous espérons servir la société dans son ensemble en améliorant l'accès à l'information géographique, en encourageant une utilisation plus importante et meilleure de la technologie géographique et en fournissant de nouvelles connaissances.

Notre modèle est une entreprise difficile et complexe qui intègre les modèles et les paradigmes de nombreuses autres disciplines tout en générant de nouveaux paradigmes qui nous sont propres. Le perfectionnement de ce modèle nécessitera une meilleure compréhension des lieux et des processus que quiconque aujourd'hui. Nous recherchons cette compréhension comme n'importe quelle autre branche de la science recherche de nouvelles connaissances et formule une nouvelle théorie dans son domaine. Nous appelons ce domaine la science de l'information géographique (SIG).

Dans le monde entier et touchant toutes les sciences, il existe un besoin omniprésent de leadership. La technologie géographique est en train de changer la façon dont les gens pensent et agissent de manière fondamentale et durable, des efforts de recherche les plus élevés à la conduite de routine du gouvernement, des affaires et de l'éducation et à la vie quotidienne des individus. Pourtant, les ressources collectives fournies par le gouvernement, les entreprises et les universités n'ont pas réussi à suivre le rythme de la demande croissante de recherche, d'éducation, de formation, d'accès et d'équipement. Les États-Unis sont le premier exportateur mondial de technologie géographique sur un marché mondial limité par la pénurie de chercheurs, d'enseignants, d'analystes et d'ingénieurs en logiciel qualifiés. À ce jour, le plus grand marché pour cette technologie a été le gouvernement lui-même. De toute évidence, tous les secteurs bénéficieraient de ressources et de politiques améliorées.

Le Consortium universitaire pour les sciences de l'information géographique (UCGIS) existe pour répondre à une multitude de besoins. D'abord et avant tout, la nécessité d'unifier les communautés de recherche et d'enseignement SIG et de parler avec force sur les questions touchant les ressources et les politiques. Déjà, nous avons formulé des priorités de recherche et d'éducation, diffusé des livres blancs sur chacun et les avons promus auprès du Congrès et des agences fédérales. Nous évaluons les progrès par rapport aux principaux programmes fédéraux et aux intérêts nationaux.

L'UCGIS est le principal défenseur de la communauté de recherche et d'enseignement SIG. Ce plan stratégique évalue nos forces, résume nos besoins, énonce nos objectifs et propose des actions.

Le Consortium est une nouvelle organisation, qui n'a que quelques années. Avant et pendant sa formation, des discussions et des débats approfondis ont eu lieu sur son objectif et sa composition. Les délégués fondateurs sont parvenus à un consensus sur une définition de la mission d'intérêt et des objectifs qui sont incorporés dans les statuts. Ceux-ci définissent notre créneau dans un domaine passionnant et dynamique, où de nombreux acteurs académiques, gouvernementaux, privés et à but non lucratif sont actifs. Le Consortium a connu un succès précoce considérable, avec cinquante institutions membres, deux assemblées estivales passionnantes qui ont produit des priorités pour la recherche et pour l'éducation, et des collaborations de recherche en cours avec des agences fédérales. Elle a développé une assise financière sûre mais modeste.

Les statuts confèrent une grande partie de la responsabilité de l'établissement de l'orientation au Conseil des délégués des institutions membres. Le Conseil comprend un corps de 100 personnes de haut vol occupées de nombreuses disciplines touchées par le domaine en évolution rapide de la science de l'information géographique. Pour assurer un succès continu, un consensus entre les délégués doit exister et évoluer sur ce que l'organisation devrait devenir. Compte tenu de l'expertise large et approfondie des nombreux chercheurs impliqués, de nombreuses alternatives sont possibles. Il est nécessaire de parvenir à un consensus sur l'orientation stratégique et d'intégrer ce consensus dans un plan. Le Conseil a la responsabilité d'accomplir les deux.

Nous séparons la planification stratégique de la planification opérationnelle. Ces deux activités sont distinctes. La planification stratégique nécessite une réflexion visionnaire et directionnelle. La planification opérationnelle nécessite une réflexion spécifique à court terme et répond à des objectifs périodiquement revus. (extrait du Guide exécutif de la planification stratégique, p. 2) Le plan stratégique définit le contexte des plans opérationnels annuels.

Le plan stratégique fonctionnera selon un cycle annuel se déroulant dans le contexte des deux principales réunions du Conseil, l'Assemblée d'été et la Réunion d'automne du Conseil. Chaque année, un plan opérationnel annuel sera élaboré pour adopter des objectifs et allouer des ressources et des responsabilités pour atteindre les objectifs stratégiques. Ce plan sera approuvé lors de la réunion d'automne du Conseil, avec un budget annuel qui sert d'expression financière de ce plan. L'examen et la mise à jour du plan stratégique auront lieu lors de l'Assemblée d'été. Le président élu dirige cette activité. Le cycle opérationnel se termine à la prochaine réunion d'automne, avec un rapport annuel résumant le succès des éléments du plan annuel. L'adoption d'un nouveau plan annuel sera basée sur un plan stratégique révisé.

La mission du Consortium universitaire pour les sciences de l'information géographique (UCGIS) est :

fédérer la communauté des chercheurs en sciences de l’information géographique

servir de porte-parole et de porte-parole à la communauté des sciences de l'information géographique

favoriser la recherche et l’enseignement multidisciplinaires en sciences de l’information géographique et

promouvoir une utilisation informée et responsable des systèmes d’information géographique et

l'analyse géographique au profit de la société.

UCGIS est formé exclusivement à des fins éducatives, scientifiques, de recherche et à d'autres fins similaires à but non lucratif. UCGIS reste dédié au développement et à l'utilisation de théories, de méthodes, de technologies et de données pour comprendre les processus, les relations et les modèles géographiques. Nous considérons la transformation des données géographiques en informations utiles comme un élément central de la science de l'information géographique. Nos activités visent à unifier la communauté de recherche en sciences de l'information géographique, à favoriser la recherche et l'éducation multidisciplinaires et à promouvoir l'utilisation éclairée et responsable de l'information géographique.

faire avancer les théories et les méthodes en science de l’information géographique

évaluer les contributions actuelles et potentielles des SIG aux enjeux scientifiques et de politique publique nationaux et

développer et renforcer l’enseignement des sciences de l’information géographique à tous les niveaux

promouvoir l’utilisation et l’accès éthiques à l’information géographique

favoriser la recherche interdisciplinaire collaborative en science de l’information géographique et

pour répondre à des besoins nationaux tels que :

* faire progresser l'infrastructure d'information géographique du pays

* aborder la qualité et le changement de l'environnement mondial

* amélioration de la compétitivité économique internationale

* accroître l'efficience, l'efficacité et l'équité à tous les niveaux de gouvernement

* faire progresser la participation démocratique et

* maintenir le leadership mondial en sciences fondamentales, mathématiques et ingénierie.

L'objectif de la création de ce plan stratégique est d'encourager les activités scientifiques dans un forum professionnel où les éducateurs et les chercheurs universitaires intéressés par la cartographie et les systèmes SIG, équipements, logiciels, produits, services et applications peuvent partager des expériences, des idées et des informations. À cette fin, une analyse stratégique de cinq domaines d'activités est présentée pour identifier les forces, les problèmes critiques, les objectifs et les mesures à prendre. Les cinq domaines comprennent les membres, les fonctions et les services, les relations extérieures, les installations et les finances. Suite à cette analyse stratégique, des objectifs à long terme sont passés en revue, afin d'esquisser un programme intégrant les éléments d'action identifiés.

L'adhésion à l'UCGIS comprend actuellement une excellente représentation d'universités de recherche de haute qualité et de la plupart des programmes SIG de premier plan du pays. C'est une force pour fournir une image externe crédible pour promouvoir les objectifs de l'organisation et pour attirer de nouveaux membres. De nouvelles demandes ont été soumises chaque année : cinq ont été acceptées la première année, une a été acceptée la deuxième, treize ont été acceptées en 1997, et cinq ont été acceptées cette année. Notre force réside dans le potentiel de croissance soutenue.

En termes de planification stratégique des membres, les besoins suivants sont considérés comme critiques :

la nécessité d'élargir et de diversifier les membres pour représenter les intérêts dans tous les domaines des sciences physiques et sociales et de l'ingénierie

la nécessité d'augmenter le nombre de membres d'institutions telles que les laboratoires nationaux et les centres de recherche, les organisations professionnelles et le gouvernement

la nécessité d'attirer des candidatures de membres dans des domaines où le SIG est en train d'émerger, tels que les domaines du transport et de la médecine

la nécessité d'élargir l'adhésion dans les domaines apparentés aux SIG, tels que la télédétection, le GPS, la photogrammétrie et la cartographie

la nécessité d'attirer des représentants des institutions dont l'objectif principal est l'enseignement des SIG de premier cycle

la nécessité (au sein de l'adhésion actuelle) d'aborder les politiques pour plusieurs catégories d'adhésion, de services, de privilèges et de structures de cotisations

Les activités stratégiques devraient répondre aux objectifs d'adhésion suivants :

M-1 Maintenir une forte représentation par les principales institutions impliquées dans la recherche SIG et l'enseignement supérieur.

M-2 Diversifier et étendre l'expertise de l'UCGIS dans des domaines connexes tels que la télédétection, l'informatique, les sciences cognitives et les applications (par exemple les transports).

M-3 Recrutement cible d'institutions non universitaires.

Les éléments d'action suivants sont identifiés :

Concevoir et mettre en œuvre une vaste campagne d'adhésion axée sur les meilleurs établissements de recherche, notamment les universités, les laboratoires nationaux et les principaux lieux d'enseignement des SIG.

Élargir les efforts de participation dans des domaines apparentés sur les campus membres.

Recrutez des portefeuilles de candidatures provenant d'universités de recherche non dirigées par des unités de géographie ou de planification (par exemple, l'Université de Stanford).

Activez une catégorie de membres affiliés au gouvernement, ciblant initialement les organismes de recherche gouvernementaux. Élaborer des procédures de demande et faire rapport au Conseil d'ici novembre 1998.

Recrutez des portefeuilles d'applications au cours de l'année à venir.

Poursuivre les efforts de recrutement auprès des organisations professionnelles des entreprises privées et des filiales étrangères.

3.2 FONCTIONS ET SERVICES

3.2.1 Points forts de la fonction et du service

Trois types de fonctions et de services peuvent être identifiés. En termes d'avantages pour les membres, l'UCGIS joue un rôle de leader dans l'établissement de programmes nationaux pour la recherche et l'éducation. De plus, les membres de l'UCGIS participent activement à la priorisation de ces agendas, et en ce sens, ce sont les membres eux-mêmes qui assurent le leadership national. Une deuxième force avec des avantages pour les membres de l'UCGIS est la stabilité et la cohésion organisationnelles. Through the mechanisms of Annual Assemblies and Council Meetings, members decide upon and approve the organizational mission, the strategic plan, and other special activities. A third benefit to members is provided in the delivery of instructional materials, as for example with the UCGIS Virtual Seminar held in the Spring of 1997.

A second type of UCGIS service benefits the GIS community at large. This is the provision of research and educational agendas developed to date. These are made available on the Internet, published in professional journals, and presented at national conferences such as GIS/LIS, AAG, and ACSM national meetings. UCGIS maximizes news dissemination and professional communications using a variety of media conduits. The Academic Pursuits column in GeoInfoSys, Past President Jerry Dobson s columns in GIS World, and the UCGIS Web site distribute news and perspectives throughout the GIS community. Members and non-members present position papers on education and training innovations, newly designed curricula, and research projects at the Annual Assemblies, and these are disseminated in Proceedings.

3.2.2 Function and Service Critical Issues

The following existing functions and service issues are seen as critical to maintain and augment:

setting and promoting national research and educational agendas

expanding and broadening recognition for UCGIS activities and members

serving as connection to other communities

enhancing Internet capabilities, functions and services

The following functions and services should be initiated to add new benefits for members:

developing instructional materials

providing technical assistance on lab design, maintenance, and funding

identifying cost reductions to members on software and hardware

increasing opportunities for funded and collaborative research

improving information transfer and professional communications

keeping abreast of changes in the educational system

improving networking between UCGIS members

advising member delegates on professional status and career development, including:

* advice to faculty on the worth of their teaching and research

* advice to administrators on fair range of salaries and conditions

* documenting comparable progress along GIS career tracks

Two additional critical needs are identified in context of functions and services:

the need for resources to deliver services -- money, people, facilities, infrastructure

the need to articulate benefits to existing and prospective members

3.2.3 Function and Service Objectives

To address the critical issues described above, strategic activities should meet the following functions and services objectives:

S-1 The current set of functions and services is long, and should be prioritized.

S-2 Instructional materials and model curricula should be developed and distributed to members.

S-3 Technical and administrative expertise for GIS facilities design should be shared. GIS facilities include research labs, technology-equipped classrooms and instructional labs.

S-4 Funding for collaborative research opportunities should be monitored and reported.

S-5 Information transfer and professional communications should be improved, in areas of:

* Opportunities for refereed electronic publishing

* Disseminating UCGIS reports, Technical Reports and White Papers

* Providing commentary on GIScience to the general and trade press

* Adopting additional media conduits

* Disseminating research and educational agendas to additional communities

S-6 UCGIS should become a national advocate for improving conditions in GIS working environments and the status of GIS professionals in their own communities of practice.

S-7: Develop, maintain, and promote the UCGIS basic and applied research priorities.

S-8: Communicate benefits of membership to member institutions.

S-9: Promote the ethical use of geographic technologies.

The following action items are identified:

Design and administer a user-needs survey to be distributed for member institutions to prioritize functions and services. A portion of this survey should be designed specifically to assess GIS education needs and GIS education opportunities. Another segment should compile information about existing instructional laboratories. Post a summary on the UCGIS Web page.

Create a UCGIS web-based clearinghouse for educational material.

une. Create a clearinghouse web page sponsored by a UCGIS institution

b. Inventory and link materials available online, including:

* education materials at UCGIS institutions and relevant materials from other fields.

* exchange of instructional modules and of experiences about using these modules

* specialized software, data and instructional materials.

* distributed collaborative curriculum materials

Create a UCGIS Collaboratory that provides for the automatic collection and interpretation of data sets, equally accessible by UCGIS member institutions in real-time

Create and disseminate an electronic newsletter reporting on emerging technologies for GIS practice and teaching

Form an ad-hoc committee to draft a proposal to NSF and/or private sector to fund a workshop on developing and maintaining GIS facilities in the States, and submit this proposal during the current academic year.

Provide a Web-based means to share information about price reductions on hardware and software for GIS.

Monitor GIS funding activities in major federal agencies.

Establish a standing Communication Committee (this requires a change to the By-Laws).

Create a UCGIS Technical Report series and assign unique identifiers to all reports and white papers develop a plan for distribution and insure their continued availability via the Internet

Develop an registry of members expertise , and provide linkages to contracting organziations.

Information and guidance should be provided on peer review and career promotion.

Require each member to maintain and link a UCGIS site home page to www.ucgis.org. Re-examine the current set of basic and applied Research Priorities.

Prepare a benefits information package and dsitribute.

Establish a statement on the ethical use of geogrpahic information and technologies.

3.3.1 External Relation Strengths

UCGIS is recognized by the national and international GIS community. The organization s Web site is acknowledged nationally and internationally as a credible source of information. Prospective graduate students around the world regularly contact member universities through the Web site for information on degree programs. As a principal advocate for advancing the National Spatial Data Infrastructure (NSDI) for the national GIS research and educational communities, UCGIS has gained a recognizable stature within academic and business communities, and with government at all levels. For example, UCGIS signed a Memorandum of Understanding (MOU) with the National State Geographic Information Council (NSGIC). UCGIS has secured funding for members to collaborate on NSDI with the Federal Geographic Data Committee (FGDC). These demonstrate the level of outside recognition, and also demonstrate the organization s ability to undertake strategic research.

3.3.2 External Relation Critical Issues

In terms of membership strategic planning, the critical issue is:

facilitating and expanding external relations with appropriate organizations

The strategic activities objectives relate to expanding opportunities for networking:

ER-1 Improve linkages matching GIScience with funding opportunities.

ER-2 Develop liaisons and working relations with professional organizations and agencies.

ER-3 Monitor and participate in activities related to certification, accreditation and licensing relevant to GIScience.

The following action items are identified:

Develop relations with Congress, and with the Executive.

Continue to pursue MOUs with NGOs, science and professional organizations, nationally and abroad.

Develop relations with science organizations, government organizations, and private organizations.

Prepare or respond to statements on certification, accreditation, and licensing as appropriate.

Three types of facilities include physical facilities, electronic resources and human capital. In terms of physical facilities, our strength relates to the national distribution of member sites effectively, UCGIS has physical facilities on every member campus, including lab space, teaching space and limited administrative facilities. Any UCGIS member could be welcomed for short-term needs on over thirty sites nationwide.

Electronic resources are described in sections above. The Web site is nationally acknowledged to be effectively designed and operated. An Internet list-server (GIS-L) has been highly visible in recent years.

In terms of human capital, UCGIS has a very large volunteer pool, of extremely qualified GIS professionals. Executive Officers contribute some or all of their UCGIS time, gratis. Elected officials and delegates travel to Annual Assemblies and to Council Meetings covering expenses out-of-pocket. These statements document the commitment of member campuses and of delegates to the vitality and the continuity of the organization. In a time of decreasing university budgets, these facilities commitments are one of the greatest strengths of UCGIS, and few other professional organizations are doing as much with such a limited base of dedicated resources.

3.4.2 Facilities Critical Issues

The following needs are seen as critical:

The strength in current facilities also points to a critical need, namely, to continue or expand upon current services to members and to the community, UCGIS must tap into new funding resources.

There is a critical need to preserve stability in existing UCGIS Internet resources.

UCGIS must shift more of the administrative burden from volunteer officers to paid professional staff this will preserve existing momentum and encourage new activities.

Centralization of some activities will provide a presence to funders and continuity to the organization as a whole. At a minimum, these activities are administrative.

Extending centralization might include facilities to showcase GIS technologies and applications. Ultimately activities might expand to a fully operational GIS computing facility.

3.4.3 Facilities Objectives

Strategic activities should address the following facilities objectives:

F-1 Ensure that job description of executive director is commensurate with high priority needs expressed by member institutions.

F-2 Centralize administrative and operational activities central to potential UCGIS funding sources.

The following action items are identified:

Review job description of Executive Director and evaluate match with UCGIS goals, functions and services in light of results of member needs survey.

Develop a plan to maintain a presence in the Washington, D.C. area for UCGIS visibility, establishing contacts with agencies, and lobbying activities.

Coordinate procedures and responsibilities to maintain distributed Internet resources.

The financial strength at UCGIS is that the current budget is adequate for current level of operations.

3.5.2 Financial Critical Issues

The following needs are seen as critical:

An inherent risk exists within current mode of some operations. Disruption or reduction in the quality of member services or could damage credibility of the organization.

Membership dues cannot cover ongoing costs. Additional revenues are essential to continue the current level of operations for more than two years.

UCGIS needs a stronger financial infrastructure to ensure the quality of planned functions and services.

UCGIS functions should be diversified to position the organization as a target for donations, grants, contracts and service fees.

The strategic activities should address the following financial objectives:

$-1: Secure sufficient levels of funding to support the expanded functions of UCGIS recommended by other parts of this Strategic Plan.

The following action items are identified to support financial objectives:

Appoint an ad-hoc Finance Committee to identify and solicit potential funding sources. This committee should incorporate the work of the Operating Procedure Task Force, and perhaps many of its members.

The ad-hoc Finance Committee should cost out other parts of the Strategic Plan and report back to the Board.

To meet continuing needs of our members, the following services are provided:

AGENDA-SETTING: prioritize a national agenda for research and education at its Annual Assembly. Agenda topics are decided by the membership at Council meetings.

INFORMATION TRANSFER: support electronic mechanisms for disseminating information about UCGIS programs, through (for example) Web sites, electronic publication outlets, list servers, and other means.

OUTREACH: promote UCGIS visibility on member campuses and in the larger geographic information science community, through collaborative teaching and research, in presentations at national and international conferences, and by briefings to agencies and legislators involved in geographic information production and use.

ADVOCACY: promote the importance of GIScience and increase the national interest in research and education for Geographic Information Science nationally. Advocate diversity in the GIS community as a whole, and encourage a responsive attitude to training handicapped and special needs individuals.

To integrate the UCGIS Program, Committee Chairs should draft a timetable for the action items in the Strategic Plan prior to the end of each Calendar Year. Most of the recommendations in this plan have immediate relevance, o maintain currency and keep abreast of UCGIS member institutions changing needs in the longer term, the Strategic Plan should be reviewed and updated regularly, on a two year cycle.

In theory, the Financial Projection section of a Strategic Plan should summarize the planned financial results and the measures of performance required to implement the plan. In practice, the Council prioritized a wide range of desirable activities in the Plan. The purpose of the Financial Section is to add fiscal context using the current budget. The 1998 budget as approved by the Board is shown below and illustrates the current financial reality.

UCGIS has a small but secure financial base, with total revenue estimated at almost $93,000. While it appears revenue is almost doubling, that impression comes primarily from the policy decision to integrate the Summer Assembly budget into the Consortium's. Factoring the Assembly out, revenues increased by 40 per cent. Current cash reserve situation is excellent, with reserves totaling three-quarter anticipated expenditures. This reflects the requirement for a large initiation payment on becoming a member.

The primary current financial engine for UCGIS is members fees, comprised of an initial entry fee of $3,000 plus annual dues of $1,000. In 1998, each accounted for about a third of total income. A total of 5 new members joined in the summer of 1998, adding to a base of 48 starting that year. A third major component, the Summer Assembly, is not a net revenue generator, actually being subsidized to 'break even'.

Forecasting the potential market for members is difficult. Affiliate membership for private sector organizations was approved in 1997. As the association becomes more mature, reaching the majority of potential members, initiation fees goes to zero, leaving dues alone as the major income generator under that current financial scenario. Thus, increasing the membership 50 per cent to 72 institutions would translate into a mature annual income stream of $72,000 under the current dues structure. This figures is only slightly greater than the current $65,750 total income from dues and initial fees.

On the expense side, the largest expense is for a part-time executive director. With expenses and bonuses for new member recruitment, this currently accounts for close to half the total expenses.

In the association community, a rule of thumb is an association needs about $100,000 income for each staff person. Using that guide, UCGIS does not generate enough income for one full time staff person, especially a full time executive director. The Planning Team feels that to achieve the Consortiumís potential, UCGIS needs to move to a full time executive director contract as soon as possible. Dues alone will not support that. Thus, in evaluating new activities, the revenue generating potential is of major importance.

The second major point is that additional revenues are necessary to add new activities if they require financial support.