Suite

Trouver l'index d'un champ avec son nom en utilisant arcpy

Trouver l'index d'un champ avec son nom en utilisant arcpy


Je veux extraire l'index d'un champ avec son nom en utilisant arcpy. Il semble que ce que j'ai écrit est tellement stupide. Existe-t-il une méthode plus simple sans utiliser la boucle for?

import arcpy fieldList = arcpy.ListFields(self.address_ref_layer1) self.field_name = [] pour le champ dans fieldList : self.field_name.append(field.name) #self.remove_pseudo_nodes() print self.field_name print self.field_name.index( u"NAMN1")

On pourrait aussi écrire :

fieldList = arcpy.ListFields(self.address_ref_layer1 name_index = [f.name pour f dans fieldList].index(u"NAMN1")

La fonction ListFiled renvoie la liste des objets champ avec de nombreuses propriétés ainsi que le nom, mais aucune fonction pour renvoyer l'index du champ qui a un nom spécifique ?


Vous voudrez peut-être étudier l'objet FieldMappings, qui possède diverses méthodes qui traitent les indices.

Au lieu d'utiliser des boucles for, vous pouvez utiliser des compréhensions de liste, comme ceci :

self.field_name = [field.name pour le champ dans fieldList]

Il peut être encore plus raccourci, car vous n'aurez peut-être pas du tout besoin de stocker fieldList :

self.field_name = [field.name pour le champ dans arcpy.ListFields(self.address_ref_layer1)]

Voici comment obtenir le numéro d'index de champ avecFieldMapping:

def get_field_index(table, fieldName) : # Retour : le numéro d'index du fieldName dans la table. field_map = arcpy.FieldMappings() field_map.addTable(table) field_index = field_map.findFieldMapIndex(fieldName) return field_index

Cette fonction Python renverra le nom d'index associé à la classe d'entités et au nom de champ transmis.

def getIndexName(fieldname,fc): indexes = arcpy.ListIndexes(fc) pour index in indexes: for f in index.fields: if f.name.upper() == fieldname.upper(): return index.name

J'ai eu du mal à trouver une réponse à cela sur les sites ESRI, c'est pourquoi je me suis retrouvé ici. L'indice est que l'objet a un champ.

import arcpy from arcpy import env FC = r'Your_FC' indexes = arcpy.ListIndexes(FC) pour index dans les index : pour fieldname in index.fields : fieldname = fieldname.name indexname = index.name print fieldname, indexname

Vous pouvez également créer une fonction qui renverra l'index d'un champ :

import arcpy def findindex(table,fieldname): return [i.name for i in arcpy.ListFields(table)].index(fieldname)

Saisissez une classe d'entités ou une table et le nom du champ :

>>>findindex(r'C:GISTest.shp','EKOSTAT') 8

Field Mapping difficultés arcpy

Je suis relativement nouveau sur python et arcpy, et je ne peux pas comprendre comment utiliser la cartographie de champ pour générer la moyenne des attributs de jointure spatiale. La plupart des choses dans arcpy semblent assez simples, mais essayer d'utiliser le mappage de champs dans mon script ne semble pas fonctionner.

Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider ?

Le moyen le plus simple de le faire serait probablement de travailler avec les mappages de champs au lieu des mappages de champs.

road_fm = arcpy.FieldMap()
walk_fm = arcpy.FieldMap()
fieldmappings = arcpy.FieldMappings()

Ajoutez vos nouveaux champs à chaque FieldMap

road_name = road_fm.outputField
road_name.name = "Mean_Speed"
road_name.aliasName = "Mean_Speeds"
road_fm.outputField = nom_route

walk_name = walk_fm.outputField
walk_name.name = "Mean_Steps"
walk_name.aliasName = "Mean_Steps"
walk_fm.outputField = walk_name

Supprimer les champs indésirables en trouvant leur index

road_input_field = findInputFieldIndex(road_fm, "SPD_KM")
walk_input_field = findInputFieldIndex(walk_fm, "Steps")
road_fm.removeInputField(road_input_field)
walk_fm.removeInputField(walk_input_field)

Ajouter les mappages de champs aux mappages de champs

Je n'ai pas testé ce code. Les cartes de terrain sont un emmerdeur dans arcpy et j'essaie de les éviter aussi souvent qu'il est humainement possible.

Lorsque vous traitez des FieldMappings, vous avez affaire à un tableau de FieldMaps, vous devez donc d'abord trouver l'index de la Field Map dans les Field Mappings, puis traiter les champs. Je pense qu'il est plus facile de travailler avec les cartes de terrain, puis de les ajouter aux mappages de terrain.


20+ pays

Le guide de recherche universitaire en ligne complet de Peterson aide les étudiants à découvrir le programme éducatif qui leur convient le mieux. Deux ans ou quatre ans. Licence ou Diplôme. Programme de certificat ou diplôme en ligne. Nous les avons tous et nous vous aiderons à trier vos options et vous fournirons des conseils sur le processus de candidature souvent déroutant.

Rencontrez votre partenaire

Vous ne savez pas par où commencer ? Laissez Peterson’s vous mettre en relation avec des programmes qui VOUS intéressent. Il y a de fortes chances qu'il y ait de grandes écoles dont vous n'avez jamais entendu parler, dans des endroits que vous n'avez jamais envisagés. jusqu'à maintenant.

Trier et filtrer

Utilisez nos filtres de recherche pour affiner vos options en fonction de l'emplacement, des majeures proposées, des frais de scolarité et plus encore !

Enregistrer et se connecter

Une fois que vous avez trouvé des écoles qui correspondent à vos intérêts, enregistrez-les dans votre tableau de bord personnel et connectez-vous directement avec ces écoles pour demander plus d'informations ou postuler.


Partie II

Pourquoi un ordinateur ne peut-il pas simplement lire une carte d'autorité ? Les informations d'une carte d'autorité ne peuvent pas simplement être saisies dans un ordinateur pour faire partie d'un catalogue automatisé. L'ordinateur a besoin d'un moyen pour interpréter les informations trouvées sur une carte d'autorité. La notice MARC contient un guide de ses données, ou de petits " poteaux indicateurs " avant chaque information d'autorité.

L'emplacement prévu pour chacune des pièces de notices d'autorité (titres, références croisées et notes) est appelé "champ". La structure du fichier MARC permet des notices avec un nombre illimité de champs et des longueurs de champs illimitées. Cette flexibilité est nécessaire car, par exemple, tous les titres n'ont pas la même longueur ("Plato" contre "Kennedy, Albert J. (Albert Joseph), 1879-1968").

L'ordinateur ne peut pas supposer qu'un certain type d'information commence et se termine à la même position dans chaque notice d'autorité. Par exemple, un voir également le traçage des références sera ne pas commence toujours par le 220e caractère de l'enregistrement et se termine à la 248e position. Ainsi, chaque notice MARC contient une petite "table des matières" formulée selon un standard prédéfini.

Les "postes"s des données : L'ordinateur doit être assisté s'il veut lire et interpréter correctement la notice d'autorité. Les encadrés ci-dessous illustrent les informations que ces "postes"s doivent véhiculer.

Si une notice d'autorité a été correctement marquée et enregistrée dans un fichier de données informatique, des programmes informatiques peuvent alors être écrits pour formater correctement les informations afin de les afficher sur un écran d'ordinateur. Des programmes peuvent également être écrits pour rechercher et récupérer certains types d'informations dans des champs spécifiques. Les programmes informatiques peuvent également afficher des listes de titres et de références répondant à des critères de recherche spécifiques.

Enregistrez avec des "postes"s textuels

Même enregistrement avec les balises MARC

Pourquoi une seule norme ? Vous pourriez concevoir votre propre méthode d'organisation des informations d'autorité, mais vous isoleriez votre bibliothèque, limiteriez ses options et créeriez beaucoup plus de travail pour vous-même. L'utilisation de la norme MARC empêche la duplication du travail et permet aux bibliothèques de mieux partager les informations d'autorité. Choisir d'utiliser MARC permet aux bibliothèques d'acquérir des données d'autorité prévisibles et fiables. Si une bibliothèque développait un système « maison » qui n'utilisait pas les notices MARC, elle ne profiterait pas d'une norme à l'échelle de l'industrie dont l'objectif principal est de favoriser la communication de l'information.

L'utilisation de la norme MARC permet également aux bibliothèques d'utiliser des systèmes d'automatisation de bibliothèque disponibles dans le commerce pour gérer les opérations de la bibliothèque. De nombreux systèmes sont disponibles pour les bibliothèques de toutes tailles et sont conçus pour fonctionner avec les formats MARC. Les systèmes sont entretenus et améliorés par le fournisseur afin que les bibliothèques puissent bénéficier des dernières avancées de la technologie informatique. La norme MARC permet également aux bibliothèques de remplacer un système par un autre avec l'assurance que leurs données seront toujours compatibles. Voir la partie V de ce livret pour plus d'informations sur l'importance et les avantages de l'utilisation de la norme d'autorité MARC.

MARC 21 : En raison des grandes collections de la Bibliothèque du Congrès et de ses programmes de coopération avec d'autres bibliothèques, il s'agit d'une source principale de notices d'autorité pour les catalogues américains et internationaux. Lorsque la Bibliothèque du Congrès a commencé à utiliser des ordinateurs dans les années 1960, elle a conçu le format bibliographique LC MARC, un système utilisant des chiffres, des lettres et des symboles brefs dans la notice bibliographique elle-même pour marquer différents types d'informations. La Bibliothèque du Congrès a développé le format d'autorité d'accompagnement dans les années 1970. Les formats MARC originaux ont évolué vers MARC 21 et sont devenus les normes utilisées par la plupart des bibliothèques pour les notices bibliographiques et d'autorité. Le format d'autorité MARC 21, ainsi que toute la documentation officielle MARC 21, est maintenu par la Bibliothèque du Congrès. Il est publié sous le format MARC 21 pour les données d'autorité.

La comparaison d'une même notice avec des informations textuelles et avec des balises MARC illustre la compacité du format MARC 21. C'est une question d'espace de stockage. Regardez les cases ci-dessus. Le format MARC 21 utilise "670" "$a" et "$b" pour marquer les champs qui contiennent des notes trouvées sur les données au lieu de stocker les mots "source" ;quotcitation""information" et "found" dans chaque notice dautorité. Cette convention permet une utilisation plus efficace de l'espace de stockage informatique.


Dossiers de l'administration des projets de travail [WPA]

Établi: Dans l'Agence fédérale des travaux (FWA) par le plan de réorganisation n° I de 1939, en vigueur le 1er juillet 1939.

Agences prédécesseurs :

  • Administration des travaux de génie civil (CWA, 1933-34)
  • Administration fédérale de secours d'urgence (FERA, 1933-38)
  • Gestion de l'avancement des travaux (1935-39)

Aboli: Par lettre présidentielle du 4 décembre 1942, effective au 30 juin 1943.

Agences remplaçantes : Division pour la liquidation de l'administration des projets de travail, FWA (1er juillet 1943-30 juin 1944) FWA et NYA en tant que successeurs fonctionnels.

Instruments de recherche : Francis T. Bourne, comp., « Liste de contrôle préliminaire des fichiers de correspondance centraux de l'administration des projets de travail et de ses prédécesseurs, 1933-44 », PC 37 (1946).

Documents associés : Copies enregistrées des publications de la Work Projects Administration et de ses prédécesseurs dans RG 287, Publications of the U.S. Government. Dossiers du Civilian Conservation Corps, RG 35.
Archives de l'Administration nationale de la jeunesse, RG 119.
Documents généraux de l'Agence fédérale des travaux, RG 162.

Conditions d'accès au sujet : Agence New Deal.

69.2 DOSSIERS DE L'ADMINISTRATION DES TRAVAUX CIVIL
1933-39

Histoire: Créé par EO 6420-B, le 9 novembre 1933, sous l'autorité de la National Industrial Recovery Act (48 Stat. 200), le 16 juin 1933, pour fournir des secours aux chômeurs par le biais de projets de travaux publics. Fonctionnait simultanément, et dans une certaine mesure avec le même personnel, avec la Federal Emergency Relief Administration (FERA). Liquidé en mars 1934, et les fonctions et dossiers transférés au Programme de secours d'urgence de la FERA.

69.2.1 Enregistrements généraux

Documents textuels : Dossiers centraux du CWA, comprenant une "série d'État" de correspondance concernant l'administration des programmes et des projets dans un seul État ou territoire et une série "sujet général", 1933-34. Correspondance et télégrammes relatifs au maintien et au fonctionnement des programmes CWA, 1934. Dossiers de projets microfilmés, classés par état, 1933-34 (608 rouleaux). Rapports microfilmés du CWA sur les progrès, l'emploi, les heures et les salaires, les projets achevés et les statistiques, 1933-39 (22 rouleaux).

Photographies (1 550 images) : Projets CWA dans le Wisconsin, principalement la construction et la réparation de bâtiments publics, 1933-34 (CWA, CM). VOIR AUSSI 69.10.

69.2.2 Dossiers des bureaux extérieurs

Documents textuels : Dossiers administratifs et de projet microfilmés, 1933-1934 (888 rouleaux), y compris les index, les rapports d'état final, les dossiers d'ingénierie, les servitudes et les droits de passage, les rapports d'étape, les formulaires de rapport CWA et d'État, la correspondance et d'autres dossiers pour les projets dans les États suivants :

État Rouleaux État Rouleaux État Rouleaux État Rouleaux
RA 48 KY 23 ND 22 Dakota du Sud 10
Californie 59 LA 17 NH 7 TN 17
CO 10 MA 11 New Jersey 30 Émission 29
CC 1 MARYLAND 8 NM 5 Utah 10
DE 2 MOI 9 NV 2 Virginie 20
Floride 14 MI 15 New York 33 Vermont 4
Géorgie 45 MN 13 OH 51 Washington 27
identifiant 5 MO 15 d'accord 20 WI 50
IL 37 MME 29 OU ALORS 6 VM 23
DANS 22 TA 8 Pennsylvanie 40 Wyoming 4
AI 18 NE 14 IR 4
KS 11 NC 23 SC 17

69.3 DOSSIERS DE L'ADMINISTRATION FÉDÉRALE DES SECOURS D'URGENCE
(FERA)
1930-42

Histoire: Créé par l'autorité de la loi fédérale sur les secours d'urgence de 1933 (48 Stat. 55), le 12 mai 1933, pour allouer des subventions aux agences étatiques et locales pour les secours directs et au travail, pour établir des normes de secours minimales et pour coordonner les informations sur les problèmes de secours , les politiques et les procédures. Liquidation prévue dans l'Emergency Relief Appropriation Act of 1936 (49 Stat. 1611), 22 juin 1936 reportée par Emergency Relief Appropriation Act of 1937 (50 Stat. 357), 29 juin 1937. Les fonds pour la liquidation ont expiré le 30 juin 1938 .

69.3.1 Enregistrements généraux

Documents textuels : Correspondance, 1933-36, organisée en une série « ancienne matière générale » (alphabétique) et une série « nouvelle matière générale » (classification décimale). Documents relatifs à l'histoire des programmes de secours fédéraux, 1935. Statuts de secours des États, 1930-34. Dossiers fragmentaires du Bureau de l'administrateur adjoint, relatifs à la politique, aux salaires, aux heures, aux classifications des travailleurs, aux coopératives d'entraide et aux projets de "cols blancs", 1934-36. Dossiers microfilmés (75 rouleaux) comprenant les demandes de subventions, dossiers de 1933-36 concernant les programmes de secours de l'État, correspondance de 1933-39 des responsables de la FERA et de la WPA concernant les activités de secours, programmes de travail de la FERA de 1933-42, 1934-40 achevé , projets transférés ou abandonnés, 1935-37 et demandes de renseignements, 1933-40. Documents relatifs aux tendances du relief, 1933-36, et au relief urbain, 1933-38. Tableaux des données de secours FERA, 1933-40.

Cartes (11 éléments) : Cartes de contour des comtés américains illustrant l'emploi dans le secteur manufacturier, minier et agricole, dérivées des données du recensement de 1930, s.d. (4 articles). Emplacements de l'enquête sur les logements immobiliers aux États-Unis, env. 1935 (1 élément). Projet de barrage à Bonaparte, IA, 1934 (6 éléments). VOIR AUSSI 69.7.

Tirages photographiques (1 444 images) : Projets FERA dans divers États, Porto Rico (PR) et les îles Vierges (VI), y compris des photos de la North Carolina Emergency Relief Administration, 1934-35 (FERA, FERAC). VOIR AUSSI 69.10.

Conditions d'accès au sujet : hypothèques mobilières secours à la sécheresse en Floride, ouragan catastrophe, 1935 Hopkins, Harry L. Réhabilitation rurale de l'administration de réinstallation Williams, Aubrey.

69.3.2 Dossiers de la Division des coopératives d'entraide

Histoire: En vertu de la loi fédérale sur les secours d'urgence de 1933, administre un programme de subventions aux États pour permettre aux coopératives de produire et d'échanger des biens et des services.

Documents textuels : Rapports mensuels d'avancement, financiers et de terrain, 1933-37. Correspondance, 1933-37. Dossier thématique général relatif aux coopératives, 1933-37.

69.3.3 Dossiers de la division transitoire

Histoire: Subventions supervisées aux États pour le soulagement des personnes indigentes autrement disqualifiées par les exigences de résidence.

Documents textuels : Rapports statistiques, 1933-36. Enquêtes sur les installations du camp, 1933-36. Dossiers de politique sur l'établissement de camps de travail et la réorganisation WPA du programme transitoire, 1933-36. Bulletins de camp, 1934.

69.3.4 Dossiers de la Division du travail

Histoire: Créé suite à la résiliation du CWA pour encourager les projets de secours d'État et locaux. A publié des règlements et des procédures, et a donné des conseils techniques aux agences de secours supervisant les projets de travail.

Documents textuels : Bulletins de procédure, 1934-36. Correspondance et rapports concernant une étude d'électrification rurale, des projets d'ingénierie et de construction, les programmes de secours en cas de sécheresse et de jardins de subsistance, et le projet de fabrication de matelas de la Section des femmes, 1934-36.

69.3.5 Dossiers du programme d'éducation d'urgence

Histoire: Créé à la Division de l'éducation, en octobre 1933, pour superviser les projets nationaux et locaux d'éducation des adultes dans les domaines de l'alphabétisation, des arts et de l'artisanat, de la formation professionnelle, de l'éducation des parents et de la garde d'enfants. Aide au fonctionnement des écoles maternelles et rurales.

Documents textuels : Rapports, mémorandums, correspondance et matériel didactique, 1933-39. Index matières des séries matières et fichier général de correspondance, 1938-39.

Documents associés : Enregistrements de programme après 1939 dans les fichiers centraux WPA, 69.4.1. Documents supplémentaires relatifs à l'aide aux étudiants de niveau collégial dans le RG 119.

69.3.6 Dossiers du projet de recherche économique de section

Documents textuels : Correspondance, mémorandums, rapports et documents de recherche relatifs aux études politiques, sociales, industrielles et agricoles de l'économie américaine, 1934-37.

69.3.7 Dossiers des autres divisions et projets FERA

Documents textuels : Données sur le personnel, matériel de formation et rapports de conférence et narratifs du Programme de formation en service social, 1934-36. Dossiers de la Division de l'ajustement, y compris les plaintes des États concernant l'administration du programme, 1934-35.

69.3.8 Documents relatifs à la recherche, aux statistiques et aux finances

Histoire: La section des statistiques de la FERA (après 1935, l'unité de statistiques de secours) a collecté des rapports hebdomadaires et mensuels des administrateurs de secours des États et des territoires indiquant le nombre de familles et de personnes recevant des fonds de secours et le coût total pour les gouvernements fédéral, étatiques et locaux. Les activités d'établissement de rapports statistiques se sont poursuivies dans le cadre de la Division des statistiques de la WPA. VOIR 69.4.8.

Documents textuels (111 rouleaux de microfilm) : Rapports de secours, 1933-42. Documents financiers relatifs aux fonds de la Reconstruction Finance Corporation, 1933-34. Rapports d'audit des administrateurs de secours d'État, 1933-40. États mensuels des dépenses, 1934-42. Correspondance des divisions de la recherche et des statistiques de la FERA et de la WPA, 1935-42. Documents relatifs aux états financiers résumés, 1936-40. Rapports statistiques et autres documents relatifs aux programmes de secours spéciaux de la FERA, y compris le programme d'éducation d'urgence, 1933-37 College Student Aid Program, 1934-35 Rural Rehabilitation Program, 1934-37 Transient Program, 1934-1940 Drought Relief Program, 1934-36 Domestic Programme de formation au service, 1936-37 et Service national de réemploi, 1933-34.

69.3.9 Dossiers relatifs aux activités de réhabilitation rurale

Documents textuels : Dossiers microfilmés (14 rouleaux) relatifs à des questions financières, 1935 le transfert des activités de réhabilitation rurale à la Resettlement Administration, 1935-36 et les colonies de réhabilitation rurale, y compris Cherry Lake Farms, FL Dyess Colony, AR Matanuska Valley Colony à Palmer, AK et Pine Mountain Communauté rurale de la vallée, Géorgie, 1933-40.

69.3.10 Dossiers régionaux

Documents textuels : Dossiers de projets microfilmés, registres et autres documents, 1933-36, relatifs aux projets de secours de la FERA en GA (50 rouleaux), LA (30 rouleaux), MA (103 rouleaux), ND (30 rouleaux) et OH (83 rouleaux) .

69.4 DOSSIERS DE L'ADMINISTRATION DES PROJETS DE TRAVAIL ET DE SES PREDECESSEURS
1931-44

Histoire: Établi en tant que Works Progress Administration par EO 7034, le 6 mai 1935. Assumé un rôle dominant dans les activités de secours au travail. Exploité par l'intermédiaire d'une administration centrale à Washington, DC, de bureaux régionaux, d'administrations d'État et de bureaux de district. Rebaptisé Work Projects Administration et placé sous FWA, 1939. VOIR 69.1.

69.4.1 Registres généraux

Documents textuels : Dossiers centraux de correspondance, 1935-44, comprenant une série "sujet général" (309 pieds), et une série "état" (870 pieds). Index partiel, 1935-38. Correspondance fragmentaire et notes de service, Bureau du commissaire, 1935-1941. Documents originaux et microfilmés (92 rouleaux) relatifs à l'affectation des fonds (« lettres présidentielles »), 1935-43. Documents microfilmés relatifs à la liquidation de la WPA, 1943 (1 rouleau). Rapports narratifs finaux, 1943.

Instruments de recherche : Francis T. Bourne, comp., « Liste de contrôle préliminaire des fichiers de correspondance centraux de l'administration des projets de travail et de ses prédécesseurs, 1933-44 », PC 37 (1946).

Conditions d'accès au sujet : Coopératives de secours en cas de catastrophe Enquête sur les bâtiments américains historiques Conseil consultatif sur l'avancement des travaux d'enquête sur la marine marchande historique.

69.4.2 Documents administratifs

Documents textuels : Publications procédurales, techniques et de recherche de la CWA, de la FERA et de la WPA, 1935-1943, y compris le Manuel des règles et règlements de la WPA. Manuels de projet, 1935-43. Mémorandums, télégrammes, lettres circulaires, copies de discours et procès-verbaux des conférences FERA-WPA, 1935-43. Organigrammes, 1935-42. Correspondance avec des personnalités et des organisations éminentes, 1935-38. Correspondance des plaintes de la FERA et de la WPA, 1933-36. Dossiers de l'officier de liaison pour l'administration de l'État de l'Oklahoma WPA, 1937-39 et des divisions des opérations, des statistiques et de l'emploi pour la région 1, concernant DC, DE et MD. Documents microfilmés divers (22 rouleaux) relatifs au programme de microfilms WPA, aux statistiques et à d'autres activités administratives, 1935-43.

69.4.3 Dossiers de la Division de l'information

Documents textuels : Coupures de journaux et de magazines, 1935-42. Documents relatifs aux expositions universelles, 1937-40. Dossiers publicitaires, 1935-38. Communiqués de presse, 1936-42. Coupures de presse et autres documents concernant les Noirs, la WPA et d'autres agences de secours, et les relations avec la presse noire, 1936-40. Publications et documents publicitaires de l'État WPA, 1936-42. Documents concernant l'« Étude du programme de travail » de la Fédération des clubs de femmes de l'Alabama, 1938-39, l'Enquête d'évaluation sur l'amélioration de la communauté des États-Unis, 1937-39 et les projets de défense nationale, 1939-42. Rapports d'accomplissements physiques, 1936-38. Charges de « boondoggling » (« Attaques contre WPA »), 1935-36. Lettres de louanges, 1937-42. Documents relatifs à la restauration des sites historiques, 1937-38. Discours, 1936-42. Dossiers des sections cinématographiques, photographiques et radiophoniques, y compris des listes de films, de correspondance et de scripts, 1936-42. Rapports statistiques, communiqués de presse et autres documents relatifs aux programmes CWA, FERA et WPA, 1933-39.

Films (105 bobines) : Produit ou distribué par la Motion Picture Record Division et ses successeurs, concernant les activités de WPA, NYA et CCC, 1931-41. Parmi les collections figurent des films documentant la formation éducative et professionnelle de la WPA, les travaux publics, les beaux-arts, les activités de secours contre les inondations et les programmes de coopération avec la National Rifle Association (NRA). Sont inclus les films documentaires remarquables produits par le gouvernement : « Hands », « Work Pays America » et « We Work Again ».

Photographies (43 500 images) : Programmes et activités de la WPA à l'échelle nationale et à Washington, DC, à New York, aux îles Vierges et à Porto Rico, ainsi qu'aux responsables et célébrités de la WPA et du New Deal, 1934-42 (N, NN, NS). VOIR AUSSI 69.10.

69.4.4 Archives de la Division de l'ingénierie et de la construction

Histoire: Créée en décembre 1935. Responsable de la planification et de la supervision des projets de construction d'autoroutes, d'aéroports, de barrages et de travaux d'assainissement.

Documents textuels : Dossiers classifiés centraux, 1935-43. Correspondance, rapports et données statistiques, 1935-43. Dossiers administratifs et de projet des sections : Engineering Review, 1935-36 Municipal Engineering, 1937-40 Highway and Conservation, 1936-39 Airways and Airports, 1935-42 Project Application, 1936-40 Defence Coordination, 1941-42 and Safety, 1934- 41.

Instruments de recherche : Estelle Rebec, comp., "Liste de contrôle préliminaire des dossiers de la Division de l'ingénierie et de la construction de l'administration des projets de travail, 1935-43", CP 46-38 (1946).

Documents associés : Les dossiers des projets de défense nationale figurent parmi les dossiers de la Division de la législation et de la liaison dans le RG 165, Dossiers des états-majors généraux et spéciaux du ministère de la Guerre.

Conditions d'accès au sujet : Loi Lanham.

69.4.5 Dossiers de la Division des projets professionnels et de service

Histoire: Connue successivement sous le nom de Division des projets professionnels et de service, 1935-41, la Division des programmes de service communautaire, 1941-42, et la Division des services, 1942-43. Supervisé des projets d'aide au travail des « cols blancs » parrainés par le gouvernement fédéral, y compris les programmes fédéraux d'arts et les programmes de loisirs et d'éducation. Pour les dossiers relatifs à des projets spécifiques, VOIR 69.5.

Documents textuels : Index des enregistrements de division dans les fichiers centraux de la WPA, 1935-39. Rapports narratifs d'État, 1935-39. Albums d'expositions "This Work Pay Your Community Week" par les bureaux d'État, 1940-41. Rapports finaux nationaux et d'État, 1942-43. Rapports d'État finaux des projets féminins, professionnels et de service, 1934-37. Index des rapports nationaux et nationaux sur les projets et programmes finaux, s.d.

Plans: Enquêtes immobilières en Géorgie, 1939-41 (64 éléments). Études cartographiques au bureau de WPA à New York, 1939-40 (72 éléments). VOIR AUSSI 69.7.

Instruments de recherche : Francis T. Bourne, comp., « Liste de contrôle préliminaire des dossiers de l'enquête sur les archives fédérales, Administration des projets de travail, 1935-43 », PC 14 (juin 1944) Betty Herscher, comp., « Liste de contrôle préliminaire des dossiers de la Enquête sur les documents historiques, 1935-1942 », PC 45-6 (mars 1945).

69.4.6 Dossiers de la Division des enquêtes

Histoire: Créé par le Bulletin No 11, le 26 juin 1935, en tant que successeur de la Division d'enquête spéciale de la FERA, pour enquêter sur les plaintes alléguant fraude, détournement de fonds, déloyauté et autres irrégularités.

Documents textuels : Correspondance diverse, mémorandums interservices et rapports sur le terrain, 1935-43. Dossiers microfilmés (831 rouleaux) y compris les dossiers d'enquête FERA, CWA et WPA, avec index, dossiers de restitution de 1934-43, avec index, rapports d'enquête du FBI 1935-43, avec index, 1934-43 et dossiers d'enquête des bureaux extérieurs et de l'État , 1935-43.

69.4.7 Archives de la Division des finances

Documents textuels : Correspondance avec les États concernant les limitations des fonds d'approvisionnement, 1935-43. Dossiers de restitution relatifs au recouvrement de fonds détournés, 1935-43, avec index nom et état. Dossiers fiscaux microfilmés de la CWA, de la FERA, de la WPA et de la NYA, 1934-37 (15 rouleaux).

69.4.8 Registres de la Division des statistiques

Histoire: Connue également sous le nom de Division de la recherche sociale, la Division de la recherche, des statistiques et des finances et la Division de la recherche, des archives et des statistiques. VOIR AUSSI 69.3.8.

Documents textuels : Correspondance administrative générale, tableaux statistiques et documents utilisés lors des audiences d'appropriation, 1935-43. Rapports microfilmés (425 rouleaux) des bureaux statistiques régionaux, réalisations physiques et progrès de 1936-1937, programme de collecte de ferraille de 1937-1942, emploi et dépenses de 1940-1943, statistiques mensuelles et trimestrielles de la NYA de 1937-1941, 1937-1941 et défense nationale emploi, 1939-42.

69.4.9 Dossiers de la Division du contrôle des projets

Histoire: Responsable de l'examen et du traitement des demandes de projets.

Documents textuels (2 559 rouleaux de microfilm) : Correspondance générale, 1935-43. Demandes de projet, avec fiches de référence, pour les projets de recherche, de statistique et d'enquête généraux, 1935-44, 1935-38, 1935-39 et non statistiques, 1935-38. Documents relatifs aux accords de sponsors, 1934-41 et au statut du projet, 1935-42. Rapports d'inspection, 1939-43. Dossiers de fiches de référence des projets de recherche et d'enregistrement, 1941-1942.

Publications sur microfilms : T935, T936, T937.

69.4.10 Dossiers des autres divisions WPA

Documents textuels : Correspondance, mémorandums, rapports et autres documents des Divisions de la gestion, 1940-43 Ajustement, 1934-35 Approvisionnement, 1940-43 Sécurité, 1934-41 Emploi, 1935-36 Formation et réemploi, 1940-43 Dossiers et microphotographie, 1937 -43 Recherche sociale, 1935-42 Loisirs, 1935-43 Éducation, 1935-38 et Projets féminins et professionnels, 1937.

69.5 ENREGISTREMENTS DES PROJETS WPA
1934-43

Histoire: La Division de l'ingénierie et de la construction et la Division des projets professionnels et de service administraient les projets WPA. La majorité ont été planifiés, initiés et parrainés par des villes, des comtés ou des États. WPA a parrainé des projets à l'échelle nationale jusqu'en 1939.

69.5.1 Dossiers administratifs du projet fédéral n° 1

Histoire: Programme fédéral des arts approuvé en tant que projet fédéral n ° 1 parrainé par la WPA le 12 septembre 1935, pour fournir des emplois à des artistes, musiciens, acteurs et auteurs qualifiés. Remplacé tous les projets d'art opérant sous les administrations d'État de la FERA ou de la WPA. Constitué des projets fédéraux d'art, de musique, de théâtre et d'écrivains et jusqu'en octobre 1936, l'enquête sur les archives historiques. Terminé le 30 juin 1939. À l'exception du Federal Theatre Project, aboli en juillet 1939, les programmes artistiques se sont poursuivis en tant que projets d'État.

Documents textuels : Dossiers de l'officier des finances, 1935-39. Correspondance relative aux quotas et aux budgets des États, 1936-39. Rapports statistiques hebdomadaires, 1936-37.

69.5.2 Dossiers du Federal Art Project (FAP)

Histoire: Établi en août 1935. Terminé en septembre 1939 avec des instructions pour les États d'attribuer toutes les œuvres d'art du projet aux institutions publiques éligibles financées par l'impôt.

Documents textuels : Archives générales, 1935-40. Correspondance avec les bureaux régionaux et étatiques, 1935-40. Documents relatifs à la publicité et aux expositions, 1936-37. Rapports du service des expositions, 1936-37. Album relatif à la National Art Week, Chicago, IL, 1941. Dossiers des projets d'art fédéraux à NY, NJ et OH, 1934-42. Documents relatifs à l'attribution d'œuvres d'art WPA, 1937-43 (2 rouleaux de microfilm).

Photographies (10 903 images) : Le dossier photographique général et le dossier d'état documentant les artistes des beaux-arts, des arts pratiques et de l'éducation artistique et leurs travaux exposent des responsables et des dignitaires de centres d'art tels que le directeur de la FAP, Holder Cahill, et Eleanor Roosevelt, 1936-43 (AG, AS 3 050 images). Programme d'art de la ville de New York, comprenant des artistes et leur travail, 1935-43 (AN, ANM, ANS 7 303 images). Représentations de la vie à New York, y compris des photographies de Sol Liebsohn, David Robbins et Helen Levitt, 1935-39 (ANP, 550 images). VOIR AUSSI 69.10.

Conditions d'accès au sujet : Index du design américain.

69.5.3 Dossiers du Federal Music Project (FMP)

Documents textuels : Rapports narratifs des activités de l'État, 1935-40. Rapports relatifs à l'éducation, 1936-40 emploi, 1936-40 performances et fréquentation, 1936-40 et compositeurs américains, 1936-38. Documents relatifs à la musique folklorique, 1936-40 le Composers Forum Laboratory, 1935-40 festivals de musique, 1935-40 et recherche musicale, 1935-36, y compris la musique folklorique de cow-boy, créole et nègre. Programmes et horaires, 1936-40. Coupures de presse, 1936-40. Dossier de correspondance, rapports et communiqués de presse, 1936-40. Documents relatifs à Nikolai Sokoloff, directeur, FMP, 1935-39, et Harry L. Hewes, superviseur de projet, 1936-40. Albums relatifs aux activités du FMP à New York, 1936-41.

69.5.4 Dossiers du Federal Theatre Project (FTP)

Documents textuels : Correspondance du bureau national, 1935-39, incluant celle de Hallie Flanagan, directrice nationale, 1937-39. Correspondance avec les bureaux régionaux et étatiques, 1935-39. Listes de rapports statistiques, narratifs et d'activités de pièces de théâtre et de matériel publicitaire, 1935-39. Coupures de presse et communiqués, 1934-39. Documents relatifs à la production de « It Can't Happen Here », 1936-37. Lettres d'éloges, 1935-39. Documents relatifs aux divertissements du CCC, 1936-39. Collection Vassar College de coupures de presse, de programmes et de matériel promotionnel concernant FTP, 1935-39. Correspondance et autres documents relatifs au National Service Bureau, 1935-39.

Plans d'architecture et d'ingénierie (29 éléments) : Plans montrant les plans d'étage, les plans d'éclairage et les décors de scène pour les productions FTP, 1938-39. VOIR AUSSI 69.7.

Photographies (25 092 images) : Productions FTP, 1935-39 (TMP, 92 pièces). Scènes de production, décors, théâtres, publics, performances, dramaturges, responsables de la WPA et politiciens, 1935-39 (TC, TS 25 000 images). VOIR AUSSI 69.10.

Photographies, dessins originaux et peintures (333 images) : Costumes et décors FTP, 1935-39 (TSR). VOIR AUSSI 69.10.

Affiches (290 images) : Productions FTP publicitaires, 1935-39 (TP). VOIR AUSSI 69.10.

Documents associés : Les archives du Federal Theatre Project sont sous la garde des Special Collections, George Mason University Libraries, Fairfax, VA.

Conditions d'accès au sujet : La danse du théâtre pour enfants meurt Comité de la Guilde des dramaturges Conseil consultatif national du théâtre fédéral Jaffe, Sam Projets de marionnettes "Living Newspaper" Meredith, théâtre Burgess Negro.

69.5.5 Dossiers du Federal Writers' Project (FWP)

Histoire: Organisé en 1935 pour donner du travail aux écrivains, éditeurs, historiens, chercheurs, critiques d'art, archéologues, géologues et dessinateurs de cartes.

Documents textuels : Correspondance et mémorandums du bureau central, rapports de terrain, manuels d'instruction et listes de consultants et de références, 1935-39. Documents relatifs à l'édition, 1936-39, et à la publicité, 1935-41. Correspondance relative aux études ethniques, ex-esclaves, folkloriques, architecturales, indiennes et nègres, 1935-1940. Documents relatifs au Guide américain, 1938-1939, et à l'Histoire du pâturage, 1940-1942, publications d'État, 1936-1941, et fiches d'enregistrement des publications parrainées par l'État, sd et l'unité des rédacteurs du projet de la Bibliothèque du Congrès, 1939-41. Dossiers du Massachusetts Writers' Project, 1935-40, y compris les scripts radio et la correspondance du bureau de district de New Bedford, MA. Correspondance et autres documents du bureau de district de Los Angeles, CA, 1935-37. Dossiers microfilmés (3 rouleaux) concernant les droits d'auteur du FWP, 1935-40 et le Guide des écrivains de l'Alaska, 1939-45.

Photographies (2 500 images) : Pour une utilisation dans la série American Guide, y compris les aspects pittoresques, historiques, culturels et économiques de chaque état Washington, DC PR et VI et comprenant également certaines scènes du Venezuela, 1936-42 (GU). VOIR AUSSI 69.10.

Instruments de recherche : Katherine H. Davidson, comp., Inventaire préliminaire des archives du projet des écrivains fédéraux, Work Projects Administration, 1935-44, PI 57 (1953).

69.5.6 Dossiers de l'Enquête sur les dossiers historiques (HRS)

Histoire: Organisé en 1935 dans le cadre du Federal Writers' Project, pour documenter les ressources de recherche sur l'histoire des États-Unis. Devient une partie indépendante du projet fédéral n° 1 en octobre 1936 et une unité du programme de recherche et d'archives, division professionnelle et service, en août 1939. Terminé le 1er février 1943, conformément à la lettre présidentielle du 4 décembre 1942.

Documents textuels : Projet général et correspondance éditoriale, 1936-42. Rapports d'avancement, 1936-42 emploi, 1936-39 et des superviseurs sur le terrain, 1936-42. Comptes rendus de conférences et de discours, 1936-41. Demandes de projet, 1936-39. Coupures de presse et matériel publicitaire, 1936-42. Manuels d'instructions, s.d. Documents relatifs à l'origine de l'Enquête, 1934-36 et aux collections de documents et de manuscrits, 1935-36. Dossiers microfilmés (8 rouleaux) relatifs à l'American Imprints Inventory, 1939-42. Listes de vote et copies des lois utilisées dans le projet Atlas of Congressional Roll Calls, 1937-41.

Cartes (33 913 éléments) : Atlas of Congressional Roll Calls Project, documentant la répartition géographique 1789-1941 des votes par appel nominal, les limites des districts du Congrès, les comtés, les juridictions des cours fédérales et les quartiers de la ville, 1937-41. VOIR AUSSI 69.7.

Conditions d'accès au sujet : Evans, Luther H.

69.5.7 Documents de l'Enquête des Archives fédérales (SFA)

Histoire: Organisé en janvier 1936 en tant que projet fédéral n° 4, avec les Archives nationales en tant que commanditaire coopérant. Fait partie de l'Enquête sur les archives historiques, sur une base réduite, en juin 1937. Terminé le 30 juin 1942.

Documents textuels : Documents généraux, y compris la correspondance, les mémorandums, les rapports et les bulletins, 1935-42. Correspondance avec les bureaux régionaux, 1936-43. Résumés relatifs au progrès et à la coordination des enquêtes d'État, ca. 1936-43 index de zone concernant les activités administratives de l'État, s.d. rapports d'enquête sur les collections de films cinématographiques, de photographies et d'enregistrements sonores, 1936-40. Rapports des directeurs de projet, 1936-37. Rapports sur l'emplacement, le titre et les dates de chaque série d'enregistrements recensés, 1936-40. Enquête sur les archives non fédérales, 1936-1940. Manuscrits, 1936-1942.

Photographies (3 000 images) : Enquête sur les archives fédérales, 1936-41 (SFA). VOIR AUSSI 69.10.

Instruments de recherche : Francis T. Bourne, comp., « Liste de contrôle préliminaire des dossiers de l'enquête sur les archives fédérales, Administration des projets de travail, 1935-43 », PC14 (1944).

69.5.8 Dossiers du projet de recherche et dossiers

Histoire: Rassemblement et analyse des informations statistiques pour les projets parrainés par WPA.

Documents textuels : Dossiers de demande de projet, correspondance administrative générale, rapports et études non publiées, matériel de procédure, données statistiques et copies de tableaux de publications et de documents connexes relatifs aux enquêtes et aux projets, ca. 1935-42 et rapports finaux du projet, 1935-42.

Documents associés : Copies record des publications du Research and Records Project dans RG 287, Publications of the U.S. Government.

69.5.9 Dossiers du Projet national de recherche (PRN)

Histoire: A étudié l'évolution des techniques industrielles et leurs effets sur le volume de l'emploi et du chômage. La plupart de ses dossiers ont été remis aux bureaux des statistiques du travail et de l'économie agricole.

Documents textuels : Rapports, mémorandums et correspondance, 1941-42. Rapports statistiques de l'enquête sur les sociétés américaines cotées, 1938-1942.

Photographies (800 images) : Travailleurs, conditions de travail et logement dans quatorze communautés industrielles, par Lewis Hine, photographe en chef du NRP, 1936-37 (RP, RPA, RPM, RPR). VOIR AUSSI 69.10.

Tirages photographiques (800 images) : Illustrations pour les rapports montrant les travailleurs occupés dans l'agriculture, la fabrication, l'exploitation minière et les transports, 1936-40 (RH). VOIR AUSSI 69.10.

69.5.10 Dossiers du projet de réserve de travaux publics

Histoire: Étudié les projets d'après-guerre proposés.

Documents textuels : Correspondance, dossiers de consultants et résumés de projets, 1941-1942. Documents relatifs aux plans d'État de 6 ans, aux projets de défense et de guerre, au programme de collecte de ferraille et aux projets de service, 1941-42.

69.5.11 Dossiers d'autres projets WPA

Documents textuels : Correspondance administrative et manuels de procédure des projets de service de bibliothèque et d'indexation de journaux, 1935-42 Projet de la Bibliothèque du Congrès pour inventorier et organiser les dossiers des projets artistiques de la WPA, 1940-41 le programme de service des travailleurs, 1935-43 et un projet pour enseigner l'espagnol aux membres de l'armée de l'air, 1941-42. Rapports et dossiers divers du programme de loisirs, 1934-43. Fiches d'entrée de la bibliographie des territoires et possessions insulaires. Dossiers du programme de formation en service social, 1934-36.

69.6 DOSSIERS DE TERRAIN
1935-43

69.6.1 Enregistrements généraux

Documents textuels (10 886 rouleaux de microfilm) : Correspondance, dossiers administratifs, dossiers de projets, rapports de sponsors, grands livres, organigrammes et organigrammes fonctionnels, rapports de réalisation et autres documents, 1935-1943, pour les États et territoires suivants :

État Rouleaux État Rouleaux État Rouleaux État Rouleaux
AL 190 IL 583 NC 138 IR 88
RA 116 DANS 246 ND 117 SC 227
de A à Z 36 KS 208 NE 155 Dakota du Sud 214
Californie 634 KY 377 NH 45 TN 149
CO 313 LA 144 New Jersey 373 Émission 96
CT 136 MA 520 NM 95 Utah 62
CC 47 MARYLAND 63 NV 14 Virginie 47
DE 23 MOI 67 New York 1019 Vermont 93
Floride 169 MI 231 OH 590 Washington 72
Géorgie 239 MN 182 d'accord 386 WI 278
SALUT 4 MO 363 OU ALORS 112 VM 215
AI 155 MME 128 Pennsylvanie 884 Wyoming 57
identifiant 85 TA 74 RP 27

69.6.2 Dossiers de la WPA du Massachusetts

Documents textuels (à Boston) : Documents administratifs généraux de l'administrateur WPA du Massachusetts et documents relatifs au Salem, MA, Customs House Restoration Project, 1938-41 (à Boston).

Gravures (11 images, à Boston) : Gravures au bloc de linoléum de onze bâtiments historiques, années 1930. VOIR AUSSI 69.10.

69.6.3 Dossiers de la WPA de Californie

Documents textuels (à San Francisco) : Dossiers du bureau de San Francisco du Survey of Federal Archives, comprenant des feuilles d'enquête, 1936-38 et des dossiers relatifs au WPA Ships Registry Project pour les navires immatriculés entre 1850 et 1910 au port de San Francisco, 1938-40. Records of Hope L. Cahill, directeur de la Division des projets de services professionnels et directeur d'État, Division des programmes de services communautaires, 1936-42.

69.7 DOCUMENTS TEXTUELS (GÉNÉRAUX) 1931-44

Rapports et correspondance concernant les programmes de secours à Porto Rico, 1934-44 Dossiers privés de factures de secours, 1938-44 Index des noms des dossiers de litige, s.d. Dossiers des litiges, 1934-1944 Index du projet aux dossiers microfilmés, s.d. Copies de discours, d'articles et de documents connexes, 1931-43 index des documents d'État microfilmés, ca. 1935-43 dossiers originaux du projet conservés après microfilmage (film illisible), 1935-43 index des cartes de bibliothèque WPA, s.d. Enquête sur les documents historiques et enquête sur les publications des archives fédérales, 1936-1941 Bibliographie des territoires et des possessions, s.d. Albums divers, ca. 1939-41 Dossiers du projet de réserve de travaux publics, 1941-42 Dossiers concernant le Conseil statistique central, 1933-40 Dossiers de procédure relatifs aux bureaux administratifs des projets de travaux publics, 1935-38 Dossiers administratifs et procéduraux généraux, ca. 1935-41 Documents administratifs et projets divers, 1935-44.

69.8 DOSSIERS CARTOGRAPHIQUES (GENERAUX)
1933-40

Plans: Cartes d'étude des transports, des terres et des recensements des villes et des comtés principalement publiées et issues de divers projets WPA (155 éléments). Sont inclus des plans d'enquête sur le chemin de fer de Buffalo NY de Philadelphie PA montrant la délinquance juvénile par des cartes de secteurs de recensement des secteurs de recensement de St. Paul MN ville de Madison WI ville de Wilton NH ville de Northhamnpton MA (cartes d'assurance de la société Sanborn) comtés de Lincoln et de Vilas, WI ( montrant les camps du CCC et d'autres caractéristiques) et des cartes du comté de Hancock MS montrant l'utilisation des terres (manuscrit en couleur). Il existe également une carte des États-Unis montrant les méridiens et les lignes de base du Land Office. Pourcentage de la population américaine recevant une aide fédérale, par comté, 1933-36 (2 éléments). Carte muette des États-Unis, s.d. (1 article). Carte de conservation fonctionnelle de la Floride, 1940 (1 élément). Districts de travail WPA, 1936 (1 élément).

VOIR les cartes SOUS 69.3.1, 69.4.5 et 69.5.6. VOIR les plans d'architecture et d'ingénierie SOUS 69.5.4.

69.9 IMAGES CINÉMATIQUES (GÉNÉRAL)

69.10 ENREGISTREMENTS SONORES (GÉNÉRAL)
1936-42

Enregistrements sonores : Performances par des groupes FMP, beaucoup avec des entretiens d'entracte par des personnes éminentes sur le travail de WPA, 1936-42 (140 éléments). Émissions de radio, 1937-42 (265 éléments), y compris les programmes FTP, 1937-39. Les enregistrements de performances FMP présentaient à la fois des musiciens établis et moins connus. Parmi les programmes figurent : une série de treize (13) volets sur l'histoire du jazz les performances individuelles des orchestres d'harmonie celles des chanteurs folkloriques des orchestres symphoniques des choeurs d'acappella des chanteurs madrigaux des quatuors à cordes et des orchestres de jazz. Émissions de radio parrainées par le Comité national démocrate à l'appui des programmes du New Deal, s.d. (6 éléments) et par le Département du Trésor exhortant l'achat d'obligations d'épargne américaines, s.d. (4 articles). Drame produit par la Resettlement Administration, s.d. (1 élément) Programme du ministère de l'Agriculture sur la conservation, s.d. (1 élément) et un programme sur la Maison Blanche réalisé par la National Broadcasting Company pour la Federal Housing Administration, s.d. (1 article).

69.11 IMAGES FIXES (GÉNÉRAL)
1922-44

Photographies (3 484 images) : Documenter le programme, les activités et le personnel de la WPA, de la FERA et de la FWA, y compris des photos prises lors des études de zone des expositions AL, IA, OH et PA, des projets de construction, des efforts de conservation, de santé et d'assainissement employés et chômeurs Art WPA, musique, activités théâtrales et d'écriture et responsables de la WPA, dont Florence Kerr, 1934-42 (MP, 3 300 images). Projets liés à la défense tels que la construction d'aéroports, de routes, d'armureries, de camps d'entraînement et de chantiers navals, 1935-42 (DC, 184 images).

Tirages photographiques (10 765 images) : Professionnels de la WPA à New York au travail dans des postes de cols blancs, 1935-39 (NY, 700 images). Projets de l'administration des travaux publics, tels que les autoroutes, les bâtiments publics, les ponts, les barrages, les écoles, les systèmes d'égouts et les centrales électriques, 1936-42 (PWA, 3 500 images). Dommages causés par les ouragans et les inondations à CT, MA, RI, VT et NH, 1938 (MPH, 150 images). Tirages utilisés dans les rapports sur l'avancement du programme de travaux, 1935-41 (PS, 446 images) et dans les rapports mettant en évidence les réalisations de l'État, 1935-43 (PR, 3 439 images). Projets WPA d'État, principalement TX, 1937-41 (PT, 2 530 images).

Négatifs photographiques (1 205 images) : Activités de programme de la Public Housing Administration, de la U.S. Housing Authority, de la Public Road Administration et de la Federal Works Agency, 1939-44 (B, H, R, F).

Transparents couleur (28 images) : Activités et projets FWA, WPA, Public Roads Administration, US Housing Authority, Office of Civil Defence et Office of Price Administration, y compris un projet de logement à Key West, FL, Middle River, MD, école maternelle et San Diego, CA, école, 1940-42 (C).

Photographies aériennes (11 000 images) : Vues verticales et obliques des aéroports et des sites aéroportuaires collectées par la WPA Airways and Airport Section et utilisées dans une étude historique des systèmes aéroportuaires américains, 1922-40 (AAA, AAB, AAC, AAN).

VOIR les photographies SOUS 69.2.1, 69.4.3, 69.5.2, 69.5.4, 69.5.5, 69.5.7 et 69.5.9. VOIR les tirages photographiques SOUS 69.3.1 et 69.5.9. VOIR les photographies, les dessins originaux et les peintures SOUS 69.5.4. VOIR les affiches SOUS 69.5.4. VOIR Gravures SOUS 69.6.2.

Note bibliographique : version Web basée sur le Guide to Federal Records des Archives nationales des États-Unis. Compilé par Robert B. Matchette et al. Washington, DC : Administration nationale des archives et des dossiers, 1995.
3 tomes, 2428 pages.

Cette version Web est mise à jour de temps à autre pour inclure les dossiers traités depuis 1995.


  • NOM OFFICIEL : Irlande
  • FORME DE GOUVERNEMENT : Démocratie constitutionnelle
  • CAPITALE : Dublin
  • POPULATION : 5 068 050
  • ARGENT : Euro
  • LANGUES OFFICIELLES : anglais et gaélique
  • SUPERFICIE : 26 592 milles carrés (68 890 kilomètres carrés)
  • GRANDES CHAÎNES DE MONTAGNES : Macgillycuddy's Reeks, Wicklow Mountains
  • PRINCIPALES RIVIÈRES : Shannon, Liffey, Boyne, Moy, Barrow

LA GÉOGRAPHIE

L'Irlande est une nation insulaire à l'extrême ouest de l'Europe. C'est la deuxième plus grande île du continent (après la Grande-Bretagne). La République d'Irlande occupe 80 pour cent de cette masse continentale, tandis qu'une grande partie du territoire du nord fait partie du Royaume-Uni.

L'Irlande est connue pour ses vastes étendues de champs verdoyants. En fait, son surnom est l'île d'émeraude. Mais il y a aussi de vastes zones de paysage accidenté et rocheux. Il y a environ 15 000 ans, l'Irlande était entièrement recouverte d'épais glaciers. Le mouvement de ces plaques de glace géantes a dépouillé le sol, laissant d'immenses étendues de chaussées calcaires plates.

Les Midlands et la côte ouest de l'Irlande sont parsemés de tourbières humides, les restes détrempés d'anciens lacs asséchés laissés par les glaciers. Les hautes terres d'Irlande s'élèvent principalement au sud-ouest, se terminant souvent par des falaises abruptes qui plongent à des milliers de pieds dans l'océan Atlantique.

Carte créée par National Geographic Maps

PERSONNES & CULTURE

L'Irlande est une nation de conteurs. La tradition remonte aux bardes celtiques, qui enregistraient et récitaient l'histoire du pays. De nombreux écrivains célèbres viennent d'Irlande, dont quatre lauréats du prix Nobel de littérature. Les Irlandais excellent également dans la musique et les sports.

LA NATURE

Les Irlandais ont une grande affection pour la nature et la vie rurale. Les premières pièces de monnaie du pays comportaient même des images d'animaux. Les faibles niveaux de développement et de pollution en Irlande ont laissé la plupart des espaces ouverts du pays relativement intacts.

Saviez-vous qu'il n'y a pas de serpents sauvages en Irlande ? La mer a empêché de nombreux animaux communs sur le continent européen d'atteindre l'île. Il n'y a également que deux espèces de souris sauvages, un type de lézard et seulement trois types d'amphibiens.

La faune irlandaise est protégée par des programmes de conservation gouvernementaux. Pour préserver l'habitat naturel, le gouvernement a créé six parcs nationaux et des centaines de zones du patrimoine national à travers le pays.

GOUVERNEMENT & ÉCONOMIE

Le gouvernement de l'Irlande se compose d'un parlement élu, qui fait les lois, et d'un président, qui est le chef de l'État. Le chef du gouvernement est le Taoiseach (prononcé tee-shuck), qui signifie « chef ». Le Taoiseach est le chef du parti politique qui compte le plus de députés.

Pendant la majeure partie de son histoire, l'économie irlandaise a été basée sur l'agriculture et l'agriculture. Mais depuis la fin des années 1950, les efforts du gouvernement pour attirer les entreprises ont transformé le pays de l'une des nations les plus pauvres d'Europe en la deuxième plus riche. L'incroyable redressement a valu à l'Irlande le surnom de « Tigre celtique ».

L'HISTOIRE

Les archéologues pensent que les premières personnes à s'installer en Irlande sont arrivées vers 6000 av. En 3500 av. J.-C., les colons utilisaient des outils de pierre pour défricher les terres agricoles. Vers 700 avant JC, une culture diversifiée et technologiquement avancée d'Europe centrale appelée les Celtes a commencé à s'installer sur l'île. Ils y prospéreraient pendant près de 2000 ans.

Au IXe siècle de notre ère, les envahisseurs vikings commencèrent des raids en Irlande. Ils ont établi des colonies qui sont devenues plus tard certaines des principales villes du pays, dont la capitale, Dublin. Les Vikings et les Celtes se sont souvent battus pendant 200 ans jusqu'à ce qu'une bataille en 1014 unisse le pays. Cependant, la paix s'est rapidement rompue et l'Irlande a été divisée en de nombreux royaumes.

En 1170, les Vikings normands qui avaient pris le contrôle de l'Angleterre envahirent l'Irlande et en firent un territoire anglais. Au début des années 1600, la religion officielle de l'Angleterre est devenue protestante tandis que la plupart des Irlandais sont restés catholiques. Cela créerait des tensions qui finiraient par conduire à la révolution et à l'indépendance de l'Irlande.

Dans les années 1820, les lois britanniques injustes envers les catholiques avaient déclenché un mouvement de masse pour la souveraineté irlandaise. En 1829, bon nombre de ces lois ont été annulées, mais l'Irlande voulait toujours la liberté. En 1922, après de violents soulèvements, l'État libre d'Irlande est créé au sein de l'Empire britannique.

En 1948, la majeure partie de l'Irlande est devenue un pays indépendant, tandis que six comtés principalement protestants du nord-est sont restés un territoire britannique.


Comment accéder au tutorat virtuel

Nous sommes là pour répondre en direct à vos questions techniques via Zoom.

Le bouton « Aide technique en direct » ci-dessous vous dirigera vers notre centre de réussite des étudiants et notre page de tutorat virtuel dans Canvas. Une fois là-bas, cliquez sur « Prêt à partir » et l'hôte vous aidera.

L'assistance Canvas via le chat est disponible à tout moment en utilisant le bouton "Discuter avec l'assistance Canvas" ci-dessous. Vous pouvez également y accéder via l'onglet contextuel Help & Resources en bas de la colonne de navigation dans Canvas.

Si vous rencontrez des difficultés pour accéder à Canvas ou pour toute autre difficulté technique, vous pouvez également envoyer un e-mail à : [email protected]

Vous pouvez également contacter la Bibliothèque :

Bibliothèque-San Luis Obispo :
Téléphone : (805) 546-3155

Bibliothèque-Comté du Nord :
Téléphone : (805) 591-6211


6. Références générales

À propos des handicaps

Le World Wide Web regorge d'informations sur les handicaps. La clé peut être de localiser des informations pertinentes pour la question de l'accessibilité au Web, et qui sont exactes et à jour. Il peut être important de noter la perspective à partir de laquelle l'information est écrite. Par exemple, il existe de nombreuses informations sur différentes maladies sur le Web, mais les détails médicaux peuvent être moins pertinents pour comprendre comment les personnes handicapées utilisent le Web que les perspectives des personnes handicapées elles-mêmes des informations sur les technologies d'assistance utilisées avec le Web et des informations provenant d'organisations qui mettent l'accent sur les stratégies d'accessibilité pour l'utilisation des technologies de l'information et des télécommunications. Une façon de commencer est de faire des recherches sur le Web sur les termes utilisés dans ce document.

À propos de l'Initiative pour l'accessibilité du Web

La Web Accessibility Initiative (WAI) du W3C aborde l'accessibilité du Web à travers cinq activités complémentaires qui :

  • S'assurer que la technologie du Web prend en charge l'accessibilité
  • Élaborer des lignes directrices sur l'accessibilité
  • Développer des outils pour faciliter l'évaluation et la réparation des sites Web
  • Mener l'éducation et la sensibilisation
  • Coordonner avec les efforts de recherche et développement qui peuvent affecter l'accessibilité du Web

Le bureau du programme international de WAI permet le partenariat entre l'industrie, les organisations de personnes handicapées, les organisations de recherche sur l'accessibilité et les gouvernements intéressés par la création d'un Web accessible. Les sponsors de WAI comprennent l'Institut national de recherche sur le handicap et la réadaptation du ministère de l'Éducation des États-Unis, le Programme des technologies de la société de l'information de la Commission européenne, le gouvernement du Canada, la Fundacion ONCE d'Industrie Canada, HP, IBM, Microsoft Corporation, SAP, Verizon Foundation et Wells Fargo. Des informations supplémentaires sur WAI sont disponibles sur http://www.w3.org/WAI/.

À propos du World Wide Web Consortium (W3C)

Le W3C a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui favorisent son évolution et assurent son interopérabilité. Il s'agit d'un consortium industriel international dirigé conjointement par le Laboratoire d'informatique et d'intelligence artificielle (CSAIL) du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux États-Unis, l'Institut national de recherche en informatique et en commande (INRIA) en France et l'Université Keio à Japon. Les services fournis par le Consortium incluent : un référentiel d'informations sur le World Wide Web pour les développeurs et les utilisateurs des implémentations de code de référence pour incarner et promouvoir des normes et divers prototypes et exemples d'applications pour démontrer l'utilisation de la nouvelle technologie. Pour plus d'informations sur le W3C, consultez http://www.w3.org/.


Trouver l'index d'un champ avec son nom en utilisant arcpy - Systèmes d'Information Géographique

Cette loi peut être citée sous le titre de Medicare for All Act of 2019 .

La table des matières de cette loi est la suivante :

Seconde. 1. Table des matières du titre abrégé. Titre I—Etablissement du programme Medicare for All Inscription à la couverture universelle Sec. 101. Création du programme Medicare for All. Seconde. 102. Couverture universelle. Seconde. 103. Liberté de choix. Seconde. 104. Non-discrimination. Seconde. 105. Inscription. Seconde. 106. Date d'effet des prestations. Seconde. 107. Interdiction de dupliquer la couverture. Titre II—Prestations globales, y compris les prestations préventives et les prestations pour les soins de longue durée Sec. 201. Prestations complètes. Seconde. 202. Pas de partage des coûts. Seconde. 203. Exclusions et limitations. Seconde. 204. Couverture des services de soins de longue durée. Titre III—Participation du Prestataire Sec. 301. Participation des fournisseurs et normes de protection des dénonciateurs. Seconde. 302. Qualifications des prestataires. Seconde. 303. Utilisation de contrats privés. Titre IV — Administration Sous-titre A — Dispositions générales d'administration Sec. 401. Administration. Seconde. 402. Consultations. Seconde. 403. Administration régionale. Seconde. 404. Médiateur des bénéficiaires. Seconde. 405. Conduite des programmes de santé connexes. Sous-titre B—Contrôle de la fraude et des abus Sec. 411. Application de sanctions fédérales à toutes les fraudes et abus dans le cadre du programme Medicare for All. Titre V—Évaluation de la qualité Sec. 501. Normes de qualité. Seconde. 502. Lutter contre les disparités en matière de soins de santé. Titre VI—Paiements du budget de la santé Mesures de maîtrise des coûts Sous-titre A—Budget Sec. 601. Budget national de la santé. Sous-titre B—Paiements aux fournisseurs Sec. 611. Paiements aux prestataires institutionnels sur la base des budgets globaux. Seconde. 612. Paiement aux prestataires individuels par le biais de la rémunération à l'acte. Seconde. 613. Assurer une évaluation précise des services dans le cadre du barème des honoraires des médecins de Medicare. Seconde. 614. Interdictions de paiement dépenses en capital projets spéciaux. Seconde. 615. Bureau des soins de santé primaires. Seconde. 616. Paiements pour les médicaments d'ordonnance et les appareils et équipements approuvés. Titre VII—Fonds fiduciaire universel pour l'assurance-maladie Sec. 701. Fonds fiduciaire universel pour l'assurance-maladie. Titre VIII—Modifications conformes à la Loi sur la sécurité du revenu de retraite des employés de 1974 Sec. 801. Interdiction des avantages sociaux faisant double emploi avec les avantages de la coordination du programme Medicare for All en cas d'indemnisation des accidents du travail. Seconde. 802. Application des exigences de continuité de couverture en vertu de l'ERISA et de certaines autres exigences relatives aux régimes collectifs d'assurance-maladie. Seconde. 803. Date d'entrée en vigueur du titre. Titre IX — Modifications de conformité supplémentaires Sec. 901. Relation avec les programmes de santé fédéraux existants. Seconde. 902. Temporisation des dispositions relatives aux Bourses d'État. Seconde. 903. Temporisation des dispositions relatives aux programmes de rémunération au rendement. Titre X—Transition Sous-titre A—Medicare for All Transition sur 2 ans et option de rachat transitoire Sec. 1001. Medicare for all transition sur deux ans. Seconde. 1002. Mise en place de l'adhésion à la transition Medicare. Sous-titre B—Réformes transitoires de l'assurance-maladie Sec. 1011. Élimination de la période d'attente de 24 mois pour la couverture Medicare pour les personnes handicapées. Seconde. 1012. Assurer la continuité des soins. Titre XI—Divers Sec. 1101. Définitions. Seconde. 1102. Règles de construction. I Mise en place du programme Medicare for All Adhésion à la couverture universelle 101. Mise en place du programme Medicare for All

Il est établi par la présente un programme national d'assurance maladie pour fournir une protection complète contre les coûts des soins de santé et des services liés à la santé, conformément aux normes spécifiées ou établies en vertu de la présente loi.

102.Couverture universelle (a) En général

Toute personne résidant aux États-Unis a droit à des prestations pour les services de soins de santé en vertu de la présente loi. Le secrétaire promulgue une règle qui fournit des critères pour déterminer la résidence aux fins d'admissibilité en vertu de la présente loi.

(b) Traitement d'autres personnes

Le Secrétaire peut rendre éligibles aux prestations de services de santé en vertu de la présente loi d'autres personnes non décrites au paragraphe (a) et réglementer l'éligibilité de ces personnes, afin de garantir que chaque personne aux États-Unis a accès aux soins de santé. En réglementant cette éligibilité, le Secrétaire veillera à ce que les personnes ne soient pas autorisées à se rendre aux États-Unis dans le seul but d'obtenir des articles et des services de soins de santé fournis dans le cadre du programme établi en vertu de la présente loi.

Toute personne ayant droit à des prestations en vertu de la présente loi peut obtenir des services de santé de tout établissement, agence ou personne qualifiée pour participer en vertu de la présente loi.

104. Non-discrimination (a) En général

Nul ne doit, sur la base de la race, la couleur, l'origine nationale, l'âge, le handicap, l'état matrimonial, le statut de citoyenneté, l'utilisation de la langue principale, les conditions génétiques, les conditions médicales antérieures ou existantes, la religion ou le sexe, y compris les stéréotypes sexuels, l'identité de genre, l'orientation sexuelle et la grossesse et les conditions médicales connexes (y compris l'interruption de grossesse), être exclus de la participation ou se voir refuser les avantages du programme établi en vertu de la présente loi (sauf si expressément autorisé par la présente loi aux fins de l'application des normes d'admissibilité décrites à l'article 102), ou faire l'objet d'une réduction des prestations ou d'une autre discrimination de la part de tout fournisseur participant (tel que défini à l'article 301), ou de toute entité menant, administrant ou finançant un programme ou une activité de santé, y compris des contrats d'assurance, conformément à la présente loi .

(b) Allégations de discrimination

Le Secrétaire établira une procédure de règlement des plaintes administratives alléguant une violation du paragraphe (a).

Toute personne lésée par une violation du paragraphe (a) par une entité couverte peut intenter une action devant tout tribunal de district des États-Unis ayant compétence pour les parties. Une personne peut intenter une action en vertu du présent paragraphe en même temps que les recours administratifs établis au paragraphe (1).

Si le tribunal constate une violation du paragraphe (a), le tribunal peut accorder des dommages-intérêts compensatoires et punitifs, un jugement déclaratoire, une mesure injonctive, des honoraires et frais d'avocat, ou d'autres mesures de réparation, le cas échéant.

(c) Poursuite de l'application des lois

Rien dans ce titre (ou dans une modification apportée par ce titre) ne doit être interprété comme invalidant ou limitant de quelque manière que ce soit les droits, recours, procédures ou normes juridiques disponibles pour les personnes lésées en vertu de l'article 1557 de la loi sur la protection des patients et les soins abordables (42 USC 18116), titre VI du Civil Rights Act de 1964 ( 42 USC 2000d et seq.), titre VII du Civil Rights Act de 1964 ( 42 USC 2000e et seq.), titre IX des Education Amendments of 1972 ( 20 USC 1681 et suiv.), article 504 du Rehabilitation Act of 1973 ( 29 USC 794) ou de l'Age Discrimination Act of 1975 ( 42 USC 611 et suiv.). Rien dans ce titre (ou un amendement à ce titre) ne doit être interprété comme remplaçant les lois de l'État qui offrent des protections supplémentaires contre la discrimination sur toute base décrite dans la sous-section (a).

105. Inscription (a) En général

Le secrétaire fournira un mécanisme pour l'inscription des personnes admissibles aux prestations en vertu de la présente loi. Le mécanisme doit—

inclure un processus d'inscription automatique des personnes au moment de la naissance aux États-Unis (ou lors de l'établissement de la résidence aux États-Unis)

prévoir l'inscription, aux dates décrites à l'article 106, de toutes les personnes admissibles à l'inscription à ces dates, selon le cas et

inclure un processus pour l'inscription des personnes rendues admissibles aux services de soins de santé en vertu de l'article 102 (b).

(b) Délivrance de cartes d'assurance-maladie universelle

En conjonction avec l'inscription d'un individu aux prestations en vertu de la présente loi, le secrétaire doit prévoir la délivrance d'une carte d'assurance-maladie universelle qui sera utilisée à des fins d'identification et de traitement des demandes de prestations en vertu de ce programme. La carte ne doit pas inclure le numéro de sécurité sociale d'un individu.

106. Date d'effet des prestations (a) En général

À l'exception des cas prévus au paragraphe (b), les avantages sont d'abord disponibles en vertu de la présente loi pour les articles et services fournis 2 ans après la date de promulgation de la présente loi.

(b) Couverture pour certaines personnes

Pour toute personne admissible qui—

n'a pas encore atteint l'âge de 19 ans à la date qui tombe un an après la date de l'adoption de la présente loi ou

a atteint l'âge de 55 ans à la date qui tombe 1 an après la date de l'adoption de la présente loi,

les prestations sont d'abord disponibles en vertu de la présente loi pour les articles et services fournis à compter de cette date.

(2) Possibilité de continuer dans une autre couverture pendant la période de transition

Toute personne admissible aux prestations décrites au paragraphe (1) peut choisir de maintenir toute couverture décrite à l'article 901, couverture d'assurance maladie privée ou couverture offerte en vertu du sous-titre A du titre X (y compris les modifications apportées par ce sous-titre) jusqu'à la date décrite au paragraphe (a).

107. Interdiction de dupliquer la couverture (a) En général

À compter de la date d'entrée en vigueur décrite à l'article 106(a), il sera illégal pour :

un assureur-maladie privé pour vendre une couverture d'assurance-maladie qui fait double emploi avec les prestations prévues par la présente loi ou

un employeur de fournir des avantages à un employé, un ancien employé ou les personnes à charge d'un employé ou d'un ancien employé qui font double emploi avec les avantages prévus par la présente loi.

Aucune disposition de la présente loi ne doit être interprétée comme interdisant la vente d'une couverture d'assurance maladie pour des avantages supplémentaires non couverts par la présente loi, y compris les avantages supplémentaires qu'un employeur peut fournir aux employés ou à leurs personnes à charge, ou à d'anciens employés ou à leurs personnes à charge.

II Prestations globales, y compris les prestations préventives et les prestations pour soins de longue durée 201. Prestations globales (a) En général

Sous réserve des autres dispositions du présent titre et des titres IV à IX, les personnes inscrites pour des prestations en vertu de la présente loi ont droit à un paiement effectué par le secrétaire à un fournisseur éligible pour les articles et services suivants si cela est médicalement nécessaire ou approprié pour le maintien de la santé ou pour le diagnostic, le traitement ou la réadaptation d'un problème de santé :

Services hospitaliers, y compris les soins hospitaliers aux patients hospitalisés et ambulatoires, y compris les services d'urgence 24 heures sur 24 et les médicaments d'ordonnance pour les patients hospitalisés.

Services aux patients ambulatoires.

Services primaires et préventifs, y compris la gestion des maladies chroniques.

Médicaments sur ordonnance et dispositifs médicaux, y compris les médicaments sur ordonnance ambulatoires, les dispositifs médicaux et les produits biologiques.

Services de traitement de la santé mentale et de la toxicomanie, y compris les soins aux patients hospitalisés.

Services de laboratoire et de diagnostic.

Soins complets de la reproduction, de la maternité et du nouveau-né.

Services de santé bucco-dentaire, d'audiologie et de vision.

Services et dispositifs de réadaptation et d'adaptation.

Services d'urgence et transport.

Services de dépistage, de diagnostic et de traitement précoces et périodiques, tels que décrits aux sections 1902(a)(10)(A), 1902(a)(43), 1905(a)(4)(B) et 1905(r) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 USC 1396a(a)(10)(A) 1396a(a)(43) 1396d(a)(4)(B) 1396d(r)).

Transport nécessaire pour recevoir des services de soins de santé pour les personnes handicapées ou les personnes à faible revenu (tel que déterminé par le secrétaire).

Services de soins de longue durée et soutien (tels que décrits à la section 204).

(b) Révision et ajustement

Le secrétaire doit, au moins une fois par an et régulièrement, évaluer si l'ensemble des prestations doit être amélioré ou ajusté pour promouvoir la santé des bénéficiaires, tenir compte des changements dans la pratique médicale ou des nouvelles informations issues de la recherche médicale, ou répondre à d'autres développements pertinents. en sciences de la santé, et fera des recommandations au Congrès concernant ces améliorations ou ajustements.

Le Comité de l'énergie et du commerce et le Comité des voies et moyens de la Chambre des représentants tiendront, au moins une fois par an, une audition sur les recommandations soumises par le Secrétaire en vertu du paragraphe (b).

(2) Exercice du pouvoir de réglementation

comme un exercice du pouvoir de réglementation de la Chambre des représentants, et, en tant que tel, doit être considéré comme faisant partie des règles de la Chambre, et ces règles remplacent toute autre règle de la Chambre uniquement dans la mesure où cette règle est incompatible avec celles-ci et

avec pleine reconnaissance du droit constitutionnel de chaque Chambre de modifier ces règles (dans la mesure où elles concernent la procédure dans cette Chambre) à tout moment, de la même manière et dans la même mesure que dans le cas de toute autre règle de la Loger.

(d) Médecine complémentaire et intégrative

Dans l'exécution du paragraphe (b), le Secrétaire consulte les personnes décrites au paragraphe (2) en ce qui concerne :

identifier les pratiques spécifiques de médecine complémentaire et intégrative qu'il est approprié d'inclure dans l'ensemble des avantages et

identifier les obstacles à la prestation et à l'intégration efficaces de telles pratiques dans la prestation des soins de santé, et identifier les mécanismes permettant de surmonter ces obstacles.

Conformément au paragraphe (1), le Secrétaire consulte :

le directeur du Centre national de santé complémentaire et intégrative

le commissaire aux aliments et drogues

établissements d'enseignement supérieur, instituts de recherche privés et chercheurs individuels ayant une vaste expérience en médecine complémentaire et alternative et l'intégration de ces pratiques dans la prestation des soins de santé

fournisseurs reconnus au niveau national de médecine complémentaire et intégrative et

les autres fonctionnaires, entités et personnes ayant une expertise en médecine complémentaire et intégrative que le Secrétaire juge appropriés.

(e) Les États peuvent fournir des avantages supplémentaires

Les États individuels peuvent fournir des prestations supplémentaires aux résidents de ces États, telles que déterminées par cet État, et peuvent fournir des prestations aux personnes non éligibles aux prestations en vertu de la présente loi, aux frais de l'État, sous réserve des exigences spécifiées à l'article 1102.

202. Pas de partage des coûts (a) En général

Le secrétaire doit s'assurer qu'aucun partage des coûts, y compris les franchises, la coassurance, les quotes-parts ou les frais similaires, ne soit imposé à un individu pour les avantages prévus par la présente loi.

Aucun fournisseur ne peut imposer des frais à une personne inscrite pour des services couverts pour lesquels des prestations sont prévues en vertu de la présente loi.

203. Exclusions et limitations (a) En général

Les avantages pour les articles et les services ne sont pas disponibles en vertu de la présente loi à moins que les articles et les services ne répondent aux normes élaborées par le secrétaire conformément à l'article 201 (a).

b) Traitement des articles et services expérimentaux et des médicaments

En appliquant le paragraphe (a), le secrétaire doit déterminer la couverture nationale en ce qui concerne les articles et les services qui sont de nature expérimentale. Ces déterminations doivent être cohérentes avec le processus de détermination de la couverture nationale tel que défini dans la section 1869(f)(1)(B) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395ff(f)(1)(B) ).

Le secrétaire doit établir un processus par lequel les individus peuvent faire appel des décisions de couverture. Le processus doit, dans la mesure du possible, suivre le processus d'appel dans le cadre du programme Medicare décrit à l'article 1869 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395ff ).

(c) Application des directives de pratique

Dans le cas d'articles et de services pour lesquels le ministère de la Santé et des Services sociaux a reconnu une directive de pratique nationale, ces articles et services sont réputés répondre aux normes spécifiées à l'article 201(a) s'ils ont été fournis conformément à ces ligne directrice. Aux fins du présent paragraphe, un article ou un service non fourni conformément à une directive de pratique est réputé avoir été fourni conformément à la directive si le fournisseur de soins de santé fournissant l'article ou le service :

exercé un jugement professionnel approprié conformément aux lois et exigences de l'État dans lequel un tel article ou service est fourni en s'écartant de la directive

a agi dans le meilleur intérêt de la personne recevant l'article ou le service et

a agi d'une manière conforme aux souhaits de l'individu.

(2) Dérogation aux normes (A) En général

Le médecin traitant d'un individu ou un autre professionnel de la santé autorisé à exercer un jugement professionnel indépendant dans la mise en œuvre du plan de soins médicaux ou infirmiers d'un patient conformément au champ d'exercice, au permis d'exercice et à toute autre loi de l'État où les articles et services doivent être fournis peut prévaloir les normes de pratique établies conformément à l'article 201(a) ou les lignes directrices de pratique décrites au paragraphe (1), y compris les normes et lignes directrices qui sont mises en œuvre par un fournisseur au moyen de la technologie de l'information sur la santé, telle que la technologie des dossiers de santé électroniques, la technologie d'aide à la décision clinique , et des programmes informatisés de saisie des commandes.

Une dérogation décrite au sous-paragraphe (A) doit, selon le jugement professionnel d'un tel médecin, infirmier ou professionnel de la santé, être :

compatible avec la détermination par le médecin, l'infirmière ou le professionnel de la santé de la nécessité médicale et de la pertinence ou de l'évaluation infirmière

dans le meilleur intérêt de la personne et

conforme aux souhaits de la personne.

204. Couverture des services de soins de longue durée (a) En général

Sous réserve des autres dispositions de la présente loi, les personnes inscrites aux prestations en vertu de la présente loi ont droit aux services et soutiens à long terme suivants et au paiement effectué par le secrétaire à un fournisseur admissible pour ces services et soutiens si médicalement nécessaire et approprié et conformément aux normes établies dans la présente loi, pour le maintien de la santé ou pour les soins, les services, le diagnostic, le traitement ou la réadaptation liés à une condition médicalement déterminable, qu'elle soit physique ou mentale, de santé, de blessure ou d'âge qui :

entraîne une limitation fonctionnelle dans l'accomplissement d'une ou plusieurs activités de la vie quotidienne ou

nécessite un besoin similaire d'assistance dans l'exécution des activités instrumentales de la vie quotidienne en raison de déficiences cognitives ou autres.

Le Secrétaire promulgue des règles qui prévoient ce qui suit :

La détermination de l'admissibilité individuelle aux services et soutiens à long terme en vertu de cette section.

L'évaluation des services et des soutiens à long terme nécessaires pour les personnes admissibles.

Les services et soutiens à long terme en vertu de cette section doivent être adaptés aux besoins d'un individu, tels que déterminés par l'évaluation, et doivent être définis par le Secrétaire pour :

inclure tous les services de soins infirmiers à long terme pour l'enrôlé, qu'ils soient fournis dans un établissement ou à domicile et en milieu communautaire

fournir une couverture pour un large éventail de services et de soutiens à long terme, y compris pour les services à domicile et communautaires et d'autres soins fournis dans des milieux non institutionnels

fournir une couverture qui répond aux besoins physiques, mentaux et sociaux des bénéficiaires tout en permettant aux bénéficiaires leur autonomie maximale possible et leur participation civique, sociale et économique maximale possible

donner la priorité à la prestation de services et de soutiens à long terme par le biais de services à domicile et communautaires par rapport à l'institutionnalisation

à moins qu'une personne n'en décide autrement, s'assurer que les bénéficiaires recevront des services et des soutiens à long terme à domicile et dans la communauté (tels que définis au paragraphe (f)(4)), quel que soit le type ou le niveau de handicap, les besoins en services ou l'âge de la personne

être fournis dans le but de permettre aux personnes handicapées de recevoir des services dans le cadre le moins restrictif et le plus intégré adapté aux besoins de la personne

être fournis de manière à permettre aux personnes handicapées de conserver leur indépendance, leur autodétermination et leur dignité

fournir des services et des soutiens à long terme de qualité égale et également accessibles dans toutes les régions géographiques et

s'assurer que les services et les soutiens à long terme offrent au bénéficiaire la possibilité d'auto-direction des services soit du bénéficiaire, soit des coordonnateurs de soins de son choix.

Lors de l'élaboration des règlements pour mettre en œuvre cette section, le secrétaire consultera une commission consultative sur les services et les soutiens à long terme qui comprend :

les personnes handicapées qui utilisent des services et des soutiens à long terme et les personnes âgées qui utilisent des services et des soutiens à long terme

représentants des personnes handicapées et représentants des personnes âgées

des groupes qui représentent la diversité de la population de personnes handicapées, y compris la diversité de genre, raciale et économique

fournisseurs de services et de soutiens à long terme, y compris les préposés aux familles et les aidants naturels, et les membres des syndicats

organisations de défense des droits des personnes handicapées et

les institutions universitaires et les chercheurs concernés.

La budgétisation et les paiements pour les services et soutiens à long terme fournis en vertu de la présente section sont effectués conformément aux dispositions du titre VI.

Le terme services et soutiens à long terme désigne les soins, les traitements, l'entretien ou les services à long terme nécessaires pour soutenir les activités de la vie quotidienne et les activités instrumentales de la vie quotidienne, y compris tous les services et soutiens à long terme disponibles en vertu de l'article 1915 de la Loi sur les services sociaux. Security Act ( 42 USC 1396n ), les services à domicile et communautaires, et tous les services et soutiens supplémentaires identifiés par le secrétaire pour aider les personnes handicapées à vivre, travailler et participer à leurs communautés.

Le terme activités de la vie quotidienne désigne les activités quotidiennes personnelles de base, y compris les tâches telles que manger, faire la toilette, se toiletter, s'habiller, se laver et se déplacer.

Le terme activités instrumentales de la vie quotidienne désigne les activités liées à la vie autonome dans la communauté, y compris, mais sans s'y limiter, la planification et la préparation des repas, la gestion des finances, l'achat de nourriture, de vêtements et d'autres articles essentiels, l'exécution de tâches ménagères essentielles, la communication par téléphone ou d'autres médias, et voyager et participer à la communauté.

Le terme services à domicile et communautaires désigne les services à domicile et communautaires qui sont couverts en vertu des paragraphes (c), (d), (i) et (k) de l'article 1915 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 USC 1396n ) , et tel que défini par le secrétaire, y compris tel que défini dans la règle sur les services à domicile et à base communautaire dans les articles 441.530 et 441.710 du titre 42, Code of Federal Regulations (ou un règlement successeur).

III Participation des fournisseurs 301. Participation des fournisseurs et normes de protection des dénonciateurs (a) En général

Un individu ou une autre entité fournissant un article ou un service couvert en vertu de la présente loi n'est pas un fournisseur qualifié à moins que l'individu ou l'entité :

est un fournisseur qualifié des articles ou des services en vertu de l'article 302

a déposé auprès du secrétaire un accord de participation décrit au paragraphe (b) et

remplit, le cas échéant, les autres qualifications et conditions relatives à un fournisseur de services en vertu du titre XVIII de la Loi sur la sécurité sociale, tel que décrit à l'article 1866 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395cc ).

(b) Exigences dans l'accord de participation

Un accord de participation décrit dans cette sous-section entre le Secrétaire et un fournisseur doit prévoir au moins ce qui suit :

Les articles et services aux personnes éligibles doivent être fournis par le fournisseur sans discrimination, conformément à l'article 104(a). Aucune disposition du présent alinéa ne doit être interprétée comme exigeant la fourniture d'un type ou d'une catégorie d'articles ou de services qui sortent du cadre de la pratique normale du fournisseur.

Aucun frais ne sera facturé à toute personne inscrite pour tout article ou service couvert autre que le paiement autorisé par la présente loi.

Le fournisseur s'engage à fournir les informations qui peuvent être raisonnablement requises par le Secrétaire, conformément aux normes de rapport uniformes établies en vertu de la section 401 (b) (1), pour :

examen de la qualité par des entités désignées

effectuer des paiements en vertu de la présente loi, y compris l'examen des dossiers qui peuvent être nécessaires pour la vérification des informations sur lesquelles ces paiements sont basés

les études statistiques ou autres nécessaires à la mise en œuvre de la présente loi et

à d'autres fins que le secrétaire peut préciser.

Dans le cas d'un fournisseur qui n'est pas un individu, le fournisseur s'engage à ne pas employer ou utiliser pour la prestation de services de santé un individu ou un autre fournisseur dont l'accord de participation en vertu du présent paragraphe a été résilié pour un motif valable. Le Secrétaire peut autoriser un tel emploi ou utilisation au cas par cas.

Dans le cas d'un fournisseur payé à l'acte pour des articles et services fournis en vertu de la présente loi, le fournisseur s'engage à soumettre les factures et toute pièce justificative requise relative à la fourniture d'articles et de services couverts dans les 30 jours suivant la date de fournir ces articles et services.

Dans le cas d'un fournisseur institutionnel payé conformément à l'article 611, le fournisseur s'engage à soumettre les informations et toute autre pièce justificative requise que le secrétaire peut raisonnablement exiger dans les 30 jours suivant la date de fourniture de ces articles et services et conformément à la des normes de déclaration uniformes établies en vertu de l'article 401(b)(1), y compris des informations trimestrielles qui :

concerne la fourniture d'articles et de services couverts et

décrit les articles et les services fournis à l'égard de personnes spécifiques.

Dans le cas d'un fournisseur qui reçoit un paiement pour des articles et des services fournis en vertu de la présente loi sur la base d'un codage lié au diagnostic, d'un codage de procédure ou d'un autre système ou données de codage, le fournisseur s'engage :

de divulguer au Secrétaire tout système ou index de codage ou de classification des symptômes, des diagnostics, des interventions cliniques, des épisodes ou des procédures que ce prestataire utilise pour les négociations budgétaires globales en vertu du titre VI ou pour répondre à toute autre exigence de paiement, de documentation ou de collecte de données en vertu cette loi et

de ne pas utiliser un tel système ou indice pour établir des incitations financières ou des désincitations pour les professionnels de la santé, ou qui est exclusif, interfère avec le processus médical ou infirmier, ou est conçu pour augmenter le montant ou le nombre de paiements.

Le fournisseur se conforme au devoir d'éthique du fournisseur et aux exigences de déclaration décrites au paragraphe (2).

Dans le cas d'un fournisseur qui n'est pas un individu, le fournisseur accepte qu'aucun membre du conseil d'administration, cadre ou administrateur de ce fournisseur ne reçoive de rémunération, ne possède d'actions ou n'ait d'autres investissements financiers dans, ou ne siège au conseil d'administration d'une entité qui contracte ou fournit des articles ou des services, y compris des produits pharmaceutiques et des dispositifs ou équipements médicaux, à ce fournisseur.

(2) Devoir d'éthique du fournisseur

Chaque fournisseur de soins de santé, y compris les fournisseurs institutionnels, a le devoir de défendre et d'agir dans l'intérêt exclusif de chaque individu pris en charge par ce fournisseur conformément à la norme légale de soins applicable, de sorte qu'aucun intérêt financier ou relation ne porte atteinte à la santé. la capacité du prestataire de soins à prodiguer les soins nécessaires et appropriés à cette personne. Pour mettre en œuvre le devoir établi dans le présent paragraphe, le Secrétaire doit :

promulguer des règles de déclaration raisonnables pour évaluer la conformité des fournisseurs participants avec ce paragraphe

interdire aux prestataires participants, aux conjoints et aux membres de la famille immédiate des prestataires participants d'accepter ou de conclure un quelconque accord pour une prime, un paiement incitatif, un partage des bénéfices ou une compensation basée sur l'utilisation du patient ou sur les résultats financiers de tout autre prestataire ou entité et

interdire aux fournisseurs participants ou à tout membre du conseil d'administration ou représentant d'un tel fournisseur de siéger au conseil d'administration ou de recevoir une rémunération, des actions ou tout autre investissement financier dans une entité qui contracte ou fournit des articles ou des services (y compris des produits pharmaceutiques et des dispositifs ou équipements médicaux) à ce fournisseur.

(3) Résiliation du contrat de participation (A) En général

Les accords de participation peuvent être résiliés, avec un préavis approprié—

par le secrétaire pour non-respect des exigences de la présente loi

conformément aux dispositions prévues à l'article 411 ou

Les fournisseurs doivent recevoir un avis et une possibilité raisonnable de corriger les lacunes avant que le secrétaire ne résilie un accord, à moins qu'une résiliation plus immédiate ne soit requise pour la sécurité publique ou pour des raisons similaires.

(C) Protections des fournisseurs (i) Interdiction

Le Secrétaire ne peut pas résilier un accord de participation ou de toute autre manière discriminer ou provoquer une discrimination à l'encontre d'un fournisseur couvert ou d'un représentant autorisé du fournisseur, à cause de ce fournisseur ou représentant :

fournir, faire fournir, ou être sur le point de fournir ou de faire fournir au fournisseur, au gouvernement fédéral ou au procureur général d'un État des informations relatives à toute violation ou tout acte ou omission que le fournisseur ou le représentant croit raisonnablement être une violation de, toute disposition de ce titre (ou une modification apportée par ce titre)

témoigner ou être sur le point de témoigner dans une procédure concernant une telle violation

assister ou participer, ou être sur le point d'assister ou de participer, à une telle procédure ou

s'opposer à, ou refuser de participer à, toute activité, politique, pratique ou tâche assignée que le fournisseur ou le représentant croit raisonnablement être en violation de toute disposition de la présente loi (y compris toute modification apportée par la présente loi), ou toute ordonnance, règle, règlement, norme ou interdiction en vertu de la présente loi (y compris toute modification apportée par la présente loi).

Un fournisseur ou un représentant qui pense avoir été victime de discrimination en violation de la présente section peut demander réparation conformément aux procédures, notifications, charges de la preuve, recours et délais de prescription énoncés à la section 2087(b) du titre 15, Code des États-Unis.

(c) Protection des dénonciateurs

Nul ne peut licencier ou discriminer autrement un employé parce que l'employé ou toute personne agissant conformément à une demande de l'employé—

avisé le secrétaire ou l'employeur de l'employé de toute violation alléguée de ce titre, y compris les communications liées à l'exercice des fonctions de l'employé

a refusé de se livrer à toute pratique rendue illégale par ce titre, si le salarié a identifié l'illégalité alléguée à l'employeur

a témoigné avant ou fourni des informations pertinentes pour le Congrès ou pour toute procédure fédérale ou étatique concernant toute disposition (ou disposition proposée) de ce titre

commencé, fait commencer, ou est sur le point de commencer ou de faire commencer une procédure en vertu du présent titre

a témoigné ou est sur le point de témoigner dans une telle procédure ou

assisté ou participé ou est sur le point d'aider ou de participer de quelque manière que ce soit à une telle procédure ou de toute autre manière à une telle procédure ou à toute autre action pour réaliser les objectifs du présent titre.

Tout employé couvert par le présent article qui allègue une discrimination de la part d'un employeur en violation du paragraphe (1) peut intenter une action, sous réserve du délai de prescription prévu par les dispositions anti-représailles de la Loi sur les fausses réclamations et les règles et procédures, les charges légales de preuves et recours applicables en vertu des dispositions sur la protection des employés de la Loi sur l'aide au transport de surface.

Rien dans ce paragraphe ne doit être interprété comme diminuant les droits, privilèges ou recours de tout employé en vertu d'une loi ou d'un règlement fédéral ou étatique, y compris les droits et recours contre les mesures de représailles en vertu du False Claims Act ( 31 USC 3730(h) ), ou en vertu de toute convention collective. Les droits et recours de cette section ne peuvent être annulés par aucun accord, politique, formulaire ou condition d'emploi.

Rien dans cette sous-section ne doit être interprété comme prévenant ou diminuant toute autre loi ou réglementation fédérale ou étatique contre la discrimination, la rétrogradation, le renvoi, la suspension, les menaces, le harcèlement, la réprimande, les représailles ou toute autre forme de discrimination, y compris les droits et recours contre les représailles action en vertu du False Claims Act ( 31 USC 3730(h) ).

Le terme employeur désigne toute personne engagée dans une entreprise ou une industrie à but lucratif ou à but non lucratif, y compris un ou plusieurs individus, partenariats, associations, sociétés, fiducies, organisation professionnelle comprenant un organisme de certification, disciplinaire ou autre organisme professionnel, organisations non constituées en société, organisations non gouvernementales, ou fiduciaires, et s'expose à une responsabilité en cas de violation des dispositions de la présente loi.

Le terme employé désigne toute personne physique exerçant des activités en vertu de la présente loi pour le compte d'un employeur.

302. Qualifications des prestataires (a) En général

Un fournisseur de soins de santé est considéré comme étant qualifié pour fournir des articles et services couverts en vertu de la présente loi s'il est agréé ou certifié pour fournir de tels articles et services dans l'État dans lequel ces articles ou services sont fournis et remplit les conditions suivantes :

les exigences de la loi de cet État pour fournir de tels articles et services et

exigences applicables de la loi fédérale pour fournir de tels articles et services.

Une entité ou un fournisseur n'est pas qualifié pour fournir des articles et services couverts en vertu de la présente loi si l'entité ou le fournisseur ne fournit aucun article ni service directement à des particuliers, y compris :

entités ou fournisseurs qui passent un contrat avec d'autres entités ou fournisseurs pour fournir de tels articles et services et

entités qui sont actuellement approuvées pour coordonner les plans de soins dans le cadre du programme Medicare Advantage établi dans la partie C du titre XVIII de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1851 et suiv.) mais ne fournissent pas directement les articles et services de ces plans de soins.

(c) Normes minimales des fournisseurs

Le Secrétaire établit, évalue et met à jour les normes nationales minimales pour garantir la qualité des articles et services fournis en vertu de la présente loi et pour surveiller les efforts déployés par les États pour garantir la qualité de ces articles et services. Un État peut établir des normes minimales supplémentaires que les fournisseurs doivent respecter en ce qui concerne les articles et les services fournis dans cet État.

(2) Normes minimales nationales

Le Secrétaire établira des normes nationales minimales en vertu du paragraphe (1) pour les prestataires de services institutionnels et les praticiens de soins de santé individuels. Sauf indication contraire du secrétaire afin d'appliquer la présente loi, un hôpital, un établissement de soins infirmiers qualifié ou un autre fournisseur institutionnel de services doit respecter les normes applicables à un tel fournisseur dans le cadre du programme Medicare en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale ( 42 USC 1395 et suiv.). Ces normes peuvent également inclure, le cas échéant, des éléments relatifs :

adéquation et qualité des installations

ratios minimums obligatoires de personnel infirmier autorisé par patient et niveaux de dotation optimaux pour les médecins et autres praticiens de la santé

formation et compétence du personnel (y compris les exigences liées au nombre ou au type d'heures de formation continue requises)

exhaustivité du service

le temps d'attente des patients, l'accès aux services et les préférences et

les normes de performance, y compris l'organisation, les installations, la structure des services, l'efficacité des opérations et les résultats en matière de soins palliatifs, d'amélioration de la santé, de stabilisation, de guérison ou de réadaptation.

(3) Transition dans l'application

Si le Secrétaire prévoit des exigences supplémentaires pour les fournisseurs en vertu du présent paragraphe, une telle exigence supplémentaire doit être mise en œuvre d'une manière qui prévoit une période raisonnable pendant laquelle un fournisseur précédemment qualifié est autorisé à répondre à une telle exigence supplémentaire.

(4) Capacité à fournir des services

En ce qui concerne toute entité ou fournisseur certifié pour fournir des articles et services décrits à l'article 201 (a) (7), le Secrétaire ne peut pas interdire à cette entité ou à ce fournisseur de participer pour des raisons autres que la capacité de cette entité ou de ce fournisseur à fournir ces articles et services. .

Tout fournisseur qualifié pour fournir des articles et services de soins de santé par l'intermédiaire du ministère des Anciens Combattants ou du Service de santé indien est un fournisseur admissible en vertu de la présente section à l'égard de toute personne admissible à de tels articles et services en vertu de la loi fédérale applicable.

303. Recours aux contrats privés (a) En général

Le présent article s'applique à compter de 2 ans après la date de l'adoption de la présente loi.

(b) Fournisseurs participants

(1) Contrats privés pour les biens et services couverts pour les personnes éligibles

Un fournisseur institutionnel ou individuel avec un accord en vigueur en vertu de l'article 301 ne peut facturer ou conclure de contrat privé avec un particulier admissible aux avantages en vertu de la Loi pour tout article ou service qui est un avantage en vertu de la présente loi.

(2) Contrats privés pour les articles et services non couverts pour les personnes éligibles

Un fournisseur institutionnel ou individuel avec un accord en vigueur en vertu de l'article 301 peut facturer ou conclure un contrat privé avec un particulier admissible aux avantages en vertu de la Loi pour tout article ou service qui n'est pas un avantage en vertu de la présente loi uniquement si :

le contrat et le fournisseur satisfont aux exigences spécifiées aux paragraphes (3) et (4), respectivement

cet article ou service n'est pas payable ou disponible en vertu de la présente loi et

aucun remboursement en vertu de la présente loi directement ou indirectement pour un tel article ou service, et

ne reçoit aucun montant pour un tel article ou service d'une organisation qui reçoit le remboursement pour de tels articles ou service en vertu de la présente loi directement ou indirectement.

Tout contrat de fourniture d'articles et de services décrits au paragraphe (2) doit :

être par écrit et signé par la personne (ou le représentant autorisé de la personne) recevant l'article ou le service avant que l'article ou le service ne soit fourni conformément au contrat

ne pas être conclu à un moment où la personne est confrontée à une situation de soins de santé d'urgence et

indiquer clairement à la personne qui reçoit ces articles et services qu'en signant un tel contrat, la personne—

accepte de ne pas soumettre de réclamation (ou de demander au fournisseur de soumettre une réclamation) en vertu de la présente loi pour de tels articles ou services

accepte d'être responsable du paiement de ces articles ou services et comprend qu'aucun remboursement ne sera fourni en vertu de la présente loi pour ces articles ou services

reconnaît qu'aucune limite en vertu de la présente loi ne s'applique aux montants qui peuvent être facturés pour de tels articles ou services et

reconnaît que le fournisseur fournit des services en dehors de la portée du programme en vertu de la présente loi.

Un fournisseur participant qui conclut un contrat décrit au paragraphe (2) doit avoir en vigueur pendant la période pendant laquelle tout article ou service doit être fourni en vertu du contrat, un affidavit qui doit :

identifier le fournisseur qui doit fournir cet article ou service non couvert, et être signé par ce fournisseur

déclarer que le fournisseur ne soumettra aucune réclamation en vertu de la présente loi pour tout article ou service non couvert fourni à toute personne inscrite en vertu de la présente loi et

être déposé auprès du secrétaire au plus tard 10 jours après la conclusion du premier contrat auquel s'applique cet affidavit.

Si un fournisseur signant un affidavit décrit au paragraphe (4) soumet sciemment et volontairement une réclamation en vertu du présent titre pour tout article ou service fourni ou reçoit un remboursement ou un montant pour un tel article ou service fourni en vertu d'un contrat privé décrit au paragraphe (2 ) en ce qui concerne cet affidavit—

tout contrat décrit au paragraphe (2) est nul et non avenu

aucun paiement ne sera effectué en vertu de ce titre pour tout article ou service fourni par le fournisseur au cours de la période d'un an commençant à la date de signature de l'affidavit et

tout paiement reçu en vertu du présent titre pour tout article ou service fourni pendant cette période sera remis.

(6) Contrats privés pour les personnes non éligibles

Un fournisseur institutionnel ou individuel avec une entente en vigueur en vertu de l'article 301 peut facturer ou conclure un contrat privé avec toute personne non admissible aux prestations en vertu de la Loi pour tout article ou service.

(c) Fournisseurs non participants

(1) Contrats privés pour les biens et services couverts pour les personnes éligibles

Un fournisseur institutionnel ou particulier sans entente en vigueur en vertu de l'article 301 peut facturer ou conclure tout contrat privé avec tout particulier admissible aux prestations en vertu de la Loi pour tout article ou service qui est une prestation en vertu de la présente loi décrit au titre II seulement si le contrat et le fournisseur satisfont aux exigences spécifiées aux paragraphes (2) et (3), respectivement.

(2) Éléments devant être inclus dans le contrat

Tout contrat de fourniture d'articles et de services décrits au paragraphe (1) doit :

être par écrit et signé par la personne (ou le représentant autorisé de la personne) recevant l'article ou le service avant que l'article ou le service ne soit fourni conformément au contrat

ne pas être conclu à un moment où la personne est confrontée à une situation de soins de santé d'urgence et

indiquer clairement à la personne qui reçoit ces articles et services qu'en signant un tel contrat, la personne—

reconnaît que l'individu a le droit d'avoir ces articles ou services fournis par d'autres fournisseurs pour lesquels le paiement serait effectué en vertu de la présente loi

accepte de ne pas soumettre de réclamation (ou de demander au fournisseur de soumettre une réclamation) en vertu de la présente loi pour de tels articles ou services, même si ces articles ou services sont par ailleurs couverts par la présente loi

accepte d'être responsable du paiement de ces articles ou services et comprend qu'aucun remboursement ne sera fourni en vertu de la présente loi pour ces articles ou services

reconnaît qu'aucune limite en vertu de la présente loi ne s'applique aux montants qui peuvent être facturés pour de tels articles ou services et

reconnaît que le fournisseur fournit des services en dehors de la portée du programme en vertu de la présente loi.

Un fournisseur qui conclut un contrat décrit au paragraphe (1) doit avoir en vigueur pendant la période pendant laquelle tout article ou service doit être fourni en vertu du contrat un affidavit qui doit :

identifier le fournisseur qui doit fournir un tel article ou service couvert, et être signé par ce fournisseur

déclarer que le fournisseur ne présentera aucune réclamation en vertu de la présente loi pour tout article ou service couvert fourni à toute personne inscrite en vertu de la présente loi au cours de la période de 2 ans commençant à la date de signature de l'affidavit et

être déposé auprès du secrétaire au plus tard 10 jours après la conclusion du premier contrat auquel s'applique cet affidavit.

Si un fournisseur signant un affidavit décrit au paragraphe (3) soumet sciemment et volontairement une réclamation en vertu du présent titre pour tout article ou service fourni ou reçoit un remboursement ou un montant pour un tel article ou service fourni en vertu d'un contrat privé décrit au paragraphe (1 ) en ce qui concerne cet affidavit—

tout contrat décrit au paragraphe (1) est nul et non avenu et

aucun paiement ne sera effectué en vertu de ce titre pour tout article ou service fourni par le fournisseur au cours de la période de 2 ans commençant à la date de signature de l'affidavit.

(5) Contrats privés pour les biens et services non couverts pour toute personne physique

Un fournisseur institutionnel ou individuel sans entente en vigueur en vertu de l'article 301 peut facturer ou conclure un contrat privé avec un particulier pour un article ou un service qui n'est pas un avantage en vertu de la présente loi.

IV Administration A Dispositions relatives à l'administration générale 401. Administration (a) Obligations générales du Secrétaire

Le secrétaire élabore des politiques, des procédures, des lignes directrices et des exigences pour exécuter la présente loi, notamment en ce qui concerne :

normes et qualifications de participation des prestataires, telles que décrites au titre III

méthodes de détermination des montants des paiements aux fournisseurs d'articles et de services couverts, conformément au sous-titre B

un processus d'appel ou de requête pour une détermination de la couverture ou de la non-couverture d'articles et de services en vertu de la présente loi

planification des dépenses en capital et de la prestation de services

planification du financement de la formation des professionnels de la santé

encourager les États à développer des mécanismes de planification régionale et

tout autre règlement nécessaire à la réalisation de l'objet de la présente loi.

Les règlements autorisés par la présente loi sont publiés par le secrétaire conformément à l'article 553 du titre 5 du Code des États-Unis.

Le secrétaire a l'obligation d'assurer la fourniture rapide et accessible d'articles et de services auxquels toutes les personnes éligibles ont droit en vertu de la présente loi.

b) Études de rapport annuel sur les normes de déclaration uniformes

(1) Normes de déclaration uniformes (A) En général

Le Secrétaire établit des exigences de déclaration uniformes et des normes nationales pour garantir une base de données nationale adéquate contenant des informations relatives aux praticiens des services de santé, aux prestataires agréés, aux coûts des installations et des praticiens fournissant des articles et des services, la qualité de ces articles et services, les résultats de ces articles et services, et l'équité de la santé entre les groupes de population. Cette base de données doit inclure, dans la mesure du possible sans compromettre la vie privée des patients, les mesures des résultats de santé utilisées en vertu de la présente loi, et dans la mesure du possible sans surcharger les prestataires, une description des normes et des qualifications, des niveaux de recherche et des méthodes décrites dans les sous-alinéas (D) à (F) du paragraphe (a)(1).

(B) Divulgations de données requises

Lors de l'établissement des exigences et des normes de déclaration en vertu du sous-paragraphe (A), le secrétaire exigera d'un fournisseur avec un accord en vigueur en vertu de l'article 301 de divulguer au secrétaire, dans un délai et de la manière spécifiés par le secrétaire, ce qui suit (selon le type du fournisseur):

Toutes les données que le fournisseur est tenu de déclarer ou rapporte à tout État ou agence locale, ou, à compter du 1er janvier 2019, au secrétaire ou à toute entité faisant partie du ministère de la Santé et des Services sociaux, à l'exception des données requises en vertu des programmes terminés à l'article 903.

Données financières annuelles comprenant des informations sur les employés (y compris le nombre d'employés, les heures travaillées et les informations sur les salaires) par titre de poste et par chaque unité ou service de soins aux patients au sein de chaque établissement (y compris les unités ou services de consultation externe) le nombre d'infirmières autorisées par personnel lit par chaque unité ou service des informations sur la valeur en dollars et les dépenses annuelles (y compris les achats, les mises à niveau et l'entretien) pour la technologie de l'information sur la santé et les données brutes et ajustées sur les résultats des patients (y compris les données sur les procédures médicales, chirurgicales, obstétricales et autres ).

Le secrétaire analyse régulièrement les informations communiquées au secrétaire et définit des règles et des procédures pour permettre aux chercheurs, universitaires, prestataires de soins de santé et autres d'accéder aux données et de les analyser à des fins compatibles avec la qualité et les résultats de la recherche, sans compromettre la vie privée des patients.

À compter de 2 ans après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire fait rapport annuellement au Congrès sur les points suivants :

L'état de la mise en œuvre de la loi.

Inscription en vertu de la présente loi.

Dépenses et financement en vertu de la présente loi.

Mesures de maîtrise des coûts et réalisations en vertu de la présente loi.

Modèles d'utilisation des soins de santé, y compris tout changement attribuable au programme.

Changements dans les coûts par habitant des soins de santé.

Différences dans l'état de santé des populations des différents États, y compris les caractéristiques de revenu et raciales, et autres inégalités en matière de santé de la population.

Progrès sur les mesures de la qualité et des résultats, et plans et objectifs à long terme pour les réalisations dans ces domaines.

Plans pour améliorer le service aux populations médicalement mal desservies.

Problèmes de transition résultant de la mise en œuvre de cette loi.

Possibilités d'améliorations en vertu de cette loi.

(3) Analyses statistiques et autres études

Le Secrétaire peut, directement ou par contrat :

effectuer des études statistiques et autres, à l'échelle nationale, régionale, étatique ou locale, de tout aspect de l'application de la présente loi

développer et tester des méthodes de livraison d'articles et de services que le secrétaire peut juger nécessaires ou prometteuses pour l'évaluation, ou pour l'amélioration, de l'application de la présente loi et

élaborer des normes méthodologiques pour l'élaboration des politiques.

Le contrôleur général des États-Unis effectuera un audit du ministère de la Santé et des Services sociaux tous les cinq exercices suivant la date d'entrée en vigueur de la présente loi afin de déterminer l'efficacité du programme dans l'exécution des fonctions visées au paragraphe (a).

Le Contrôleur général des États-Unis soumettra un rapport au Congrès concernant les résultats de chaque audit effectué en vertu du présent paragraphe.

Le secrétaire consultera les agences fédérales, les tribus indiennes et les organisations de santé indiennes urbaines et les entités privées, telles que les organisations syndicales représentant les travailleurs de la santé, les sociétés professionnelles, les associations nationales, les associations reconnues au niveau national d'experts en soins de santé, les écoles de médecine et les centres de santé universitaires, les groupes de consommateurs et les organisations commerciales dans la formulation de lignes directrices, de règlements, d'initiatives politiques et de collecte d'informations afin d'assurer la contribution la plus large et la plus éclairée possible dans l'administration de la présente loi. Rien dans la présente loi n'empêche le secrétaire d'adopter des lignes directrices, compatibles avec les dispositions de l'article 203 (c), élaborées par une telle entité privée si, selon le jugement du secrétaire, ces lignes directrices sont généralement acceptées comme raisonnables et prudentes et conformes à la présente loi. .

403. Administration régionale a) Coordination avec les bureaux régionaux

Le secrétaire établit et maintient des bureaux régionaux dans le but d'exercer les fonctions spécifiées au paragraphe (c) et de promouvoir un accès adéquat et une utilisation efficace des installations, équipements et services de soins tertiaires par les personnes inscrites en vertu de la présente loi. Dans la mesure du possible, le Secrétaire incorporera les bureaux régionaux des Centers for Medicare & Medicaid Services à cette fin.

(b) Nomination des directeurs régionaux

Dans chacun de ces bureaux régionaux, il y aura :

un directeur régional nommé par le secrétaire et

un directeur adjoint nommé par le directeur régional pour représenter les tribus indiennes et autochtones de l'Alaska dans la région, le cas échéant.

Chaque directeur régional doit :

fournir une évaluation annuelle des besoins en soins de santé concernant la région sous la juridiction du directeur au secrétaire après un examen approfondi des besoins en matière de santé et en consultation avec les responsables de la santé publique, les cliniciens, les patients et les défenseurs des patients

recommander tout changement au remboursement ou au paiement du fournisseur pour la prestation des services de santé jugé approprié par le directeur régional, sous réserve des dispositions du titre VI et

établir un mécanisme d'assurance de la qualité dans chacune de ces régions afin de minimiser à la fois la sous-utilisation et la surutilisation des articles et services de santé et de s'assurer que tous les fournisseurs respectent les normes de qualité établies conformément à la présente loi.

404. Médiateur des bénéficiaires (a) En général

Le secrétaire nomme un ombudsman bénéficiaire qui possède une expertise et une expérience dans les domaines des soins de santé et de l'éducation et de l'assistance aux personnes inscrites en vertu de la présente loi.

L'ombudsman bénéficiaire doit :

recevoir des plaintes, des griefs et des demandes d'informations soumises par des personnes inscrites en vertu de la présente loi ou admissibles à s'inscrire en vertu de la présente loi en ce qui concerne tout aspect du programme Medicare for All

fournir une assistance en ce qui concerne les plaintes, les griefs et les demandes visées au paragraphe (1), y compris l'assistance dans la collecte d'informations pertinentes pour ces personnes, pour faire appel d'une décision ou d'une détermination prise par un bureau régional ou le secrétaire et

soumettre des rapports annuels au Congrès et au Secrétaire qui décrivent les activités de l'ombudsman et qui incluent les recommandations d'amélioration de l'administration de la présente loi que l'ombudsman juge appropriées. L'ombudsman ne doit pas plaider en faveur d'une augmentation des paiements ou d'une nouvelle couverture des services, mais peut identifier des problèmes et des problèmes dans les politiques de paiement ou de couverture.

405. Conduite des programmes de santé connexes

Dans l'exercice de fonctions concernant l'éducation et la formation du personnel de santé, la recherche en santé, la santé environnementale, l'assurance-invalidité, la réadaptation professionnelle, la réglementation des aliments et des médicaments et toutes les autres questions relatives à la santé, le secrétaire dirige les activités du ministère de la Santé. et Services à la personne vers des contributions à la santé des personnes complémentaires à cette loi.

B Contrôle de la fraude et des abus 411. Application de sanctions fédérales à toutes les fraudes et abus dans le cadre du programme Medicare for All

Les articles suivants de la loi sur la sécurité sociale s'appliquent à la présente loi de la même manière qu'ils s'appliquent au titre XVIII ou aux régimes de l'État relevant du titre XIX de la loi sur la sécurité sociale :

Section 1128 (relative à l'exclusion des personnes physiques et morales).

Section 1128A (sanctions civiles pécuniaires).

Section 1128B (sanctions pénales).

Section 1124 (relative à la divulgation de la propriété et des informations connexes).

Section 1126 (relative à la divulgation de certains propriétaires).

Section 1877 (relative aux références de médecins).

V Évaluation de la qualité 501. Normes de qualité (a) En général

Toutes les normes et mesures de qualité en vertu de la présente loi doivent être mises en œuvre et évaluées par le Center for Clinical Standards and Quality of the Centers for Medicare & Medicaid Services (appelé dans ce titre le Centre) ou tout autre organisme jugé approprié par le Secrétaire, en coordination avec l'Agence pour la recherche et la qualité des soins de santé et d'autres bureaux du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Le Centre exerce les fonctions suivantes :

Examiner et évaluer chaque ligne directrice de pratique élaborée en vertu de la partie B du titre IX de la Public Health Service Act. Lors de cet examen et de cette évaluation, le Centre déterminera si la ligne directrice doit être reconnue comme une ligne directrice de pratique nationale conformément aux dispositions de l'article 203(c) et sous réserve de celles-ci.

Examiner et évaluer chaque norme de qualité, mesure de performance et critère d'examen médical élaborés en vertu de la partie B du titre IX de la Public Health Service Act ( 42 U.S.C. 299 et suiv.). En examinant et en évaluant ainsi, le Centre déterminera si la norme, la mesure ou le critère est approprié pour l'évaluation ou l'examen de la qualité des articles et des services fournis par les établissements de santé ou les professionnels de la santé. L'utilisation d'années de vie ajustées sur la qualité, d'années de vie ajustées sur le handicap ou d'autres mécanismes similaires discriminatoires à l'égard des personnes handicapées est interdite dans toute évaluation de valeur ou de rentabilité. Le Centre examinera la base probante de la norme, ainsi que la validité, la fiabilité et la faisabilité de la mesure de la norme.

Adoption de méthodologies pour profiler les modèles de pratique des professionnels de la santé et pour identifier et signaler les valeurs aberrantes.

Élaboration de critères minimaux de compétence pour les entités pouvant se qualifier pour effectuer des examens externes de qualité continus et continus dans les régions administratives. Ces critères exigent qu'une telle entité soit administrativement indépendante de la personne ou du conseil qui administre la région et garantissent que ces entités n'offrent pas d'incitations financières aux examinateurs pour favoriser un modèle de pratique plutôt qu'un autre. Le Centre assure la coordination et l'établissement de rapports par ces entités afin d'assurer la cohérence nationale des normes de qualité.

Soumission d'un rapport au secrétaire chaque année, spécifiquement sur les conclusions de la recherche sur les résultats et l'élaboration de directives de pratique qui peuvent affecter la détermination par le secrétaire de la couverture des services en vertu de l'article 401 (a) (1) (G).

502. Remédier aux disparités en matière de soins de santé (a) Évaluer les approches de collecte de données

Le Centre évalue les approches pour la collecte de données en vertu de la présente loi, à effectuer en conjonction avec les exigences et les programmes de rapports de qualité existants en vertu de la présente loi, qui permettent la collecte continue, précise et opportune de données sur les disparités dans les services de soins de santé et sur la base de la race, de l'origine ethnique, du sexe, de la géographie, du handicap ou du statut socio-économique. Lors de la réalisation de cette évaluation, le Centre tient compte des objectifs suivants :

Protéger la vie privée des patients.

Minimiser les charges administratives de la collecte de données et de la déclaration des fournisseurs en vertu de cette loi.

Améliorer les données sur la race, l'origine ethnique, le sexe, la géographie et le statut socio-économique.

Au plus tard 18 mois après la date à laquelle les prestations deviennent disponibles pour la première fois, comme décrit à l'article 106(a), le Centre soumet au Congrès et au Secrétaire un rapport sur l'évaluation menée en vertu de l'alinéa (a). Ce rapport doit, en tenant compte des résultats de cette évaluation :

identifier des approches (y compris la définition de méthodologies) pour identifier, collecter et évaluer des données sur les disparités en matière de soins de santé sur la base de la race, de l'origine ethnique, du sexe, de la géographie ou du statut socio-économique dans le cadre du programme Medicare for All et

inclure des recommandations sur les stratégies et les approches les plus efficaces pour signaler des mesures de qualité, le cas échéant, sur la base de la race, de l'origine ethnique, du sexe, de la géographie ou du statut socioéconomique.

(2) Rapport sur les analyses de données

Au plus tard 4 ans après la soumission du rapport en vertu du paragraphe (b) (1), et tous les 4 ans par la suite, le Centre soumet au Congrès et au Secrétaire un rapport qui comprend des recommandations pour améliorer l'identification des disparités en matière de soins de santé sur la base de les analyses des données recueillies en vertu du paragraphe (c).

(c) Mettre en œuvre des approches efficaces

Au plus tard 2 ans après la date à laquelle les prestations deviennent disponibles pour la première fois, comme décrit à l'article 106 (a), le secrétaire doit mettre en œuvre les approches identifiées dans le rapport soumis en vertu du paragraphe (b) (1) pour le suivi continu, précis et opportun collecte et évaluation de données sur les disparités en matière de soins de santé sur la base de la race, de l'origine ethnique, du sexe, de la géographie ou du statut socio-économique.

VI Paiements du budget de la santé Mesures de maîtrise des coûts A Budgétisation 601. Budget national de la santé (a) Budget national de la santé

Au plus tard le 1er septembre de chaque année, à compter de l'année précédant la date à laquelle les prestations deviennent disponibles pour la première fois, comme décrit à l'article 106(a), le Secrétaire établit un budget national de la santé, qui spécifie un budget pour les dépenses totales à faire pour les articles et services de soins de santé couverts en vertu de la présente loi.

(2) Division du budget en composantes

Le budget national de la santé comprend les éléments suivants :

Un budget de dépenses en capital.

Un budget de projets spéciaux aux fins d'allouer des fonds pour les dépenses en capital et les besoins en personnel des prestataires situés dans des zones rurales ou médicalement mal desservies (tel que défini à la section 330(b)(3) de la Public Health Service Act ( 42 USC 254b(b)( 3) )), y compris les zones désignées comme zones de pénurie de professionnels de la santé (telles que définies dans la section 332(a) de la Public Health Service Act ( 42 USC 254e(a) )).

Activités d'évaluation de la qualité au titre V.

Dépenses de formation des professionnels de la santé.

Frais administratifs, y compris les frais liés au fonctionnement des bureaux régionaux.

Un fonds de réserve pour répondre aux coûts de traitement d'une épidémie, d'une pandémie, d'une catastrophe naturelle ou d'une autre urgence sanitaire de ce type, ou des ajustements liés au changement de marché liés au volume de patients.

Activités de prévention et de santé publique.

(3) Allocation entre les composants

Le secrétaire répartit les fonds reçus aux fins de l'exécution de la présente loi entre les éléments décrits au paragraphe (2) d'une manière qui garantit :

que le budget de fonctionnement permet à chaque fournisseur participant au programme Medicare for All de répondre aux besoins de leurs populations de patients respectives

que le budget des projets spéciaux est suffisant pour répondre aux besoins en soins de santé dans les zones décrites au paragraphe (2)(C) par la construction, la rénovation et la dotation en personnel d'établissements de santé dans un délai raisonnable

une allocation équitable pour les activités d'évaluation de la qualité et

que la composante des dépenses de formation des professionnels de la santé est suffisante pour couvrir le montant des dépenses de formation des professionnels de la santé suffisant pour répondre aux besoins de services de soins de santé couverts.

Le secrétaire fournit chaque année à chaque bureau régional une allocation qu'il juge appropriée aux fins de l'application de la présente loi dans cette région, y compris les paiements aux fournisseurs de cette région, les dépenses en capital dans cette région, les projets spéciaux dans cette région, la formation des professionnels de la santé dans telle région, les dépenses administratives dans telle région et les activités de prévention et de santé publique dans telle région.

Le budget de fonctionnement décrit au paragraphe (2) (A) doit être utilisé pour :

les paiements aux fournisseurs institutionnels conformément à l'article 611 et

paiements à des prestataires individuels conformément à l'article 612.

(6) Budget des dépenses en capital

Le budget des dépenses en capital décrit au paragraphe (2) (B) doit être utilisé pour :

la construction ou la rénovation d'établissements de soins de santé, à l'exclusion des établissements collectifs ou séparés pour les personnes handicapées qui reçoivent des services de soins de longue durée et un soutien et

achats d'équipements importants.

(7) Budget des projets spéciaux

Le budget des projets spéciaux sera utilisé pour la construction de nouvelles installations, l'achat d'équipements majeurs et la dotation en personnel dans les zones rurales ou médicalement mal desservies (tel que défini dans la section 330(b)(3) de la Public Health Service Act ( 42 USC 254b(b )(3) )), y compris les zones désignées comme zones de pénurie de professionnels de la santé (telles que définies à l'article 332(a) de la Public Health Service Act ( 42 USC 254e(a) )).

(8) Aide aux travailleurs temporaires (A) En général

Pendant une période pouvant aller jusqu'à 5 ans à compter de la date à laquelle les prestations deviennent disponibles pour la première fois, comme décrit à l'article 106 (a), au moins 1 pour cent du budget doit être alloué aux programmes d'assistance aux travailleurs qui exercent des fonctions dans l'administration du système d'assurance maladie. , ou des fonctions connexes au sein d'établissements ou d'organisations de soins de santé qui peuvent être touchés par la mise en œuvre de la présente loi et qui peuvent subir une perturbation économique en raison de la mise en œuvre de la présente loi.

L'aide décrite au sous-paragraphe (A) comprend le remplacement du salaire, les prestations de retraite, la formation professionnelle et les prestations d'éducation.

Le terme dépenses en immobilisations désigne les dépenses liées à l'achat, à la location, à la construction ou à la rénovation d'immobilisations et d'équipements majeurs.

(2) Dépenses de formation des professionnels de la santé

Le terme dépenses de formation des professionnels de la santé désigne les dépenses dans les hôpitaux et autres établissements de santé pour couvrir les coûts associés à l'enseignement et aux activités de recherche connexes, y compris l'impact de la diversité de la main-d'œuvre sur les résultats pour les patients.

B Paiements aux prestataires 611. Paiements aux prestataires institutionnels sur la base des budgets globaux (a) En général

Au plus tard au début de chaque trimestre fiscal au cours duquel un fournisseur institutionnel de soins (y compris les hôpitaux, les établissements de soins infirmiers qualifiés, les centres de santé agréés par le gouvernement fédéral, les agences de santé à domicile et les installations de dialyse indépendantes) doit fournir des articles et des services en vertu de la présente loi, le secrétaire doit verser à ce fournisseur institutionnel une somme forfaitaire conformément aux dispositions suivantes du présent paragraphe et conformément à ce qui suit :

Ce paiement est considéré comme le paiement intégral de toutes les dépenses d'exploitation pour les articles et services fournis en vertu de la présente loi, qu'ils soient hospitalisés ou ambulatoires, par ce prestataire pour ce trimestre, y compris les soins ambulatoires ou tout autre soin fourni par le prestataire institutionnel ou fourni par un prestataire de soins qui a fourni des articles et des services en vertu d'un accord payé par le biais du budget global tel que décrit au paragraphe (3).

Le directeur régional, sur une base trimestrielle, examine si les exigences de l'accord de participation du fournisseur institutionnel et du budget global négocié ont été respectées et détermine si des ajustements au paiement de ce fournisseur institutionnel sont justifiés. Cet examen doit inclure la prise en compte du financement supplémentaire nécessaire pour les articles et services imprévus destinés aux personnes ayant des besoins médicaux complexes ou des ajustements liés au marché liés à la valeur pour le patient. L'examen doit également inclure une évaluation de tout ajustement effectué pour s'assurer que l'exactitude et la nécessité d'un ajustement étaient appropriées.

(3) Accords de paiement des salaires pour certains fournisseurs

Certains cabinets de groupe et autres prestataires de soins de santé, tels que déterminés par le Secrétaire, avec des accords pour fournir des articles et des services à un prestataire institutionnel spécifié payé un budget global en vertu du présent paragraphe peuvent choisir d'être payés par le budget global de ce prestataire institutionnel au lieu d'un paiement en vertu de l'article 612 de ce titre. Tout-

le professionnel de santé individuel de ce cabinet de groupe ou tout autre prestataire recevant un paiement par le biais du budget global d'un prestataire institutionnel sera payé sur une base salariale équivalente aux salaires ou autres taux de rémunération négociés pour les professionnels de santé individuels de ce prestataire institutionnel et

tout cabinet de groupe ou autre prestataire de soins de santé qui reçoit un paiement par le biais d'un budget global de prestataire institutionnel en vertu du présent paragraphe est soumis aux mêmes exigences de déclaration et de divulgation que le prestataire institutionnel.

Le montant de chaque paiement à un fournisseur décrit au paragraphe (a) doit être déterminé avant le début de chaque exercice financier par le biais de négociations entre le fournisseur et le directeur régional ayant juridiction sur ce fournisseur. Ce montant est basé sur les facteurs spécifiés au paragraphe (2).

Les paiements négociés conformément au paragraphe (1) doivent prendre en compte, en ce qui concerne un fournisseur :

le volume historique des services fournis pour chaque article et service au cours de la période de 3 ans précédente

les dépenses réelles de ce fournisseur dans le rapport de coûts le plus récent de ce fournisseur en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale pour chaque article et service par rapport à—

ces dépenses pour d'autres fournisseurs institutionnels dans la juridiction du directeur et

taux de paiement normatifs établis dans le cadre de systèmes de taux de paiement comparatifs, y compris tout ajustement, pour ces articles et services

changements projetés dans le volume et le type d'articles et de services à fournir

les salaires des employés, y compris les augmentations nécessaires, les ratios minimums obligatoires d'infirmières immatriculées et les niveaux de dotation optimaux pour les médecins et les autres travailleurs de la santé

la capacité maximale du fournisseur à fournir des articles et des services

programmes d'éducation et de prévention

ajustement admissible du budget de fonctionnement du fournisseur en raison de facteurs tels que—

une augmentation de l'accès aux soins primaires ou spécialisés

efforts pour réduire les disparités en matière de soins de santé dans les zones rurales ou médicalement mal desservies

une réponse aux conditions épidémiques émergentes et

des programmes de soins aux patients nouveaux et innovants proposés au niveau institutionnel et

tout autre facteur jugé approprié par le secrétaire.

Les montants de paiement négociés conformément au paragraphe (1) ne peuvent pas :

tenir compte des dépenses en capital du fournisseur ou de toute autre dépense non directement associée à la fourniture d'articles et de services par le fournisseur à un individu

être utilisé par un fournisseur pour des dépenses en capital ou d'autres dépenses

dépasser la capacité du fournisseur de fournir des soins en vertu de la présente loi ou

être utilisé pour payer ou rémunérer tout membre du conseil d'administration, cadre ou administrateur du fournisseur institutionnel qui a un intérêt ou une relation interdit en vertu de l'article 301 (b) (2) de la présente loi ou divulgué en vertu de l'article 301 de la présente loi.

Aux fins du présent paragraphe, les dépenses d'exploitation d'un fournisseur comprennent ce qui suit :

Le coût de tous les articles et services associés à la fourniture de soins hospitaliers et de soins ambulatoires, y compris les suivants :

Salaires et coûts salariaux pour les médecins, les infirmières et les autres professionnels de la santé employés par un fournisseur institutionnel, y compris les ratios minimums obligatoires de personnel infirmier autorisé par patient et les niveaux de dotation optimaux pour les médecins et autres travailleurs de la santé.

Salaires et coûts salariaux pour tout le personnel et les services auxiliaires.

Coûts de tous les produits pharmaceutiques administrés par des cliniciens de soins de santé dans les installations du fournisseur institutionnel ou par le biais de services fournis conformément aux lois ou réglementations d'État sur les licences en vertu desquelles le fournisseur institutionnel exerce ses activités.

Achat et maintenance de dispositifs médicaux, de fournitures et d'autres technologies de soins de santé, y compris l'équipement de test de diagnostic.

Coûts de tous les services accessoires nécessaires aux soins et à la manipulation sécuritaires des patients.

Coûts des programmes de soins aux patients, d'éducation et de prévention, y compris les programmes de santé et de sécurité au travail, les programmes de santé publique et le personnel nécessaire à la mise en œuvre de ces programmes, pour la formation continue et la santé et la sécurité des cliniciens et des autres personnes employées par le prestataire institutionnel.

Frais administratifs pour le prestataire institutionnel.

(5) Limitation de l'indemnisation

Les coûts de rémunération pour tout employé ou tout entrepreneur ou tout employé sous-traitant d'un fournisseur institutionnel recevant des budgets globaux en vertu du présent article doivent respecter le plafond de rémunération établi à l'article 702 de la loi budgétaire bipartite de 2013 ( 41 USC 4304(a)(16) ) et règlements d'application.

(6) Négociations régionales autorisées

Sous réserve de l'article 614, un directeur régional peut négocier des modifications au budget global d'un prestataire institutionnel, y compris tout ajustement pour faire face à des changements de marché imprévus liés au volume de patients.

(c) Taux de référence et ajustements

Le Secrétaire utilisera les systèmes de paiement potentiels existants en vertu du titre XVIII de la Loi sur la sécurité sociale pour servir de système de taux de paiement comparatif dans les négociations budgétaires globales décrites à la sous-section (b). Le Secrétaire met à jour ces systèmes de taux de paiement comparatifs chaque année.

Lors de l'élaboration du système de taux de paiement comparatif, le Secrétaire n'utilisera que les taux de paiement de base de fonctionnement de chacun de ces systèmes de paiement potentiels avec les ajustements applicables.

Le système de taux comparatif établi en vertu du présent paragraphe ne doit pas inclure les ajustements de paiement basés sur la valeur et les taux de paiement de base des dépenses en capital qui peuvent être inclus dans un tel système de paiement prospectif.

Au cours de la première année où les paiements du budget global en vertu de la présente loi sont disponibles pour les prestataires institutionnels et aux fins de la sélection d'un système de taux de paiement comparatif utilisé lors des négociations budgétaires globales initiales pour chaque prestataire institutionnel, le Secrétaire prend en compte le système de paiement potentiel approprié du l'année la plus récente en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale pour déterminer quel paiement de base d'exploitation le prestataire institutionnel aurait été payé pour les articles et services couverts fournis l'année précédente avec les ajustements applicables, à l'exclusion des ajustements de paiement basés sur la valeur, sur la base de ce système de paiement prospectif .

612. Paiement aux prestataires individuels par le biais de la rémunération à l'acte (a) En général

Dans le cas d'un fournisseur non décrit à l'article 611(a) (y compris ceux des cabinets de groupe qui ne reçoivent pas de paiement sur une base salariée décrit à l'article 611(a)(3)), le paiement des articles et services fournis en vertu de la présente loi pour lesquels le paiement n'est pas effectué par ailleurs en vertu de l'article 611 doit être effectué par le secrétaire selon les montants déterminés selon le barème des frais établi conformément au paragraphe (b). Un tel paiement sera considéré comme le paiement intégral de ces articles et services, et un fournisseur recevant un tel paiement ne peut facturer aucun montant à la personne recevant cet article ou service.

Au plus tard un an après la date de promulgation de la présente loi, et en consultation avec les fournisseurs et les directeurs des bureaux régionaux, le secrétaire établit un barème national des frais pour les articles et services payables en vertu de la présente loi. Le secrétaire évalue l'efficacité de la structure de rémunération à l'acte et met à jour cette grille tarifaire chaque année.

Lors de l'établissement des montants de paiement pour les articles et les services selon le barème des frais établi en vertu du paragraphe (1), le Secrétaire doit prendre en compte :

les montants dus pour ces biens et services en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale et

l'expertise des fournisseurs et la valeur des articles et services fournis par ces fournisseurs.

Le secrétaire établit un système national uniforme de facturation électronique aux fins d'effectuer des paiements en vertu du présent paragraphe.

(d) Comité d'examen de l'exercice des médecins

Chaque directeur d'un bureau régional, en consultation avec les représentants des médecins exerçant dans cette région, doit établir et nommer un comité d'examen de la pratique des médecins pour assurer la qualité, la rentabilité et des remboursements équitables pour les articles et services fournis par les médecins. L'utilisation d'années de vie ajustées sur la qualité, d'années de vie ajustées sur le handicap ou d'autres mécanismes similaires discriminatoires à l'égard des personnes handicapées est interdite dans toute évaluation de valeur ou de rentabilité.

613. Garantir une évaluation précise des services dans le cadre du barème des honoraires des médecins de Medicare (a) Processus d'examen standardisé et documenté

L'article 1848(c)(2) de la Social Security Act ( 42 U.S.C. 1395w–4(c)(2) ) est modifié par l'ajout à la fin du nouveau sous-paragraphe suivant :

(P) Processus d'examen standardisé et documenté (i) En général

Au plus tard un an après la date d'adoption du présent alinéa, le secrétaire doit établir, documenter et rendre accessible au public, en consultation avec le Bureau des soins de santé primaires, un processus normalisé d'examen des valeurs relatives des services des médecins en vertu du présent paragraphe.

Le processus normalisé doit inclure, au minimum, des méthodes et des critères pour identifier les services à examiner, hiérarchiser l'examen des services, examiner les recommandations des parties prenantes et identifier les ressources supplémentaires à prendre en compte pendant le processus d'examen.

La section 1848(c)(2)(M) de la Social Security Act ( 42 U.S.C. 1395w–4(c)(2)(M) ) est modifiée par l'ajout à la fin de la nouvelle clause suivante :

(x) Utilisation planifiée et documentée des fonds

Pour chaque année fiscale (commençant par la première année fiscale commençant à ou après la date de promulgation de cette clause), le secrétaire doit fournir au Congrès un plan écrit pour l'utilisation des fonds fournis en vertu de la clause (ix) pour collecter et utiliser des informations sur les médecins ' services dans la détermination des valeurs relatives en vertu du présent alinéa.

Au plus tard 1 an après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire soumet au Congrès une proposition de plan de suivi systématique et interne de l'examen par le secrétaire des valeurs relatives des services des médecins, par exemple en créant une base de données interne, en vertu de l'article 1848(c)(2) du Social Security Act ( 42 USC 1395w-4(c)(2) ), tel que modifié par le présent article.

La proposition doit inclure, au minimum, des plans et un calendrier pour atteindre la capacité de suivre systématiquement et en interne les éléments suivants :

Quand, comment et par qui les services sont identifiés pour examen.

Lorsque les services sont examinés ou révisés ou lorsque de nouveaux services sont ajoutés.

Les ressources, preuves, données et recommandations utilisées dans les revues.

Lorsque les valeurs relatives sont ajustées.

La justification des décisions finales relatives à la valeur relative.

L'article 1848(c)(2) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395w-4(c)(2) ) est modifié :

au sous-alinéa (B)(i), par la suppression de 5 et l'insertion de 4 et

au sous-alinéa (K)(i)(I), en supprimant périodiquement et en insérant annuellement .

(e) Consultation avec la Commission consultative du paiement de l'assurance-maladie

L'article 1848(c)(2) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395w-4(c)(2) ) est modifié :

au sous-alinéa (B)(i), en insérant, en consultation avec la Commission consultative du paiement de l'assurance-maladie, après le secrétaire, et

au sous-alinéa (K)(i)(I), tel que modifié par le paragraphe (d)(2), en insérant , en coordination avec la Medicare Payment Advisory Commission, après annuellement .

L'article 1805 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395b-6 ) est modifié :

au paragraphe (b)(1)(A), en insérant ce qui suit avant le point-virgule à la fin : et en se coordonnant avec le secrétaire conformément à l'article 1848(c)(2) pour revoir systématiquement les valeurs relatives établies pour les médecins services, identifier les services potentiellement mal évalués et proposer des ajustements aux valeurs relatives des services des médecins et

au paragraphe (e)(1), dans la deuxième phrase, en insérant ou le membre de la minorité de classement après le président .

(f) Audit périodique par le Contrôleur général

L'article 1848(c)(2) de la Social Security Act ( 42 U.S.C. 1395w–4(c)(2) ), tel que modifié par le paragraphe (a), est modifié par l'ajout à la fin du nouveau sous-paragraphe suivant :

(Q) Audit périodique par le contrôleur général (i) En général

Le contrôleur général des États-Unis (appelé Contrôleur général dans le présent paragraphe) vérifiera périodiquement l'examen par le secrétaire des valeurs relatives établies en vertu du présent paragraphe pour les services des médecins.

Le contrôleur général aura un accès illimité à toutes les délibérations, dossiers et données liés aux activités menées en vertu du présent paragraphe, en temps opportun, sur demande.

C'est le sentiment du Congrès que des dizaines de millions de personnes aux États-Unis ne reçoivent pas de services de santé alors que des milliards de dollars qui pourraient être dépensés pour fournir des soins de santé sont détournés à profit. Il existe un impératif moral de corriger les lacunes massives de notre système de santé actuel et d'éliminer les profits tirés de la prestation des soins de santé.

Les paiements aux fournisseurs en vertu de la présente loi ne peuvent pas prendre en compte, inclure tout processus de fourniture de financement pour, ou être utilisés par un fournisseur pour :

commercialisation du prestataire

le bénéfice ou le revenu net du fournisseur, ou l'augmentation du bénéfice ou du revenu net du fournisseur

paiements incitatifs, primes ou autres rémunérations basées sur l'utilisation par le patient d'articles et de services ou de toute mesure financière appliquée à l'égard du fournisseur (ou de tout cabinet de groupe, système de prestation de soins de santé intégré ou autre fournisseur avec lequel le fournisseur passe un contrat ou a un pécuniaire intérêts), y compris tout paiement fondé sur la valeur ou la rémunération fondée sur l'emploi

tout accord ou arrangement décrit à la section 203(a)(4) de la loi Labour-Management Reporting and Disclosure Act de 1959 ( 29 U.S.C. 433(a)(4) ) ou

des contributions politiques ou des contributions interdites en vertu de l'article 317 de la Federal Elections Campaign Act de 1971 ( 52 U.S.C. 30119(a)(1) ).

(c) Paiements pour les dépenses en capital

Le secrétaire paie, à partir des sommes mises à disposition pour les dépenses en capital conformément à l'article 601(a)(2)(B), les sommes qu'il juge appropriées aux fournisseurs qui ont soumis une demande au directeur régional de la ou des régions en que le fournisseur exploite ou cherche à exploiter dans un délai et de la manière spécifiés par le secrétaire aux fins de financement des dépenses en capital de ces fournisseurs.

Le Secrétaire accorde la priorité à l'allocation de fonds en vertu du paragraphe (1) aux projets qui proposent d'utiliser ces fonds pour améliorer le service dans une zone médicalement mal desservie (tel que défini à l'article 330 (b) (3) de la Public Health Service Act ( 42 USC 254b (b)(3) )) ou pour remédier aux disparités en matière de santé entre les groupes raciaux, de revenu ou ethniques, ou en fonction des régions géographiques.

Le secrétaire n'accorde pas de financement pour les dépenses en immobilisations en vertu du présent paragraphe pour des projets d'immobilisations qui sont financés directement ou indirectement par le détournement de financement privé ou d'autres financements autres que l'assurance-maladie pour tous qui entraînent des réductions des soins aux patients, y compris des réductions du personnel infirmier autorisé. tendances et changements dans les services ou la disponibilité des services d'urgence ou de soins primaires.

(4) Projets d'immobilisations financés par des dons de bienfaisance

Les dépenses d'exploitation et les fonds ne doivent pas être utilisés par un fournisseur institutionnel recevant un paiement pour des dépenses en immobilisations en vertu du présent paragraphe pour un projet d'immobilisations financé par des dons de bienfaisance sans l'approbation du ou des directeurs régionaux de la ou des régions où le projet d'immobilisations est situé.

(d) Interdiction de co-Mêler les fonds d'exploitation et d'investissement

Il est interdit aux fournisseurs qui reçoivent un paiement en vertu du présent titre d'utiliser, en ce qui concerne les fonds mis à disposition en vertu de la présente loi :

fonds désignés pour les dépenses d'exploitation pour les dépenses en capital ou pour le profit ou

fonds affectés aux dépenses en capital pour les dépenses de fonctionnement.

(e) Paiements pour des projets spéciaux

Le secrétaire alloue à chaque directeur régional, à partir des sommes mises à disposition pour des projets spéciaux conformément à l'article 601(a)(2)(C), les sommes qu'il juge appropriées aux fins de financement des projets décrits dans cet article, y compris la construction , la rénovation ou la dotation en personnel d'établissements de soins de santé, dans les zones rurales, mal desservies ou en pénurie de professionnels de la santé ou de médecins dans cette région. Chaque directeur régional doit, avant de distribuer ces fonds conformément au paragraphe (2), présenter un budget décrivant comment ces fonds seront distribués au secrétaire.

Un directeur régional doit distribuer des fonds aux fournisseurs opérant dans la région de la juridiction de ce directeur d'une manière déterminée appropriée par le directeur.

(f) Interdiction des mesures d'incitation financière dans la détermination des paiements

Le Secrétaire ne peut utiliser aucune mesure ou norme de qualité aux fins d'établir des méthodologies de paiement des fournisseurs, des programmes, des modificateurs ou des ajustements pour les paiements des fournisseurs en vertu du présent titre.

615. Bureau des soins de santé primaires (a) En général

Il est établi au sein de l'Agence pour la recherche et la qualité des soins de santé un bureau des soins de santé primaires, responsable de la coordination avec le secrétaire, l'administration des ressources et des services de santé et d'autres bureaux du département si nécessaire, afin de :

coordonner les politiques et les objectifs de formation des professionnels de la santé, en consultation avec le secrétaire pour atteindre les objectifs nationaux spécifiés au paragraphe (b)

développer et maintenir un système pour surveiller le nombre et les spécialités des individus à travers leur formation professionnelle de la santé, toute formation postdoctorale et leur pratique professionnelle

élaborer, coordonner et promouvoir des politiques qui augmentent le nombre de praticiens de soins primaires, d'infirmières autorisées, de praticiens de niveau intermédiaire et de dentistes

recommander la formation appropriée, l'assistance technique et les améliorations de la protection des patients des professionnels de la santé des soins primaires, y compris les infirmières autorisées, pour atteindre une qualité uniforme et la sécurité des patients et

consulter le secrétaire sur l'affectation du budget des projets spéciaux en vertu de l'article 601(a)(2)(C).

Au plus tard un an après la date de promulgation de la présente loi, le Bureau des soins de santé primaires énoncera des objectifs nationaux visant à accroître l'accès à des soins de santé primaires de haute qualité, en particulier dans les zones mal desservies et pour les populations mal desservies.

article doit être interprété comme prévalant sur toute disposition de la loi de l'État établissant des normes de pratique ou des lignes directrices pour les professionnels de la santé, y compris les lois ou règlements sur les licences professionnelles ou la pratique et

La loi doit être interprétée comme exigeant que tout État impose des normes ou des directives éducatives supplémentaires aux professionnels de la santé.

616. Paiements pour les médicaments sur ordonnance et les appareils et équipements approuvés

Les prix à payer pour les produits pharmaceutiques, les fournitures médicales, les technologies médicales et l'équipement médicalement nécessaires couverts en vertu de la présente loi sont négociés chaque année par le secrétaire.

Nonobstant toute autre disposition de la loi, le Secrétaire doit, pour les exercices commençant à compter de la date de promulgation du présent paragraphe, négocier avec les fabricants de produits pharmaceutiques les prix (y compris les remises, rabais et autres concessions de prix) qui peuvent être facturés au Programme Medicare for All pendant une période de prix négocié (comme spécifié par le secrétaire) pour les médicaments couverts pour les personnes éligibles dans le cadre du programme Medicare for All. Lors de la négociation de ces prix en vertu du présent article, le secrétaire doit tenir compte des facteurs suivants :

L'efficacité clinique comparative et la rentabilité, lorsqu'elles sont disponibles auprès d'une source impartiale, d'un tel médicament.

L'impact budgétaire de la couverture d'un tel médicament.

Le nombre de médicaments d'efficacité similaire ou de schémas thérapeutiques alternatifs pour chaque utilisation approuvée d'un tel médicament.

Les revenus totaux des ventes mondiales obtenues par le fabricant pour ce médicament et l'investissement associé dans la recherche et le développement de ce médicament par le fabricant.

(2) Finalisation du prix négocié

Le prix négocié de chaque médicament couvert pour une période de prix négocié doit être finalisé au plus tard 30 jours avant le premier exercice financier de cette période de prix négocié.

(3) Autorité de délivrance des licences concurrentes (A) En général

Nonobstant toute exclusivité en vertu de la clause (iii) ou (iv) de la section 505(j)(5)(F) de la Loi fédérale sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques, la clause (iii) ou (iv) de la section 505(c)( 3)(E) de cette loi, l'article 351(k)(7)(A) de la Public Health Service Act, ou l'article 527(a) de la Federal Food, Drug, and Cosmetic Act, ou par une extension de cette loi l'exclusivité en vertu de l'article 505A de cette loi ou de l'article 505E de cette loi, et toute autre disposition de la loi qui prévoit l'exclusivité du marché (ou l'extension de l'exclusivité du marché) à l'égard d'un médicament, dans le cas où le secrétaire n'est pas en mesure de négocier avec succès un prix approprié pour un médicament couvert pour une période de prix négociée, le Secrétaire autorisera l'utilisation de tout brevet, données d'essai clinique ou autre exclusivité accordée par le gouvernement fédéral à l'égard d'un tel médicament que le Secrétaire juge approprié aux fins de la fabrication de tels médicament à vendre dans le cadre du programme Medicare for All. Toute entité utilisant une licence concurrentielle pour utiliser un brevet, des données d'essais cliniques ou toute autre exclusivité en vertu de la présente section doit fournir au fabricant détenant cette exclusivité une compensation raisonnable, telle que déterminée par le secrétaire sur la base des facteurs suivants :

La valeur ajustée au risque de toutes les subventions et investissements du gouvernement fédéral dans la recherche et le développement utilisés pour soutenir le développement d'un tel médicament.

La valeur ajustée au risque de tout investissement effectué par ce fabricant dans la recherche et le développement d'un tel médicament.

L'impact du prix, y compris les paiements de compensation de licence, sur la satisfaction des besoins médicaux de tous les patients à un coût raisonnable.

La relation entre le prix d'un tel médicament, y compris les paiements d'indemnisation, et les avantages pour la santé de ce médicament.

Autres facteurs pertinents jugés appropriés par le secrétaire pour fournir une rémunération raisonnable.

(B) Rémunération raisonnable

Le fabricant décrit au sous-paragraphe (A) peut demander réparation contre les États-Unis auprès de la Cour fédérale des réclamations des États-Unis.

Jusqu'à un an après qu'un médicament décrit au sous-paragraphe (A) est approuvé en vertu de l'article 505(j) de la Loi fédérale sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques ou de l'article 351(k) de la Loi sur les services de santé publique et est fourni en vertu d'une licence délivrée par le Secrétaire en vertu de cet alinéa, le programme Medicare for All ne paiera pas plus pour ce médicament que la moyenne des prix disponibles, au cours de la période de 12 mois la plus récente pour laquelle des données sont disponibles avant le début de cette période de prix négocié, à partir du fabricant à tout grossiste, détaillant, fournisseur, organisation de maintien de la santé, entité à but non lucratif ou entité gouvernementale dans les dix pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui ont le produit intérieur brut le plus élevé avec un revenu par habitant qui n'est pas inférieur à la moitié le revenu par habitant des États-Unis.

(D) Autorisation pour le secrétaire d'acheter des médicaments directement

Le secrétaire peut se procurer un médicament fabriqué en vertu d'une licence concurrentielle en vertu du sous-paragraphe (A) aux fins de la présente loi.

(4) Examen par la FDA des demandes de médicaments sous licence

Le secrétaire donnera la priorité à l'examen des demandes en vertu de l'article 505 (j) de la Loi fédérale sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques pour les médicaments autorisés en vertu du paragraphe (3) (A).

(5) Interdiction des comportements anticoncurrentiels

Aucun fabricant de médicaments ne peut s'engager dans un comportement anticoncurrentiel avec un autre fabricant susceptible d'interférer avec la délivrance et la mise en œuvre d'une licence concurrentielle ou d'aller à l'encontre de l'ordre public.

Le Secrétaire peut exiger des fabricants de produits pharmaceutiques qu'ils lui divulguent les informations que le Secrétaire juge nécessaires aux fins de l'exécution du présent paragraphe.

VII Universal Medicare Trust Fund 701. Universal Medicare Trust Fund (a) En général

Il est créé par la présente dans les livres du Trésor des États-Unis un fonds fiduciaire appelé Universal Medicare Trust Fund (appelé dans cette section le fonds fiduciaire). Le Fonds en fiducie se compose des dons et legs qui peuvent être faits et des montants qui peuvent être déposés ou affectés à ce Fonds en fiducie conformément à la présente loi.

(b) Crédits au fonds d'affectation spéciale

Il est affecté au Fonds d'affectation spéciale pour chaque exercice fiscal commençant par l'exercice fiscal qui comprend la date à laquelle les prestations deviennent disponibles pour la première fois, comme décrit à l'article 106, sur les sommes du Trésor non affectées par ailleurs, des montants équivalant à 100 pour cent du augmentation nette des revenus du Trésor qui est attribuable aux modifications apportées par les articles 801 et 902. Les montants affectés par la phrase précédente sont transférés de temps à autre (mais au moins une fois par mois) du fonds général du Trésor à Fonds d'affectation spéciale, ces montants seront déterminés sur la base d'estimations par le Secrétaire du Trésor des impôts payés ou déposés dans le Trésor, et des ajustements appropriés seront effectués sur les montants transférés ultérieurement dans la mesure où les estimations antérieures dépassaient ou étaient inférieurs aux montants qui auraient dû être ainsi transférés.

(2) Recettes du programme en cours (A) Année initiale

Nonobstant toute autre disposition de la loi, il est affecté au Fonds en fiducie pour l'exercice financier comprenant le 1er janvier de la première année suivant la date de la promulgation de la présente loi, un montant égal au montant global affecté pour l'exercice financier précédent pour le suivant (augmenté de l'indice des prix à la consommation pour l'ensemble des consommateurs urbains pour l'exercice concerné) :

Le programme Medicare en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale (autres que les montants attribuables aux primes en vertu de ce titre).

Le programme Medicaid dans le cadre des plans de l'État approuvés au titre XIX de cette loi.

Le programme Federal Employees Health Benefits, en vertu du chapitre 89 du titre 5, United States Code.

Le programme TRICARE, en vertu du chapitre 55 du titre 10, United States Code.

Le programme de santé maternelle et infantile (en vertu du titre V de la loi sur la sécurité sociale), les programmes de réadaptation professionnelle, les programmes de toxicomanie et les services de santé mentale en vertu de la loi sur les services de santé publique, les programmes d'assistance médicale ou hospitalière générale et tout autre programme fédéral identifié par le Secrétaire, en consultation avec le Secrétaire au Trésor, dans la mesure où les programmes prévoient le paiement des services de santé dont le paiement peut être effectué en vertu de la présente loi.

Nonobstant toute autre disposition de la loi, il est affecté au fonds en fiducie pour l'exercice financier comprenant le 1er janvier de la deuxième année suivant la date de l'adoption de la présente loi, et pour chaque exercice financier subséquent, un montant égal au montant affecté à le Fonds d'affectation spéciale pour l'année précédente, ajusté pour les réductions de coûts résultant de la mise en œuvre de la présente loi, les changements dans l'indice des prix à la consommation pour tous les consommateurs urbains pour l'exercice concerné, et d'autres facteurs déterminés appropriés par le Secrétaire.

(3) Les restrictions ne s'appliquent pas

Toute autre disposition de la loi en vigueur à la date de promulgation de la présente loi restreignant l'utilisation des fonds fédéraux pour tout service de santé reproductive ne s'appliquera pas aux sommes du Fonds en fiducie.

(c) Incorporation des dispositions

Les dispositions des sous-sections (b) à (i) de la section 1817 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 USC 1395i ) s'appliqueront au fonds fiduciaire en vertu de la présente section de la même manière que les dispositions applicables au fonds fiduciaire fédéral d'assurance-hospitalisation en vertu de ces l'article 1817, sauf que, aux fins de l'application de ces paragraphes au présent article, le Conseil d'administration du Fonds en fiducie désigne le Secrétaire .

Tout montant restant dans le Fonds fiduciaire fédéral d'assurance-hospitalisation en vertu de l'article 1817 de la Loi sur la sécurité sociale (42 USC 1395i) ou le Fonds fiduciaire fédéral d'assurance-maladie supplémentaire en vertu de l'article 1841 de cette loi (42 USC 1395t) après le paiement des réclamations pour les articles et services fournis en vertu du titre XVIII de cette loi ont été achevés, seront transférés au Fonds fiduciaire universel d'assurance-maladie en vertu de la présente section.

VIII Amendements conformes à la loi de 1974 sur la sécurité du revenu de retraite des employés 801. Interdiction des avantages sociaux faisant double emploi avec les avantages du programme Medicare for All Coordination en cas d'indemnisation des accidents du travail (a) En général

La partie 5 du sous-titre B du titre I de l'Employee Retirement Income Security Act de 1974 ( 29 U.S.C. 1131 et suiv.) est modifiée par l'ajout à la fin du nouvel article suivant :

522. Interdiction des avantages sociaux faisant double emploi avec la coordination des avantages du Programme universel d'assurance-maladie en cas d'indemnisation des accidents du travail (a) En général

Sous réserve de la sous-section (b), aucun régime d'avantages sociaux ne peut fournir des prestations qui dupliquent le paiement de tout article ou service pour lequel un paiement peut être effectué en vertu de la loi Medicare for All de 2019 .

Chaque organisme d'indemnisation des accidents du travail qui est responsable du paiement des services d'indemnisation des accidents du travail fournis dans un État doit rembourser le programme Medicare for All pour le coût de ces services.

le terme assureur d'accidents du travail désigne une compagnie d'assurance qui souscrit des prestations médicales d'indemnisation des accidents du travail à l'égard d'un ou plusieurs employeurs et comprend un employeur ou un fonds qui est financièrement à risque pour la fourniture de prestations médicales d'indemnisation des accidents du travail

le terme prestations médicales d'indemnisation des accidents du travail désigne, en ce qui concerne un adhérent qui est un employé soumis aux lois d'indemnisation des accidents du travail d'un État, les prestations médicales complètes pour les blessures et les maladies liées au travail prévues par ces lois à l'égard d'un tel employé et

le terme services d'indemnisation des accidents du travail désigne les articles et services inclus dans les prestations médicales d'indemnisation des accidents du travail et comprend les articles et services (y compris les services de réadaptation et les services de soins de longue durée) couramment utilisés pour le traitement des blessures et des maladies liées au travail.

L'article 4(b) de l'Employee Retirement Income Security Act de 1974 ( 29 USC 1003(b) ) est modifié par l'ajout à la fin de ce qui suit : Le paragraphe (3) s'appliquera sous réserve de l'article 522(b) (relatif au remboursement de le programme Medicare for All par les compagnies d'indemnisation des accidents du travail). .

La table des matières prévue à l'article 1 de cette loi est modifiée par l'insertion, après la rubrique relative à l'article 521, de la nouvelle rubrique suivante :

Seconde. 522. Interdiction des avantages sociaux faisant double emploi avec la coordination des avantages du programme Universal Medicare en cas d'indemnisation des accidents du travail. . 802. Application des exigences de maintien de la couverture en vertu de l'ERISA et de certaines autres exigences relatives aux régimes d'assurance-maladie collectifs (a) En général

La partie 6 du sous-titre B du titre I de la loi de 1974 sur la sécurité du revenu de retraite des employés ( 29 USC 1161 et suiv.) s'applique uniquement à tout régime d'assurance-maladie des employés qui ne fait pas double emploi avec les paiements pour des articles ou des services pour lesquels le paiement peut être faite en vertu de la présente loi.

L'article 601 de la partie 6 du sous-titre B du titre I de l'Employee Retirement Income Security Act of 1974 ( 19 U.S.C. 1161) est modifié par l'ajout du paragraphe suivant à la fin :

La sous-section (a) s'applique à tout plan de santé collectif qui ne fait pas double emploi avec les paiements pour des articles ou des services pour lesquels un paiement peut être effectué en vertu de la Loi sur l'assurance maladie universelle de 2017.

Les dispositions et les modifications apportées par le présent titre prendront effet à la date décrite à l'article 106(a).

IX Modifications de conformité supplémentaires 901. Relation avec les programmes de santé fédéraux existants (a) Medicare, Medicaid et State Children's Health Insurance Program (SCHIP)

Nonobstant toute autre disposition de la loi et à l'égard d'un individu éligible à s'inscrire en vertu de la présente loi, sous réserve des paragraphes (2) et (3)—

aucune prestation n'est disponible en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale pour tout article ou service fourni à compter de la date qui est de 2 ans après la date de promulgation de la présente loi

aucune personne n'a droit à une assistance médicale en vertu d'un plan d'État approuvé en vertu du titre XIX de cette loi pour tout article ou service fourni à compter de cette date

aucun individu n'a droit à une assistance médicale en vertu d'un plan national de santé infantile en vertu du titre XXI de cette loi pour tout article ou service fourni à cette date ou après cette date et

aucun paiement ne sera effectué à un État en vertu de l'article 1903 (a) ou 2105 (a) de cette loi en ce qui concerne l'assistance médicale ou l'assistance médicale à l'enfance pour tout article ou service fourni à cette date ou après cette date.

Dans le cas des services hospitaliers hospitaliers et des services de soins prolongés pendant une période continue de séjour qui a commencé avant la date d'entrée en vigueur des prestations de l'article 106, et qui n'a pas pris fin à cette date, pour lesquels des prestations sont prévues au titre XVIII du Code social Security Act, en vertu d'un plan d'État en vertu du titre XIX de cette loi, ou en vertu d'un plan d'État pour la santé de l'enfant en vertu du titre XXI de cette loi, le secrétaire prévoit le maintien des prestations en vertu de ce titre ou plan jusqu'à la fin de la période de séjour.

Tous les programmes, centres, initiatives, services ou autres activités ou travaux de santé liés à l'école fournis en vertu du titre XIX ou du titre XXI de la loi sur la sécurité sociale à compter du 1er janvier 2019 seront poursuivis et couverts par le programme Medicare for All.

(b) Programme de prestations de santé des employés fédéraux

Aucun avantage ne sera rendu disponible en vertu du chapitre 89 du titre 5, Code des États-Unis, en ce qui concerne les articles et services fournis à toute personne éligible à s'inscrire en vertu de la présente loi.

Aucun avantage ne sera mis à disposition en vertu des articles 1079 et 1086 du titre 10, United States Code, pour des articles ou des services fournis à toute personne éligible à s'inscrire en vertu de la présente loi.

(d) Traitement des prestations pour les anciens combattants et les Amérindiens

Rien dans la présente loi n'affectera l'éligibilité des anciens combattants aux prestations et services médicaux fournis en vertu du titre 38, Code des États-Unis, ou des Indiens aux prestations et services médicaux fournis par ou via le Service de santé indien.

Aucune réévaluation du service de santé indien ne sera entreprise sans consultation avec les chefs tribaux et les parties prenantes.

902. Temporisation des dispositions relatives aux Bourses d'État

À compter de la date qui est de 2 ans après la date de promulgation de la présente loi, les échanges fédéraux et étatiques établis conformément au titre I de la loi sur la protection des patients et les soins abordables (loi publique 111-148) prendront fin, et toute autre disposition de la loi qui repose sur la participation ou l'inscription par le biais d'un tel échange, y compris les dispositions de l'Internal Revenue Code de 1986, cesseront d'avoir force ou effet.

903. Temporisation des dispositions relatives aux programmes de rémunération au rendement (a)

À compter de la date décrite à l'article 106 (a), les programmes fédéraux liés aux programmes de rémunération au rendement et aux achats basés sur la valeur prendront fin, et toute autre disposition de la loi qui repose sur la participation ou l'inscription à un tel programme cessera d'être en vigueur. ou effet. Les programmes qui doivent se terminer comprennent :

le système de paiement incitatif basé sur le mérite établi conformément au paragraphe (q) de l'article 1848 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395w-4(q) )

les incitations à une utilisation significative de la technologie DSE certifiée établie conformément au paragraphe (a) (7) de l'article 1848 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395w-4(a) (7) )

les incitations à l'adoption et à l'utilisation significative de la technologie de DSE certifiée établie conformément au paragraphe (o) de l'article 1848 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395w-4(o) )

modèles de paiement alternatifs établis en vertu de la section 1833(z) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395(z) ) et

les programmes suivants, tels qu'établis conformément aux articles suivants de la loi sur la protection des patients et les soins abordables :

Section 2701 (mesures de la qualité de la santé des adultes).

Section 2702 (ajustements de paiement pour les conditions de soins de santé acquises).

Section 2706 (Projets de démonstration d'organisations de soins pédiatriques responsables aux fins de recevoir des paiements incitatifs).

Section 3002(b) ( 42 U.S.C. 1395w–4(a)(8) ) (paiements incitatifs pour la qualité des rapports).

Section 3001(a) ( 42 U.S.C. 1395ww(o) ) (Achats hospitaliers basés sur la valeur).

Section 3006 (programme d'achat basé sur la valeur pour les établissements de soins infirmiers qualifiés et les agences de soins à domicile).

Section 3007 ( 42 U.S.C. 1395w–4(p) ) (modificateur de paiement basé sur la valeur dans le barème des honoraires des médecins).

Section 3008 ( 42 U.S.C. 1395ww(p) ) (ajustements de paiement pour les maladies acquises par les soins de santé).

Section 3022 ( 42 U.S.C. 1395jjj ) (Programmes d'épargne partagée Medicare).

Section 3023 ( 42 U.S.C. 1395cc-4 ) (Programme pilote national sur le regroupement des paiements).

Section 3024 ( 42 U.S.C. 1395cc-5 ) (Programme de démonstration d'indépendance à domicile).

Section 3025 ( 42 U.S.C. 1395ww(q) ) (programme de réduction des réadmissions à l'hôpital).

Section 10301 (plans pour le programme d'achat basé sur la valeur pour les centres chirurgicaux ambulatoires).

X Transition A Medicare for All Transition sur 2 ans et Transitional Buy-In Option 1001. Medicare for all transition sur deux ans

Le titre XVIII de la Social Security Act ( 42 U.S.C. 1395c et suiv.) est modifié par l'ajout à la fin du nouvel article suivant :

1899C. Medicare for all transition sur 2 ans (a) Transition

Toute personne qui remplit les conditions décrites au paragraphe (3) est éligible pour s'inscrire au programme Medicare for All en vertu du présent article pendant la période de transition commençant un an après la date de promulgation de la loi Medicare for All de 2019.

Une personne inscrite en vertu du présent article a droit aux prestations établies en vertu du titre II de la loi Medicare for All de 2019.

(3) Conditions d'éligibilité

Les exigences décrites dans ce paragraphe sont les suivantes :

La personne remplit les conditions d'éligibilité établies par le secrétaire en vertu du titre I de la loi Medicare for All de 2019.

La personne a atteint l'âge requis ou est actuellement inscrite à Medicare au moment de la transition vers Medicare for All.

(4) Année d'âge applicable définie

Aux fins du présent article, le terme année d'âge applicable signifie un an après la date de promulgation de la loi Medicare for All de 2019, l'âge de 55 ans ou plus, l'âge de 18 ans ou moins.

Le secrétaire établit les périodes d'inscription et la couverture en vertu de la présente section conformément aux principes d'établissement des périodes d'inscription et de la couverture pour les individus en vertu d'autres dispositions du présent titre. Le secrétaire établit les périodes de sorte que la couverture en vertu du présent article commence pour la première fois le 1er janvier de l'année au cours de laquelle une personne devient admissible pour la première fois à s'inscrire en vertu du présent article.

c) Satisfaction du mandat individuel

Aux fins de l'application de la section 5000A de l'Internal Revenue Code de 1986, la couverture fournie en vertu de cette section constitue une couverture essentielle minimale en vertu de la sous-section (f)(1)(A)(i) de cette section 5000A.

En promulguant des règlements pour mettre en œuvre cette section, le Secrétaire consultera les parties intéressées, y compris les groupes représentant les bénéficiaires, les prestataires de soins de santé, les employeurs et les compagnies d'assurance.

Pour réaliser l'objet du présent article, pour l'année commençant un an après la date de promulgation de la présente loi et se terminant à la date d'entrée en vigueur décrite à l'article 106 (a), le secrétaire, agissant par l'intermédiaire de l'administrateur des Centers for Medicare & Medicaid (appelé Administrateur dans la présente section) établira et fournira l'offre par le biais des Bourses, une option d'adhésion au programme Medicare for All (appelé dans la présente loi l'adhésion à la transition Medicare).

(b) Administrer l'adhésion à la transition de l'assurance-maladie

L'Administrateur doit administrer le rachat de Medicare Transition conformément à la présente section.

(2) Application des exigences de l'ACA

Conformément à cette section, le rachat de Medicare Transition doit être conforme aux exigences du titre I de la loi sur la protection des patients et des soins abordables (et les modifications apportées par ce titre) et du titre XXVII de la loi sur les services de santé publique ( 42 USC 300gg et seq .) qui s'appliquent aux régimes d'assurance-maladie admissibles offerts par le biais des bourses, sous réserve de la limitation prévue au paragraphe (e)(2).

(3) Offrir par échanges

L'adhésion à la transition de l'assurance-maladie ne sera disponible que par le biais des échanges et sera disponible pour les personnes souhaitant s'inscrire et pour les employeurs qualifiés (tels que définis à l'article 1312 (f) (2) de la loi sur la protection des patients et les soins abordables (42 USC 18032 )) qui souhaitent mettre ce plan à la disposition de leurs employés.

(4) Admissibilité à l'achat

Tout résident des États-Unis peut s'inscrire au programme Medicare Transition buy-in.

(c) Valeur actuarielle des prestations

Dans l'exécution de cette section, l'administrateur doit s'assurer que l'adhésion à la transition de l'assurance-maladie fournit :

la couverture des prestations devant être couvertes en vertu du titre II de la présente loi et

couverture des prestations qui sont actuariellement équivalentes à 90 pour cent de la pleine valeur actuarielle des prestations fournies en vertu du régime.

(d) Prestataires et taux de remboursement

En ce qui concerne le remboursement fourni aux prestataires de soins de santé pour les prestations couvertes, tel que décrit à l'article 201, prévu dans le cadre du rachat de Medicare Transition, l'Administrateur remboursera ces prestataires aux taux déterminés pour des articles et services équivalents dans le cadre de Medicare for All. l'horaire de service établi à l'article 612(b) de la présente loi.

Tout taux de paiement en vertu du présent paragraphe pour un médicament d'ordonnance est aux prix négociés en vertu de l'article 616 de la présente loi.

(3) Fournisseurs participants (A) En général

Un fournisseur de soins de santé qui est un fournisseur de services ou un fournisseur participant au programme Medicare en vertu du titre XVIII de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 USC 1395 et suivants) ou en vertu d'un plan Medicaid d'État en vertu du titre XIX de cette loi ( 42 USC 1396 et suiv.) à la date de promulgation de la présente loi est un fournisseur participant à l'adhésion à la transition de l'assurance-maladie.

L'Administrateur doit établir un processus pour permettre aux prestataires de soins de santé non décrits au sous-paragraphe (A) de devenir des prestataires participants à l'adhésion à Medicare Transition. Ce processus doit être similaire au processus appliqué aux nouveaux prestataires dans le cadre du programme Medicare.

L'administrateur déterminera le montant de la prime pour l'inscription au rachat de Medicare Transition, qui—

peut varier en fonction de la couverture familiale ou individuelle, de l'âge et du statut tabagique (conformément aux clauses (i), (iii) et (iv) de l'article 2701(a)(1)(A) de la Public Health Service Act ( 42 USC 300gg(a)(1)(A) )) et

doit tenir compte des réductions de partage des coûts et des crédits d'impôt sur les primes qui seront disponibles en ce qui concerne le plan en vertu de l'article 1402 de la loi sur la protection des patients et des soins abordables ( 42 USC 18071 ) et de l'article 36B de l'Internal Revenue Code de 1986, comme modifié par le paragraphe (g).

Variation des taux de prime de l'adhésion à Medicare Transition par zone de notation, comme décrit à la clause (ii) de la section 2701(a)(1)(A)(iii) de la Public Health Service Act ( 42 USC 300gg(a) (1)(A) ) n'est pas autorisé.

Le présent article cessera d'être en vigueur à la date d'entrée en vigueur décrite à l'article 106(a).

(g) Crédits d'impôt et subventions de partage des coûts

(1) Crédits d'impôt pour l'aide aux primes (A) Crédits accordés aux personnes inscrites au régime de transition de l'assurance-maladie dans les États non en expansion

Le paragraphe (1) de l'article 36B(c) de l'Internal Revenue Code de 1986 est modifié en redésignant les sous-paragraphes (C) et (D) en sous-paragraphes (D) et (E), respectivement, et en insérant après le sous-paragraphe (B) le nouvel alinéa suivant :

(C) Règles spéciales pour les personnes inscrites à l'adhésion à la transition de l'assurance-maladie (i) En général

Dans le cas d'un contribuable qui est couvert, ou dont le conjoint ou la personne à charge (tel que défini à l'article 152) est couvert, par le rachat de Medicare Transition établi en vertu de l'article 1002 (a) de la loi Medicare for All de 2019 pour tous les mois au cours de l'année d'imposition, le sous-paragraphe (A) doit être appliqué sans tenir compte de, mais ne dépasse pas 400 pour cent .

(ii) Inscrits dans les États de non-expansion de Medicaid

Dans le cas d'un contribuable résidant dans un État qui (à la date de la promulgation de la loi Medicare for All of 2019) ne prévoit pas l'éligibilité en vertu de la clause (i)(VIII) ou (ii)(XX) de la section 1902(a)(10)(A) de la loi sur la sécurité sociale pour l'assistance médicale en vertu du titre XIX de cette loi (ou une renonciation au plan d'État approuvé en vertu de l'article 1115) qui est couvert, ou dont le conjoint ou la personne à charge (tel que défini dans l'article 152) est couvert, par le rachat de Medicare Transition établi en vertu de l'article 1002(a) de la loi Medicare for All de 2019 pour tous les mois de l'année d'imposition, les sous-paragraphes (A) et (B) doivent être appliqués en remplaçant 0 pour cent pour 100 pour cent à chaque endroit où il apparaît.

Le sous-paragraphe (A) de l'article 36B(b)(3) de ce Code est modifié : (I) en renommant la clause (ii) en clause (iii), (II) en supprimant la clause (ii) dans la clause (i) et en insérant les sous-alinéas (ii) et (iii) et (III) en insérant après le sous-alinéa (i) le nouvel alinéa suivant :

(ii) Règles spéciales pour les contribuables inscrits au régime d'adhésion à la transition de l'assurance-maladie

Dans le cas d'un contribuable qui est couvert, ou dont le conjoint ou la personne à charge (tel que défini à l'article 152) est couvert, par le rachat de Medicare Transition établi en vertu de l'article 1002 (a) de la loi Medicare for All de 2019 pour tous les mois dans l'année d'imposition, le pourcentage applicable pour toute année d'imposition est déterminé de la même manière qu'en vertu de l'alinéa (i), sauf que le tableau suivant s'applique à la place du tableau contenu dans cet alinéa :

Dans le cas du revenu du ménage (exprimé en pourcentage du seuil de pauvreté) au sein du niveau de revenu suivant : Le pourcentage de prime initial est— Le pourcentage de prime final est— Jusqu'à 100 pour cent 2,00 2,00 100 pour cent jusqu'à 138 pour cent 2,04 2,04 138 pour cent jusqu'à 150 pour cent 3,06 4,08 150 pour cent et plus 4,08 5,00.
. (ii) Modification conforme

Le sous-alinéa (I) de l'alinéa (iii) de l'article 36B(b)(3) de ce code, tel que rebaptisé par le sous-alinéa (A)(i), est modifié par l'insertion de , et déterminé après l'application de l'alinéa (ii) après après application de cette clause.

La sous-section (b) de la section 1402 de la Loi sur la protection des patients et les soins abordables ( 42 U.S.C. 18071 (b) ) est modifiée :

en insérant , ou dans le rachat de Medicare Transition établi en vertu de l'article 1002(a) de la loi Medicare for All de 2019, après la couverture au paragraphe (1)

en redésignant les paragraphes (1) (tels que modifiés) et (2) en sous-paragraphes (A) et (B), respectivement, et en déplaçant ces sous-paragraphes 2 ems vers la droite

en frappant l'assuré .—Dans cette section et en insérant « assuré .—

en frappant la langue de chasse et

en ajoutant à la fin le nouveau paragraphe suivant :

(2) Règles particulières (A) Personnes légalement présentes

Dans le cas d'un individu décrit à l'article 36B(c)(1)(B) de l'Internal Revenue Code de 1986, l'individu sera traité comme ayant un revenu du ménage égal à 100 pour cent du seuil de pauvreté pour une famille de la taille concernés aux fins de l'application du présent article.

(B) Adhérents à l'adhésion à la transition de Medicare dans les États de non-expansion de Medicare

Dans le cas d'une personne physique résidant dans un État qui (à la date de la promulgation de la loi Medicare for All of 2019) ne prévoit pas l'éligibilité en vertu de la clause (i)(VIII) ou (ii)(XX) de la section 1902(a)(10)(A) de la loi sur la sécurité sociale pour l'assistance médicale en vertu du titre XIX de cette loi (ou une renonciation au plan d'État approuvé en vertu de l'article 1115) qui s'inscrit à ce rachat de Medicare Transition, la phrase précédente , l'alinéa (1)(B) et les alinéas (1)(A)(i) et (2)(A) du paragraphe (c) s'appliquent chacun en substituant 0 pour cent à 100 pour cent à chaque endroit où il apparaît.

(1) Traitement en tant que plan de santé qualifié

L'article 1301(a)(2) de la loi sur la protection des patients et les soins abordables ( 42 U.S.C. 18021(a)(2) ) est modifié :

dans le titre du paragraphe, en insérant le rachat de la transition Medicare, avant et et

en insérant le rachat de Medicare Transition, avant et un plan multi-États .

L'article 1324 (a) de la loi sur la protection des patients et les soins abordables ( 42 U.S.C. 18044 (a) ) est modifié en insérant le rachat de Medicare Transition, avant ou un plan de santé qualifié multi-États.

B Réformes transitoires de Medicare 1011. Élimination de la période d'attente de 24 mois pour la couverture de Medicare pour les personnes handicapées (a) En général

L'article 226 (b) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 426 (b) ) est modifié :

à l'alinéa (2)(A), en supprimant , et a eu droit pendant 24 mois civils à,

à l'alinéa (2)(B), par la suppression de , et depuis au moins 24 mois,

à l'alinéa (2)(C)(ii), en supprimant , y compris l'exigence selon laquelle il a eu droit aux prestations spécifiées pendant 24 mois,

dans la première phrase, par suppression pour chaque mois commençant par le dernier en date des jours suivants : (I) juillet 1973 ou (II) le vingt-cinquième mois de son droit ou de son statut de bénéficiaire admissible de la retraite des chemins de fer décrit au paragraphe (2), et en insérant pour chaque mois pour lequel le particulier satisfait aux exigences du paragraphe (2), en commençant par le mois suivant le mois au cours duquel le particulier satisfait aux exigences de ce paragraphe, et

dans la deuxième phrase, en biffant le vingt-cinquième mois de son droit et tout ce qui suit par l'alinéa (2)c) et .

L'article 226 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 426) est modifié par :

suppression des paragraphes (e)(1)(B), (f) et (h) et

redésigner les sous-sections (g) et (i) en sous-sections (f) et (g), respectivement.

L'article 1811 (2) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395c (2) ) est modifié par suppression ont été autorisés pendant au moins 24 mois et insertion sont autorisés .

L'article 1837(g)(1) de la Social Security Act ( 42 U.S.C. 1395p(g)(1) ) est modifié en supprimant le 25e mois et en insérant le mois suivant le premier mois de .

(4) Système de retraite ferroviaire

La section 7(d)(2)(ii) de la Loi sur la retraite des chemins de fer de 1974 (45 U.S.C. 231f(d)(2)(ii)) est modifiée—

par la radiation a eu droit à une rente et l'insertion a droit à une rente

par grève , pendant au moins 24 mois et

par grève aurait pu avoir droit pendant 24 mois civils, et .

Les modifications apportées par le présent article s'appliquent aux prestations d'assurance en vertu du titre XVIII de la loi sur la sécurité sociale en ce qui concerne les biens et services fournis au cours des mois commençant après le 1er décembre suivant la date de promulgation de la présente loi, et avant la date qui est de 2 ans après la date de la promulgation de cette loi.

1012. Assurer la continuité des soins (a) En général

Le secrétaire doit s'assurer que toutes les personnes inscrites ou qui cherchent à s'inscrire à un plan de santé pendant la période de transition du programme Medicare for All sont protégées contre les interruptions de leurs soins pendant la période de transition, y compris la continuité des soins avec ces personnes fournisseur de soins de santé actuel équipes.

(b) Continuité de la couverture et des soins en général

Pendant la période de transition de la loi sur l'assurance-maladie pour tous, les régimes de santé de groupe et les émetteurs d'assurance-maladie offrant une couverture d'assurance-maladie de groupe ou individuelle ne doivent pas mettre fin à la couverture d'un inscrit pendant la période de transition décrite dans la loi jusqu'à ce que tous les âges soient éligibles pour s'inscrire à l'assurance-maladie. pour tous les programmes, sauf tel qu'expressément convenu dans les termes du plan.

(c) Continuité de la couverture et des soins pour les personnes ayant des besoins médicaux complexes

Le secrétaire doit veiller à ce que les personnes handicapées, ayant des besoins médicaux complexes ou des maladies chroniques soient protégées contre les interruptions de leurs soins pendant la période de transition, y compris la continuité des soins avec ces personnes avec les équipes actuelles de prestataires de soins de santé.

Pendant la période de transition de la Medicare for All Act, les plans de santé de groupe et les émetteurs d'assurance maladie offrant une couverture d'assurance maladie de groupe ou individuelle ne doivent pas :

mettre fin à la couverture pour un membre qui a un handicap, un besoin médical complexe ou une maladie chronique pendant la période de transition décrite dans la loi jusqu'à ce que tous les âges soient éligibles pour s'inscrire au programme Medicare for All ou

imposer toute exclusion à l'égard d'un tel plan ou couverture sur la base d'un handicap, d'un besoin médical complexe ou d'une maladie chronique d'une personne pendant la période de transition décrite dans la présente loi jusqu'à ce que tous les âges soient éligibles pour s'inscrire au programme Medicare for All.

(d) Consultation publique pendant la transition

Le secrétaire consultera les communautés et les organisations de défense des personnes vivant avec un handicap ainsi que d'autres organisations de défense des patients pour s'assurer que l'adhésion à la transition prend en compte la continuité des soins pour les personnes handicapées, les besoins médicaux complexes ou les maladies chroniques.

XI Divers 1101. Définitions

le terme pratique de groupe a le sens qui lui est donné dans la section 1877(h)(4) de la Social Security Act ( 42 U.S.C. 1395nn(h)(4) )

le terme fournisseur individuel désigne un fournisseur (tel que défini aux fins du paragraphe (4))

le terme fournisseur institutionnel signifie—

fournisseurs de services décrits dans la section 1861(u) de cette loi ( 42 U.S.C. 1395x(u) )

les hôpitaux tels que définis à l'article 1861(e) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395x(e) ), et tout établissement ou clinique ambulatoire opérant dans le cadre d'une licence d'hôpital ou tout établissement ou clinique qui fournit des services hospitaliers ambulatoires

hôpitaux psychiatriques (tels que définis dans la section 1861(e) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395x(f) ))

hôpitaux de réadaptation (tels que définis par le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux en vertu de la section 1886(d)(1)(B)(ii) de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 USC 1395ww(d)(1)(B)(ii) ) )

les hôpitaux de soins de longue durée tels que définis à l'article 1861 de la Loi sur la sécurité sociale ( 42 U.S.C. 1395x(ccc) ) et

des installations de dialyse indépendantes et des installations indépendantes d'insuffisance rénale terminale telles que décrites dans 42 CFR 413.174(b)

le terme médicalement nécessaire ou approprié signifie que les articles et services ou fournitures de soins de santé sont nécessaires ou appropriés pour prévenir, diagnostiquer ou traiter une maladie, une blessure, une affection, une maladie ou ses symptômes chez un individu et sont jugés nécessaires ou appropriés pour cette personne par le médecin ou un autre professionnel de la santé traitant cette personne, après que ce professionnel a effectué une évaluation de l'état de cette personne, d'une manière qui satisfait :

le champ d'exercice, les licences et autres lois de l'État dans lequel ces articles et services doivent être fournis et

normes appropriées établies par le secrétaire aux fins de l'application de la présente loi

le terme fournisseur désigne un fournisseur institutionnel ou un fournisseur (tel que défini dans la section 1861(d) de cette loi (42 U.S.C. 1395x(d)) si la référence à ce titre était une référence au programme Medicare for All)

le terme Secrétaire désigne le Secrétaire de la Santé et des Services sociaux

le terme État désigne un État, le District de Columbia ou un territoire des États-Unis et

le terme États-Unis comprend les États, le District de Columbia et les territoires des États-Unis.

1102. Règles de construction (a) En général

Un État ou un gouvernement local peut définir des normes supplémentaires ou appliquer d'autres lois nationales ou locales en ce qui concerne l'éligibilité, les avantages et les normes minimales des prestataires, uniquement si ces normes nationales ou locales :

fournir une admissibilité égale ou supérieure à celle offerte en vertu de la présente loi

fournir un accès en personne égal ou supérieur aux prestations en vertu de la présente loi

ne réduisent pas l'accès aux prestations en vertu de la présente loi

permettre l'exercice efficace du jugement professionnel des médecins ou d'autres professionnels de la santé et

sont par ailleurs conformes à la présente loi.

(b) Relation avec la loi sur les licences d'État

Aucune disposition de la présente loi ne doit être interprétée comme prévalant sur les lois ou règlements de l'État sur les licences, la pratique ou l'éducation concernant les professionnels de la santé et les prestataires de soins de santé, pour ces professionnels et prestataires qui exercent dans cet État.

(c) Application aux lois étatiques et fédérales sur les droits au travail

Rien dans la présente loi ne doit être interprété comme diminuant ou altérant les droits, privilèges, recours ou obligations de tout employé ou employeur en vertu d'une loi ou d'un règlement fédéral ou étatique ou en vertu d'une convention collective.

(d) Restrictions imposées aux fournisseurs

En ce qui concerne toute personne ou entité certifiée pour fournir des articles et des services couverts par l'article 201(a)(7), un État ne peut interdire à une personne ou à une entité de participer au programme en vertu de la présente loi pour des raisons autres que la capacité de la personne ou une entité pour fournir de tels services.


Voir la vidéo: GIS Python: Count shape files and Select by Location 2 Real world ArcPy examples