Suite

Comment configurer l'accès ST_GEOMETRY pour Oracle 64 bits ?

Comment configurer l'accès ST_GEOMETRY pour Oracle 64 bits ?


J'essaie de configurer l'extproc Oracle pour accéder à la géodatabase avec SQL, en utilisant la documentation ici.

Il s'agit d'un serveur Windows 2008 R2 avec 64 bits, et le serveur Oracle est également 64 bits.

Je reçois toujours le redoutéORA-28595 : Agent Extproc : Chemin DLL non validelorsque j'exécute une requête SQL spatiale.

J'ai essayé de déboguer le problème en chargeant la dll à l'aide du marcheur de dépendance et j'ai vu qu'il essayait de charger des dll 64 bits.

Je sais que SDE est toujours 32 bits, donc je suppose que le conflit 32 bits-64 bits est la cause du problème.

J'ai configuré cela avec un SGBDR Oracle 32 bits dans le passé.

Quelqu'un a-t-il configuré Oracle extproc pour accéder à la géodatabase avec SQL avec Oracle 64 bits ?


ArcGIS prend en charge Oracle 11g 64 bits depuis 9.3.1. En fait, ArcGIS Server est exclusivement en 64 bits depuis la sortie de la 10.1 (Desktop continue d'être en 32 bits, ce qui pourrait être la cause de cette confusion).

La configuration du type de données personnalisé SDE.ST_GEOMETRY pour une utilisation avec des clients Oracle 11g autres qu'ArcGIS nécessite jusqu'à quatre étapes :

  1. Installation du type de données (généralement en conjonction avec l'installation de la géodatabase)
  2. Copier la DLL appropriée à partir du bureau 10.mdossier DatabaseSupport sur le serveur de base de données (s'il n'est pas local)
  3. Configuration de l'installation d'Oracle pour honorer la DLL ST_GEOMETRY (qui est décrite dans le lien que vous avez fourni)
  4. Ajuster le chemin de la bibliothèque utilisateur pour qu'il pointe vers l'emplacement d'installation réel de la DLL (s'il n'est pas local, ou si l'emplacement configuré ci-dessus est différent de la valeur renseignée lors de l'installation)

Cette dernière étape est décrite dans l'article 35473 de la base de connaissances et peut être résumée :

sqlplus sde/mot de passe SQL> SELECT library_name, file_spec FROM user_libraries ; SQL> CRÉER OU REMPLACER LA BIBLIOTHÈQUE st_shapelib 2 AS 'C:actualDLLlocationst_shapelib.dll' ; 3 / SQL> SELECT object_name FROM user_objects WHERE status = 'INVALID';

Si cette dernière requête revient avec des erreurs, vous devrez alors recompiler les packages SDE (le plus simple en tant que SYS avecEXECUTER sys.utl_recomp.recomp_serial('SDE');). S'il n'y a pas d'objets invalides, vous devriez pouvoir valider l'accès ST_GEOMETRY avec :

SQL> SELECT sde.ST_AsText(SDE.ST_Geometry('POINT (10 10)', 0)) FROM dual ;

La publication échoue lors de la création de la solution - Oracle.DataAccess.dll 64 bits

J'ai donc un problème pour publier ma WebApp. J'ai défini tous les projets sur AnyCPU dans Configuration Manager. J'utilisais une version 32 bits d'Oracle.DataAccess.dll dans mon DAL mais je dois utiliser une version 64 bits pour le serveur. Le serveur exécute une version 64 bits d'Oracle.

Malheureusement, lorsque je mets la version 64 bits de la dll dans mon projet et que je la reconstruis, une erreur se produit.

Toutes les idées seraient grandement appréciées. Je travaille sur ce problème depuis quelques jours maintenant et je n'ai pas trouvé d'aide.

Ah aussi ! Je pouvais en fait publier avant et pousser la version 32 bits de la dll Oracle même si j'avais la version 64 bits dans mon DAL. J'ai fini par supprimer la version 32 bits d'Oracle de mon ordinateur pour que cela ne se produise pas. Mais des idées pourquoi il a fait cela?


1 réponse 1

Ce problème est résolu. Voici ce que j'ai fait.

Oracle.ManagedDataAccess.Dll ne fonctionnait pas sur la machine Windows 10 Server du client (64 bits), car ils n'avaient pas cette Oracle.ManagedDataAccess.Dll là-bas. Notre client a refusé d'installer les outils de développement Oracle pour VS2013 sur Windows 10 Server, ce qui est en bonne voie.

Ensuite, j'ai supprimé Oracle.ManagedDataAccess.Dll de mon application ASP.NET MVC et ajouté Oracle.DataAccess.Dll à la place. J'ai téléchargé la configuration à partir de cette URL http://www.oracle.com/technetwork/database/windows/downloads/index-090165.html et installé ODAC 11.2 version 6 (11.2.0.4.0) 64 bits Xcopy pour Windows x64 . C'est la meilleure façon d'installer les composants ODAC, il vous suffit de lire très attentivement le fichier readme.html et de suivre scrupuleusement les instructions.

Dans le projet ASP.NET MVC, j'ai ajouté une référence à Oracle.DataAccess.Dll qui se trouvait dans GAC (c'est-à-dire C:WindowsAssembly). Modification des deux paramètres de cette référence, à savoir, i) Copy Local à False et ii) Specific Version à False. Après avoir publié le projet, j'ai observé que Oracle.DataAccess.Dll était présent dans le dossier bin de l'application. J'ai supprimé cette DLL, puis déployé l'application sur la machine Windows 10 Server (64 bits) du client. Comme j'avais défini la version spécifique sur False, l'application a pris la référence du GAC de Windows 10 Server et non le dossier bin de l'application. Juste pour tester mon hypothèse, j'ai délibérément copié Oracle.DataAccess.Dll dans le dossier bin de l'application et j'ai vu mon application échouer. La suppression de Oracle.DataAccess.Dll du dossier bin de l'application a forcé l'application à rechercher Oracle.DataAccess.Dll dans GAC.

J'ai également créé un pool d'applications séparé afin qu'il n'affecte aucune application existante (ou même future). J'ai changé le pool d'applications de mon répertoire virtuel avec celui que j'ai créé spécifiquement pour mon application et cela a fonctionné. Pour terminer.


21.3 Pour les utilisateurs avancés

21.3.1 Création des noms de service TNS du pilote ODBC Oracle

Pour créer des noms de service TNS de pilote ODBC Oracle avec Oracle Net Services, utilisez l'assistant de configuration Oracle Net (NETCA), qui est installé lorsque vous installez Oracle Net Services. NETCA crée des entrées Oracle ODBC Driver TNS Service Name dans le fichier tnsnames.ora.

21.3.2 Instructions SQL

Le pilote ODBC Oracle est largement compatible avec la spécification SQL-99 Core qui est un sur-ensemble de la spécification SQL-92 Entry Level. En plus de la grammaire d'Oracle, les séquences d'échappement spécifiques au fournisseur décrites dans l'annexe C des spécifications ODBC sont également prises en charge. Conformément à la conception d'ODBC, le pilote ODBC Oracle transmet la syntaxe SQL native à la base de données Oracle.

Rubrique connexe pour les utilisateurs avancés

Sujet connexe pour les programmeurs

21.3.3 Types de données

Le pilote Oracle ODBC mappe les types de données de base de données Oracle aux types de données ODBC SQL.

Toutes les conversions de l'annexe D du kit de développement logiciel Microsoft ODBC 3.52 et de la référence du programmeur sont prises en charge pour les types de données ODBC SQL répertoriés à partir d'un appel à SQLGetInfo avec le type d'informations approprié.

Rubriques connexes pour les utilisateurs avancés

Sujet connexe pour les programmeurs

21.3.4 Implémentation des types de données (avancé)

La sémantique des types de données Oracle DATE et TIMESTAMP ne correspond pas exactement aux types de données ODBC portant les mêmes noms. Le type de données Oracle DATE contient à la fois des informations de date et d'heure, tandis que le type de données SQL_DATE contient uniquement des informations de date. Le type de données Oracle TIMESTAMP contient également des informations de date et d'heure, mais il a une plus grande précision en fractions de seconde. Le pilote ODBC signale les types de données des colonnes Oracle DATE et TIMESTAMP en tant que SQL_TIMESTAMP pour éviter la perte d'informations. De même, le pilote ODBC lie les paramètres SQL_TIMESTAMP en tant que valeurs Oracle TIMESTAMP.

Types de données à virgule flottante

Lorsqu'il est connecté à un serveur Oracle 10.1 ou version ultérieure, le pilote ODBC mappe les types de données à virgule flottante Oracle BINARY_FLOAT et BINARY_DOUBLE aux types de données ODBC SQL_REAL et SQL_DOUBLE , respectivement. Dans les versions précédentes, SQL_REAL et SQL_DOUBLE étaient mappés au type de données numérique Oracle générique.

21.3.5 Limitations des types de données

Le pilote ODBC Oracle et la base de données Oracle imposent des limitations sur les types de données. Le tableau 21-3 décrit ces limitations.

Tableau 21-3 Limitations imposées aux types de données par le pilote ODBC Oracle et la base de données Oracle

La base de données Oracle limite les littéraux dans les instructions SQL à 4 000 octets.

SQL_LONGVARCHAR et SQL_WLONGVARCHAR

La limite d'Oracle pour les données SQL_LONGVARCHAR où le type de colonne est LONG est de 2 147 483 647 octets. La limite d'Oracle pour les données SQL_LONGVARCHAR où le type de colonne est CLOB est de 4 gigaoctets. Le facteur limitant est la mémoire du poste client.

SQL_LONGVARCHAR et SQL_LONGVARBINARY

La base de données Oracle n'autorise qu'une seule colonne de données longue par table. Les types de données longs sont SQL_LONGVARCHAR ( LONG ) et SQL_LONGVARBINARY ( LONG RAW ). Oracle vous recommande d'utiliser les colonnes CLOB et BLOB à la place. Il n'y a aucune restriction sur le nombre de colonnes CLOB et BLOB dans une table.

21.3.6 Messages d'erreur

Lorsqu'une erreur se produit, le pilote ODBC Oracle renvoie le numéro d'erreur natif, le SQLSTATE (un code d'erreur ODBC) et un message d'erreur. Le pilote tire ces informations à la fois des erreurs détectées par le pilote et des erreurs renvoyées par le serveur Oracle.

Pour les erreurs qui se produisent dans la source de données, le pilote ODBC Oracle renvoie l'erreur native renvoyée par le serveur Oracle. Lorsque le pilote ODBC Oracle ou le gestionnaire de pilotes détecte une erreur, le pilote ODBC Oracle renvoie une erreur native de zéro.

Pour les erreurs qui se produisent dans la source de données, le pilote ODBC Oracle mappe l'erreur native renvoyée au SQLSTATE approprié. Lorsque le pilote ODBC Oracle détecte une erreur, il génère le SQLSTATE approprié. Lorsque le gestionnaire de pilotes détecte une erreur, il génère le SQLSTATE approprié.

Pour les erreurs qui se produisent dans la source de données, le pilote ODBC Oracle renvoie un message d'erreur basé sur le message renvoyé par le serveur Oracle. Pour les erreurs qui se produisent dans le pilote ODBC Oracle ou le gestionnaire de pilotes, le pilote ODBC Oracle renvoie un message d'erreur basé sur le texte associé à SQLSTATE .

Les messages d'erreur ont le format suivant :

Les préfixes entre parenthèses ( [ ] ) identifient la source de l'erreur. Le Tableau 21-4 présente les valeurs de ces préfixes renvoyées par le pilote ODBC Oracle. Lorsque l'erreur se produit dans la source de données, les préfixes [fournisseur] et [composant ODBC] identifient le fournisseur et le nom du composant ODBC qui a reçu l'erreur de la source de données.

Tableau 21-4 Valeurs des messages d'erreur des préfixes renvoyés par le pilote ODBC Oracle

[Microsoft/unixODBC][Gestionnaire de pilotes ODBC]N/A

Par exemple, si le message d'erreur ne contient pas le préfixe [Ora] affiché dans le format suivant, l'erreur est une erreur du pilote ODBC Oracle et doit être explicite.

Si le message d'erreur contient le préfixe [Ora] affiché dans le format suivant, il ne s'agit pas d'une erreur du pilote ODBC Oracle.

Bien que le message d'erreur contienne le préfixe [Ora], l'erreur réelle peut provenir de plusieurs sources.

Si le texte du message d'erreur commence par le préfixe suivant, vous pouvez obtenir plus d'informations sur l'erreur dans la documentation du serveur Oracle.

Les erreurs Oracle Net Services et la journalisation de trace se trouvent dans le répertoire ORACLE_HOME NETWORK sur les systèmes Windows ou dans le répertoire ORACLE_HOME /NETWORK sur les systèmes UNIX où le logiciel OCI est installé et spécifiquement dans les répertoires de journal et de trace respectivement. La journalisation de la base de données se trouve dans le répertoire ORACLE_HOME RDBMS sur les systèmes Windows ou dans le répertoire ORACLE_HOME /rdbms sur les systèmes UNIX où le logiciel serveur Oracle est installé.

Consultez la documentation du serveur Oracle pour plus d'informations sur les messages d'erreur du serveur.


Comment installer les pilotes Oracle OLE à utiliser dans SQL Server 2008 R2 x64

Conformément à la procédure standard que nous utilisons depuis des années pour les versions précédentes d'Oracle et de SQL Server, j'ai installé le dernier package ODAC d'Oracle, qui comprend le pilote Oracle OLE sur nos nouveaux nœuds SQL Server 2008 R2 x64. J'ai effectué le redémarrage système recommandé, mais OraOLEDB.Oracle ne s'affiche pas dans le nœud Serveurs liésFournisseurs dans SSMS. La seule différence entre cette installation et les installations précédentes de SQL Server est que j'utilise maintenant SQL Server x64 (sur Windows 2008 R2). Cela devrait-il faire une différence?

Notez que je peux me connecter aux serveurs Oracle en utilisant SQL*Plus directement à partir des nœuds SQL Server. La seule chose qui me manque, c'est ce fournisseur. Quelqu'un sait ce que je rate ? Il existe de nombreux articles sur le Web, mais il semble y avoir beaucoup de confusion et des liens obsolètes vers la page de téléchargement d'Oracle.

La SEULE chose que je dois pouvoir faire est de créer un serveur lié à Oracle et d'exécuter des requêtes sélectionnées sur celui-ci. Je n'ai rien à faire via Visual Studio.


Téléchargement et installation du client Oracle 12c

Ce document décrit le processus d'installation du logiciel client Oracle 12c. L'Université du Wisconsin-Madison ne nécessite aucune installation de version particulière du client Oracle, mais pour une meilleure compatibilité, il est recommandé aux utilisateurs d'installer le client 12c. Il n'est PAS recommandé aux utilisateurs d'exécuter la mise à jour du client Oracle 11g vers 12c, à moins qu'ils ne rencontrent des problèmes techniques avec le client 11g.

Téléchargement du client Oracle 12c

Les clients sont stockés sur le service UW Box, vous pouvez donc être invité à vous connecter avec votre NetID et votre mot de passe.

    Les applications Windows 32 bits ne fonctionneront pas avec le pilote ODBC 64 bits d'Oracle. Par conséquent, les utilisateurs de versions 64 bits de Windows peuvent avoir besoin d'installer la version 32 bits du client Oracle s'ils ont l'intention d'établir des connexions ODBC avec des applications 32 bits. Par exemple, si vous exécutez Windows 7 64 bits mais que vous prévoyez d'utiliser une copie 32 bits de MS Access pour vous connecter à EPM, vous devez installer la version 32 bits du client Oracle. Si vous avez l'intention d'utiliser à la fois des applications 64 bits et 32 ​​bits pour créer des connexions ODBC, vous devrez installer les deux clients.

Remarque : l'archive zip contenant le programme d'installation du client est volumineuse et peut prendre plusieurs minutes à télécharger.

Installation du client Oracle 12c

Localisez l'archive zip contenant le programme d'installation du client sur le disque dur de votre ordinateur.

Cliquez avec le bouton droit sur l'archive zip et sélectionnez 'Extraire tout. '. Windows décompressera le contenu de l'archive zip dans un dossier au même emplacement.

Ouvrez le dossier résultant appelé 'Client32' (ou alors 'Client64'.). Double-cliquez sur l'application intitulée 'installer' pour lancer le programme d'installation.

Sur le premier écran du programme d'installation, choisissez « Administrateur » comme type d'installation.

Cliquez sur 'Suivant >' sur l'écran de sélection de la langue.

S'assurer "Utiliser le compte Windows intégré" est sélectionné, puis cliquez sur 'Suivant >'..

Sur le 'Spécifier l'emplacement d'installation' écran changez l'emplacement par défaut 'Oracle Base' en C:app, et l'emplacement du logiciel à C:appclientproduct12.2.0client_1. Cliquez sur 'Suivant >' pour continuer l'installation.


L'image ci-dessous n'a pas les chemins d'installation corrects. Veuillez suivre les chemins d'installation ci-dessus.

Le programme d'installation vérifiera les prérequis et lancera le processus d'installation. Une fois l'installation terminée, vous serez redirigé vers un écran récapitulatif.


10 réponses 10

Afin de pouvoir exécuter un système 64 bits dans une VirtualBox, vous avez besoin d'un processeur prenant en charge la virtualisation. AMD appelle cette fonction AMD-V, Intel utilise VT-x. Wikipédia explique cela assez bien. Il existe quelques processeurs Pentium-4 capables d'exécuter un système d'exploitation 64 bits, mais n'offrent pas cette technologie VT-x. Vous pouvez vérifier votre système par.

Si vous n'obtenez aucune sortie, vous ne pouvez pas exécuter un système d'exploitation 64 bits en tant qu'invité dans votre VirtualBox. Mais n'oubliez pas de vérifier les paramètres de votre BIOS. Vous pourrez peut-être activer ces fonctionnalités AMD-V/VT-x dans le BIOS de votre ordinateur.

Et enfin, il y a une case à cocher dans VirtualBox-Settings. Démarrez VirtualBox, sélectionnez la machine virtuelle sur laquelle vous souhaitez exécuter votre système d'exploitation 64 bits et accédez aux paramètres de cette VM. Recherchez "Paramètres -> Système -> Accélération" et assurez-vous que "Activer VT-x/AMD-V" est activé.

Assurez-vous d'avoir sélectionné la version 64 bits de votre distribution Linux dans l'assistant lors de la création de l'invité. J'ai eu le même problème, mais il a été résolu en définissant l'option correcte dans la "version" de la distribution.

Même lorsque vous démarrez une image ISO 64 bits, elle ne s'exécutera pas tant que je n'aurai pas défini cette option (Général -> De base -> Version).

Ensuite, vous devriez avoir la possibilité d'activer VT-x et I/O Apic.

Activez la virtualisation dans le BIOS.

Si cela ne fonctionne toujours pas, laissez la machine éteinte pendant quelques minutes.

Vous devez activer l'API IO pour démarrer un système d'exploitation 64 bits. C'est du moins ce que disent les docs, regardez le texte dans le grand carré rouge ).

Il ne semble pas activé dans votre fichier .vbox :

3.1.4 contiendra une solution de contournement pour les personnes ayant un BIOS cassé et aucune option pour le mettre à jour. Définissez la variable d'environnement VBOX_HWVIRTEX_IGNORE_SVM_IN_USE sur true :

Cela indiquera à VirtualBox d'ignorer VERR_SVM_IN_USE et de continuer à utiliser AMD-V.
Notez qu'il s'agit d'un hack et dangereux si vous exécutez plusieurs hyperviseurs en même temps.

C'est un problème uniquement avec VirtualBox, pour moi c'est toujours un bogue. Si vous installez le même système d'exploitation, disons en utilisant VMWare Player sur la même machine, cela fonctionne très bien. Sans mettre à jour le BIOS.

Pour un mobo Asus M5A88-M avec un processeur AMD FX6100, la sélection correcte du BIOS se trouve dans la "Configuration du processeur" (sous l'onglet Avancé), ENABLE "Mode machine virtuelle sécurisé" et comme déjà mentionné, assurez-vous que VBox "Paramètres -> Système -> Accélération" et assurez-vous que "Activer VT-x/AMD-V" est activé.

Pour autoriser plus d'un cœur avec cette configuration, vous devez déverrouiller les noyaux dans le BIOS (ou en appuyant sur 4 sur l'écran de démarrage Asus), mais je n'ai pas encore essayé le déblocage de base.

J'ai obtenu Virtual Box 4.1.12 avec le pack d'extension correspondant installé sur le système d'exploitation Linux Mint 13 Maya Xfce et j'y ai installé l'édition Windows XP Home.

Avec un peu d'aide de mon fils, j'ai maintenant activé l'USB. Pour activer les clés USB, appuyez sur les touches Ctrl + Home droite et sélectionnez DispositifInstaller les ajouts d'invité, lancez-le, il installe un certain nombre de choses dans Windows, laissez la case 3d décochée.

Lorsqu'il redémarre Windows, assurez-vous qu'il démarre en mode sans échec, connectez-vous en tant qu'administrateur (Windows), puis réexécutez l'installation des ajouts invités, cochez cette fois la case 3D et lorsque tout est terminé, redémarrez la session. Fermez la session Windows XP, fermez VirtualBox, éteignez l'ordinateur. Redémarrez l'ordinateur, redémarrez la boîte virtuelle, redémarrez la session Windows XP, appuyez maintenant à droite Ctrl + Home , DispositifUSB devrait fonctionner, vous devriez voir tous les périphériques USB connectés dans la liste déroulante.

J'ai pu connecter ma calculatrice TI (qui a des fonctionnalités très limitées sous Linux (probablement plus que ma connaissance)). Windows XP dans VirtualBox sur un PC hôte Linux est la voie à suivre avec Windows.


Cycle de vie du produit

Version Support complet à partir de Support limité à partir du Support interrompu
14.1 3/30/2021
14.0 10/23/2020
13.3 3/5/2020
13.2 11/18/2019
13.1.x 10/11/2018 10/11/2020
13.0 5/3/2018 11/3/2019 5/3/2020
12.12 10/12/2017 4/12/2019 10/12/2019
Les versions antérieures du produit non répertoriées sont considérées comme abandonnées.

Le tableau du cycle de vie du support produit ci-dessus décrit la phase au cours de laquelle les produits sont éligibles pour le support produit et les téléchargements de nouvelles versions.

À la suite de la récente cession de Quest de Dell, Quest a acquis un certain nombre de produits de Dell. Certains de ces produits hérités trouvés sur ce site Web peuvent encore contenir la marque Dell. Cependant, ces produits sont désormais détenus et pris en charge uniquement par Quest et non par Dell. Dell n'est pas affilié à ces produits ou services et tous les services fournis par Quest pour ces produits sont indépendants de Dell.


Toad pour Oracle 12.11 - Guide d'installation

Toad for Oracle offre un moyen intuitif et efficace aux professionnels des bases de données de tous niveaux de compétences et d'expérience d'effectuer leur travail avec une amélioration globale de l'efficacité et de la productivité du flux de travail. Avec Toad pour Oracle, vous pouvez :

  • Comprendre votre environnement de base de données grâce à des représentations visuelles
  • Respectez facilement les délais grâce à l'automatisation et à des flux de travail fluides
  • Effectuez les tâches essentielles de développement et d'administration à partir d'un seul outil
  • Déployez des applications de haute qualité qui répondent aux besoins des utilisateurs et fonctionnent de manière prévisible et fiable en production
  • Valider le code de la base de données pour garantir les meilleures performances possibles et le respect des normes de bonnes pratiques
  • Gérez et partagez facilement des projets, des modèles, des scripts et plus encore

Les solutions Toad for Oracle sont conçues pour vous, par vous. Près de deux décennies de développement et les commentaires de diverses communautés comme Toad World en ont fait l'outil le plus puissant et le plus fonctionnel disponible. Avec une base installée de plus de deux millions, Toad for Oracle continue d'être l'outil standard « de facto » pour le développement et l'administration de bases de données.

Configuration requise

À propos de ces exigences

Il s'agit de la configuration système requise pour Toad for Oracle . La configuration système requise supplémentaire pour les produits fournis dans les éditions Toad se trouve dans les notes de version de Toad for Oracle Editions sur http://support.quest.com/technical-documentation.

Exigences

Exigences matérielles

Remarque : La mémoire requise peut varier en fonction des éléments suivants :

  • Applications en cours d'exécution sur votre système
  • Taille et complexité de la base de données
  • Quantité d'activité de la base de données
  • Nombre d'utilisateurs simultanés accédant à la base de données
  • Windows Vista (32 bits et 64 bits)
  • Windows Server 2008 (32 bits et 64 bits) - 2 processeurs requis
  • Windows Server 2008 R2 (64 bits) - 2 processeurs requis
  • Windows 7 (32 bits et 64 bits)
  • Windows 8 et 8.1 (32 bits et 64 bits)
  • Windows Server 2012 (32 bits et 64 bits) - 2 processeurs requis
  • Windows Server 2012 R1 et R2 (64 bits) - 2 processeurs requis
  • Windows 10

Configuration requise pour la base de données

Un client Oracle doit être installé et configuré sur le système sur lequel vous exécutez Toad. Les éléments suivants sont pris en charge :

  • Client Oracle ou Client instantané 10.2.0.5
  • Client Oracle ou Client instantané 11.2.0.1/11.2.0.3
  • Oracle Client ou Instant Client 12c version 1 et 2

Remarque : vous devez utiliser la version 32 bits de Toad avec le client Oracle 32 bits et la version 64 bits de Toad avec le client Oracle 64 bits.

Toad a été testé sur Oracle Exadata 2.0 exécutant la base de données Oracle 11g R2.

Important : il est recommandé que votre version client soit de la même version (ou ultérieure) que votre serveur de base de données. Il s'agit d'une recommandation Oracle pour éviter les problèmes de performances.

Base de données Oracle en tant que service sur Amazon EC2 et Oracle Cloud

Le protocole Internet version 6 (IPv6) est adopté par le gouvernement fédéral américain et les industries du monde entier. Dans son format le plus basique, le nouveau protocole utilise des adresses 128 bits au lieu d'adresses 32 bits, qui sont utilisées par l'IPv4 actuel pour acheminer les paquets sur Internet. Les fonctionnalités de Toad pour Oracle, telles que FTP, accèdent à Internet via des fournisseurs tiers compatibles IPv6, tels que IP*Works de /nSoftware. Pour accéder aux sites Web via la fenêtre Toad Online, Toad invoque simplement le navigateur Web défini par l'utilisateur ou par défaut.

Exigences supplémentaires

  • Microsoft Internet Explorer 6.0 ou version ultérieure (pour afficher la vidéo de la liste de raccourcis dans Toad et pour afficher la documentation du produit au format HTML).
  • Adobe Acrobat Reader 7.0 ou version ultérieure (pour afficher la documentation du produit au format PDF).
  • Microsoft .NET Framework 4.0 pour prendre en charge le programme d'installation de Toad for Oracle Editions.

Prise en charge de la virtualisation

Citrix® XenApp 5.0 et 6.5 ont été testés.

Virtualisation des postes de travail (VDI)

Dell™ vWorkspace™ 7.0 a été testé.

Oracle VM 3.1 a été testé.

VMware ESX Server 3.5, 4.0 et 5.5 ont été testés.

Remarque : Toad peut fonctionner dans des environnements de virtualisation autres que ceux répertoriés.

Privilèges Windows

Pour installer et exécuter Toad for Oracle, établir une connexion et effectuer des opérations de base, vous devez disposer des privilèges suivants.


Limitations du système d'exploitation

HP HP-UX 11i v3 (B.11.31) Itanium

Obligatoire Open Network Computing (ONC) version plus ONCplus B.11.31.08.. Pour plus d'informations, veuillez visiter HP.

ArcSDE est uniquement pris en charge sur :

  • Linux x86, sur des processeurs qui adhèrent à l'architecture x86 (32 bits), avec les versions Linux prises en charge
  • Linux x86_64, sur les processeurs qui adhèrent à l'architecture x86_64 (64 bits), avec les versions Linux prises en charge

Windows 7 64 bits est pris en charge avec Oracle11g R2 64 bits sur ArcSDE 10 SP1 pour les tests de base et le développement d'applications uniquement. Il n'est pas recommandé pour le déploiement dans un environnement de production.


Voir la vidéo: Oracle 12c client on Linux OEL