Suite

Déterminer si la référence spatiale est géographique ou projetée à l'aide d'ArcObjects ?

Déterminer si la référence spatiale est géographique ou projetée à l'aide d'ArcObjects ?


Je demande à l'utilisateur de sélectionner un système de coordonnées avec la boîte de dialogue de référence spatiale.

Existe-t-il un moyen simple de déterminer si la référence spatiale résultante est un CS projeté ou géographique ?

J'aurais pensé que ce serait un attribut de la SpatialReference, mais il ne semble pas l'être.


Vous pouvez vérifier le type d'objet comme suit :

ISpatialReference ref =… ; // Ceci est votre référence spatiale if (ref est IGeographicCoordinateSystem) { //Geographic } else if (ref est IProjectedCoordinateSystem) { // Projeté } else { // Système de coordonnées inconnu }

Un objet SpatialReference est également accessible à partir de jeux de données existants à l'aide de la propriété Describe spatialReference.

Las extensionses XY, Z y M no son las mismas que los dominios de referencia espacial. Los dominios XY, Z y M de una referencia espacial Definen el rango válido de valores de coordenadas que se pueden almacenar en una clase de entidad. Las extensions de la clase de entidad reflejan el rango real de valores de coordenadas que existen dentro de la clase de entidad. Estas extensionses no pueden ser más grandes que los dominios.

Les propriétés de référence spatiale disponibles dépendent du système de coordonnées utilisé. Dans la liste des propriétés ci-dessous, les propriétés qui ne sont disponibles qu'avec un système de coordonnées projetées sont désignées par un 1 les propriétés uniquement disponibles avec un système de coordonnées géographiques sont désignées par un 2 .

Étant donné qu'un système de coordonnées projetées est basé sur un système de coordonnées géographiques, les propriétés du système de coordonnées projetées sont accessibles à partir d'un système de coordonnées géographiques via la propriété GCS.


Documentation de la fonction membre

SpatialReference :: SpatialReference ( Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &&autre)

Déplacer le constructeur de autre Référence Spatiale.

SpatialReference :: SpatialReference (const Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &autre)

Copier le constructeur de autre Référence Spatiale.

SpatialReference :: SpatialReference ( int wkid, entier verticalWkid)

Constructeur utilisant un wkid (ID bien connu) qui représente la référence spatiale et un verticalWkid (ID bien connu du système de coordonnées verticales).

SpatialReference :: SpatialReference ( int wkid)

Constructeur utilisant un wkid (ID bien connu) qui représente la référence spatiale.

SpatialReference :: SpatialReference (const QString &wktext)

Constructeur utilisant un wktext (chaîne de texte bien connue) qui représente la référence spatiale.

La propriété wkid est également initialisée en fonction de la valeur fournie wktext. Vous pouvez utiliser un wktext extrait d'un autre SpatialReference. Si la wktext est une chaîne nulle ou vide, cette méthode crée une SpatialReference vide.

SpatialReference :: SpatialReference ()

Constructeur par défaut. Construit un objet SpatialReference vide.

Le WKID et le WKID vertical sont définis sur -1 et le WKT est défini sur une chaîne vide.

Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &SpatialReference::operator= ( Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &&autre)

Déplacer l'opérateur de autre Référence Spatiale.

Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &SpatialReference::operator= (const Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &autre)

Opérateur d'affectation de autre Référence Spatiale.

[remplacer virtuel] SpatialReference ::

Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference SpatialReference:: baseGeographic () const

Renvoie le système de coordonnées géographiques de base s'il s'agit d'un système de coordonnées projetées.

Double SpatialReference :: convergenceAngle (const Esri::ArcGISRuntime::Point &indiquer) const

Renvoie la convergence de la grille en degrés pour une référence spatiale à un indiquer.

La convergence de la grille est l'angle entre le nord géographique et le nord de la grille en un point sur une carte. La convergence de grille peut être utilisée pour convertir une direction horizontale exprimée en azimut dans un système de coordonnées géographiques (par rapport au nord géographique) en une direction exprimée en relèvement dans un système de coordonnées projetées (par rapport au nord de la grille), et vice versa.

La convergence de grille renvoyée par cette méthode est positive lorsque le nord de la grille se trouve à l'est du nord géographique. La formule suivante montre comment obtenir un relèvement (b) à partir d'un azimut (a) en utilisant la convergence de grille (c) renvoyée par cette méthode :

Cette convention de signe est parfois appelée convention de Gauss-Bomford.

  • Renvoie 0 si la référence spatiale est un système de coordonnées géographiques.
  • Renvoie NAN si le point est en dehors de l'horizon de la projection ou en cas d'erreur.
  • Si le point n'a pas de référence spatiale, il est supposé être dans la référence spatiale donnée.
  • Si la référence spatiale du point diffère de la référence spatiale donnée, son emplacement sera automatiquement transformé en la référence spatiale donnée.

Cette fonction a été introduite dans Esri::ArcGISRuntime 100.3.

[statique] Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference SpatialReference :: fromJson (const QString &json)

Crée une nouvelle SpatialReference à partir d'une représentation ArcGIS JSON.

Bool SpatialReference :: hasVertical () const

Renvoie true si la référence spatiale a un système de coordonnées verticales défini sur false dans le cas contraire.

Une référence spatiale peut éventuellement inclure une définition pour un système de coordonnées verticales (VCS), qui peut être utilisé pour interpréter les valeurs z d'une géométrie. Un VCS définit des unités de mesure linéaires, l'origine des valeurs z et si les valeurs z sont "positives vers le haut" (représentant les hauteurs au-dessus d'une surface) ou "positives vers le bas" (indiquant que les valeurs sont des profondeurs sous une surface).

Un SpatialReference peut avoir un ensemble VCS, par exemple en appelant le constructeur SpatialReference::SpatialReference(int, int). SpatialReference::verticalWkid et SpatialReference::wkText fournissent plus d'informations sur l'ensemble VCS spécifique sur cette instance.

Les VCS sont utilisés lors de la projection de géométries à l'aide d'une HorizontalVerticalTransformation.

Cette fonction a été introduite dans Esri::ArcGISRuntime 100.9.

Bool SpatialReference :: isEmpty () const

Renvoie true si ce SpatialReference est vide.

Bool SpatialReference :: isGeographic () const

Renvoie true s'il s'agit d'un système de coordonnées géographiques.

Bool SpatialReference :: isPannable () const

Renvoie true si ce SpatialReference prend en charge le bouclage.

Bool SpatialReference :: isProjected () const

Renvoie true si ce SpatialReference est un système de coordonnées projetées.

[override virtual] QString SpatialReference :: toJson () const

Renvoie ce SpatialReference en tant que représentation ArcGIS json SpatialReference.

Esri::ArcGISRuntime::Unit SpatialReference:: unit () const

Renvoie l'unité à partir d'une référence spatiale.

Renvoie une unité nulle si la référence spatiale n'est pas valide.

[override virtual] QJsonObject SpatialReference :: unknownJson () const

Obtient le JSON inconnu de cet objet.

[override virtual] QJsonObject SpatialReference :: unsupportedJson () const

Obtient le JSON non pris en charge de cet objet.

Int SpatialReference :: verticalWkid () const

Renvoie l'identificateur de référence spatiale bien connu du système de coordonnées verticales (WKID).

Renvoie 0 si aucun WKID vertical n'a été spécifié.

Noter: Dans les versions antérieures à Esri::ArcGISRuntime 100.9. Cette méthode renvoyait -1 si aucun WKID vertical n'avait été spécifié.

[statique] Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference SpatialReference :: webMercator ()

Renvoie une référence spatiale représentant le système de coordonnées WebMercator (WKID:102100)

[statique] Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference SpatialReference :: wgs84 ()

Renvoie une référence spatiale représentant le système de coordonnées WGS84 (WKID:4326).

QString SpatialReference :: wkText () const

Renvoie la représentation textuelle connue.

Renvoie une chaîne vide si aucun WKT n'a été spécifié ou si la SpatialReference n'est pas valide.

Cette méthode renvoie toujours la représentation textuelle minimale qui identifie de manière unique une SpatialReference donnée.

Int SpatialReference :: wkid () const

Renvoie l'identifiant de référence spatiale bien connu (WKID).

Renvoie 0 si aucun WKID n'a été spécifié.

Noter: Dans les versions antérieures à Esri::ArcGISRuntime 100.9. Cette méthode renvoyait -1 si aucun WKID n'avait été spécifié.

Bool SpatialReference:: operator!= (const Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &autre) const

Opérateur d'inégalité. Renvoie vrai si cet objet et autre ne sont pas égaux.

Bool SpatialReference:: operator== (const Esri::ArcGISRuntime::SpatialReference &autre) const

Opérateur d'équivalence. Renvoie vrai si cet objet et autre sont égaux.

C'est le seul moyen valable de comparer deux références spatiales. La comparaison d'attributs individuels pour deux objets peut renvoyer des résultats trompeurs et doit être évitée.


Analyse spatio-temporelle de la mortalité due aux maladies cardiovasculaires avec des systèmes d'information géographique

Dans le monde, les maladies cardiovasculaires (MCV) sont connues comme le type de maladie avec la mortalité la plus élevée. Le taux de mortalité de cette maladie est très élevé en Turquie. Par conséquent, les études sur cette maladie peuvent orienter les activités à mener par les agents de santé publique/les décideurs politiques et des études de surveillance efficaces. Dans ce contexte, l'analyse spatiale basée sur les SIG offre des outils essentiels pour révéler l'épidémiologie spatiale de la maladie en modélisant la distribution spatiale des maladies cardiovasculaires dans le temps et pour étudier les facteurs de risque.

Dans cette étude, l'objectif était d'analyser la mortalité par MCV dans l'espace et dans le temps à l'aide de méthodologies basées sur le SIG et de révéler des informations préliminaires sur la question de savoir si les décès par MCV sont liés à l'emplacement géographique et aux facteurs de risque environnementaux. En conséquence, la mortalité par MCV survenue en Turquie au niveau provincial entre 2009 et 2018 a été analysée à l'aide de tests statistiques spatiaux (Global Moran's I, Getis-Ord General G, Anselin Local Morans I et Getis-Ord Gi*) et des systèmes d'information géographique (SIG) . Les résultats de l'analyse spatio-temporelle ont été évalués. La mortalité causée par les MCV a été examinée spatio-temporellement à l'aide du programme d'interface utilisateur développé et des grappes spatialement significatives de MCV ont été déterminées. Sur la base de nos résultats, cette étude peut contribuer à comprendre la nature spatiale de la maladie et à fournir aux décideurs les informations nécessaires sur les études de surveillance.

Ceci est un aperçu du contenu de l'abonnement, accessible via votre institution.


Conflit sur la côte : utiliser des systèmes d'information géographique pour cartographier les conflits environnementaux potentiels dans la baie de Matagorda, au Texas

La gestion durable des ressources naturelles côtières implique inévitablement l'identification des conflits d'acteurs et le développement de processus de planification qui empêchent ces conflits de devenir des différends insolubles. Cette étude relie les conflits environnementaux à des zones spécifiques au sein d'un vaste système écologique. Plus précisément, nous utilisons des systèmes d'information géographique (SIG) pour cartographier les valeurs des parties prenantes potentiellement concurrentes associées à l'établissement d'aires protégées dans la baie de Matagorda, au Texas. En superposant plusieurs valeurs associées à une gamme de parties prenantes dans l'espace, nous sommes en mesure d'identifier les points chauds de conflit potentiel ainsi que les zones d'opportunité pour maximiser les gains communs. La cartographie des conflits entre les parties prenantes est une approche visant à localiser de manière proactive les controverses potentielles en réponse à une proposition de gestion environnementale spécifique et à guider les décideurs dans l'élaboration de processus de planification qui atténuent la possibilité de différends insolubles et facilitent la mise en œuvre de politiques côtières durables. Les résultats indiquent que dans différents scénarios de gestion, les propositions d'aires protégées généreront davantage de conflits dans des zones spécifiques. Plus particulièrement, les utilisations réglementées produiraient le plus grand degré de conflit sur ou près du rivage, en particulier à l'embouchure du fleuve Colorado. De plus, de tous les scénarios de gestion évalués, l'interdiction du développement structurel côtier générerait le niveau global de conflit le plus élevé dans la baie. Sur la base des résultats, nous discutons des implications politiques pour les gestionnaires de l'environnement et fournissons des orientations pour les futures recherches sur la gestion des conflits basée sur la localisation au sein de la marge côtière.

Ceci est un aperçu du contenu de l'abonnement, accessible via votre institution.


Possibilités d'accès

Acheter un seul article

Accès instantané à l'intégralité de l'article PDF.

Le calcul des taxes sera finalisé lors du paiement.

Abonnez-vous à la revue

Accès en ligne immédiat à tous les numéros à partir de 2019. L'abonnement se renouvellera automatiquement chaque année.

Le calcul des taxes sera finalisé lors du paiement.


Python Vérifiez si la référence spatiale est la même pour les deux classes d'entités

Ce code ne fait pas ce que vous pensez qu'il fait. Votre code essaie de trouver la référence spatiale d'une chaîne. Je pense que ce que vous essayez de faire est ceci : pour l'entrée dans feature_classes : desc = arcpy.Describe(entry) if desc.spatialReference.name == "Unknown" : print "%s has unknown spatial reference" %desc.baseName else : print "%s a la référence spatiale %s" %(desc.baseName, desc.spatialReference.name)


Définitions

Unité de compétence (Unité) :

Segment majeur de la compétence globale d'une profession, représentant généralement une fonction, un rôle ou un domaine d'activité majeur.

Élément de compétence (élément) :

Subdivision d'une unité de compétence en fonction ou activité observable.

Critères de performance (descripteurs) :

Une liste indicative des aspects de la performance professionnelle qui seraient considérés comme la preuve d'une performance professionnelle compétente sur le lieu de travail dans un élément de compétence.

Avec Guidage :

La performance du descripteur est réalisée par le candidat sous la direction d'un superviseur compétent. Le demandeur n'a pas besoin d'être en mesure d'exécuter l'activité sans demander de l'aide pour la planification et l'exécution.

Sous surveillance:

La performance du descripteur est réalisée par le demandeur sans supervision directe de chaque étape, cependant le résultat de l'activité ne peut être utilisé que s'il a été vérifié par un superviseur compétent.


Fonctions des membres publics

Convertit la valeur d'une unité spécifiée dans la même unité que la référence spatiale actuelle. Renvoie nan si vous essayez de convertir entre les unités angulaires et linéaires, par exemple, les degrés décimaux et les mètres.

Paramètres:

valLa valeur à convertir.
de l'unitéL'unité à partir de laquelle convertir.
Retour: La valeur convertie. Depuis: 1.8

Convertit la valeur dans la même unité que la référence spatiale actuelle en une unité spécifiée. Renvoie nan si vous essayez de convertir entre les unités angulaires et linéaires, par exemple, les degrés décimaux et les mètres.

Paramètres:

valLa valeur à convertir.
unitéL'unité vers laquelle convertir.
Retour: La valeur convertie. Depuis: 1.8

Décoder l'objet à partir de la représentation JSON.

Paramètres:

jsonLa représentation JSON de l'objet à décoder.
Depuis: 1.0

Encoder et renvoyer la représentation JSON pour l'objet.

Retour: Représentation JSON de l'objet. Depuis: 1.0

Encode la référence spatiale à json conditionnellement en fonction de l'existence d'un wkt

Paramètres:

jsonLe dictionnaire auquel encoder la référence spatiale.
cléLa référence spatiale codée est appariée avec.
Depuis: 1.0

Initialiser et renvoyer l'objet à partir de la représentation JSON.

Paramètres:

jsonLa représentation JSON de l'objet à créer.
Retour: Objet décodé à partir de la représentation JSON. Depuis: 1.0

Initialisez une référence spatiale avec wkid .

Paramètres:

wkidL'ID bien connu avec lequel initialiser la référence spatiale.
Depuis: 1.0

Initialisez la référence spatiale avec un identifiant et un texte connus. Il s'agit de l'initialiseur désigné.

Paramètres:

wkidLa pièce d'identité bien connue.
semLe texte bien connu.
Retour: Un nouvel objet de référence spatiale. Depuis: 1.0

Initialisez une référence spatiale avec wkt .

Paramètres:

semLe texte bien connu avec lequel initialiser la référence spatiale.
Depuis: 1.0

Renvoie OUI si wkid est égal à l'une des projections "web mercator".

Renvoie OUI si les références spatiales sont toutes les deux Web Mercator. Sinon, il renverra YES si wkid ou wkt sont égaux.

Paramètres:

srL'AGSSpatialReference à comparer.
Depuis: 1.0

Renvoie YES si la référence spatiale et wkid sont tous deux des mercator Web. Sinon, il renverra YES si wkid est égal.

Paramètres:

wkidL'ID bien connu à comparer.
Depuis: 2.2

Renvoie OUI si wkid est égal à 4326.

Initialisez une référence spatiale autopubliée avec wkid .

Paramètres:

wkidL'ID bien connu avec lequel initialiser la référence spatiale.
Depuis: 1.0

Créez un nouvel objet de référence spatiale publié automatiquement.

Paramètres:

wkidLa pièce d'identité bien connue.
semLe texte bien connu.
Retour: Un nouvel objet de référence spatiale. Depuis: 1.0

Initialisez une référence spatiale libérée automatiquement avec wkt .

Paramètres:

semLe texte bien connu avec lequel initialiser la référence spatiale.
Depuis: 1.0

Les unités dans lesquelles se trouvent les coordonnées de référence spatiale.

Renvoie un objet de référence spatiale dans Web Mercator.

Renvoie un objet de référence spatiale dans WGS84 (4326).


Cet article applique les techniques des systèmes d'information géographique (SIG) et de l'analyse exploratoire des données spatiales (ESDA) à la Communauté autonome espagnole d'Andalousie (Andalousie) pour analyser les flux touristiques et leurs impacts avec une référence spécifique à l'offre d'hébergement et à la taille de la population locale. L'indice global Moran's I d'autocorrélation spatiale et les cartes de cluster LISA sont utilisés et un déséquilibre persistant est trouvé entre le littoral et les zones intérieures. On constate une autocorrélation spatiale positive compatible avec la forte concentration du littoral ou, concernant le nombre de résidents permanents, la pression induite par l'activité touristique sur certaines communes des zones de montagne à haute qualité environnementale et paysagère. La dominance de la zone touristique traditionnelle dans l'ouest de la Costa del Sol, l'ouest d'Almeria ou Bahía de Cádiz est mise en évidence mais une répartition territoriale plus équitable du tourisme avec moins de pression et plus de qualité se retrouve dans les destinations côtières matures et un dynamisme particulier dans la zone rurale intérieure est également observée. Les implications pour la planification de la destination sont discutées.

M. Dolores Sarrión Gavilán est professeur agrégé au Département de statistique et d'économétrie (domaine de l'économie appliquée) de la Facultad de Comercio y Gestión/Faculté de commerce de l'Universidad de Málaga (UMA), Espagne. Elle enseigne la statistique à Facultad de Ciencias Económicas y Empresariales/Faculté des affaires, Faculté de Tourismeo/Faculté de Tourisme, et Faculté de Commerce et de Gestion/Faculté de commerce. Ses principales activités de recherche portent sur les domaines de l'inégalité, de la pauvreté, de l'éducation et de l'éducation innovante en statistique. Elle a publié dans des revues telles que Proceedings of the Royal Society of Edinburgh: Section A Mathematics Illinois Journal of Mathematics ou Hacienda Pública Española, entre autres.

Ender O. Mora-Rangel a terminé le Master en Dirección y Planificación del Turismo/Master en gestion et planification du tourisme à la Faculté de Tourisme à Université de Malaga en 2011-12. Il a obtenu la note maximale de A+ dans son projet final. Actuellement, il travaille à Red Española de Ferrocarriles (RENFE).

M. Dolores Benítez-Márquez a été maître de conférences associé de Departamento de Estadística (Economía Aplicada)/Département de statistique (domaine d'économie appliquée) à Université de Valence/Université de Valence (Espagne) en 1992-1993 et ​​1993-1994. Plus tard, elle a été conférencière associée à plein temps à Departamento de Estadística y Econometría/Département de statistique et d'économétrie (domaine d'économie appliquée) à Université de Malaga (Espagne). Depuis 1997, elle est chargée de cours à temps plein et enseigne à la Facultad de Comercio y Gestión. Elle enseigne la statistique au Facultad de Ciencias Económicas y Empresariales et au Faculté de Tourisme. Ses principales activités de recherche se situent dans les domaines de l'économie régionale, de l'éducation et de l'éducation innovante en statistique.


Voir la vidéo: Analyse spatiale de laccessibilité dun réseau routier